La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Québec, 16/04/12 Journée de réflexion sur la taxation des boissons sucrées, fruitées, gazeuses,… Introduction sur les enjeux associés à une taxation des.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Québec, 16/04/12 Journée de réflexion sur la taxation des boissons sucrées, fruitées, gazeuses,… Introduction sur les enjeux associés à une taxation des."— Transcription de la présentation:

1 Québec, 16/04/12 Journée de réflexion sur la taxation des boissons sucrées, fruitées, gazeuses,… Introduction sur les enjeux associés à une taxation des boissons sucrées, fruitées, gazeuses, … Le Bodo, Y., Dumas, N., Ricard, L., Massougbodji, J., De Wals, P. Plateforme dÉvaluation en Prévention de lObésité (PEPO) CRIUCPQ, Université Laval, Québec TAXES POUR LA SANTÉ ? LE CAS DES BOISSONS SUCRÉES, FRUITÉES, GAZEUSES, …. Journée de Réflexion, Québec, 16 Avril 2012

2 Québec, 16/04/12 Journée de réflexion sur la taxation des boissons sucrées, fruitées, gazeuses,… Éléments de Contexte Hausse alarmante ou maintien à des niveaux élevés de la prévalence du surpoids dans un grand nombre de pays industrialisés (OECD, 2012) Recherche de mesures à grande échelle, à fort potentiel, coût-efficaces, dans le cadre de stratégies dactions intégrées (Gortmaker, 2011) Intérêt croissant pour des mesures fiscales

3 Québec, 16/04/12 Journée de réflexion sur la taxation des boissons sucrées, fruitées, gazeuses,… Quelques cas de taxes alimentaires Taxes « santé » spécifiques sur les produits gras, sucrés, salés dont certaines boissons (ex. Danemark, Finlande, Hongrie) Création / revalorisation de taxes daccise sur les boissons sucrées (ex. Danemark, Finlande, France) Taxes de vente différentielles sur certains aliments et boissons dont les boissons sucrées (ex. États-Unis, Québec) (Sources: Commission Européenne, 2012, OECD, 2012, Powell & Chriqui, 2011, Revenu Québec, 2010)

4 Québec, 16/04/12 Journée de réflexion sur la taxation des boissons sucrées, fruitées, gazeuses,… Exemple de logique dintervention simplifiée sur les boissons sucrées Taxe sur les boissons sucrées Prix Consommation Prévalence du surpoids Financement dautres mesures de prévention

5 Québec, 16/04/12 Journée de réflexion sur la taxation des boissons sucrées, fruitées, gazeuses,… 1.Boissons sucrées, fruitées, gazeuses,… De quoi parle-t-on ? 2.Boissons sucrées, santé et obésité : quelles données probantes ? 1.Pourquoi taxer ? Quelle efficacité ? 2.Une taxe est-elle équitable ? Quelles implications sociales ? 3.Quelle faisabilité, notamment sur le plan légal et administratif ? 4.Quelle acceptabilité ? Quels enjeux politiques ? Questions qui se posent…

6 Québec, 16/04/12 Journée de réflexion sur la taxation des boissons sucrées, fruitées, gazeuses,… 1. Boissons sucrées, fruitées, gazeuses, … De quoi parle-t-on ?

7 Québec, 16/04/12 Journée de réflexion sur la taxation des boissons sucrées, fruitées, gazeuses,… Définitions des boissons sucrées, fruitées, gazeuses, … Des définitions très variables selon les objectifs (perspective commerciale, agroalimentaire, nutritionnelle, etc.), les pays, les sources (publiques / privées), les études, etc. En santé publique, une préoccupation particulière pour les sucres ajoutés : « On désigne par « boisson sucrée » toute boisson dans laquelle du sucre a été ajouté, principalement les boissons gazeuses ordinaires (non « diètes »), les boissons aux fruits (punchs, cocktails), les boissons énergétiques pour sportifs et les boissons énergisantes sucrées. Naturellement sucrés, les jus ne sont pas inclus dans cette catégorie. » (Gouvernement du Québec, Bureau de soutien à la communication en santé publique, 2009)

8 Québec, 16/04/12 Journée de réflexion sur la taxation des boissons sucrées, fruitées, gazeuses,… Teneur en sucres de différentes boissons (Cal./237 ml) (Source: USDA, Agricultural Research Services Nutrient Data Laboratory. Dans Smith et al., 2010)

