La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ÉNONCÉ DE POLITIQUE ÉDUCATIVE Services éducatifs Décembre 1998 Guy Faucher Mario Godbout LÉCOLE, TOUT UN PROGRAMME.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ÉNONCÉ DE POLITIQUE ÉDUCATIVE Services éducatifs Décembre 1998 Guy Faucher Mario Godbout LÉCOLE, TOUT UN PROGRAMME."— Transcription de la présentation:

1

2 ÉNONCÉ DE POLITIQUE ÉDUCATIVE Services éducatifs Décembre 1998 Guy Faucher Mario Godbout LÉCOLE, TOUT UN PROGRAMME

3 Historique è Facteurs qui expliquent lémergence de la réforme: è un contexte scolaire; è un contexte social; è un contexte politique.

4 Un contexte scolaire ( STATISTIQUES ) Au Québec et au Canada... on recense 33 % de décrocheurs;on recense 33 % de décrocheurs; on dénombre 20 % d'analphabètes fonctionnels parmi les jeunes de 16 à 25 ans;on dénombre 20 % d'analphabètes fonctionnels parmi les jeunes de 16 à 25 ans; 30 % de chômage chez les jeunes... alors qu'il y a pénurie de main-d'oeuvre qualifiée dans certains secteurs.30 % de chômage chez les jeunes... alors qu'il y a pénurie de main-d'oeuvre qualifiée dans certains secteurs. Pourquoi cette réforme...

5 Un contexte scolaire ( Groupes de travail ) Pourquoi cette réforme... Rapport Corbo JUIN 94 Rapport Corbo JUIN 94 Jalons dune école pour tous FÉVRIER 95 Jalons dune école pour tous FÉVRIER 95 Rapport des États généraux PRINTEMPS 96 Rapport des États généraux PRINTEMPS 96

6 Pourquoi cette réforme... Contre labandon au secondaire: Rétablir l'appartenance scolaire (1996) AVIS DU CONSEIL SUPÉRIEUR DE LÉDUCATION Pour un développement intégré des services éducatifs à la petite enfance: De la vision à l'action (février 1996) La réussite à lécole montréalaise (octobre 1995) Pour la réforme du système éducatif (1995)

7 Pour des apprentissages pertinents au secondaire (1994) Des conditions pour faire avancer lécole (1994) Rénover le curriculum du primaire et du secondaire (1994) AVIS DU CONSEIL SUPÉRIEUR DE LÉDUCATION Pourquoi cette réforme...

8 Un contexte scolaire (conclusion ) Pourquoi cette réforme... De décrochage des jeunes, avant diplôme; De décrochage des jeunes, avant diplôme; duniformité trop grande des parcours proposés aux jeunes; duniformité trop grande des parcours proposés aux jeunes; de ratés dans lorientation des jeunes; de ratés dans lorientation des jeunes; danalphabétisation des jeunes; danalphabétisation des jeunes; dinclusion graduelle de toutes les populations étudiantes. dinclusion graduelle de toutes les populations étudiantes. Globalement, des difficultés importantes de che- minement scolaire pour des franges significatives délèves, entre laccès et le diplôme :

9 Un contexte social Pourquoi cette réforme... Articles dans les quotidiens. Articles dans les quotidiens. Émissions daffaires publiques. Émissions daffaires publiques. Questionnement des citoyens, du monde du travail, de lécole elle-même concernant les performances du système déducation. Questionnement des citoyens, du monde du travail, de lécole elle-même concernant les performances du système déducation.

10 Un contexte social Pourquoi cette réforme... De redécouverte de limportance des savoirs qui sont devenus la matière première et le premier facteur de discrimination entre les individus et entre les sociétés. De redécouverte de limportance des savoirs qui sont devenus la matière première et le premier facteur de discrimination entre les individus et entre les sociétés. De redécouverte de limportance de lécole comme instrument de cohésion sociale à une époque de diversité et de pluralité croissantes. De redécouverte de limportance de lécole comme instrument de cohésion sociale à une époque de diversité et de pluralité croissantes.

