La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Patrick Triadou janv 20131 Sociologie du risque en santé Acceptabilité et responsabilité Acceptabilité -Dans la logique assurantielle et probabiliste,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Patrick Triadou janv 20131 Sociologie du risque en santé Acceptabilité et responsabilité Acceptabilité -Dans la logique assurantielle et probabiliste,"— Transcription de la présentation:

1 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Acceptabilité et responsabilité Acceptabilité -Dans la logique assurantielle et probabiliste, lacceptabilité dun risque se présente comme un problème technique qui sappuie sur lestimation de sa probabilité doccurrence et du dommage occasionné, comme sur lévaluation du coût et de lefficacité des mesures qui permettent de le réduire. Le risque devient acceptable si ces deux derniers critères ne peuvent pas être satisfaits. -Depuis que les perceptions du public ont commencé dinfluer sur les décisions politiques, lacceptabilité a quitté cette équation pour gagner le terrain des médias avec une importance accrue donnée à linformation et à la communication pour faire accepter un risque considéré comme résiduel.

2 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Acceptabilité et responsabilité Acceptabilité - Les autorités et le public ont dû tenir de plus en plus compte des opinions du public. - Le public devient un partenaire avec lequel il faut négocier sur lacceptabilité du risque qui devient, de fait, un objet de concertation et un objet politique impliquant un accord sur ce qui est acceptable et impliquant un partage des responsabilités entre lEtat et les citoyens.

3 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Acceptabilité et responsabilité Sécurité et acceptabilité du risque volontaire et involontaire -Société du risque : besoin accru de sécurité dans les sociétés économiquement développées, du fait dun niveau de bien-être économique élevé et dune construction sociale intéressée de la peur. - Les plus grandes insécurités : au jour le jour, et dans le futur marqué par lendettement / société valorise un futur induit et nécessaire au fonctionnement du système économique, avec des systèmes de sécurité (assurances) sont délégués aux individus. - Le risque est assumé comme quelque chose de volontaire alors quen réalité, la majorité des risques technologiques sont occultés et, de plus, involontaires.

4 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Acceptabilité et responsabilité Sécurité et acceptabilité du risque volontaire et involontaire - Les activités involontaires ne sont pas déterminées par les individus affectés mais par le contrôle social. - La réversibilité ou lirréversibilité du risque est un facteur qui aide à cerner lincertitude et la prise de décision. -Deux types dirréversibilité / notion de seuil, comme valeur de toute variable au-delà de laquelle vont se produire des effets désastreux. - Lirréversibilité est forte si lunique manière de savoir où se situe le seuil est de latteindre, et sil est impossible de revenir en arrière dès lors que ce seuil est atteint. - Lirréversibilité est faible quand la condition première est satisfaite, mais non la seconde. La définition du seuil de risque joue un fondamental dans le discours sociopolitique et dans la légitimation de la gestion du risque.

5 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Acceptabilité et responsabilité Sécurité et acceptabilité du risque volontaire et involontaire - Les différences entre les experts et le public saccroissent selon les caractéristiques du risque, selon que le risque est volontaire, ou catastrophique, ou encore, sil ne peut être contrôlé personnellement, ou si sa distribution dans la société est injuste, ou enfin, sil ne se présente pas comme familier, ou sil sagit dun risque complexe. - La perception du risque est aussi liée à ses effets, immédiats ou futurs, selon, que le danger est connu ou inconnu, sil peut provoquer des morts. - LUnion Européenne recommande daméliorer la participation publique à la gestion des interactions entre la science, la technologie et la société

6 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Acceptabilité et responsabilité Sécurité et acceptabilité du risque volontaire et involontaire - Pour Douglas, le risque devrait être considéré comme un produit de lunion de la connaissance sur le futur et du consentement sur les perspectives les plus souhaitées. Aux croisements de ces deux variables, différentes situations de risques sont à considérer : - si la connaissance est certaine et le consensus complet, alors le problème est technique comme la solution et les calculs afférents, - si la connaissance est certaine et le consentement contesté, alors le problème fait lobjet dun désaccord, et la solution peut être la coercition ou la discussion, - si la connaissance est incertaine et le consensus complet, alors le problème est de lordre de linformation, et la solution est dans une recherche plus approfondie,

7 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Acceptabilité et responsabilité Sécurité et acceptabilité du risque volontaire et involontaire - si la connaissance est incertaine et le consentement contesté, alors le problème est de lordre de la connaissance et la solution reste une interrogation. Deux situations dépassent des solutions techniques, et appellent des modes de participation sociale. Risque, sécurité, incertitude et acceptabilité, renvoient à des modalités dorganisation des relations sociales.

