La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Comportements productifs Solidarité Qualité Partage de linformation et du savoir Communication efficace Développement de chacun Négociation vs affrontement.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Comportements productifs Solidarité Qualité Partage de linformation et du savoir Communication efficace Développement de chacun Négociation vs affrontement."— Transcription de la présentation:

1 Comportements productifs Solidarité Qualité Partage de linformation et du savoir Communication efficace Développement de chacun Négociation vs affrontement Respect de lautre Leadership situationnel

2 Les apports de LAnalyse Transactionnelle (A.T.)

3 Les positions de vie non OK – non OK Position de désespérance Abandon, retrait AUCUNE solution non OK – OK Position de soumission Survalorisation de lautre VOTRE solution OK – non OK Position de domination Dévalorisation de lautre MA solution OK – OK Position de collaboration Solidarité Responsabilité et responsabilisation NOTRE solution

4 Comportements productifs Seule la position de vie OK – OK assure lapparition et le maintien de comportements organisationnels productifs

5 Structuration du temps Echanges dans lesquels chacun est le plus authentique possible et manifeste des émotions vraies Intimité Echanges chargés presque toujours démotions négatives récurrentes Jeux Séquences gourvernées par des tâches à réaliser, des objectifs à atteindre Activités Discussions sur des thèmes divers sans grande implication personnelle Passe-temps Echanges peu implicants, répétitifs, utiles pour maintenir un contact minimum Rituels Ne pas participer, être absent physiquement ou psychologiquement Retrait CommentairesModes

6 Comportements non-productifs Une organisation peut induire à son insu des comportements qui ne sont pas ceux attendus

7 Les Etats du Moi P A E Pnf +/- Pno +/- A +/- Esp +/- Eads +/- Eadr +/-

8 LEtat du Moi « P » Fait à la place de lautre Retarde ou empêche lautonomie Pno - Encourage Protège Pno + Impose, menace, écrase, dévalorise Réduit ou empêche lautonomie Pnf - Fait découvir les normes, les règles. Forme Pnf +

9 Etat du Moi « A » Se comporte en robotA - Analyse la réalité, sinformeA +

10 LEtat du Moi « E » Soumis : nie ses besoins, se dévalorise, se tait Rebelle : se met en danger, critique pour critiquer Ead - Ecoute, respecte les normes Apprend Ead + Exprime ses émotions hors contexte adéquat Est envahissant Esp - Exprime ses émotions (désir, attachement, joie – peur, colère, tristesse) de façon libre Est plein dénergie Esp +

11 Les transactions parallèles

12 Les transactions croisées

13 Les transactions à double fond

14 Comportements productifs A Favorise léchange dinformations, lexamen des faits, la recherche de solutions

15 Comportements productifs Pno A Favorise le développement de la confiance en soi

16 Comportements productifs Pnf A Favorise lapprentissage, la découverte des normes, la modélisation

17 Comportements productifs Esp Favorise les échanges spontanés, le partage des émotions, de la réussite. Mobilise les énergies.

18 Comportements productifs A Esp Favorise léchange des émotions

19 Comportements non- productifs Pnf Eads Maintient dans un état de dépendance Tue la créativité Ecrase et dévalorise lautre

20 Comportements non- productifs Pno Eads Maintient en état de dépendance Infantilise Empêche la responsabilisation

21 Assertivité et Communication

22 Lassertivité - Définition Reconnaissance de ses propres droits psychologiques et Reconnaissance des droits psychologiques de lautre

23 Lassertivité - Conséquences Affirmation de soi sans agressivité ni culpabilité Recherche dalliances positives Equilibre demander/recevoir Capacité de dire « non » Défense en cas dattaque Congruence entre « dire » et « faire » Négociation active

24 La communication réussie Fixation dun objectif Ecoute active Position OK – OK (assertivité) Synchronisation

25 Fixation de lobjectif Enoncé positif Contextualisation: Où? Quand? Comment? Avec qui? Résultat observable (mesurable) Moyens pertinents Timing de réalisation réaliste Pas à pas éventuel