11 Un contexte politique Pourquoi cette réforme... De canalisation des insatisfactions à légard du système déducation; De canalisation des insatisfactions à légard du système déducation; dexamen global de ce système, après trente ans dévolution; dexamen global de ce système, après trente ans dévolution; de haute surveillance du rendement des investis- sements consentis en éducation, en proportion du P.I.B. et en comparaison avec dautres sociétés. de haute surveillance du rendement des investis- sements consentis en éducation, en proportion du P.I.B. et en comparaison avec dautres sociétés.

12 « DE LACCÈS AU PLUS GRAND NOMBRE AU PLUS GRAND NOMBRE À LA RÉUSSITE DU PLUS GRAND NOMBRE » Défi

13 « CONDUIRE AU SUCCÈS LE PLUS GRAND NOMBRE DÉLÈVES EN ACCEPTANT QUE LA RÉUSSITE NE SEXPRIMERA PAS DE LA MÊME FAÇON POUR TOUS. » Un seul objectif

14

15 La Réforme de léducation

16 7 lignes dactions (chantiers) äIntervenir dès la petite enfance. äEnseigner les matières essentielles. äDonner plus d'autonomie à l'école. äSoutenir l'école montréalaise. äIntensifier la réforme de la formation profes- sionnelle et technique. äConsolider et rationaliser l'enseignement supérieur. äDonner un meilleur accès à la formation continue.

17 Intervenir dès la petite enfance Maternelle 5 ans temps plein. Maternelle 5 ans temps plein. Maternelle 4 ans. Maternelle 4 ans. Services de garde en milieu scolaire. Services de garde en milieu scolaire. Développement des compétences parentales. Développement des compétences parentales. Révision du programme éducatif. Révision du programme éducatif. Formation du personnel enseignant. Formation du personnel enseignant.

18 Le sens du virage, cest... de convenir du contenu de la formation commune et de la diversification souhaitée; de moderniser et denrichir le contenu des programmes. de départager les matières à enseigner; Enseigner les matières essentielles

19 REFONTE DU CURRICULUM Pour y arriver... Enseigner les matières essentielles

20 CURRICULUM Programmes détudes Temps denseignement Évaluation des apprentissages Sanction des études Agencement de diverses filières de formation Éléments du curriculum scolaire... Grille-matières Enseigner les matières essentielles

21 Comment amorcer cette refonte... GROUPE DE TRAVAIL INCHAUSPÉ Mandat : Proposer à la ministre les changements à apporter aux curriculums du primaire et du secondaire. Échéancier : Dépôt du rapport : JUIN 1997 Enseigner les matières essentielles

22 Éléments du rapport Inchauspé : les contenus de formation dans leur globalité (mission éducative, profil de formation); les grilles-matières; le temps denseignement; la diversité des cheminements des élèves; Enseigner les matières essentielles

23 Éléments du rapport Inchauspé : la révision des programmes détudes; lévaluation des apprentissages ~ forme des bulletins et sanction des études; lutilisation des nouvelles technologies de linformation et de communication pour lapprentissage; des recommandations sur le mandat et le fonctionnement dune éventuelle commission nationale des programmes détudes. Enseigner les matières essentielles

24 Le groupe INCHAUSPÉ recommande... Réaffirmer les trois (3) missions de lécole tout en donnant priorité à celle dINSTRUIRE ÉDUQUER lintelligence Enseigner les matières essentielles

25 MISSIONS DE LÉCOLE INSTRUIRE QUALIFIER SOCIALISER Enseigner les matières essentielles

26 Juin 1997 Rapport Inchauspé Novembre 1997 LÉcole, tout un programme La ministre a recon- duit en presque totalité le rapport Inchauspé. Cependant, elle a clarifié les trois missions de lécole. Enseigner les matières essentielles

