La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La grandeur de la religion Et si Nietzsche avait compris lorigine de toute religion !

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La grandeur de la religion Et si Nietzsche avait compris lorigine de toute religion !"— Transcription de la présentation:

1 La grandeur de la religion Et si Nietzsche avait compris lorigine de toute religion !

2 Dionysos ou le Crucifié Nietzsche ne nie pas toute religion Il nous demande de choisir entre Dionysos ou le Crucifié Mais noublions pas que Dionysos est le dieu de livresse proche de la violence contagieuse qui se termine dans les Bacchantes dEuripide par le lynchage de Penthée qui voulait sopposer à son culte.

3 Dionysos contre Penthée Echion et Agavé ( Sœur de …) Sémélé et Zeus Penthée Roi de Thèbes Dionysos

4 Daprès René Girard Un peuple traversé par la violence mimétique et prêt à se désagréger choisit un bouc émissaire sur lequel va se déchaîner la violence de ce peuple. Cette victime ramène lordre et la paix dans la société qui va considérer cette victime comme divine (Œdipe)

5 Dionysos ou le Crucifié En nous demandant de choisir entre ces deux dieux, Nietzsche nous demande non pas de renoncer à la religion, mais de choisir entre : –une religion qui se met du côté des puissants qui pourchassent la victime (Dionysos) –Une religion qui se met du côté de la victime (le Crucifié)

6 Valeur de la religion PBM & 61 La religion offre pour les forts 3 avantages: –Elle livre aux forts la conscience des sujets. –« Elle peut être un moyen de se tenir à lécart du bruit et des tracas de la domination grossière, un moyen de se garder purs de la souillure nécessaire que comporte toute politique pratique. » –Elle donne « loccasion aux forts de se préparer au commandement et à la domination, » en les habituant au dépassement de soi, au silence et la solitude. Pour les faibles un avantage –Elle leur apprend à « sélever par une piété à un ordre de réalité fictif et supérieur et ainsi à se résigner à lordre réel dans lequel ils vivent durement, dureté qui est nécessaire. »

7 Lerreur du christianisme PBM &62 « On paie effroyablement cher le fait quelles ( les religions) ne sont pas des moyens de sélection et déducation entre les mains des philosophes mais entendent régner souverainement, le fait quelles prétendent être des fins en soi et non pas des moyens » Les deux grandes religions ont contribué : –À conserver trop dêtres qui devaient périr –À mettre sens dessus dessous les valeurs, brider les forts,… débiliter les grandes espérances,… pervertir tout ce qui est orgueilleux, viril, conquérant.

8 « Je veux dire que le christianisme a été la forme la plus fatale de la présomption. Des hommes ni assez grands ni assez durs pour avoir le droit de façonner lhomme en artistes; des hommes ni assez forts ni assez lucides pour laisser agir la loi première qui veut quil y ait des myriades déchecs et davortements; des hommes pas assez aristocratiques pour apercevoir la hiérarchie des êtres et labîme qui sétend entre un homme et un autre, voilà les hommes qui, avec leur « égalité devant Dieu », ont régné jusquà nos jours sur le destin de lEurope, jusquà ce quenfin ils aient obtenu une espèce amoindrie, presque risible, un animal grégaire, quelque chose de bienveillant, de maladif et de médiocre, lEuropéen daujourdhui » nous soulignons Par delà le bien et le Mal &62..

9 Que reprocher à Luther ? « Il comprit de travers le scepticisme noble, ce luxe de scepticisme et de tolérance que saccorde toute puissance victorieuse et sûre delle-même. » […] il lui manquait « tout héritage dune caste dominante, tout instinct pour la puissance. » « Il se cachait chez Luther la haine abyssale pour lhomme supérieur et la domination de lhomme supérieur tel que lEglise lavait conçu. » Doù: –Il livra à chacun les livres saints. –Il ne crut pas à lesprit inspirateur qui a fondé lEglise. –Il rendit aux prêtres les relations sexuelles avec la femme. –Il lui retira la confession auriculaire.

10 Trois thèmes à trouver dans le paragraphe 358 La liberté desprit des forts qui dominent Eglise: puissance de domination Les hommes supérieurs dasn léglise

11 Liberté de lesprit Par.358 lÉglise repose sur la liberté de lesprit capable de jeter le soupçon sur la nature de lhomme Par.350 Ils osent jeter le soupçon sur la nature de lhomme Par.353 Le fondateur de religion injecte les valeurs suprêmes

12 Puissance et domination Par.358 lÉglise est une structure de puissance et de domination Eglise victorieuse Par.350 Les religieux sont méfiants, froids profonds et méchants Par.353 La religion donne une confiance en soi prête à vaincre le monde

13 Les hommes supérieurs Par. 358 « Léglise assure aux hommes hautement spirituels le rang suprême » Luther « repoussa loin de lui, ce moine impossible, la domination des homines religiosi » Par.351 le prêtre est une victime issue du peuple mais que lon sacrifie pour purger le peuple des ordures de lâme (page 298) Par.353 Le fondation de la religion devient une longue cérémonie de reconnaissance mutuelle (p.301)


Télécharger ppt "La grandeur de la religion Et si Nietzsche avait compris lorigine de toute religion !"

Présentations similaires


Annonces Google