La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Effet de la variable libre choix sur la dissonance simple pré-requis à léveil de la dissonance ou variable continue modulant lamplitude de la dissonance.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Effet de la variable libre choix sur la dissonance simple pré-requis à léveil de la dissonance ou variable continue modulant lamplitude de la dissonance."— Transcription de la présentation:

1 Effet de la variable libre choix sur la dissonance simple pré-requis à léveil de la dissonance ou variable continue modulant lamplitude de la dissonance ? Durée totale : 8 min. David VAIDIS Université Paris 10, EA1588 Laboratoire de Psychologie Sociale 200 avenue de la République F Nanterre Séverine HALIMI-FALKOWICZ Université de Provence, EA849 Laboratoire de Psychologie Sociale 29 avenue Robert Schuman Aix-en-Provence Cedex Le diaporama est automatique,nappuyez sur espace que lorsque la flèche apparaît.

2 Problématique Après 50 ans détudes sur la théorie de la dissonance cognitive, seul louvrage princeps de Festinger (1957) fait lunanimité. Le statut des facteurs dengagement au sein de la théorie est encore discuté. Objectif : départager 2 approches incompatibles Objectif : départager 2 approches incompatibles Pour la théorie radicale de la dissonance (Beauvois & Joule, 1981, 1996), lengagement ne modifie pas lamplitude de la dissonance Pour la théorie radicale de la dissonance (Beauvois & Joule, 1981, 1996), lengagement ne modifie pas lamplitude de la dissonance A linverse, pour la théorie de lengagement (Kiesler, 1971), lengagement modifie cette amplitude A linverse, pour la théorie de lengagement (Kiesler, 1971), lengagement modifie cette amplitude Ni le modèle radical, ni le modèle kieslerien nont à ce jour fait lobjet dune validation.

3 La théorie de la dissonance cognitive En présence de deux cognitions incompatibles, lindividu ressent un état de tension désagréable i.e. un état de dissonance cognitive En présence de deux cognitions incompatibles, lindividu ressent un état de tension désagréable i.e. un état de dissonance cognitive Cette tension est motivationnelle, cest-à-dire quelle motive lindividu à réduire cet état inconfortable on parle de mode de réduction de la dissonance Cette tension est motivationnelle, cest-à-dire quelle motive lindividu à réduire cet état inconfortable on parle de mode de réduction de la dissonance Le mode de réduction le plus étudié est le changement dattitude, où lune des deux cognitions (lattitude) vient saccorder avec lautre Le mode de réduction le plus étudié est le changement dattitude, où lune des deux cognitions (lattitude) vient saccorder avec lautre Pr. Leon Festinger ( ) 1957 La théorie de la dissonance cognitive Au regard du nombre de publications, la théorie de la dissonance est probablement la théorie la plus développée de la psychologie sociale. Les théoriciens de la dissonance ne saccordent cependant que sur les éléments formant la pierre angulaire de la théorie formulée en 1957 par Festinger.

4 La théorie de la dissonance cognitive Cognition A ATTITUDE « Je naime pas les épinards » Cognition C1 COMPORTEMENT 1 « Je ne mange pas dépinards » PAS DE DISSONANCE Les 2 cognitions sont compatibles

5 La théorie de la dissonance cognitive Cognition A ATTITUDE « Je naime pas les épinards » Cognition C2 COMPORTEMENT 2 « Je mange des épinards » DISSONANCE COGNITIVE Les 2 cognitions sont incompatibles

6 Cognition A ATTITUDE La théorie de la dissonance cognitive Cognition C2 COMPORTEMENT 2 « Je mange des épinards » ETAT DE TENSION MOTIVATIONNEL Je ne peux pas revenir sur mon comportement car je lai réalisé librement (cf.« vous êtes libre de… ») Changement dattitude dans le sens du comportement « Je naime pas les épinards » « Finalement, les épinards, ça nest pas si mauvais »

7 Dune théorie vers des théories : reformulations et avancées Festinger (1957) Wicklund & Brehm (1976) « Responsabilité personnelle » Kiesler (1971) « Théorie de lengagement » Brehm & Cohen (1962) « Concept de volition » Aronson (1968) « Concept de Soi » Beauvois & Joule (1981) « Théorie radicale » Cooper & Fazio (1984) « Conséquences aversives » Aronson (1992) « Paradigme de lhypocrisie » Steele (1988) « Ressources du soi » Elliot & Devine (1994) « mesure IP » Stone & Cooper (2001) « Self-Standard Model »

