La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Mieux connaître pour mieux agir! Tableau de bord des communautés de lEstrie Les grandes lignes novembre 2009.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Mieux connaître pour mieux agir! Tableau de bord des communautés de lEstrie Les grandes lignes novembre 2009."— Transcription de la présentation:

1 Mieux connaître pour mieux agir! Tableau de bord des communautés de lEstrie Les grandes lignes novembre 2009

2 2 Le développement des communautés « …un processus de coopération volontaire, dentraide et de construction de liens sociaux entre les résidents et les institutions dun milieu local, visant lamélioration des conditions de vie sur les plans physique, social et économique ». Institut national de santé publique du Québec, 2002.

3 3 Un tableau de bord…pourquoi? Chaque réseau utilise déjà plusieurs sources statistiques (économique, santé, éducation, etc.) …mais ce nest quun point de vue à la fois La réalité est plus complexe Le développement des communautés implique une action intersectorielle qui nécessite Une vision commune des acteurs sur la situation de leur communauté Une connaissance plus globale des milieux

4 4 Un tableau de bord…un outil Pour mettre en commun ces points de vue et réussir, ensemble, à générer des changements sur des questions complexes (pauvreté, décrochage scolaire, etc.) Pour suivre lévolution de la situation de nos communautés, dun recensement à lautre Comme le bon vin, le tableau de bord prend de la valeur en vieillissant : 2001, 2006, 2011, 2016…

5 5 Un tableau de bord, ce nest pas… Un tableau de bord implique de choisir les indicateurs les plus utiles pour laction dans chaque dimension Cest donc différent dun portrait où lon produit une série de tableaux comprenant de très nombreux indicateurs dans chaque sphère

6 6 De la Mauricie-Centre du Québec à lEstrie Un bon point de départ : le projet de léquipe de Réal Boisvert Ce nest pas du « copier-coller » Ne pas attendre de tout avoir en main pour commencer Des démarches préliminaires formelles qui prennent du temps Engagement de partenaires « experts » : la DSPÉ de lEstrie, Statistique Canada … Autorisations légales : comité déthique, Commission daccès à linformation, etc. Un enjeu majeur de ressources

7 7 Un projet résolument participatif Une initiative coordonnée par lObservatoire estrien du développement des communautés En collaboration étroite avec la Direction de la santé publique et de lévaluation de lEstrie, responsable du volet statistique Avec le soutien financier ou en ressources de plusieurs partenaires Des choix collectifs à faire à chaque étape avec des représentants de chaque territoire de MRC

8 8 Un projet résolument intersectoriel Sur le plan régional La Ville de Sherbrooke, Centraide, les CSSS de lEstrie, Emploi-Québec, la CDEC, les SADC, etc. À léchelle de chaque MRC et de Sherbrooke Un duo, un trio, un quatuor… danimateurs dans chaque MRC Ancrer le projet auprès dau moins une instance intersectorielle

9 9 Première étape Le choix des territoires Zoom sur les 60 aires de diffusion les plus défavorisées en Estrie Des communautés locales des communautés de ± personnes des enjeux méthodologiques et éthiques Des choix collectifs à faire avec des acteurs du milieu

10 10 Deuxième étape Le volet statistique Un plan de travail progressif Statistique Canada Données socio-sanitaires Autres sources de données sociales DPJ, directeur des élections, criminalité, etc.

11 11 Troisième étape Le volet qualitatif Parce que les chiffres ont aussi leurs limites… Un tableau de bord quantitatif ET qualitatif Un outil sur mesure Une grille dappréciation du potentiel des communautés Dautres dimensions dont il faudrait tenir compte ? Ex. : disponibilité de certaines ressources

12 12 Quatrième étape Une phase danalyse collective À la lumière des résultats du volet statistique et du volet qualitatif Une discussion sur le profil de chaque communauté Un plan daction sur mesure

13 13 Pour accompagner le projet : lévaluation Une démarche participative avec le Collectif de recherche en développement des communautés Dans la suite des travaux de Paule Simard au sein du réseau Villes et villages en santé Un financement auprès des organismes subventionnaires de recherche

14 14 Informations et suggestions Ginette Boyer, poste Normand Laforme, poste Pour accéder aux cartes : _ evaluation/portrait_region.php

15 2 e partie

16 16 3 critères pour délimiter les territoires Le découpage sera le résultat dun équilibre ou dun compromis entre 3 critères : Une taille équivalente : ± personnes Des caractéristiques semblables Les limites des aires de diffusion (autant que possible)

17 17 3 critères pour délimiter les territoires 1. Une taille équivalente : ± personnes Créer des territoires avec une très faible population implique un grand risque de ne pas pouvoir obtenir tous des indicateurs voulus à cause : des standards de qualité scientifique Ex. : risque de biais à cause dune sur-représentation dune ou lautre caractéristique du milieu, par exemple biais des données sur la mortalité dans un quartier où il y a un CHSLD les standards éthiques Ex. : risque de rompre lanonymat.

18 18 3 critères pour délimiter les territoires 2. Des caractéristiques semblables Objectives Ex. : niveau de revenu Subjectives Ex. : petite histoire du milieu Il est primordial que la délimitation des territoires soit la plus respectueuse possible du sentiment dappartenance Mais… compte compte du critère précédent, ce nest pas évident : un équilibre à trouver!

19 19 3 critères pour délimiter les territoires 3. Les limites des aires de diffusion Autant que possible Sinon, respecter le réseau routier existant Respecter les limites des MRC actuelles


Télécharger ppt "Mieux connaître pour mieux agir! Tableau de bord des communautés de lEstrie Les grandes lignes novembre 2009."

Présentations similaires


Annonces Google