8 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Acceptabilité et responsabilité Sécurité et acceptabilité du risque volontaire et involontaire Le modèle scientifique de recherche est nécessaire à lanalyse du risque. Sa capacité réside surtout dans lidentification et lestimation du risque, mais il peut être insuffisant dans les domaines de lévaluation et de la gestion du risque. Pour Beck et Giddens, la modernisation réflexive comporte le potentiel de création dune nouvelle politique du risque, où le résultat du progrès technologique serait démocratiquement évalué, antérieurement à la prise de décision, avec participation sociale à la gestion du risque.

9 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Acceptabilité et responsabilité Responsabilité - Plusieurs scandales médiatiques ont remis sous les projecteurs la volonté de trouver des responsables. - Histoire du sang contaminé illustre ce constat tout comme le recours de plus en plus important au principe de précaution qui est souvent invoqué à partir des années 1990 pour justifier des mesures préventives lorsquexistent des incertitudes scientifiques sur les risques encourus. - Il sagit plus de trouver quelquun capable de payer que de trouver un coupable.

10 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Acceptabilité et responsabilité Responsabilité - Cest le principe de précaution qui a été invoqué pour la décision dembargo sur le bœuf anglais en 1996, et pour la destruction de culture de soja utilisant des OGM. - Ce principe invite le décideur, quil soit politique ou industriel, à tenir compte des incertitudes scientifiques et à anticiper. Il sagit cependant de risques graves et irréversibles pour lesquels sont recherchées des mesures proportionnées à un coût acceptable économiquement, sinon lunivers du risque deviendrait celui du pire et de la maximisation de tout soupçon. Le risque ici est daccorder trop dimportance à la prudence par rapport aux données scientifiques établies.

11 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Acceptabilité et responsabilité Responsabilité - La forme de responsabilité actuelle qui semble se dégager concerne moins lindividu que lorganisation dans laquelle il fonctionne. - Ce « providentialisme » correspond à un désir de protection de lindividu contre lenvironnement social, lindividu se percevant comme la victime de forces sociales qui sexercent sur lui via la consommation, la publicité, le stress généré par des conditions de compétition qui peuvent même expliquer ses comportements et ses excès.

12 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Acceptabilité et responsabilité Responsabilité - Mise en relation croissante de lindividu avec des systèmes experts dont la multiplicité conduit en cas daccident à diluer le lien causal et à diluer les attributions des responsabilités. -Risques technologiques : exposer à des risques des individus sans les consulter et mis en dépendance par rapport à des instances de pouvoir dans un contexte dinégalité de rapport de forces. - Nouvelle forme de responsabilité : individualisme croissant et nouvelles relations sociales. La responsabilité sans faute invite à remettre en question lautonomie des experts et des autorités, et conduit à tenir compte de lopinion des profanes, comme à chercher plus le dédommagement et la mise en cause des organisations que des individus.

13 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Acceptabilité et responsabilité Irresponsabilité organisée, responsabilité partagée de précaution - Le concept d« irresponsabilité organisée » exprime comment, dans les sociétés actuelles, se dilue la responsabilité (dédale bureaucratique). - Difficile de définir les responsabilités réelles de chaque individu ou institution impliqués. Industriels, producteurs, autorités et scientifiques se renvoient alors la responsabilité de la situation. - Lorganisation de la coresponsabilité aurait pu être une autre façon dappréhender les situations porteuses de risques. Avec des niveaux différents de responsabilité entre les acteurs selon quils causent les problèmes, en pâtissent ou trouvent des solutions, la coresponsabilité peut viser à construire de manière préventive une culture participative dépassant les polarisations simples pour favoriser des réseaux servant de base aux politiques de coordination entre les diverses institutions publiques et privées.

14 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Acceptabilité et responsabilité Irresponsabilité organisée, responsabilité partagée de précaution -Transparence de lensemble du processus avec information ouverte et rétroaction des résultats des différentes activités. - La gestion de linformation dans le cadre des vigilances sanitaires préfigure ce type de relations. - Changement global des politiques en matière de risques qui tendent à évoluer du contrôle et du correctif en direction du préventif. - Le principe de proportionnalité selon lequel le coût des actions préventives des dangers ne doit pas être disproportionné au regard des bénéfices attendus invite à un point de vue coopératif entre les représentants des différents intérêts.