8 Beauvois & Joule (1981, 1996) Théorie « radicale » de la dissonance cognitive La présence de circonstances engageantes suffit pour générer de la dissonance La présence de circonstances engageantes suffit pour générer de la dissonance Lengagement nentre pas en compte dans lévaluation de lamplitude de la dissonance Lengagement nentre pas en compte dans lévaluation de lamplitude de la dissonance Un engagement en mode « tout ou rien » Au-delà dun seuil liminaire dengagement, la réalisation dun comportement problématique génère de la dissonance En deçà, le comportement ne génère pas de dissonance CONSEQUENCE

9 Modèle radical Engagement Dissonance Seuil liminaire dengagement

10 Dune théorie vers des théories : les reformulations et avancées Festinger (1957) Wicklund & Brehm (1976) « Responsabiité personnelle » Kiesler (1971) « Théorie de lengagement » Brehm & Cohen (1962) « Concept de volution » Aronson (1968) « Concept de Soi » Beauvois & Joule (1981) « Théorie radicale » Cooper & Fazio (1984) « Conséquences aversives » Aronson (1992) « Paradigme de lhypocrisie » Steele (1988) « Ressources du soi » Elliot & Devine (1994) « mesure IP » Stone & Cooper (2001) « Self-Standard Model »

11 Kiesler (1971) « Psychologie de lengagement » La présence de circonstances engageantes génère de la dissonance La présence de circonstances engageantes génère de la dissonance Lengagement entre en compte dans lévaluation de lamplitude de la dissonance Lengagement entre en compte dans lévaluation de lamplitude de la dissonance Postulat III : PLUS lengagement est grand, PLUS la dissonance est forte Postulat III : PLUS lengagement est grand, PLUS la dissonance est forte Un engagement continu La réalisation dun comportement problématique génère dautant plus de dissonance quil y a dengagement. CONSEQUENCE

12 Modèle kieslerien Engagement Dissonance Fonction Linéaire

13 INCOMPATIBILITE Engagement Dissonance INCOMPATIBILITE DE MODELE Fonction Linéaire Seuil liminaire dengagement

14 INCOMPATIBILITE Théoriciens radicaux : un engagement en mode « tout ou rien » un engagement en mode « tout ou rien » Engagement / Dissonance : un modèle binaire Engagement / Dissonance : un modèle binaireKiesler un engagement continu un engagement continu Engagement / Dissonance : un modèle linéaire Engagement / Dissonance : un modèle linéaire Une mise à lépreuve de ces 2 modèles

15 Procédure Sujets : étudiants obligés de se soumettre à une expérience de psychologie pour valider leur année (n=57) Sujets : étudiants obligés de se soumettre à une expérience de psychologie pour valider leur année (n=57) Lexpérimentation : réalisée en laboratoire, elle est présentée comme une étude de psychologie cognitive portant sur la concentration Lexpérimentation : réalisée en laboratoire, elle est présentée comme une étude de psychologie cognitive portant sur la concentration

16 Test du modèle Linéaire Variable Indépendante Dissonance SANS ENGAGEMENT AVEC ENGAGEMENT « suffisant » AVEC ENGAGEMENT « important » AVEC ENGAGEMENT « très important » 1 Variable Indépendante à 4 modalités « ordinales »

17 Test du modèle Linéaire Variables Dépendantes Dissonance SANS ENGAGEMENT AVEC ENGAGEMENT « suffisant » AVEC ENGAGEMENT « important » AVEC ENGAGEMENT « très important » 2 Mesures Dépendantes principales Le changement dattitude « Que pensez-vous de la tâche? » Echelle en 11 points : Tout à fait ennuyeuse (-5) / Pas du tout ennuyeuse (+5) Le sentiment de liberté « Vous sentez-vous plutôt libre, ou plutôt obligé(e), de réaliser cette tâche ? » Echelle en 11 points : Tout à fait obligé (-5) / Tout à fait libre (+5)