27 LÉcole, tout un programme Les missions de lécole…ce qu en disent les lois... Loi 107 Art. 36, 2 e alinéa. « Lécole est aussi destinée à collaborer au développement social et culturel de la communauté. » Loi 180 Art. 36, 2 e alinéa « Lécole a pour mission d'instruire, de socialiser et de qualifier les élèves, tout en les rendant aptes à entreprendre et à réussir un parcours scolaire. »

28 LÉcole, tout un programme Chapitre I LES MISSIONS DE LÉCOLE

29 INSTRUIRE, avec une volonté réaffirmée : ä parce que cette fonction primordiale a été banalisée; ä dans le contexte dune société où les savoirs occupent déjà et occuperont une place importante; ä donner accès à la maîtrise de savoirs essentiels, même complexes. ä Au préalable et au moment approprié ~ à la maîtrise des savoirs élémentaires (savoirs de base: écrire, lire, calculer).

30 SOCIALISER, pour apprendre à vivre ensemble : ä parce que lécole est un agent de la cohésion sociale; ä dans le contexte dune société pluraliste où les échanges culturels se multiplient; ä permettre lexercice dune citoyenneté responsable, par la transmission et le partage de valeurs communes.

31 QUALIFIER, selon des voies diverses : ä parce que lécole est le tremplin pour l'insertion sociale; ä dans le contexte dune société où les emplois se transforment et se raréfient, développer l'aptitude à entreprendre et à réussir un parcours scolaire et/ou à maîtriser des compétences professionnelles; ä offrir, en conséquence, des cheminements scolaires différenciés.

32

33 Chapitre II LES CHANGEMENTS AU CURRICULUM 1. LENVIRONNEMENT ÉDUCATIF RECHERCHÉ. 2. LE PROGRAMME DE FORMATION. 3. LORGANISATION DE LENSEIGNEMENT À LÉCOLE. 4. LES PROGRAMMES D ÉTUDES. 5. LA COMMISSION DES PROGRAMMES DÉTUDES. LÉcole, tout un programme

34 Les changements au curriculum

35 Environnement éducatif recherché Rehausser le niveau culturel des programmes détudes. Mettre laccent sur lessentiel. Introduire plus de rigueur à lécole. Accorder une attention particulière à chaque élève. Assurer aux élèves les bases de la formation continue. Mettre lorganisation scolaire au service des élèves.

36 Mettre laccent sur lessentiel Priorité des apprentissages essentiels dont dépend le succès ou léchec des élèves. Priorité des apprentissages essentiels dont dépend le succès ou léchec des élèves. Évacuation des éléments accessoires dans les programmes. Évacuation des éléments accessoires dans les programmes. Priorité de lécole, dès le début du primaire. Priorité de lécole, dès le début du primaire.

37 Mettre laccent sur lessentiel APPRENTISSAGES ESSENTIELS maîtrise de la langue maternelle; maîtrise de la langue seconde; maîtrise des éléments principaux des mathématiques; connaissance de son histoire; initiation aux langages artistiques; appropriation de la base des sciences; acquisition de méthodes de travail.

38 Rehausser le niveau culturel des programmes détudes Meilleure place aux matières plus «naturellement» porteuses de culture. (Langues, arts, histoire.) Utilisation dune approche culturelle dans lenseignement de ces matières. ARTS : théâtre, musique, danse, arts visuels. Intégration de la dimension culturelle dans les disciplines lors de la révision des programmes détudes.

39 Introduire plus de rigueur à lécole Devoir de lécole Se préoccuper des élèves plus faibles, plus lents et de ceux qui apprennent différemment en leur proposant des stratégies dapprentissage appropriées et des mesures daide et de soutien adéquates.

40 Introduire plus de rigueur à lécole Au moyen dexigences connues et admises des élèves, du personnel enseignant et des parents ä Dans la grille-matières : lélève doit réaliser le sérieux du menu proposé. ä Dans les programmes détudes : les objectifs doivent être clairs, les progressions doivent être explicites et les liens avec les autres disciplines doivent être affirmés.

