La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Louis Chauvel Maître de conférences des Universités Sciences-Po Paris Inégalités et Développement Structures Sociales et.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Louis Chauvel Maître de conférences des Universités Sciences-Po Paris Inégalités et Développement Structures Sociales et."— Transcription de la présentation:

1 1 Louis Chauvel Maître de conférences des Universités Sciences-Po Paris Inégalités et Développement Structures Sociales et Dynamiques Comparées des Sociétés Séance : Strates sociales / Classes sociales : objectivité et conscience dans différents macro-contextes

2 2 Séance II- Strates sociales / classes sociales : objectivité et conscience Plan : lStratification et classes sociales : introduction lHolisme et individualisme lFin des classes sociales et moyennisation lLes dynamiques actuelles lClasses sans conscience de classe ? lLa spirale historique des classes sociales Mais avant : compléments sur la semaine précédente Séance II- Strates sociales / classes sociales : objectivité et conscience dans différents macro-contextes

3 3 l Approche « discontinuiste » de la stratification sociale lCatégories socioprofessionnelles, lIsco, lGoldthorpe class scheme, l« classes sociales », etc. l Approche « continuiste » de la stratification sociale lRépartition des revenus ldu patrimoine, ldu niveau scolaire, etc. Séance I- Introduction / Aspects théoriques des inégalités et du développement

4 4 lles mesures continues de linégalité lLe rapport interquartile : q3/q1 lLe rapport interdécile ; d9/d1 QG1 QG2QG3QG4 Médiane Mode queue de distribution Moyenne q2q1q3 d1d9 Séance I- Introduction / Aspects théoriques des inégalités et du développement

5 5 lCourbe de Lorenz et coefficient de Gini : % de la population par revenu croissant % de revenu cumulé Les 60 % les moins aisés gagnent 36 % du revenu total La surface entre la courbe et la diagonale = coefficient de Gini Le coeff. de Gini vaut 0 en cas dégalité absolue, et 1 en cas de captation de lensemble du revenu par une seule personne Séance I- Introduction / Aspects théoriques des inégalités et du développement

6 6

7 7 lReprésentations de linégalité : le strobiloïde 2000 (France) Note : le strobiloïde représente la forme de la pyramide sociale correspondant à la répartition du revenu ou du patrimoine (voir Chauvel, 1995). La courbe est dautant plus large quune part importante de la population est située précisément à ce niveau. Si 100 représente la médiane des revenus, le large renflement au centre du strobiloïde permet de révéler une forte classe moyenne, située à égale distance des extrêmes. Du côté des patrimoines, au contraire, il nexiste pas de classe moyenne, dans la mesure où la population est largement étirée entre lextrême opulence et lextrême dénuement en termes daccumulation. Les revenus sont exprimés en francs par tête dans le ménage : lindividu médian se trouve dans un ménage où le revenu annuel est de F par individu. Le patrimoine est exprimé par ménage. Pour le revenu, C, I, E et O représentent la médiane du revenu respectivement des cadres, des professions intermédiaires, des employés et des ouvriers. Pour le Patrimoine, ce sont les moyennes, les médianes nayant pas été calculées dans les publications de lINSEE. Séance I- Introduction / Aspects théoriques des inégalités et du développement

8 8 lReprésentations de linégalité : comparaison de strobiloïdes nationaux Séance I- Introduction / Aspects théoriques des inégalités et du développement

9 9 lReprésentations de linégalité : comparaison de strobiloïdes nationaux et monde Séance I- Introduction / Aspects théoriques des inégalités et du développement Suède : revenu disponible médian par individu par an : $PPP/an Rapport interdécile: 2.96 Suisse : revenu disponible médian par individu par an : $PPP/an Rapport interdécile: 3.62 Monde : revenu disponible médian par individu par an : $PPP/an Rapport interdécile: 24.0

10 10 lReprésentations de linégalité : comparaison de strobiloïdes nationaux et monde Séance I- Introduction / Aspects théoriques des inégalités et du développement Suède : revenu disponible médian par individu par an : $PPP/an Rapport interdécile: 2.96 Suisse : revenu disponible médian par individu par an : $PPP/an Rapport interdécile: 3.62 Monde : revenu disponible médian par individu par an : $PPP/an Rapport interdécile: 24.0

11 11 lReprésentations de linégalité : comparaison de coefficients de Gini Séance I- Introduction / Aspects théoriques des inégalités et du développement Suède Suisse Monde

