La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Linfluence sociale Processus interindividuels. 2 Processus intra-individuels Le soi (I & II) La perception des autres Les attributions Les attitudes.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Linfluence sociale Processus interindividuels. 2 Processus intra-individuels Le soi (I & II) La perception des autres Les attributions Les attitudes."— Transcription de la présentation:

1 1 Linfluence sociale Processus interindividuels

2 2 Processus intra-individuels Le soi (I & II) La perception des autres Les attributions Les attitudes Processus interindividuels Les influences sociales Les relations interpersonnelles Processus intra-groupes Processus intergroupes Processus interculturels Psychologie sociale appliquée La psychologie sociale:

3 3 Le conformisme Lacquiescement Lobéissance à lautorité Processus interindividuels: Linfluence sociale

4 4 Le conformisme au sens large Tout changement de comportement, dopinion ou de perception résultant de la présence réelle ou imaginée dune personne ou dun groupe.

5 5 Les types de conformisme Lobéissance Obtenir une chose positive ou éviter une chose négative Lintrojection Intériorisation de la pression sociale, mais sans compréhension ou identification aux valeurs sous-jacentes Lidentification Identification aux valeurs véhiculées Croit en limportance du comportement pour le bien social Confiance élevée envers la source dinfluence; celle-ci devient un modèle Lintégration (au lieu dintériorisation du livre) Intégration au système de valeurs de lindividu. Lindividu a réfléchi et sest formé un schéma cohérent Crédibilité et intégrité de la source

6 Comportements choisis Comportements Conformes aux attentes Conventionnalisme Introjection ou non? Indépendance Introjection ou non? Anticonformisme introjection Intériorisation des valeurs Obéissance Sentiment de se conformer… Sentiment dapprendre à vivre en société… Créativité et originalité

7 7 Le conformisme Lors de situations nouvelles, nous nous tournons vers les autres pour connaître les comportements appropriés. Sherif (1936) observa que même si les perceptions sont très différentes au départ, des normes sétablissent et le jugement des membres dun groupe converge après quelque temps.

8 8 Standard ABC

9 Le conformisme Les participants se sont conformés dans 37% des cas (Asch, 1951). 50% se sont conformés la moitié du temps. 25% des participants ont refusé de se conformer Taux de conformisme Nombre dindividus

10 10 Le conformisme Linfluence de linformation Expérience pertinente du groupe Ceux qui ne se rétractent jamais s'aiment plus que la vérité (Joubert, Pensées) Peu de confiance en son propre jugement Linformation initiale est réinterprétée en tenant compte de lopinion des autres Le comportement change et la valeur est intériorisée Linfluence des normes Peur des conséquences négatives Le comportement change, mais pas la valeur ou lopinion

11 11 Linfluence de la majorité La grandeur et la composition du groupe 3-4 personnes Différents types de personne Expérience pertinente du groupe (le statut) La valeur du groupe aux yeux de la personne Lunanimité du groupe Si une personne ose défier le groupe, 6% seulement de conformisme Linfluence des caractéristiques intra-individuelles Faible estime de soi Grand besoin daffiliation, besoin dêtre accepté Valorisation des normes et de lautorité (autoritarisme)

12 Linfluence de la majorité Hommes Femmes Thèmes masculins Thèmes féminins Thèmes neutres Conditions expérimentales Taux de Conformisme

13 13 Linfluence de la minorité Une minorité peut aussi influencer une majorité. Linfluence sera plus grande lorsque… la minorité est logique, cohérente et énergique. le style de présentation est flexible. les membres de la minorité ressemblent à la majorité sur plusieurs dimensions. Les membres de la minorité sont moins aimés, mais sont perçus comme étant compétents et honnêtes.

14 14 Linfluence de la minorité vs la majorité Influence de la minorité Influence de linformation seulement Un point de vu minoritaire, mais persistant, favorise un traitement plus en profondeur de linformation Favorise le changement réel dattitude Demblée, nous assumons que la minorité a tort. Changement latent Accepter la position de la minorité est difficile parce que nous risquons dêtre rejetés.

15 15 Linfluence de la minorité vs la majorité Influence de la majorité Influence de linformation Devant une majorité, nous assumons que nous avons tort. Linfluence des normes Favorise lacceptation des normes du groupe On se soucie moins de la vérité. Engendre davantage de conformisme sans changement réel dattitude Changement immédiat

16 16 Lacquiescement Se plier à une demande (de façon plus ou moins volontaire). La présentation de la demande Les demandes inhabituelles provoquent plus dacquiescements 28% versus 56% Les demandes avec explication engendrent plus dacquiescements Jai 5 pages, puis-je? Jai 5 pages, puis-je? Je suis pressé. Jai 5 pages, puis-je? Je veux faire des copies. Jai 20 pages, puis-je? Je veux faire des copies. 60%94%93%~60%

17 17 Lacquiescement La norme de réciprocité Lorsque nous recevons une faveur, nous nous sentons dans lobligation de rendre la pareille, et ce, même si la personne est désagréable. La manipulation Utilisation de la flatterie, mais attention celle-ci doit paraître sincère! Lamorçage Offrir de faire une faveur à quelquun en échange afin de lengager psychologiquement, puis retirer loffre avec une bonne excuse. La personne étant engagée, il est probable quelle ne change pas didée.