41 Au moyen dexigences connues et admises des élèves, du personnel enseignant et des parents ä Dans les modes dévaluation : régularité, diversité des modes et compréhension des résultats. ä Dans le matériel didactique : rigueur scientifique et appel à la curiosité des élèves. ä Dans le travail scolaire : devoirs, leçons et temps détude personnel. Introduire plus de rigueur à lécole

42 Accompagner chacun dans son cheminement scolaire. éducable Partager la conviction que tout enfant est éducable. Offrir des occasions de développement des talents et des aptitudes, selon la situation des élèves. Accorder une attention particulière à chaque élève

43 Assurer aux élèves les bases de la formation continue Acquérir, dès lécole de base, les rudiments et les méthodes permettant de continuer à apprendre et limpulsion poussant à le faire.

44 Assurer aux élèves les bases de la formation continue Pédagogie de la découverte et de la production. Éveil de la curiosité et de la confrontation intellectuelle. Capacité détablir des liens entre les connaissances. Capacité de réorganiser les connaissances. MOYENS

45 Mettre l organisation scolaire au service des élèves Dans lenseignement : marge de manœuvre nécessaire à lintervention professionnelle et à lexercice du jugement des enseignantes et enseignants. La nature des apprentissages à réaliser... dans le découpage de lhoraire des élèves; dans lutilisation du temps scolaire.

46

47 Chapitre II LES CHANGEMENTS AU CURRICULUM 1. LENVIRONNEMENT ÉDUCATIF RECHERCHÉ. 2. LE PROGRAMME DE FORMATION. 3. LORGANISATION DE LENSEIGNEMENT À LÉCOLE. 4. LES PROGRAMMES D ÉTUDES. 5. LA COMMISSION DES PROGRAMMES DÉTUDES. LÉcole, tout un programme

48 2 22 2

49 Réponse aux questions suivantes : äQuels savoirs et compétences les élèves doivent-ils maîtriser à la fin de leur formation ? äQuelles compétences doivent-ils maîtriser en savoir- vivre, savoir-faire et savoir-être ? äQuels changements sont à apporter aux programmes d études actuels ? äQuels sont les instruments pour accomplir les missions : dinstruire ( programmes détudes); de socialiser ( programme des programmes); de qualifier ( jonction entre instruire et socialiser). Le programme de formation

50 äune vision globale et intégrée de la formation des élèves; ädevient référence première pour toutes les équipes-école dans les interventions éducatives. Rendre lélève compétent en plus dêtre connaissant. Ce quil est... Le programme de formation

51 Comment il sera précisé... Le programme de formation äUn document pour le primaire : Le programme des programmes. Le programme des programmes. Le programme du préscolaire. Le programme du préscolaire. Les programmes détudes. Les programmes détudes. äUn document pour le secondaire : Le programme des programmes. Le programme des programmes. Les programmes détudes. Les programmes détudes.

52 Les contenus de formation... Contenus de formation Domaines dapprentissage disciplinaires Domaines dexpérience de vie

53 Domaines dapprentissage disciplinaires Les contenus de formation... äLangues maternelle, seconde et tierce. äUnivers social (géographie, histoire, économie). äMathématiques, technologie et sciences. äLes arts (musique, danse, arts plastiques, etc.). äDéveloppement personnel (éducation physique, religion, etc.).

54 Pour chaque discipline, il faudra... Domaines dapprentissage disciplinaires ädéterminer les savoirs essentiels et les compétences; äformuler des objectifs de compétence; äétablir des liens entre les disciplines, les domaines et les activités du programme des programmes; ädéfinir la progression des apprentissages à lintérieur du cycle et entre les cycles; äintégrer des dimensions culturelles et des TIC.