26 Ecoute active Se taire Ecouter Observer les signaux non-verbaux Reformuler

27 Position OK - OK Pour mémoire

28 Les canaux sensoriels V = Visuel A = Auditif K = Kinesthésique O = Olfactif G = Gustatif

29 Les prédicats Verbes, adverbes, substantifs : Non-sensoriels Sensoriels

30 Synchronisation 1 Synchronisation sur les prédicats : V A A K

31 Synchronisation 2 Synchronisation non-verbale : Macro comportements : très visibles (mouvements des bras, de la tête et des jamnbes, façon dêtre assis, etc.) Micro comportements : moins nettement visibles (rythme respiratoire)

32 Synchronisation 3 Synchronisation sur les meta programmes

33 Les meta programmes Programmes conduisant à appréhender la réalité

34 « Aller vers » vs « Eviter de » Aller vers : les buts à atteindre Eviter de : les problèmes, les choses à éviter

35 « Option » vs « Processus » Option : essentiellement les buts à atteindre Processus : essentiellement la séquence dactions à conduire

36 « Cadre de référence interne » vs « Cadre de référence externe » Interne : réfléchit et agit en fonction de ses critères Externe : réfléchit et agit en fonction des critères dautres personnes

37 Les rôles managériaux

38 Une équipe... Est une concentration de talents pour réaliser une mission, un projet, une entreprise,… Les talents dune équipe ne sont jamais la somme des talents de ses membres. Les talents manifestés par une équipe sont une résultante des talents de ses membres. Toute équipe présente des talents forts et des talents faibles.

39 Les rôles Pour la facilité, les talents sont groupés en 8 rôles. Chaque rôle comporte 4 talents.

40 A la table des rôles initiateur

41 initiateur Avoir des idées originales. Expérimenter des idées nouvelles. Faire preuve d'audace. Se montrer ingénieux

42 A la table des rôles initiateur communicateur

43 communicateur Orienter l'action par l'information. Stimuler l'attention. Favoriser les échanges d'idées. Faire preuve de pédagogie.

44 A la table des rôles initiateur communicateur facilitateur

45 facilitateur Etre à l'écoute du milieu vécu. Soutenir les initiatives réalistes. Contribuer à la maîtrise de l'avenir. Repérer les problèmes sensibles.

46 A la table des rôles initiateur communicateur facilitateur excellence

47 excellence Veiller en permanence à la solidité. Inciter au respect des engagements. Progresser dans la rigueur. Faire preuve de sens pratique

48 A la table des rôles initiateur communicateur facilitateur excellence pilote

49 pilote Conduire l'action. Faire preuve de lucidité. Ajuster les options. Etre sensible aux réactions.

50 A la table des rôles initiateur communicateur facilitateur excellence pilote navigateur

51 navigateur Etre un observateur attentif. Décider de manière réfléchie. Faire régulièrement le point. Convaincre par une argumentation claire.

52 A la table des rôles initiateur communicateur facilitateur excellence pilote navigateur stratège

53 stratège Garder la tête froide. Fixer une stratégie. Anticiper les évolutions. Faire preuve de rigueur.

54 A la table des rôles initiateur communicateur facilitateur excellence pilote navigateur stratège contrôleur

55 contrôleur Exercer un contrôle strict Maîtriser les dérapages. Etre gestionnaire. Assurer l'efficacité du contrôle.

