La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lintercompréhension pour enseigner le multilinguisme.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lintercompréhension pour enseigner le multilinguisme."— Transcription de la présentation:

1 Lintercompréhension pour enseigner le multilinguisme

2 Contenus Intercompréhension sauvage et intercompréhension institutionalisée Le concept de lintercompréhension Le but de lintercompréhension Des projets européens

3 Lintercompréhension (IC) fonctionnelle, sauvage en Europe et de par le monde Daprès larticle de Castagne 2006 (université de Reims) : LIC est à rechercher dans le passé de lEurope (ses ports, dans les pays scandinaves, en Europe centrale), mais aussi: En Inde (IC entre 19 langues officielles). En Afrique (IC entre les différents dialectes existants).

4 LIC pour comprendre différentes langues Nous travaillerons sur des textes écrits non didactisés rédigés dans des langues « étrangères » que lon ne connaît pas.

5 LIC institutionalisée ou IC et enseignement des langues LIC sert à enseigner des langues étrangères. Le prof de langue devient prof des langues.

6 IC et enseignement du flé Dans les sociétés multiculturelles daujourdhui, grâce à la pratique de lIC en enseignant le flé, on revalorise la langue maternelle des élèves.

7 IC et Europe LEurope, grâce à ce concept, essaie de valoriser les langues et cultures nationales et de trouver une identité.

8 Le concept: IC et multilinguisme Parler sa langue maternelle et comprendre lautre parlant dans sa langue maternelle. « Una Europa di poliglotti non è una Europa di persone che parlano correctemente molte lingue, ma nel migliore dei casi di persone che possono incontrarsi parlando ciascuno la propia lingua e intendendo quella dellaltro… » (Umberto Eco, La ricerca della lingua perfetta, 1993 – Seuil, 1994)

9 famille romane Mots transparents Un hellénophone parlant le fle, pour comprendre cette définition de Eco, fait appel, pour la grande partie du lexique, au français : tant les mots grammaticaux (una, di, che, ma, nel) que les mots de sens plein (persone, parlano, lingua) sont transparents. Certains mots de sens plein viennent du grec (Europa, poliglotti).

10 Procédé : stratégies verbales Nous avons compris le texte de Eco à travers le transfert de connaissances linguistiques du français et du grec vers litalien.

11 Manuels didactiques et IC Πρόγραμμα Εκπαίδευσης Μουσουλμανοπαίδων CD-Rom éducatif et site Internet &sub=111b (consulté le 03 février 2014)http://www.museduc.gr/index.php?page=2 &sub=111b Les possibilités de lIC entre le grec et le turc (un vocabulaire commun) y sont-elles exploitées?

12 IC entre le grec et le turc : vocabulaire culinaire Projet Eu + I Devoir à la maison : visionner le site intercomprehension.eu/activities.htm l intercomprehension.eu/activities.htm l

13 Le concept de lIC Le concept de lIC a été élaboré par Meissner et alii (université de Giessen)(2004).

14 IC : Education plurilingue CECRL « Dans une éducation plurilingue, lélève ne classe pas langues et cultures dans des compartiments séparés, mais construit plutôt une compétence communicationnelle à laquelle contribuent toute connaissance et toute expérience des langues, et dans laquelle les langues sont en corrélation et interagissent ». Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues

15 Projets européens et familles de langues Famille romane : EurocomRom Famille germanique : Eurocomgerm Famille slave : Eurocomslav (sur tous les projets concernant la famille romane, voir Castagne 2006).

16 La langue-pont Pour le locuteur hellénophone parlant le français: Le français : langue-pont pour le catalan Le catalan : langue-pont pour lespagnol Lespagnol : langue-pont pour le portugais Lallemand (et non langlais) : langue-pont pour la famille germanique Le bulgare (et non le russe) : langue-pont pour la famille slave

17 le projet Eu + I IC entre langues nappartenant pas à la même famille Coordinatrice du projet : Filomena Capucho (universidade autónoma portuguesa).

18 La place de langlais Daprès Castagne 2006, langlais ne devrait pas être la lingua franca surtout dans les pays où lon parle des langues romanes. Cest, parfois, dans un anglais de survie que lon sexprime ce qui est à lorigine d échanges élémentaires, rudimentaires.

19 La part de lextra- linguistique en IC Daprès Ollivier 2008, quand on effectue une tâche de la vie de tous les jours, on fait également appel à lextra-linguistique pour comprendre. Vérification de ceci en réservant des chambres dans un hôtel virtuel (consulté le 3 février 2014 ; réservation en classe de deux chambres dhôtel en suédois)

20 Bibliographie Castagne E., 2006, Pour créer lintercompréhension en Europe. A propos dEuRom4 et dautres programmes destinés à former à la compréhension de langues apparentées, in Nordic intercomprehension in a European perspective, 27 avril 2006 [en ligne] (consulté le 02 février2014), disponible sur : mania.eu/docs/autour_euromania/Uppsala_un iversitet_Eric_Castagne.pdf

21 Bibliographie Meissner F.J., C. Meissner, Horst G. Klein, Tilbert d. Stegmann, 2004, EuroComRom. Introduction à la didactique de leurocompréhension pris dans : Les sept tamis. Lire les langues romanes dès le début, Aachen : Shaker-Verlag [en ligne] quisse.pdfhttp://www.silviaklein.de/Europint/kurs/es quisse.pdf (consulté le 2 février2014).

22 Bibliographie Ollivier Ch. 2008, « Laccomplissement dune tâche en contexte linguistique inconnu. La part du linguistique et de lextra-linguistique en intercompréhension », Les Cahiers de lAcedle, no 3. [en ligne] pdfhttp://acedle.org/IMG/pdf/Olivier_Cah3. pdf (consulté le 2 février2014).

23

24


Télécharger ppt "Lintercompréhension pour enseigner le multilinguisme."

Présentations similaires


Annonces Google