9 Québec, 16/04/12 Journée de réflexion sur la taxation des boissons sucrées, fruitées, gazeuses,… Une forte progression de la consommation sur les dernières décennies au Canada Consommation apparente (disponibilité) en boissons gazeuses en de 113% de 1972 à 1998, et en de 27 % de 1998 à 2009 (Hors boissons énergisantes et pour sportifs, Statistique Canada, 2009) Entre 1990 et 2004, chez les adultes, consommations moyennes en boissons aux fruits en de 92% et en boissons gazeuses en de 35% (Blanchet & al., 2009, Données ESCC Nutrition) Stratégies marketing notamment axées sur une offre diversifiée, des efforts promotionnels importants (surtout envers les jeunes), des prix bas et la vente à emporter (Agro- alimentaire Canada, 2009)

10 Québec, 16/04/12 Journée de réflexion sur la taxation des boissons sucrées, fruitées, gazeuses,… 2. Boissons sucrées, santé et obésité : quelles données probantes ?

11 Québec, 16/04/12 Journée de réflexion sur la taxation des boissons sucrées, fruitées, gazeuses,… Consommation élevée qui a été associée à des risques plus élevés, notamment concernant (Vartanian & al., 2007, Malik & al., 2010) : – Les maladies chroniques dont le diabète T2, l obésité – La santé osseuse – La santé bucco-dentaire Divergences persistantes sur le niveau de données probantes (Dolan & al., 2010, Malik & Hu, 2011) Risques spécifiques qui ont pu être associés à une consommation élevée de boissons énergisantes (Dubé & al., 2010) Boissons sucrées et santé : évidences et divergences

12 Québec, 16/04/12 Journée de réflexion sur la taxation des boissons sucrées, fruitées, gazeuses,… Publications récentes suggérant un effet de la consommation de boissons sucrées sur le poids indépendant des autres facteurs (Malik & al., 2010) Dautres considèrent que la nature des liens entre ces deux variables est difficile à établir (Mattes & al., 2010) LOMS (2003) et le FMRC (2007) considèrent le risque de surpoids associé à une consommation élevée de boissons sucrées comme « probable » Boissons sucrées et obésité : conclusions nuancées des revues et méta analyses

13 Québec, 16/04/12 Journée de réflexion sur la taxation des boissons sucrées, fruitées, gazeuses,… Ex. de suivi délicat de ladéquation entre consommation et recommandations LOMS recommande de limiter lapport en sucres ajoutés à 10% des Apports Énergétiques Totaux (AET) (OMS, 2003) LInstitute of Medicine suggère de limiter lapport en sucres ajoutés à 25% des AET (Institute of Medicine, 2005)

14 Québec, 16/04/12 Journée de réflexion sur la taxation des boissons sucrées, fruitées, gazeuses,… Recommandations de consommation canadiennes Le guide alimentaire canadien recommande de limiter sa consommation de boissons riches en calories et faibles en éléments nutritifs telles que les boissons (Santé Canada, 2011) : – Alcoolisées, – Aromatisées aux fruits, – Gazeuses, – Sportives ou énergisantes, – Sucrées chaudes ou froides Laits et jus de fruits 100% traités séparément compte tenu de leur valeur nutritive

15 Québec, 16/04/12 Journée de réflexion sur la taxation des boissons sucrées, fruitées, gazeuses,… 3. Pourquoi taxer ? Quelle efficacité ?

16 Québec, 16/04/12 Journée de réflexion sur la taxation des boissons sucrées, fruitées, gazeuses,… Une taxe plutôt que dautres mesures ? Des modélisations de lOECD présentent les taxes nutritionnelles comme des options intéressantes sur le plan coût-efficacité (Sassi, 2010) Néanmoins, le niveau de preuve quant à leur efficacité VS dautres types de mesures serait relativement faible (Gortmaker & al., 2011)

17 Québec, 16/04/12 Journée de réflexion sur la taxation des boissons sucrées, fruitées, gazeuses,… Les finalités dune taxe Favoriser une consommation plus modérée de boissons sucrées en agissant sur le prix (mesure comportementale) Générer des revenus pouvant être affectés à la couverture des dépenses publiques de santé associées au surpoids ou au financement dinitiatives de prévention (mesure fiscale) (Étilé, 2012)