15 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Acceptabilité et responsabilité Irresponsabilité organisée, responsabilité partagée de précaution - Le processus dacceptation du risque est surtout un processus délimination des forts désaccords qui est lobjet de la participation sociale à la gestion du risque. La démocratie participative, ou délibérative selon Giddens, institue cet espace public et de débat, qui suppose la reconnaissance des différences, et permet le débat sur ce qui est incertain, ce sur quoi il y faut prendre une décision qui devient alors légitime. La participation publique à la gestion du risque implique ainsi le développement de politiques participatives, et la configuration du système de gouvernance du risque dans un contexte dinteractivité. La frontière entre ceux qui déterminent les règles et ceux amenés à les accepter sestompe de cette manière

16 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Acceptabilité et responsabilité Acceptabilité Assurance : probabilité, coût, solutions. Actuelle : média, information, communication Acceptabilité Assurance : probabilité, coût, solutions. Actuelle : média, information, communication Responsabilité Coupable => Payeur Faute de lindividu => organisations Complexité et irresponsabilité organisée Principe de précaution Coresponsabilité et démocratie délibérative Responsabilité Coupable => Payeur Faute de lindividu => organisations Complexité et irresponsabilité organisée Principe de précaution Coresponsabilité et démocratie délibérative Participation du public Risque volontaire /involontaire Incertitudes et réversibilité Science, technologie et société Participation sociale à la gestion des risques Participation du public Risque volontaire /involontaire Incertitudes et réversibilité Science, technologie et société Participation sociale à la gestion des risques

17 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Acceptabilité et responsabilité Les nouveaux rapports experts / profanes - Passage de lestimation des risques (chiffres) à une relation de partenariat avec retour dinformation qui peut même être utile aux experts pour mieux communiquer.

18 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Acceptabilité et responsabilité Les nouveaux rapports experts / profanes - La modélisation de ces rapports fait ressortir trois schémas : - le primat du savoir scientifique qui est universel et objectif et qui conduit à des actions de formation et dinformation pour lutter contre les croyances profanes ; - le modèle du débat public qui conserve son statut au savoir scientifique, mais le considère comme trop abstrait, valable dans ses considérations délaboration au laboratoire, mais dont la mise en application doit bénéficier des savoirs locaux qui tiennent compte de la complexité du réel avec ouverture dun débat public avec enquête ; - la coproduction des savoirs qui associe dans un même processus experts et profanes.

19 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Acceptabilité et responsabilité Les nouveaux rapports experts / profanes - Maladies rares, génétiques illustrent ce modèle avec un travail daccumulations de connaissances qui sont mis à la disposition des experts, et une participation volontaire aux essais cliniques. - La participation des profanes à la compréhension des risques et aux décisions les concernant sest inscrite dans le champ politique. Les « forums hybrides » associent des individus et des représentants de différentes institutions comme des élus, des experts, des associations, des syndicats, des représentants des administrations, des journalistes… pour non seulement échanger des savoirs, mais participer aussi à la proposition de solutions. Le droit à linformation quitte son aspect formel pour donner un caractère concret au processus information – participation – communication avec un minimum de manipulation et possibilité de contre-expertises.

20 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Acceptabilité et responsabilité Les nouveaux rapports experts / profanes -La conférence de citoyens correspond à une méthode de concertation danoise qui réunit des citoyens ordinaires pour aborder un problème. Après deux temps consacré à linformation, ils définissent les questions, choisissent des experts quils auditionnent et produisent un rapport qui est soumis au parlement et aux médias. La première conférence citoyenne française a été marquée par les traditions technocratiques de ladministration française avec une place réservée uniquement dans les annexes aux recommandations du panel de citoyens. - Ces étapes témoignent dune politisation croissante de la gestion des risques surtout quand il sagit pour les risques technologiques dimputer en aval les responsabilités et en amont de déterminer le degré dacceptabilité.

21 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Acceptabilité et responsabilité Typologie -Déterminants culturels de la perception des risques qui a des conséquences politiques. - Si on prend en compte le degré de structuration interne dun groupe comme critère, on peut distinguer la structure hiérarchique de lindividualisme - La structure hiérarchique se caractérise par lexistence de frontières entre les groupes, et à lintérieur des groupes par des relations hiérarchisées et des rôles et des statuts différenciés. Larchétype en est la bureaucratie, et elle constitue le plus souvent le type central dune société. -Lindividualisme correspond à une organisation peu structurée aux frontières peu marquées, dont les entrepreneurs sont la figure.