55 Pour chaque discipline, il faudra... äsuggérer les contenus denrichissement en termes dapprofondissement; älimiter le nombre dobjectifs de formation; äaménager les programmes détudes par cycle; äpréciser lévaluation des apprentissages. Domaines dapprentissage disciplinaires

56 Les programmes seront... äautorisés pour expérimentation et modification pendant deux ans; ( 1re année : appropriation; 2e année : application) äapprouvés par le Ministre; äen révision continuelle. Domaines dapprentissage disciplinaires

57 Le programme des programmes…sa visée... äLexercice des compétences transversales, cest-à-dire la capacité de transposer dans différents domaines dactivités un savoir acquis dans un contexte particulier. äLidentification des domaines dactivités ou dexpériences (thèmes transversaux). Domaines dexpériences de vie

58 Ce quil faut en savoir... Le programme des programmes de responsabilité de tout éducateur et éducatrice; un document distinct des programmes d études et qui précise : les attitudes et habitudes positives au regard du travail intellectuel et de lunivers du savoir; les compétences liées aux méthodes de travail, aux attitudes et aux comportements adoptés dans la vie personnelle et dans la vie sociale et celles qui sont liées à la maîtrise de la langue.

59 Ce quil est... Le programme des programmes äun programme ministériel obligatoire; (On ne lenseigne pas… on lapplique.) äune occasion pour lélève de consolider les acquis scolaires; äun lieu dintégration du savoir, de réinvestisse- ment et de transfert des apprentissages; äun lien entre lapprentissage scolaire et lapprentissage de la vie (Apprendre à apprendre); äagent de cohésion des interventions éducatives de lécole.

60 Le Programme des programmes... Pour que léquipe-école se sente concernée par le développement des compétences transver- sales, il faut... udévelopper une vraie « solidarité professionnelle »; uque la direction décole, par son leadership pédagogique, développe une synergie entre les différents acteurs de lécole; udévelopper une culture organisationnelle; uélaborer et mettre en œuvre un projet éducatif concerté.

61 äOrdre intellectuel. äOrdre méthodologique. äOrdre personnel et social. äOrdre de la communication. De quels ordres sont les compétences ? Le programme des programmes

62 è Les compétences intellectuelles è Les compétences intellectuelles ( exercer sa mémoire, développer le sens critique, apprendre à communiquer). è Les compétences méthodologiques è Les compétences méthodologiques (apprendre à sorganiser, à travailler en équipe ou en coopération, à traiter efficacement linformation avec les nouvelles technologies). è Les compétences liées aux attitudes et aux comportements è Les compétences liées aux attitudes et aux comportements (éducation interculturelle, respect des différences, de lenvironnement, éducation aux médias, etc.). è Les compétences linguistiques è Les compétences linguistiques (maîtrise de la langue). Le Programme des programmes

63 Thèmes transversaux... Le Programme des programmes äLa consommation. äLenvironnement. äLes médias. äLa santé, la sexualité et la sécurité. äLéducation interculturelle. äLorientation personnelle et professionnelle.

64

65 Chapitre II LES CHANGEMENTS AU CURRICULUM 1. LENVIRONNEMENT ÉDUCATIF RECHERCHÉ. 2. LE PROGRAMME DE FORMATION. 3. LORGANISATION DE LENSEIGNEMENT À LÉCOLE. 4. LES PROGRAMMES D ÉTUDES. 5. LA COMMISSION DES PROGRAMMES DÉTUDES. LÉcole, tout un programme

66 3 33 3

67 Lorganisation de lenseignement à lécole Formation de base commune ñ Éducation préscolaire. ñ Enseignement primaire. ( 1 re - 2 e - 3 e cycle ) ñ Enseignement secondaire ( 4 e cycle )Formationdiversifiée ñ Enseignement secondaire ( 5 e cycle )

68 Formation de base commune Buts de lenseignement primaire u uPermettre de faire les apprentissages de base. u uDévelopper progressivement lautonomie intellectuelle. u uPermettre dentreprendre formellement lapprentis- sage de méthodes de travail. u uInitier aux caractéristiques principales de la société et aux valeurs qui doivent y être promues.

