La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Principes de programmation (suite) Langage Java –Enregistrements –Les classes et les objets Introduction Membres static Paquetages java –String et StringBuffer.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Principes de programmation (suite) Langage Java –Enregistrements –Les classes et les objets Introduction Membres static Paquetages java –String et StringBuffer."— Transcription de la présentation:

1 Principes de programmation (suite) Langage Java –Enregistrements –Les classes et les objets Introduction Membres static Paquetages java –String et StringBuffer –Enveloppeurs –Math –Arrays

2 LES ENREGISTREMENTS

3 Enregistements Les enregistrements –Si on veut avoir plusieurs informations sur une entité avec les tableaux, il faut un tableau par information. –Nom –Prénom –Âge –Date de naissance –Les enregistrements existent pour pallier à cette contrainte. –Cest un contenant qui regroupe des données pouvant être de type différent.

4 Enregistements Les enregistrements –On peut considérer un enregistrement comme un type –Catégorie de données Une variable contenant une ou plusieurs informations pouvant être de type différent Chaque information est appelée un champ et le champ est considéré comme une variable Un champ a un nom –Intervalle Nombre de champs –Opérations Accéder à un champ Toutes les autres opérations sont des fonctions du langage ou elles doivent être définies par le programmeur (comparer, copier, etc.).

5 Enregistements Représentation graphique Exemple : Enregistrement de type Personne contenant le nom, le prénom, lâge et la date de naissance unePersonne Personne Nom Prénom Âge Date de naissance On accède aux champs avec le nom de lenregistrement suivi dun point(.) suivi du nom du champ Exemple : unePersonne.nom équivaut à Gingras dans cet exemple Gingras Toto

6 Enregistements Exemple de définition de lenregistrement Personne en C typedef struct { char prenom[40]; char nom[60]; int age; char dateNaissance [10]; } Personne; Personne unePersonne; unePersonne.age = 32; On peut avoir des tableaux denregistrements ???????????????... ? 32 ??????????

7 LES CLASSES ET LES OBJETS

8 Les classes et les objets Introduction –Une classe est considérée comme un type –Par convention le nom des classes commence par une majuscule. –Le nom des variables (attributs), des objets et des membres commencent par une minuscule. –Les variables de ce type sont des références qui pointent sur les données quon appelle des objets( ou des instances) de la classe.

9 Les classes et les objets –On définit un objet comme on définit une variable. Cest le nom de la classe suivi du nom de lobjet Exemple : Animaux unAnimal; –Cest comme un enregistrement un peu spécial avec deux catégories de champs Des données membres (aussi appelées attributs ou variable dinstance) Des fonctions membres (appelées des méthodes)

10 Les classes et les objets –Par défaut les membres sont publiques donc accessibles par un objet de la classe. –Les membres peuvent être privés (inaccessible par lobjet) mais il faut le spécifier avec le modificateur daccès private. –Idéalement nous mettrons toujours les modificateurs daccès même lorsque cest public.

11 Les classes et les objets –Les membres (attributs et méthodes) sont accessibles à partir dun objet de la classe (sauf exception), comme un champ dun enregistrement. Représentation graphique Classe objet attributs méthodes

12 Les classes et les objets Exemple : Animaux unAnimal; unAnimal unAnimal.nom //illégal car privé unAnimal.getNom (); //légal car public, la fonction sexécutera private String nom; private double poid; public String getNom(); public double getPoid(); public void setNom(String unNom ); public void setPoid(double unPoid); référence Données membres Méthodes membres Lobjet (ou linstance)

13 Les classes et les objets Les membres static –Ces membres sont accessibles via le nom de la classe qui les contient et non via le nom dun objet. –Le nom de la classe est optionnel lorsque lattribut membre ou la fonction membre est utilisé dans la même classe où il est défini. Exemple : La fonction pow de la classe Math est static. Ainsi, on lutilise via le nom de la classe Math.pow(…). Si elle nétait pas static, il faudrait créer un objet de la classe Math avant de pouvoir utiliser la fonction-membre. Math m; m.pow(…)

14 QUELQUES PAQUETAGES

15 Les paquetages de Java java.lang.* est toujours accessible, il faut importer les autres paquetages que vous utilisez à laide de import. Exemple : import java.util.*; //import toutes les classes de java.util import java.util.Scanner; //import seulement la classe Scanner

16 Il existe plusieurs classe prédéfinies en Java. En voici quelques-unes : Java.lang –String : Permet la création de chaînes de caractères. Il est impossible de modifier les caractères dans la chaîne. Il faut changer la chaîne au complet. –StringBuffer : Permet de manipuler une chaîne de caractères. Il est possible de modifier les caractères dans la chaîne et dutiliser plusieurs autres fonctionnalités. Les classes de Java

17 Java.lang (suite) –Math : Implémente les fonctions mathématiques de base (sqrt(), pow(), exp(),...); java.util –Arrays : Permet la manipulation de tableau (tri, fouille, remplissage,...) Les classes de Java


Télécharger ppt "Principes de programmation (suite) Langage Java –Enregistrements –Les classes et les objets Introduction Membres static Paquetages java –String et StringBuffer."

Présentations similaires


Annonces Google