22 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Acceptabilité et responsabilité Typologie - Ceux qui appartiennent à la structure hiérarchique respectent le savoir scientifique institutionnel produit par les scientifiques, légitimés par lautorité, et se méfient des innovations qui sont le fait de marginaux même sils sont scientifiques. La conception homogène de la connaissance est le fruit de pressions très fortes de conformité. - Lindividualiste, en revanche, tout en respectant le savoir officiel sera plus ouvert aux dernières innovations et consultera plutôt ceux qui sont à la pointe du savoir.

23 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Acceptabilité et responsabilité Typologie Du point de vue des risques, la bureaucratie est par essence adverse aux risques et tente même de ne pas les voir. Elle est hiérarchisée, compartimentée et est régie par une réglementation formelle. Celle-ci qui délimite les fonctions, les droits et les devoirs, correspond à une tentative de réduction des risques. Les règles qui coordonnent les activités, définissent également les problèmes qui peuvent être rencontrées et les réponses standardisées qui doivent être apportées. Ce type dorganisation rigide et routinière, a du mal à sadapter au changement de son environnement, à détecter lémergence de nouveaux problèmes et ne sait y répondre quà laide de nouvelles réglementations.

24 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Acceptabilité et responsabilité Typologie le type individualiste ne craint pas lincertitude, et y voit plutôt un terrain dexpression de sa maîtrise et une opportunité de son affirmation. Il se projette dans lavenir à court terme et perçoit son environnement comme ouvert et instable. Il sait sadapter à lenvironnement concurrentiel et fait confiance à linitiative individuelle. Quand le bureaucrate produit des règles, il serait plutôt preneur de risque.

25 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Attitudes face aux risques Risquophobes Bureaucratie Frilosité Sécurité sociale Assurance chômage Risquophobes Bureaucratie Frilosité Sécurité sociale Assurance chômage Risquophiles (Sans connotation morale ; position sociale souvent solide) Entrepreneur Pollutions industrielles Conséquences pour les autres Risquophiles (Sans connotation morale ; position sociale souvent solide) Entrepreneur Pollutions industrielles Conséquences pour les autres Posture face aux risques

26 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Acceptabilité et responsabilité Société plus à risque ? - Un aspect notable de la modernité est que, de manière paradoxale, la science accroît la conscience du risque. Lincertitude par rapport au futur croît et plus de risques apparaissent. Alors que les risques auxquels étaient confrontées les sociétés industrielles étaient quantifiables, calculables et étaient pris en charge par lEtat, dans les sociétés contemporaines ou post-modernes, le risque est un phénomène stratégiquement structurel.

27 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Acceptabilité et responsabilité Société plus à risque ? -Si lindustrialisation a induit une forte augmentation du risque pour les classes sociales les plus défavorisées, le changement provient du fait que certains risques liés à au développement économique transcendent les frontières nationales. - De plus, si la théorie des sociétés du risque sappuie principalement sur lidée de système de production du risque avec surtout le risque dimpact environnemental, cela nélimine pas pour autant la nécessité de travaux devant être consacrés aux risques en rapport avec le travail dont les impératifs de performance sont causes de nouvelles pénibilités.

28 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Acceptabilité et responsabilité Société plus à risque ? Le paradoxe de la société du risque est dassurer un développement grâce au progrès techno- scientifique sans augmenter le risque techno-social et son acceptation. Les politiques de gestion des risques pourtant sorientent vers une minimisation des risques sans changer réellement le système de production créateur de risques.

29 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé La société réflexive Risques réflexifs Le concept de risque : trois moments de lhistoire de lhumanité que sont les sociétés prémoderne, moderne et réflexive. Par rapport à la période précédente animée par les idées de domination de la nature puis de maîtrise des avancées technologiques et scientifiques, la période actuelle fait appel à une idéologie de remise en question de la domination du monde par lhomme avec lidentification de nouveaux risques dont la nature appellent de nouveaux modes dappréhension et de gestion. Cest donc la manière daborder les risques et non leur nature qui caractérise ce dernier changement de cadre épistémologique.