69 Formation de base commune Lenseignement primaire ~ Changements 1.Cycles denseignement. 2.Accents nouveaux.

70 Formation de base commune Cycles denseignement 1 er cycle 1 re année 2 e année 2 e cycle 3 e année 4 e année 3 e cycle 5 e année 6 e année 1 re année du cycle : Apprentissage de savoirs nouveaux. 2 e année du cycle : Consolidation.

71 Formation de base commune 3 cycles denseignement ~ Raisons Évaluation préventive pour appliquer des mesures daide contrant le redoublement. Possibilité déquipes denseignantes et denseignants qui suivent les mêmes élèves pendant deux ans.

72 Formation de base commune Accents nouveaux 1.Renforcement des matières de base. 2. Intégration des matières et des compétences transversales.

73 Formation de base commune Renforcement des matières de base

74 Formation de base commune Renforcement des matières de base

75 Formation de base commune Renforcement des matières de base

76 Intégration des matières et des compétences transversales Formation de base commune ä äIntégration de lÉducation à la santé à lÉducation physique. ä äIntégration de lÉducation à la citoyen- neté au programme dHistoire et de Géographie. ä äIntégration de la technologie aux Sciences de la nature.

77 Enseignement secondaire Deux cycles denseignement 4 e cycle 1 re secondaire 2 e secondaire 3 e secondaire 5 e cycle 4 e secondaire 5 e secondaire Formation de base commune Formation diversifiée

78 Formation de base commune Buts de lenseignement 4 e cycle (secondaire) u Compléter la formation de base commune (période dapprofondissement). u Faire des apprentissages plus structurés dans les différents domaines afin de favoriser une orientation graduelle vers le 5 e cycle.

79 Grille-matières ~ changements uFrançais ( de 6 à 8 unités) Faire écrire davantage et assurer un meilleur suivi. uMathématiques ( de 4 à 6 unités ) en 3 e secondaire. uHistoire ( de 4 à 10 unités ) à chaque année + Éducation à la citoyenneté. uTechnologie intégrée aux sciences de 1 re à la 3 e secondaire. uMatières à option ( de 4 à 6 unités ) Arts, Langues, Technologie, programme local. Formation de base commune

80 Grille-matières 4 e cycle (secondaire) 1 unité représente 25 h Renforcement des matières de base

81 Formation diversifiée Buts de lenseignement 5 e cycle (secondaire) u Consolidation de la formation de base et établissement dun tronc commun ( langues, mathématiques, histoire, éducation à la citoyenneté, connaissance du monde contemporain, sciences ). u Diversification des cheminements pour accéder à une première qualification professionnelle.

82 Accents nouveaux Formation diversifiée uMatières à option passent de 16 à 24 unités ( 2 domaines maximum par année ~ la FP sajoute aux 5 domaines ). uProgrammes DIFFÉRENCIÉS en Français et en Anglais ( plus dun niveau de difficulté ). uProgrammes INTERMÉDIAIRES en Mathématiques ( ajout de 2 unités ). uRemplacement de lÉducation économique par la Connaissance du monde contemporain. uFormation générale en concomitance avec la FP définie dans le nouveau régime pédagogique.

83 Grille-matières 5 e cycle (secondaire) 1 unité représente 25 h

84 Chapitre II LES CHANGEMENTS AU CURRICULUM 1. LENVIRONNEMENT ÉDUCATIF RECHERCHÉ. 2. LE PROGRAMME DE FORMATION. 3. LORGANISATION DE LENSEIGNEMENT À LÉCOLE. 4. LES PROGRAMMES D ÉTUDES. 5. LA COMMISSION DES PROGRAMMES DÉTUDES. LÉcole, tout un programme

85 4 44 4

86 Les programmes détudes... Orientations retenues quant à… leur conception; lexercice de lautonomie professionnelle du personnel enseignant; leur présentation.