18 Test du modèle Linéaire Hypothèse sur lATTITUDE ATTITUDE SANS ENGAGEMENT AVEC ENGAGEMENT « suffisant » AVEC ENGAGEMENT « important » AVEC ENGAGEMENT « très important » Radical Kiesler kiesler 1.Dissonance classique 2.Hypothèses alternatives a.Modèle Radical b.Modèle de Kiesler Test classique de Dissonance

19 Présentation de la tâche « Il sagit en fait de recopier le plus vite possible et en faisant le moins derreurs possible, une page de lannuaire téléphonique pendant un quart dheure… en faisant très attention à lorthographe et en respectant la typographie : majuscules, minuscules, espaces… Ce sont ces pages qui seront utilisées » lexpérimentateur présente les pages au sujet. « Il sagit en fait de recopier le plus vite possible et en faisant le moins derreurs possible, une page de lannuaire téléphonique pendant un quart dheure… en faisant très attention à lorthographe et en respectant la typographie : majuscules, minuscules, espaces… Ce sont ces pages qui seront utilisées » lexpérimentateur présente les pages au sujet.

20 Manipulation du libre choix : déclaration de liberté orale (non choix vs engagement) Conditions dengagement : « Maintenant, je comprendrais que vous ne vouliez pas participer à ce genre détude : Vous êtes tout à fait libre de décider. Quelle que soit votre décision, je validerai votre participation à cette étude ». Classiquement, bien que la tâche soit fastidieuse, 97% des participants déclarés libres acceptent de réaliser la tâche

21 Manipulation du libre choix en conditions dengagement : déclaration de liberté écrite (engagement : suffisant vs. important vs. très important) Le sujet doit remplir une feuille de participation, apposer ses nom, prénom, et signature Le sujet doit remplir une feuille de participation, apposer ses nom, prénom, et signature Il recopie en outre une phrase qui permet de moduler à nouveau le libre choix (3 modalités) Il recopie en outre une phrase qui permet de moduler à nouveau le libre choix (3 modalités) AVEC ENGAGEMENT « suffisant » Liberté + Recopie « Je soussigné(e) … déclare avoir pris part à une expérience portant sur la concentration programmée le … à …h…. » AVEC ENGAGEMENT « important » Liberté + Recopie « Je soussigné(e) … déclare avoir pris part tout à fait librement à une expérience portant sur la concentration programmée le … à …h…. » Liberté + Recopie « Je soussigné(e) … déclare avoir pris part tout à fait librement à une expérience portant sur la concentration programmée le … à …h…. » AVEC ENGAGEMENT « très important »

22 Résultats Quand lengagement est « très important » on nobserve plus aucun changement dattitude. ATTITUDE SANS ENGAGEMENT AVEC ENGAGEMENT « suffisant » AVEC ENGAGEMENT « important » AVEC ENGAGEMENT « très important » Attitude envers la tâche p=.10 p<.05

23 Résultats Plus lindividu est engagé, plus il se sent libre (test de linéarité p <.01) Lopérationnalisation du sentiment de liberté est satisfaisante SENTIMENT DE LIBERTE SANS ENGAGEMENT AVEC ENGAGEMENT « suffisant » AVEC ENGAGEMENT « important » AVEC ENGAGEMENT « très important » Sentiment de liberté

24 Conclusions 1. Les deux modèles ne sont pas départagés Nous obtenons bien 4 degrés différents dengagement Nous obtenons bien 4 degrés différents dengagement Notre expérimentation est la première tentative de validation du modèle kieslerien Notre expérimentation est la première tentative de validation du modèle kieslerien Au-delà dun certain degré dengagement, on nobserverait plus aucun changement dattitude Au-delà dun certain degré dengagement, on nobserverait plus aucun changement dattitude 2. Une reproduction de cette étude est actuelle en cours pour valider ces résultats 3. Labsence dun changement dattitude natteste pas dune absence de dissonance par conséquent la prise en compte dune mesure plus globale de la dissonance (inconfort psychologique) est également en cours pour une future expérimentation

25 Merci de votre attention RETOUR


Télécharger ppt "Effet de la variable libre choix sur la dissonance simple pré-requis à léveil de la dissonance ou variable continue modulant lamplitude de la dissonance."

Présentations similaires


Annonces Google