30 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé La société réflexive Risques réflexifs Avec la modernité, le concept de risque est une manière de concevoir le monde et ses incertitudes, les dangers prenant une forme maîtrisable et prévisible permettant de prendre des décisions rassurés. Cela explique les relations existantes entre la rationalité scientifique et le développement économique, avec notamment la mise à disposition de probabilités de survenue dévénements dommageables. Les risques symbolisent une forme de maîtrise du monde. Au plan institutionnel, le discours sur le risque favorise certains types dorganisation de vie collective. La société réflexive porte un regard sur la modernité qui remet en cause les fondements de la société industrielle, et le discours sur les rapports entre société, rationalité scientifique et risque change sans que les caractéristiques de ce dernier ne soient modifiées

31 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Décision en santé publique Processus de décision en santé publique Problèmes à analyser ; Questions posées aux experts pour répondre au problème ; Enjeux présents : santé, économique, politique, etc. ; Constitution du ou des groupe (s) dexperts ; Place des profanes ; Méthode dexpertise ; Référentiels utilisés (coût/bénéfice ; principe de précaution, etc.) ; Décision prise au terme du processus ; Information et communication ; Effets attendus ; Evaluation et reconsidération éventuelle des décisions. Processus de décision en santé publique Problèmes à analyser ; Questions posées aux experts pour répondre au problème ; Enjeux présents : santé, économique, politique, etc. ; Constitution du ou des groupe (s) dexperts ; Place des profanes ; Méthode dexpertise ; Référentiels utilisés (coût/bénéfice ; principe de précaution, etc.) ; Décision prise au terme du processus ; Information et communication ; Effets attendus ; Evaluation et reconsidération éventuelle des décisions.

32 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé La société réflexive Démocratie délibérative Cette idée est à rapprocher du concept de démocratie délibérative (discursive democracy) qui fait référence à un processus non pas dinformation, mais de communication entre les personnes qui y prennent part avec participation active au processus de prise de décision. Il traduit la remise en question, notamment pour les questions environnementales, des processus de délégation de pouvoir et de recours à la rationalité instrumentale qui caractérisent les démocraties libérales. Dans cette perspective, risque et perception des risques sont une seule et même chose. Ils se distinguent du risque de la société industrielle qui est, par définition, un risque soumis à lexpertise scientifique.

33 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé La société réflexive Démocratie délibérative Une fois identifié, le risque peut être régulé par les décideurs publics ou privés généralement à laide de réglementations et de mesures particulières. Ces mesures ou réglementations agissent comme un mode de connaissance spécifique des risques et favorisent des modes de perception scientifique des risques à travers lélaboration de procédures techniques de risk management ou risk assessment. Les sociétés industrielles imposent ainsi leur perception des risques qui se fondent sur le mode de connaissance scientifique. La science ne pouvant soumettre à son expertise que ce qui peut rentrer dans son schéma expérimental ou observationnel, une partie du réel reste en dehors de son champ dinvestigation et par voie de conséquence du risque.

34 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé La société réflexive Démocratie délibérative La circularité de cette approche élimine de facto les autres modes de connaissances des risques quand ils ne sont pas qualifiés dirrationnels ou de non pertinents. A ce point de vue, il est clair que la perception que le public a des risques sil se distingue de celle des experts, a toute chance dêtre attribué à lignorance du public quil sagit déduquer. La croyance dans la vertu éducative de la diffusion dune science neutre, objective et universelle pour augmenter lacceptabilité du risque semble être socialement utopique et plus révéler une incompréhension du problème. Les rapports entre experts et profanes ne sont pas unidirectionnels, mais résultent dune interaction, ces derniers naccordant leur confiance aux experts que dans la mesure où ils peuvent vérifier leurs allégations dans la vie quotidienne.

35 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé La société réflexive Démocratie délibérative Mis à part cette analyse de la perception, lévaluation scientifique des risques montre de plus en plus ses limites face à la complexité des phénomènes à analyser et à la multiplication des dimensions à prendre en compte. La science ne peut, par méthode, quaborder les problèmes complexes quune fois décomposés en plusieurs questions auxquelles elle peut fournir une réponse quand, de plus, les questions peuvent être formulées de telle façon quelles rentrent dans ses schémas de test. La perception sociale du risque tire son intérêt de sa capacité à ne pas mésestimer le point de vue du citoyen.