87 Orientations quant à la conception... Les programmes détudes... aménagement par cycle; dimension culturelle intégrée dans chaque programme; NTIC : intégrées dans chaque programme; préoccupation dadapter les programmes aux EHDAA.

88 Les programmes détudes... choix pédagogiques (méthodes, stratégies, approches ) laissés au personnel enseignant; programmes conçus à 75 % du temps prévu ( marge de manœuvre pour enrichir ou adapter les contenus selon les besoins des élèves). Exercice de lautonomie professionnelle...

89 Les programmes détudes... Orientations quant à la présentation... ulimiter le nombre dobjectifs dapprentissage; uexposer clairement les connaissances et compétences à acquérir; uutiliser un langage simple, dépouillé de tout jargon technique; ufournir une présentation dite « verticale » illustrant les liens pour chaque discipline entre les classes; ufournir une présentation dite « horizontale » illustrant les liens interdisciplinaires entre les contenus de formation pour chaque classe; uformat simplifié et synthétique, à lintention des élèves, des parents et du grand public.

90 Chapitre II LES CHANGEMENTS AU CURRICULUM 1. LENVIRONNEMENT ÉDUCATIF RECHERCHÉ. 2. LE PROGRAMME DE FORMATION. 3. LORGANISATION DE LENSEIGNEMENT À LÉCOLE. 4. LES PROGRAMMES D ÉTUDES. 5. LA COMMISSION DES PROGRAMMES DÉTUDES. LÉcole, tout un programme

91 5 55 5

92 La Commission des programmes détudes Sa mission... uÉtablir les encadrements généraux de lélaboration et de la révision des programmes détudes. uDonner des avis au ministre et lui faire des recommandations. uAlimenter en permanence la réflexion sur le curriculum. uAssurer une large place au personnel scolaire, plus particulièrement le personnel enseignant.

93 La Commission des programmes détudes Sa composition... u5 membres ~ enseignant(e)s du primaire et du secondaire; u1 membre du personnel professionnel; u1 membre du milieu collégial; u2 membres du milieu universitaire; u1 parent délève du primaire ou du secondaire; uPrésident(e) nommé(e) par la Ministre Marois. u2 des 11 membres proviennent du milieu anglophone.

94 Chapitre III LES DISPOSITIFS À AJUSTER 1. LES RÈGLEMENTS SUR LES RÉGIMES PÉDAGOGIQUES. 2. LÉVALUATION DES APPRENTISSAGES. 3. LA SANCTION DES ÉTUDES. 4. LE MATÉRIEL DIDACTIQUE. 5. LA FORMATION INITIALE DU PERSONNEL ENSEIGNANT. LÉcole, tout un programme

95 Dispositifs à ajuster...

96 Régimes pédagogiques Élaboration des régimes pédagogiques pour... la formation générale des jeunes; la formation générale des adultes; la formation professionnelle. Élaboration des régimes pédagogiques pour... la formation générale des jeunes; la formation générale des adultes; la formation professionnelle.

97 Dispositifs à ajuster...

98 uAccent mis sur le bilan des apprentissages à la fin de chaque cycle du primaire. ~ Mesures de remédiation et de soutien selon les besoins de lélève. uÉvaluation à la fin du 4e cycle (secondaire) ~ contenus disciplinaires et compétences transversales. uNature et forme des instruments de mesure. uÉvaluation de la qualité de la langue écrite dans toutes les épreuves et travaux écrits. uBulletin scolaire ( 4 fois par année au minimum) simple, clair, facilement accessible aux parents et aux élèves. Politique renouvelée dévaluation des apprentissages

99 usassurer que le titre officiel est délivré partout selon les mêmes conditions et les mêmes exigences; usassurer que les cours prescrits par lÉtat et les objectifs obligatoires fixés dans les programmes détudes sont respectés par les écoles et le personnel enseignant; uobtenir des données quantitatives et qualitatives sur le rendement individuel et collectif des candidates et des candidats. Sanction consolidée des études secondaires Objectifs visés...