18 18 Lacquiescement La stratégie du pied dans la porte Demander une petite faveur qui ne peut pas être refusée, puis en demander une deuxième beaucoup plus grande, celle qui vous intéresse. 22% versus 53% Théorie de la perception soi Théorie de lengagement La stratégie de la porte dans la face Demander une immense faveur qui sera probablement refusée, puis en demander une deuxième beaucoup plus petite, celle qui vous intéresse. 17% versus 50% Contraste perceptuel Présentation de soi Le mécanisme de concession réciproque

19 19 Lacquiescement La fausse aubaine Un produit présenté en solde est plus tentant, et ce à prix égal! 44% versus 73% Linfluence de la majorité Lorsque lon voit plusieurs personnes acquiescer à une demande, on a tendance à accepter nous aussi. On a tendance à acquiescer davantage lorsque la faveur est demandée par deux personnes.

20 20 Lobéissance à lautorité Source dinfluence extrêmement puissante «Adolf Eichmann nétait quun homme ordinaire… comme vous et moi. Il ny a rien de remarquablement démoniaque chez lui. Lors de son procès, il prétend quil na fait que suivre les ordres et quen réalité, il na rien contre les juifs.» la philosophe Hannah Arendt

21 21 Lexpérience de Milgram (1963) Participants 40 personnes ont répondu à une annonce dans le journal 4.50$/heure But de lexpérience Limpact de la punition sur lapprentissage Procédure Enseignant-élève Tâche: Apprendre des paires de mots

22

23 voltsRéponse du complice 75Gémissements 120Cris de douleur 150Il crie qu'il veut cesser l'expérience 200Il hurle de douleur de façon stridente 300 Refuse de répondre, murmure quelque chose à propos d'une condition au coeur 450Silence objectionRéponse de Milgram aux objections du participant premièreSil vous plaît, continuez." deuxième "C'est absolument essentiel que vous continuiez." troisième"Vous n'avez pas le choix. Vous devez continuer." quatrièmeArrêt de lexpérimentation

24 24 «Jai observé un homme mature et posé entrer dans le laboratoire souriant et confiant. Seulement 20 minutes plus tard, il était assailli de tics nerveux, bégayait au bord de la crise de nerfs. Il se frottait constamment les mains lune contre lautre. Il sest même frappé le front en murmurant: Mon Dieu, faites que cela arrête. Et malgré cela, il a continué de faire ce que lexpérimentateur lui disait, il a obéi jusquà la fin.» Milgram

25 25 Les résultats XXX ( ) Danger: Choc grave ( ) Taux dobéissance Faible (15-60) Modéré (75-120) Très Fort ( ) Fort ( ) Très Intense ( ) Intense ( )

26 26 Les caractéristiques de la situation Engagement graduel (La théorie de lengagement; Kiesler, 1971) Transfert des responsabilités à la figure dautorité Aucun exemple de personne défiant lautorité Au contraire, 10% des participants infligèrent des chocs de 450 volts lorsque dautres sétaient désistés.

27 27 Les caractéristiques de lexpérimentateur Le pouvoir de luniforme Le statut Légitimité perçue Proximité de lexpérimentateur Lorsquéloigné, le taux dobéissance diminuait à 40% Les participants cherchaient à paraître obéissants tout en agissant autrement

28 28 Les caractéristiques de la victime Désindividuation de la victime Distance de la victime Taux dobéissance ToucherProcheVoixÉloignée

29 29 Les caractéristiques des participants Tendance à croire que la personne méritait son sort (Théorie du monde juste; Lerner, 1980) Plus les personnes avaient un score élevé sur léchelle dautoritarisme, plus ils avaient tendance à obéir (Adorno, et al., 1950). Âge: taux dobéissance semblable.

30 30 Processus intra-individuels Le soi (I & II) La perception des autres Les attributions Les attitudes Processus interindividuels Les influences sociales Les relations interpersonnelles Processus intra-groupes Processus intergroupes Processus interculturels Psychologie sociale appliquée La psychologie sociale:

31 31


Télécharger ppt "1 Linfluence sociale Processus interindividuels. 2 Processus intra-individuels Le soi (I & II) La perception des autres Les attributions Les attitudes."

Présentations similaires


Annonces Google