36 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Principe de précaution Apparition dans les années 1990 ; Conférence Rio de Janeiro sur lenvironnement en 1992 ; Autorités en charge des affaires de la collectivité agissent non pas de façon curative ou préventive, mais de manière anticipée pour des conséquences dommageables incertaines ou hypothétiques ; Son application permet de mettre en perspective les choix technologiques non pas à la lumière de la science, mais surtout en termes dacceptabilité sociale de choix collectifs. Principe de précaution Apparition dans les années 1990 ; Conférence Rio de Janeiro sur lenvironnement en 1992 ; Autorités en charge des affaires de la collectivité agissent non pas de façon curative ou préventive, mais de manière anticipée pour des conséquences dommageables incertaines ou hypothétiques ; Son application permet de mettre en perspective les choix technologiques non pas à la lumière de la science, mais surtout en termes dacceptabilité sociale de choix collectifs.

37 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé La société réflexive Référentiel de sécurité partagé Systèmes complexes et incertitudes Comme de nombreux systèmes, le système de santé est un système complexe composé de sous-systèmes indépendants et dun grand nombre dunités.

38 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé La société réflexive Référentiel de sécurité partagé Nouvelle gouvernance et référentiel La gouvernance se rapproche de lidée de démocratie délibérative avec des procédures de concertation voire darbitrage dans certains cas entre des acteurs ayant des représentations et des motivations différentes. Léchec de lusage des référentiels sectoriels produits dans le seul domaine technoscientifique pour la gestion des risques publics et a fortiori des crises, a interrogé sur les méthodes de construction dun référentiel de sécurité partagé car co-construit en appliquant une méthode de gouvernance. Lobjectif est lélaboration de représentations communes. Avec un référentiel de sécurité suffisamment partagé, la nouvelle gouvernance pourrait devenir un outil de gestion des vulnérabilités des systèmes complexes en menant le débat public de la gestion de lincertitude et de lacceptabilité sociale.

39 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé La société réflexive Référentiel de sécurité partagé Nouvelle gouvernance et référentiel Le référentiel sécurité est en partie le fruit de lévolution de la communication du risque qui possède une valeur propre depuis que le droit à linformation a été institutionnalisé et accordé à tout individu. Elle fait partie dune nouvelle conception de la responsabilité des acteurs publics par rapport aux citoyens quand les référentiels sectoriels de sécurité construits sur les seules données techniques et scientifiques, sont devenus inopérants, et ce surtout quand il sagit de la responsabilité de lEtat.

40 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé La société réflexive Les risques de la cartographie Cartographies des aléas et des vulnérabilités - La cartographie des risques soutient un nouveau regard sur les risques qui sont alors inscrits dans un territoire ou un milieu particulier, dont elle reflète les préoccupations et la perception de risques qui parfois étaient traités de manière sectorielle sans être rapprochés et sans que leurs interactions naient été vues. - Les monstres sur les cartes marines anciennes illustraient la perception des risques devant une terre inconnue et devant lincertitude de manière plus générale. Lidentification des zones à risques et la localisation des risques ont un caractère stratégique comme leur mesure.

41 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé La société réflexive Les risques de la cartographie Cartographies des aléas et des vulnérabilités - Mal connus, les risques de la cartographie existent pourtant bien, et influencent les messages véhiculés. Ces risques sont des risques communicationnels. Avec la vulgarisation des moyens informatiques de schématisation et de représentation graphique, on est exposé à une perte de qualité de linformation, les schémas et tableaux simples ayant pourtant un effet plus marquant que le texte car privilégiant le langage graphique.

42 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé La société réflexive Les risques de la cartographie Cartographies des aléas et des vulnérabilités - La science des risques a bénéficié de trois approches, chacune ayant sa propre culture. Les scientifiques se sont intéressés à lévaluation des risques, les décideurs à leur gestion et le public à leur communication, la cartographie se trouvant à lintersection de ces trois conceptions

43 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé les trois cultures du risque selon Rejeski, 1993 Scientifique s Décideurs Public Cartographie des risques Evaluation des risques Physique Gestion des risques Décision Communication des risques Perception

44 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé La société réflexive Les risques de la cartographie Cartographies des aléas et des vulnérabilités - La science des risques a bénéficié de trois approches, chacune ayant sa propre culture. Les scientifiques se sont intéressés à lévaluation des risques, les décideurs à leur gestion et le public à leur communication, la cartographie se trouvant à lintersection de ces trois conceptions

45 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé La société réflexive Les risques de la cartographie Cartographies des aléas et des vulnérabilités -Deux schémas directeurs participent à lélaboration dune cartographie des risques. Ce sont la cartographie des aléas et la cartographie des vulnérabilités. - La première peut sappuyer sur linventaire des éléments passés et sur les sources potentielles daléas futurs, les inventaires permettant de construire des cartes prédictives. Ces cartes peuvent être réalisées de manière qualitative, mais aussi quantitative à laide doutils statistiques variant en fonction du propos. Des cartes sectorielles peuvent être combinées pour élaborer des cartes multirisques ou de synthèse