18 Québec, 16/04/12 Journée de réflexion sur la taxation des boissons sucrées, fruitées, gazeuses,… Études de modélisations encourageantes, Études empiriques peu concluantes Études de modélisation – visent à prédire leffet dune taxe en sappuyant sur lévolution de la demande en fonction des prix et les tendances de consommation dans une population définie (Sources: Andreyeva & al., 2010, Smith & al., 2010, Dharmasena & Capps, 2010, Lin & al., 2011, Wang & al., 2012) Études empiriques – analysent les effets de taxes déjà appliquées sur un territoire donné. (Sources: Sturm & al., 2010, Powell & al. 2009, Fletcher & al. 2010, 2011)

19 Québec, 16/04/12 Journée de réflexion sur la taxation des boissons sucrées, fruitées, gazeuses,… Inscription de la taxe dans un environnement économique et social plus global Influences complexes sur les prix et la consommation : politiques agricoles et commerciales, pratiques alimentaires, stratégies marketing, etc. Possibles adaptations du marché : absorption ou redistribution de la taxe sur dautres produits, variations des prix au-delà de leffet attendu, etc. (Sources: Drewnowski & Darmon, 2005, Gervais, 2011)

20 Québec, 16/04/12 Journée de réflexion sur la taxation des boissons sucrées, fruitées, gazeuses,… 4. Une taxe sur les boissons sucrées est-elle équitable ? Quelles implications sociales ?

21 Québec, 16/04/12 Journée de réflexion sur la taxation des boissons sucrées, fruitées, gazeuses,… Le ciblage est-il justifié et pertinent ? Données probantes limitées et hétérogènes : – Taxe touchant les petits comme les grands consommateurs – Sensibilité aux prix semblant plus forte chez les adolescents et les jeunes adultes – Sensibilité aux prix des individus en surpoids et les plus consommateurs de boissons sucrées à clarifier (Sources: Chaloupka & al. vs Fletcher & al., 2011, Powell & Chriqui, 2011, Sturm & al., 2010, Bonnet et Réquillart, 2011)

22 Québec, 16/04/12 Journée de réflexion sur la taxation des boissons sucrées, fruitées, gazeuses,… Une taxe sur les boissons sucrées est-elle équitable ? Certains arguments soulignent le caractère régressif dune taxe, qui pèserait davantage sur les ménages à bas revenus (Sources: Drewnowski & Darmon, 2005, Cash & Lacanilao, 2007, Lin & al., 2011) Dautres arguments soulignent la pertinence dune taxe dont les effets « santé » profiteraient dabord aux grands consommateurs (plus fréquents dans les ménages à bas revenus) et qui permettrait de générer des recettes fiscales (Sources: Brownell & Frieden, 2009, Brownell & al., 2009, Sturm et al., 2010, Wang et al., 2012)

23 Québec, 16/04/12 Journée de réflexion sur la taxation des boissons sucrées, fruitées, gazeuses,… 5. Quelle faisabilité, notamment sur le plan légal et administratif ?

24 Québec, 16/04/12 Journée de réflexion sur la taxation des boissons sucrées, fruitées, gazeuses,… Quel degré de complexité ? Intérêt dune mesure sinscrivant dans le dispositif fiscal existant (caractère « automatique ») – Maîtrise du coût – Praticité dapplication pour les contribuables et de collecte pour létat Importance de tenir compte : – Des mesures fiscales déjà appliquées aux autres aliments et boissons – De la nomenclature fiscale des boissons en vigueur (Sources: Hespel & Berthod-Wurmser, 2008, Morestin et al., 2011)

25 Québec, 16/04/12 Journée de réflexion sur la taxation des boissons sucrées, fruitées, gazeuses,… CIBLE Collecte auprès du consommateur : application de taxes de vente à des taux plus élevés / suppression déventuelles exonérations Collecte auprès du producteur / distributeur : application / revalorisation des droits daccise spécifiques sur les boissons AMPLEUR Fréquemment évoquée à hauteur de 0,5 à 2 cts / oz (Prix 15-20%) Discussions sur de possibles effets de seuil et sur le potentiel régressif dune taxe Que retenir des taxes déjà appliquées à dautres produits (ex. Tabac) ? Quelles modalités dapplication ?

26 Québec, 16/04/12 Journée de réflexion sur la taxation des boissons sucrées, fruitées, gazeuses,… 6. Quelle acceptabilité ? Quels enjeux politiques ?