56 Le leadership situationnel

57 Le leader...

58 Une vision simpliste le jamais chef le chef doué

59 Lewin, Lippitt & White Résultats souvent élevés, rapidité. Parfois révolte ou désintérêt. Activités imposées, contrôles fréquents, pas de discussion. Autoritaire Bons résultats, consommation de temps importante. Activités choisies de concert. Discussion des options. Démocratique Production maigre, résultats aléatoires, ennui, boucs- émissaires. Pas dinstructions, pas dimplication, pas de contrôles. Laisser-faire EffetsDescriptions

60 Blake et Mouton Les deux dimensions du leadership : –Les tâches : activités à réaliser, résultats à atteindre – 1 à 9. –Les gens : les collaborateurs, les relations avec eux – 1 à 9.

61 Managerial grid

62 MANAGEMENT SITUATIONNEL DIRIGER-S1 CONSEILLER-S2 SOUTENIR-S3 DELEGUER-S4 (Hersey & Blanchard)

63

64 Style 1 : Directif Le chef décide ce qui doit être fait (quoi?) Il décide de la manière de faire (qui, où, comment, avec quoi ?) Il donne des instructions claires Il pose des questions fermées pour contrôler si on a compris Il a linitiative pour faire des propositions Il contrôle et vérifie régulièrement Il clarifie les instructions si nécessaire

65

66 Style 2 : Conseiller Le chef décide de la manière de faire (qui, quoi, où, comment, avec quoi ?) Il demande quel est la réaction de son interlocuteur (questions ouvertes !) Il répond aux réactions Il adapte ses instructions et fait en sorte quelles soient claires et précises Il explique ses choix et ses décisions Il persuade le collaborateur de ses idées (vente !) Il controle et vérifie régulièrement et dirige si nécessaire Il clarifie les instructions si nécessaire Le collaborateur détermine avec le chef ce qui doit être fait (quoi?) Il donne son idée sur la manière de faire

67

68 Style 3 : Motiver - Soutenir Le collaborateur détermine avec le chef ce qui doit être fait (quoi?) Le chef laisse le collaborateur décider de la manière de faire (qui, quoi, où, comment, avec quoi ?) Il aide le collaborateur à expliquer ses idées Il encourage le collaborateur à prendre des initiatives (il montre quil apprécie) Il donne éventuellement son avis sur les alternatives proposées Il écoute activement son collaborateur Il répond aux réactions Il soutient le collaborateur dans ses responsabilités Il contrôle de temps en temps de manière ouverte Il félicite Ils discutent des aspects à améliorer et ils cherchent des solutions

69

70 Style 4 : Déléguer Le collaborateur détermine (avec le chef) ce qui doit être fait (quoi?) Le chef laisse le collaborateur décider sur la manière de faire (qui, quoi, où, comment, avec quoi ?) Il accepte les idées de son collaborateur Il reste disponible Il lui laisse prendre les initiatives Il montre explicitement sa confiance Il donne toute linformation à son collaborateur pour quil puisse faire son travail Il contrôle de temps en temps de manière ouverte Il laisse le soin à son collaborateur de sauto-évaluer Il félicite si le résultat est atteint Il dirige là où les résultats ne sont pas atteints comme convenu - Il rappelle alors les accords convenus

71 La maturité du collaborateur Basé sur La compétenceLa compétence (savoir faire) La motivationLa motivation limplication, la bonne volonté (vouloir faire) La confiance en soiLa confiance en soi (oser faire)

72

73 Conflits et négociation

74 Le conflit Antagonisme : –émotions –obstacle –récurrent

75 antagonismeantagonismeantagonismeantagonismesynergie synergie vs antagonisme

76 Le conflit Gestion préventive Identification des zones à risque

77 Gestion du conflit Reconnaissance des différences Gestion des comportements Ecoute Recherche de léquilibre Gestion des émotions

78 Issue du conflit Evitement Domination Accomodement Arbitrage Collaboration Compromis

79 La négociation Les niveaux conflictuels : –Valeurs –Buts –Objectifs –Modes opératoires

80 Merci pour votre participation


Télécharger ppt "Comportements productifs Solidarité Qualité Partage de linformation et du savoir Communication efficace Développement de chacun Négociation vs affrontement."

Présentations similaires


Annonces Google