46 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé La société réflexive Les risques de la cartographie Cartographies des aléas et des vulnérabilités - La cartographie des vulnérabilités est beaucoup moins évidente étant donné la difficulté didentifier et de hiérarchiser les vulnérabilités, ce dautant quune institution naime spontanément pas mettre en avant ses zones de fragilité, et que les vulnérabilités varient avec le temps et lespace en fonction des sensibilités des individus et des organisations ou des sociétés. Il sagit ici de prendre en compte les éléments exposés aux conséquences directes et indirectes des risques, et donc dêtre attentif non seulement aux aspects techniques mais aussi économiques et environnementaux par exemple. Plusieurs méthodes permettent de quantifier les vulnérabilités comme les focus groups, les choix négociés, les analyses multicritères ou des méthodes dévaluation indirecte.

47 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé La société réflexive Les risques de la cartographie Comme tout modèle est une représentation de la réalité, la cartographie relève dun choix de critères sur lesquels il est choisi dattirer lattention, sans parler des finitions graphiques agrémentées de couleurs ou de symboles destinés à favoriser la lecture pour un décideur pressé. La première question qui se pose est de savoir quel message doit passer à travers la cartographie. Vient ensuite le nombre de classe dévénements quil paraît souhaitable dy faire rentrer comme les méthodes de discrimination et de hiérarchisation, à défaut de quoi on sexpose à la confusion et à la perte de linformation principale que la cartographie est destinée à communiquer

48 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé La société réflexive Les risques de la cartographie.La validation du message est aussi à prendre en compte pour les utilisateurs par rapport à lusage quils en ont. La connaissance des méthodes délaboration est ici capitale. Les risques de la cartographie sont nombreux et doivent rendre vigilant et critique tout au long du processus de construction pour délivrer un message clair évitant la confusion par surinformation, une information validée et utile à lutilisateur, et présenter la méthodologie qui a permis la cartographie.

49 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Critères de bonne information sur risques et crises Média Maîtrise du sujet ; Comprendre les liens entre les aspects technique, économique, politique, etc. ; Les bonnes entrées pour avoir de linformation ; Honnêteté ; Modestie. Média Maîtrise du sujet ; Comprendre les liens entre les aspects technique, économique, politique, etc. ; Les bonnes entrées pour avoir de linformation ; Honnêteté ; Modestie. Autorités Attention au secret : communiqué ou porte-parole exclusivement ; Eviter la langue de bois ; Eviter lincohérence ; Eviter la manipulation ; Honnêteté ; Intérêt public. Autorités Attention au secret : communiqué ou porte-parole exclusivement ; Eviter la langue de bois ; Eviter lincohérence ; Eviter la manipulation ; Honnêteté ; Intérêt public. Communication et média Bonne information

50 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Questionnaire Culture Risque Thème 1 : Service, lieu de travail Think about your hospital work area/unit… People support one another in this unit We have enough staff to handle the workload When a lot of work needs to be done quickly, we work together as a team to get the work done In this unit, people treat each other with respect Staff in this unit work longer hours than is best for patient care We are actively doing things to improve patient safety We use more agency/temporary staff than is best for patient care Staff feel like their mistakes are held against them Mistakes have led to positive changes here

51 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Questionnaire Culture Risque Thème 1 : Service, lieu de travail It is just by chance that more serious mistakes dont happen When one area in this unit gets really busy, others help out When an event is reported, it feels like the person is being written up, not the problem After we make changes to improve patient safety, we evaluate their effectiveness We work in "crisis mode" trying to do too much, too quickly Patient safety is never sacrificed to get more work done Staff worry that mistakes they make are kept in their personnel file We have patient safety problems in this unit Our procedures and systems are good at preventing errors from happening

52 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Questionnaire Culture Risque Thème 2 : Chef, manager My supervisor/manager says a good word when he/she sees a job done according to established patient safety procedures My supervisor/manager seriously considers staff suggestions for improving patient safety Whenever pressure builds up, my supervisor/manager wants us to work faster, even if it means taking shortcuts My supervisor/manager overlooks patient safety problems that happen over and over

53 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Questionnaire Culture Risque Thème 3 : Communication We are given feedback about changes put into place based on event reports Staff will freely speak up if they see something that may negatively affect patient care We are informed about errors that happen in this unit Staff feel free to question the decisions or actions of those with more authority In this unit, we discuss ways to prevent errors from happening again Staff are afraid to ask questions when something does not seem right

54 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Questionnaire Culture Risque Thème 3 : Evénements signalés et fréquence When a mistake is made, but is caught and corrected before affecting the patient, how often is this reported? When a mistake is made, but has no potential to harm the patient, how often is this reported? When a mistake is made that could harm the patient, but does not, how often is this reported?