27 Québec, 16/04/12 Journée de réflexion sur la taxation des boissons sucrées, fruitées, gazeuses,… Taxation des boissons sucrées : acceptabilité des acteurs en présence Taxe Boissons Sucrées Média Ministères, organisme s gouverne- mentaux Industries ONGs Élus Experts Citoyens Consommateurs

28 Québec, 16/04/12 Journée de réflexion sur la taxation des boissons sucrées, fruitées, gazeuses,… Importance de débats contextualisés pour favoriser une prise de décision informée et concertée Taxe Boissons Sucrées Média Ministères, organisme s gouverne- mentaux Industries ONGs Élus Experts Citoyens Consommateurs Processus de décision politique Mise à lagenda Concertations interministérielle, parlementaire, etc. Débats impliquant les parties- prenantes Décision : o/n, qui, quoi, quand, comment, combien, pour qui, etc. (Inspiré de Fafard, 2009)

29 Québec, 16/04/12 Journée de réflexion sur la taxation des boissons sucrées, fruitées, gazeuses,… Lacceptabilité, une notion sensible Daprès un sondage Ipsos réalisé en 2010 (Coalition Poids, QC, CA) 77% dopinions favorables « à linstauration dune taxe spéciale sur les boissons sucrées pour prévenir lobésité et promouvoir de saines habitudes de vie » Daprès un sondage Ipsos réalisé en 2011 (AEBGQ, QC, CA) 89% des québécois étaient davis que « le gouvernement devrait sensibiliser le public ou conscientiser davantage ce dernier de façon à modifier ses comportements plutôt que dimposer des taxes supplémentaires » (Source: Radio Canada, 2011)

30 Québec, 16/04/12 Journée de réflexion sur la taxation des boissons sucrées, fruitées, gazeuses,… ÉQUITÉ Effets différentiels souhaités ou non APPLICATION EFFICACITÉ et EFFETS NON-RECHERCHÉS Facteurs GÉNÉTIQUES Cadre de réflexion en vue dune analyse de pertinence dune taxe sur les boissons sucrées en prévention de lobésité Déterminants des COMPORTEMENTS d'achat et de consommation Politiques AGRICOLES et COMMERCIALES, Stratégies MARKETING, etc. Toile causale des APPORTS alimentaires et DÉPENSES énergétiques OBÉSITÉ & Co- morbidités CONSO boissons sucrées PRIX boissons sucrées FAISABILITÉ juridique et administrative, COÛT de mise en œuvre TAXE boissons sucrées ACCEPTABILITÉ Autres MESURES de prévention de lobésité REVENUS OUI BALANCE énergétique Influence Décision Évaluation et transfert de données probantes Processus de décision POLITIQUE NON (Inspiré de Swinburn et al., 2005, Morestin et al., 2011)

31 Québec, 16/04/12 Journée de réflexion sur la taxation des boissons sucrées, fruitées, gazeuses,… Merci de votre attention !

32 Québec, 16/04/12 Journée de réflexion sur la taxation des boissons sucrées, fruitées, gazeuses,… Références (1/6) Agriculture et Agroalimentaire Canada. (2009). Lindustrie canadienne des boissons gazeuses. Date démission: 8 Avril Consulté en mars 2012 depuis: Andreyeva T, Long MW, Brownell KD. (2010). The impact of food prices on consumption: a systematic review of research on the price elasticity of demand for food. Am J Public Health Feb;100(2): Blanchet C., Plante, C., Rochette, L. (2009). La consommation alimentaire et les apports nutritionnels des adultes québécois. Institut National de Santé Publique du Québec. Publication en ligne le 24 septembre Consulté en mars 2012 depuis: Bonnet C, Réquillart, V. (2011). Does the EU sugar policy reform increase added sugar consumption? An empirical evidence on the soft drink market. Health Economics, Volume 20, Issue 9, pages 1012–1024, September 2011 Brownell, KD., Farley, T., Willett, WC., Popkin, BM., Chaloupka, FJ., Thompson, JW., Ludwig, DS. (2009). The public health and economic benefits of taxing sugar-sweetened beverages. N Engl J Med Oct 15;361(16): Brownell, KD. and Frieden, TR. (2009). Ounces of prevention--the public policy case for taxes on sugared beverages. N Engl J Med Apr 30;360(18): Cash, S. and Lacanilao, RD. (2007). Taxing Food to Improve Health: Economic Evidence and Arguments. Agricultural and Resource Economics Review: 36 (2007): 2. Chaloupka, FJ., Powell, LM., Chriqui, JF. (2011). Sugar-sweetened beverages and obesity prevention: policy recommendations. J Policy Anal Manage Summer;30(3):662-4.