100 u60 unités de 4 e et 5 e secondaire sur un total minimum de 72; uunités obligatoires : uLangue denseignement de 5 e secondaire; uLangue seconde de 5 e secondaire; uMathématiques de 5 e secondaire ou un cours équivalent de 4 e sec.; uSciences physiques de 4 e secondaire; uHistoire et Éducation à la citoyenneté de 4 e secondaire. Sanction consolidée des études secondaires Règles de délivrance du diplôme détudes secondaires

101 uLangue denseignement écrite de 5 e secondaire; uMathématiques de 4 e et de 5 e secondaire; uSciences physiques de 4 e secondaire; uHistoire et Éducation à la citoyenneté de 4 e secondaire; uConnaissance du monde contemporain de 5 e secondaire; uChimie et Physique de 5 e secondaire; uLangue seconde de 5 e secondaire. Sanction consolidée des études secondaires Épreuves uniques, obligatoires du MÉQ...

102 Dispositifs à ajuster...

103 Le MÉQ allégera les éléments dencadrement, notamment la définition de matériel de base pour tenir compte des nouveaux supports technolo- giques, les critères dévaluation et le statut des ouvrages de référence (grammaire, dictionnaire, atlas…) Matériel didactique

104 Modifications à la Loi sur lInstruction publique äÉlément dencadrement Lélève dispose personnellement du manuel choisi, en application de larticle pour chaque matière obligatoire et à option pour laquelle il reçoit un enseignement. ( L.I.P. article 7). äCréation du Comité dévaluation des ressources didactiques (L.I.P., articles à )

105 Matériel didactique Comité dévaluation des ressources didactiques uLe comité est composé de treize (13) membres, dont un président, nommé par le ministre. uLe comité a pour mission de conseiller le ministre sur toute question relative aux manuels scolaires, au matériel didactique ou aux catégories de matériel didactique. uLe comité recommande au ministre : ules critères dappropriation des ressources didactiques; ulapprobation des ressources didactiques.

106 Matériel didactique Comité dévaluation des ressources didactiques uLe comité doit donner son avis au ministre sur toute question quil soumet relativement à lévaluation, à lappropriation, à limplantation et à la révision des ressources didactiques. uLe comité peut… usaisir le ministre de toute question relative aux ressources didactiques; usolliciter et recevoir les observations et les suggestions dindividus ou de groupes sur toute question relative à telle matière.

107 Dispositifs à ajuster...

108 Formation initiale et continue du personnel enseignant Formation initiale : èobligation de passer en revue, avec les partenaires concernés, les orientations ministérielles; èobligation de revoir une partie de la formation des personnes actuellement inscrites dans certains programmes universitaires.

109 Formation initiale et continue du personnel enseignant Formation continue : obligation de mise à jour des compétences disciplinaires pour l'enseignement des programmes d'études modifiés; obligation de perfectionnement d'une partie des personnes qui enseignent une discipline disparue ou sensiblement modifiée; obligation de formation sur les compétences transversales.

110 Suivi et évaluation de la réforme... è Calendrier d'implantation : ò début : primaire ( ) : secondaire ( ) ò fin: primaire ( ) : secondaire ( ) ( 1 année dappropriation suivie 1 année dapplication ) è Grilles-matières… ò La mise en application devra se faire conjointement avec lélaboration et limplantation des nouveaux programmes détudes.

111 LÉcole, tout un programme... Tout un programme à mettre en œuvre maintenant


Télécharger ppt "ÉNONCÉ DE POLITIQUE ÉDUCATIVE Services éducatifs Décembre 1998 Guy Faucher Mario Godbout LÉCOLE, TOUT UN PROGRAMME."

Présentations similaires


Annonces Google