55 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Questionnaire Culture Risque Thème 4 : Niveau sécurité des patients Please give your work area/unit in this hospital an overall grade on patient safety. Excellent Very Good Acceptable Poor Failing

56 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Questionnaire Culture Risque Thème 5 : lHôpital Hospital management provides a work climate that promotes patient safety Hospital units do not coordinate well with each other Things fall between the cracks when transferring patients from one unit to another There is good cooperation among hospital units that need to work together Important patient care information is often lost during shift changes It is often unpleasant to work with staff from other hospital units Problems often occur in the exchange of information across hospital units

57 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Questionnaire Culture Risque Thème 5 : lHôpital The actions of hospital management show that patient safety is a top priority. Hospital management seems interested in patient safety only after an adverse event happens Hospital units work well together to provide the best care for patients Shift changes are problematic for patients in this hospital

58 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Questionnaire Culture Risque Thème 6 : Number of Events Reported In the past 12 months, how many event reports have you filled out and submitted

59 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Bibliographie - Beck U. Risk Society. Towards a New Modernity. Sage. London, Beck U. Ecological Politics in the Age of Risk. Cambridge, Polity Press, Beck U., Giddens, A. Lash A. Reflexive Modernization: Politics, Tradition and Aesthetics in the Modern Social Order. Polity, Cambridge, Brunet S, Risques réflexifs et processus délibératifs dans Risques et systèmes complexes : les enjeux de la communication. Dir Hupet P. Presses Interuniversitaires Européennes de Bruxelles Callon M. Des différentes formes de la démocratie technique. Les Cahiers de la sécurité intérieure, n° Chevassus – au – Louis B, « Retour de lirrationnel ou conflit des rationalités ». Projet, n° 261, Cornélis B, Billen R. La cartographie des risques et les risques de la cartographie dans Risques et systèmes complexes : les enjeux de la communication. Dir Hupet P. Presses Interuniversitaires Européennes de Bruxelles Crozier, Lacteur et le système : les contraintes de laction collective. Seuil Collection Points Crozier, Le phénomène bureaucratique. Seuil Collection Points Desrosières A, La politique des grands nombres. La découverte/Poche. Paris Douglas, M. Risk Acceptability according to the social sciences. Routledge & Kegan Paul. London Douglas, M. Risk and blame. Essays in cultural theory. Routledge. London Elster J Deliberative democracy, Cambridge; New York: Cambridge. University Press 1998.

60 Patrick Triadou janv Sociologie du risque en santé Bibliographie - JCAO Questionnaire Culture - Ewald F, Histoire de lEtat - providence. Grasset et Fasquelle. Le livre de poche. Paris Giddens, A. The Consequences of Modernity. Cambridge, Polity Press Peretti – Watel P, La société du risque. La découverte, Repères Pardo M, Sociologie et risque : nouveaux éclairages sur les facteurs sociaux et la participation publique. MANA, Revue de Sociologie et dAnthropologie, 2002, nº : Rejeski D. GIS and risk: a three culture problem in Goodchild MF Parks BO& Steyaert LD eds. Environmental modeling with GIS Oxford University Press pp Setbon M, Risques, sécurité sanitaire et processus de décision. Elsevier Simon H, Administration et processus de décision. Economica Slovic P, Perception of Risk. Science, n°236, Slovic P, Trust, émotion, sex, politics and science. in Tubiana, Virgusos, Carde, Pagès, Risque et Société. Ed Nucléon, Gif sur Yvette Zwetkoff C. De lanalyse compréhensive au référentiel partagé dans Risques et systèmes complexes : les enjeux de la communication. Dir Hupet P. Presses Interuniversitaires Européennes de Bruxelles


Télécharger ppt "Patrick Triadou janv 20131 Sociologie du risque en santé Acceptabilité et responsabilité Acceptabilité -Dans la logique assurantielle et probabiliste,"

Présentations similaires


Annonces Google