33 Québec, 16/04/12 Journée de réflexion sur la taxation des boissons sucrées, fruitées, gazeuses,… Références (2/6) Commission Européenne. (2012). Flash Report. High Level Group on Nutrition and Physical Activity of 2 February Conclusions of the Chair. Consulté en Mars 2012 depuis Dharmasena S and Capps O Jr. (2011). Intended and unintended consequences of a proposed national tax on sugar-sweetened beverages to combat the U.S. obesity problem. Health Econ Apr 29. doi: /hec Drewnowski A. and Darmon, N. (2005). The economics of obesity: dietary energy density and energy cost. Am J Clin Nutr Jul;82(1 Suppl):265S-273S. Dolan LC, Potter SM, Burdock GA. (2010). Evidence-based review on the effect of normal dietary consumption of fructose on development of hyperlipidemia and obesity in healthy, normal weight individuals. Crit Rev Food Sci Nutr Jan;50(1): Dubé P.-A., Plamondon L., Tremblay P.-Y. (2010). Boissons énergisantes : risques liés à la consommation et perspectives de santé publique. Institut national de santé publique du Québec. Consulté en mars 2012 depuis : Étilé, F. (2012). La taxation nutritionnelle comme outil de santé publique : justifications et effets attendus. Cahiers de Nutrition et de Diététique. Volume 47, Issue 1, mars 2012, Pages 25–34. Fafard, P. (2009). Données probantes et politiques publiques favorables à la santé : pistes fournies par les sciences de la santé et la science politique. CCNPPS. Publié en ligne le 5 Juin Consulté en Février 2012 depuis:

34 Québec, 16/04/12 Journée de réflexion sur la taxation des boissons sucrées, fruitées, gazeuses,… Références (3/6) Fletcher JM., et al. (2010). Can Soft Drink Taxes Reduce Population Weight? Contemp Econ Policy Jan;28(1): Fletcher, JM., Frisvold, DE., Tefft, N. (2011). Are soft drink taxes an effective mechanism for reducing obesity? J Policy Anal Manage Summer;30(3): Fonds Mondial de Recherche contre le Cancer (FMRC). (2007). Food, Nutrition, Physical Activity, and the Prevention of Cancer: a Global Perspective. (WCRF/AICR Expert Report ). UCL (University College London), American Institute for Cancer Research: Washington, USA. Garriguet, D. (2008). Consommation de boissons par les enfants et les adolescents. Statistique Canada. Rapport X, Vol. 19 no 4. Gervais, C., Linfluence des politiques agroalimentaires à caractère économique sur lalimentation et le poids. Institut national de santé publique du Québec. Publié en ligne le 7 novembre Consulté en mars 2012 depuis: Gortmaker SL, Swinburn BA, Levy D, Carter R, Mabry PL, Finegood DT, Huang T, Marsh T, Moodie ML. (2011). Changing the future of obesity: science, policy, and action. Lancet Aug 27;378(9793): Gouvernement du Québec. (2009). Les jeunes et les boissons sucrées. Bureau de soutien à la communication en santé publique. Publié le 29 Juillet Consulté en mars 2012 depuis: thematiques/Les-jeunes-et-les-boissons-sucrees.aspxhttp://www.espacecom.qc.ca/communiquer/fiches- thematiques/Les-jeunes-et-les-boissons-sucrees.aspx

35 Québec, 16/04/12 Journée de réflexion sur la taxation des boissons sucrées, fruitées, gazeuses,… Références (4/6) Hespel V. et Berthod-Wurmser, M. (2008). Rapport sur la pertinence et la faisabilité dune taxation nutritionnelle. Juillet Inspection générale des Finances – Numéro 2008-M , Inspection générale des Affaires sociales – Numéro RM Institute of Medicine. (2005). Dietary Reference Intakes for Energy, Carbohydrate, Fiber, Fat, Fatty Acids, Cholesterol, Protein, and Amino Acids (Macronutrients). The National Academies Press, Washington, D.C. 560 pages. Langlois, K. et Garriguet, D. (2011). Consommation de sucre chez les Canadiens de tous âges. Statistique Canada. Consulté en Mars 2012 depuis : x/ /article/11540/tbl/tbl2-fra.htmhttp://www.statcan.gc.ca/pub/ x/ /article/11540/tbl/tbl2-fra.htm Lin, BH., Smith, TA., Lee, JY., Hall, KD. (2011). Measuring weight outcomes for obesity intervention strategies: the case of a sugar-sweetened beverage tax. Econ Hum Biol Dec;9(4): Malik, VS., Popkin, BM., Bray, GA., Després, JP., Willett, WC., Hu, FB. (2010). Sugar-sweetened beverages and risk of metabolic syndrome and type 2 diabetes: a meta-analysis. Diabetes Care Nov;33(11): Malik VS, Hu FB. (2011). Sugar-sweetened beverages and health: where does the evidence stand? Am J Clin Nutr Nov;94(5): Mattes, RD., Shikany, JM., Kaiser, KA., Allison, DB. (2010). Nutritively sweetened beverage consumption and body weight: a systematic review and meta-analysis of randomized experiments. Obes Rev May;12(5):

