La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

© Groupe Beauchemin éditeur 2005 - Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT 2 e partie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "© Groupe Beauchemin éditeur 2005 - Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT 2 e partie."— Transcription de la présentation:

1 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT 2 e partie

2 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT 2.3LES HÉMISPHÈRES CÉRÉBRAUX : LA PARTIE LA PLUS ÉVOLUÉE DU CERVEAU LES LOBES DU CORTEX CÉRÉBRAL LES AIRES DU CORTEX CÉRÉBRAL 2.3.3SPÉCIALISATION DES DEUX HÉMISPHÈRES

3 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT LES AIRES DU CORTEX CÉRÉBRAL LES AIRES VISUELLES LES AIRES _________________ LES AIRES SOMATOSENSORIELLES LES AIRES _________________ LES AIRES DASSOCIATION Voir la FIGURE 2.11: LES LOBES DU CORTEX CÉRÉBRAL

4 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT AIRES D________________ Certaines aires dites associer Permettent dassocier différentes informations fonctions cognitives Sont reliées à différentes fonctions cognitives plus dun lobe Chevauchent souvent plus dun lobe

5 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT Principales différences entre les deux hémisphères GAUCHE Langage ______________GAUCHE Langage ______________ DROIT Émotions ______________ Visuo-spatial ______________DROIT Émotions ______________ Visuo-spatial ______________ 2.3.3SPÉCIALISATION DES DEUX HÉMISPHÈRES Voir le :

6 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT Les nerfs sensoriels et moteurs se croisent au niveau du bulbe rachidien. Ainsi, lhémisphère gauche reçoit les messages (sensations) provenant du côt é droit du corps et lui renvoie les fonctions (motrices) à ex é cuter et vice-versa ! Exemple des sensations visuelles : Sur lillustration on note que les informations contenues dans le champ visuel droit sont traitées par lhémisphère gauche du cerveau. De la même fa ç on, le contenu du champ visuel gauche est analysé par lhémisphère droit. Croisement de linformation

7 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT Déconnexion hémisphérique Par intervention chirurgicale, on procède à la section du corps calleux. Celle-ci provoque alors linterruption de la communication entre les 2 hémisphères du cerveau. Quand fait-on cette opération? –Dans certains cas sévères d____________.

8 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT Conséquences Les deux hémisphères étant donc privés de leur moyen de communication, dès lors ils agissent indépendam- ment lun de lautre. La personnalité et lintelligence des personnes ayant subi cette opération demeurent intactes. De plus, leur motricité et leur langage restent également normaux. Néanmoins, ils éprouvent des problèmes au niveau de la __________ et de la __________.

9 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT Comment une personne au cerveau dédoublé interprète-t-elle linformation visuelle ? Section du corps calleux Comment une personne au cerveau dédoublé interprète-t-elle linformation visuelle ? N.B Le sujet ne voit rien danormal au visage truqué quon lui présente! En fait, chaque hémisphère « invente » le côté manquant du visage quil perçoit (voir limage sur la diapositive suivante).

10 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT #1 On demande au sujet de pointer ce quil a vu avec sa main gauche. Sa réponse : il pointe le visage qui était dans son champ visuel gauche. Comment une personne au cerveau dédoublé interprète-t-elle linformation visuelle ? Explication : Limage du champ visuel gauche est projeté dans lhémisphère droit du cerveau (voir limage) et cest lhémisphère droit qui contrôle la motricit é du côt é gauche du corps. Donc, l h é misph è re droit envoie le message de pointer l image qu elle contient (adulte) à la main qu elle contrôle (main gauche).

11 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT #2 On demande au sujet de nommer la personne vue. Sa réponse : il nomme la personne qui était dans son champ visuel droit. Comment une personne au cerveau dédoublé interprète-t-elle linformation visuelle ? Explication : Limage du champ visuel droit est projeté dans lhémisphère gauche du cerveau (voir limage) et cest lhémisphère gauche qui renferme la fonction du langage. Donc, l h é misph è re gauche envoie le message de nommer l image qu elle contient, soit celle du petit gar ç on.

12 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT Un cercle est dans le champ visuel droit d'un patient au cerveau dédoublé. – Peut-il identifier le cercle verbalement ? – S'il touche le cercle de la main droite, hors de vue, peut-il nommer le cercle ? – De la main gauche, peut-il identifier la forme verbalement ? Quelquespetitsexercices Quelques petits exercices

13 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT Un patient dont le corps calleux est sectionné manipule une clé de sa main gauche. Il perçoit le mot «clé» de son champ visuel gauche et le mot « anneau » de son champ visuel droit. - Lorsquon lui demande de nommer ce quil manipule, le participant répond : Quelquespetitsexercices Quelques petits exercices

14 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT On demande à un patient, ayant subi une section du corps calleux, de fixer sur un écran le point noir entre deux parties du mot : HE ART - Quand on lui demande ce quil a vu, il répond ? - Que va-t-il montrer avec sa main gauche ? Quelquespetitsexercices Quelques petits exercices

15 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT 2.1 LES NEURONES 2.2 LES DIVISIONS DU SYSTÈME NERVEUX 2.3LES HÉMISPHÈRES CÉRÉBRAUX : LA PARTIE LA PLUS ÉVOLUÉE DU CERVEAU 2.4QUELQUES INSTRUMENTS DOBSERVATION DU CERVEAU Chapitre 2 Le système nerveux

16 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT Ils aident à ____________________________________ les effets des : lésions lésions dues à : des accidents ou des maladies des interventions chirurgicales stimulations stimulations électriques Ils existent, entre autres QUELQUES INSTRUMENTS DOBSERVATION DU CERVEAU

17 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT LÉLECTROENCÉPHALOGRAPHIE Enregistrement des variations de potentiels électriques émises par une multitude de cellules du cerveau. Cet enregistrement se fait en apposant ________________ ________________________patient.

18 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT Un étroit faisceau de rayon X est projeté, à travers la tête du patient, pour mesurer la quantité de radiation qui la traverse. Limage est tracée selon le coefficient dabsorption différentiel des tissus. Il est à noter que la source qui émet le faisceau tourne autour de la tête du sujet, ainsi elle permet dobtenir une radiographie _______________ de son cerveau LA _____________________ (TDM)

19 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT On procède à linjection intraveineuse dune faible quan- tité de substance radioactive contenant du glucose, un marqueur. Cette substance transportée par le sang sera alors utilisée par les neurones du cerveau en action. Après un certain temps, les marqueurs radioactifs, maintenant situés dans des zones actives du cerveau, ___________________________________________. Alors, ces positrons émis sont captés par des détecteurs situés autour de la tête du patient. Ce qui permet de déter- miner où se localisent dans le cerveau les marqueurs utilisés LA TOMOGRAPHIE PAR ÉMISSION DE POSITONS

20 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT La tête est placée dans un puissant champ magnétique. Il y a _____________ : les atomes dhydrogène de la tête salignent au champ magnétique qui entre dans le corps. Il y a EXCITATION : une ____________ est envoyée à plusieurs reprises. Celle-ci fait basculer lorientation des protons des atomes dhydrogène. Il y a RÉSONANCE MAGNÉTIQUE & REPOS : à larrêt de lémission de fréquence radio, les protons des atomes re- viennent saligner au champ magnétique en dégageant de lénergie. Cette énergie est le signal reçu par lIRM LIMAGERIE PAR RÉSONANCE MAGNÉTIQUE


Télécharger ppt "© Groupe Beauchemin éditeur 2005 - Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT 2 e partie."

Présentations similaires


Annonces Google