36 Québec, 16/04/12 Journée de réflexion sur la taxation des boissons sucrées, fruitées, gazeuses,… Références (5/6) Morestin, F., Gauvin F.-P. et al. (2010). Méthodes de synthèse de connaissances sur les politiques publiques. Centre de collaboration nationale sur les politiques publiques et la santé. Rapport. Publié en ligne en septembre Consulté en Février 2012 depuis Organisation Économique pour la Coopération et le Développement (OECD). (2012). Obesity update Policy Brief. Publié le 21 Février Consulté en ligne depuis : Organisation Mondiale de la Santé (OMS). (2003). Diet, Nutrition, and the Prevention of Chronic Diseases. Report of a Joint WHO/FAO Expert Consultation. WHO Technical Report Series 916. Geneva. Powell, LM., Chriqui, J., Chaloupka, FJ. (2009). Associations between state-level soda taxes and adolescent body mass index. J Adolesc Health Sep;45(3 Suppl):S Powell, L. M., & Chriqui, J. F. (2011). Food taxes and subsidies: Evidence and policies for obesity prevention. In J. Cawley (Ed.), Handbook of the social science of obesity. Oxford, UK: Oxford University Press. Radio Canada. (2011). La Coalition poids réclame une taxe sur les boissons gazeuses et énergisantes. Mis à jour le 31 Août Consulté en mars 2012 depuis: boissons-gazeuses.shtmlhttp://www.radio-canada.ca/nouvelles/Economie/2011/08/31/012-colation-poids-taxe- boissons-gazeuses.shtml Revenu Québec (2010). La TVQ, la TPS/TVH et lalimentation. Bibliothèque et Archives nationales du Québec. Brochure disponible sur le site consulté en Mars 2012.

37 Québec, 16/04/12 Journée de réflexion sur la taxation des boissons sucrées, fruitées, gazeuses,… Références (6/6) Santé Canada. (2011). Bien manger avec le Guide alimentaire canadien - Ressource à lintention des éducateurs et communicateurs. Consulté en mars 2012 depuis Sassi, F. (2010). Obesity and the Economics of Prevention: Fit not Fat. Organisation Économique pour la Coopération et le Développement (OECD). Publié le 23 Septembre pages, 5 tables, 50 graphs. Smith TA., Lin, BH., Lee, JY. (2010). Taxing Caloric Sweetened Beverages: Potential Effects on Beverage Consumption, Calorie Intake, and Obesity. USDA. Economic Research Report No. (ERR-100) 33 pp, July Statistique Canada. (2009). Statistiques sur les aliments. Division de lagriculture. Publication le 27 mai Consulté en mars 2012 depuis: Sturm, R., Powell, LM., Chriqui, JF., Chaloupka, FJ. (2010). Soda taxes, soft drink consumption, and children's body mass index. Health Aff (Millwood) May;29(5): Swinburn B, Gill T, Kumanyika S. (2005). Obesity prevention: a proposed framework for translating evidence into action. Obes Rev Feb;6(1): Vartanian, LR., Schwartz, MB., Brownell, KD. (2007). Effects of soft drink consumption on nutrition and health: a systematic review and meta-analysis. Am J Public Health Apr;97(4): Wang, YC., Coxson, P., Shen, YM., Goldman, L., Bibbins-Domingo, K. (2012). A penny-per-ounce tax on sugar-sweetened beverages would cut health and cost burdens of diabetes. Health Aff (Millwood) Jan;31(1):


Télécharger ppt "Québec, 16/04/12 Journée de réflexion sur la taxation des boissons sucrées, fruitées, gazeuses,… Introduction sur les enjeux associés à une taxation des."

Présentations similaires


Annonces Google