12 12 Séance I- Introduction / Aspects théoriques des inégalités et du développement Zambia Yugoslavia Vietnam Venezuela Uganda U.S. U.K. Turkey Tunisia Thailand Tanzania Taiwan Switzerland Sweden South Korea Spain South Africa Slovenia Slovak Rep. Singapore Senegal Russia Romania Portugal Poland Philippines Peru Panama Pakistan Norway Nigeria Niger Nicaragua New Zealand Netherlands Nepal Morocco Moldova Mexico Mauritius Mauritania Mali Malaysia Madagascar Lithuania Lesotho Latvia Laos Kenya Kazakhstan Jordan Japan Jamaica Italy Israel Ireland Indonesia India Hungary Hong Kong Honduras Guyana Guinea Bissau Guatemala Greece Ghana Germany Gambia France Finland AlgeriaArmenia Australia Austria Bangladesh Belarus Belgium Bolivia Brazil Bulgaria Burkina Faso Canada C. Afr. Rep. Chile China Colombia Costa Rica Czech R. Denmark Djibuti Dom. Rep. Ecuador Egypt El Salvador Estonia Ethiopia y = -3,0971Ln(x) + 62,894 R 2 = 0,

13 13 Séance II- Strates sociales / classes sociales : objectivité et conscience dans différents macro-contextes Introduction : les origines lStratification et classes sociales lCastes, ordres et Classes lQuesnay, Turgot, Ricardo, … lStatut assigné et statut acquis lSociologie fonctionnaliste, sociologie du conflit Séance II- Strates sociales / classes sociales : objectivité et conscience

14 14 Séance II- Strates sociales / classes sociales : objectivité et conscience dans différents macro-contextes Individualisme : Strates empilées : neutralité Position relative et mobilité Weber Holisme : Conflictualité / Rapport social Propriété des moyens de production Marx 2 visions des classes On parlera de classes sociales pour des catégories : (1) inégalement situées et dotées dans le système productif (2) marquées par une forte identité de classe : lidentité temporelle (2a) (permanence, imperméabilité à la mobilité, homogamie) ; lidentité culturelle (2b) (partage de références symboliques spécifiques, de modes de vie permettant une inter-reconnaissance) ; lidentité collective (2c) (action collective, conflictuelle, dans la sphère politique, unité de classe et intérêts).

15 15 Séance II- Strates sociales / classes sociales : objectivité et conscience dans différents macro-contextes 3 arguments classiques contre les classes sociales : Nisbet R., 1959 : The Decline and Fall of Social Class, Pacific Sociological Review, 2(1), pp désindustrialisation et expansion des services 2 - expansion économique et disparition de strates repérables de consommation 3 - déstructuration des comportements politiques de classe et répartition du pouvoir Compléments : croissance scolaire, travail des femmes et hétérogamie, flou croissant des échelles de salaire, propriété, culture moyenne, enjeux symboliques, différences religieuses, de genre, dordre culturel, régionalistes, ethniques ou dorientation sexuelle.

16 16 Séance II- Strates sociales / classes sociales : objectivité et conscience dans différents macro-contextes Evolution des groupes sociaux Source: Enquêtes emploi, France, INSEE

17 17 Séance II- Strates sociales / classes sociales : objectivité et conscience dans différents macro-contextes Salaire annuel moyen à temps plein en francs constants 2000 Source: Séries longues sur les salaires, France, INSEE Note : la baisse du salaire moyen des cadres entre 1970 et 1980 est liée notamment à une forte rupture générationnelle dans laccès à la catégorie des cadres, marqués par un brusque rajeunissement. Une rupture de série importante a lieu entre 1982 et 1984, marquée par un changement de champ et par la modification du code des CSP : alors que dautres sources montrent peu de modifications entre les deux dates, lécart entre cadres et ouvriers sest ici fortement réduit. Nous rétropolons dans la suite des calculs la série pour annuler le saut statistique correspondant.

18 18 Séance II- Strates sociales / classes sociales : objectivité et conscience dans différents macro-contextes Temps de rattrapage Source: Séries longues sur les salaires, France, INSEE Note : en 1955, le salaire moyen des cadres est 3,9 fois plus élevé que celui des ouvriers ; de 1950 à 1955, le taux de croissance annuelle du pouvoir dachat du salaire ouvrier était de 4,8 % par an ; en 1955, à ce rythme, le temps nécessaire pour rattraper le pouvoir dachat du salaire des cadres de 1955 est de 29,1 ans.

19 19 Note : le strobiloïde représente la forme de la pyramide sociale correspondant à la répartition du revenu ou du patrimoine (voir Chauvel, 1995). La courbe est dautant plus large quune part importante de la population est située précisément à ce niveau. Si 100 représente la médiane des revenus, le large renflement au centre du strobiloïde permet de révéler une forte classe moyenne, située à égale distance des extrêmes. Du côté des patrimoines, au contraire, il nexiste pas de classe moyenne, dans la mesure où la population est largement étirée entre lextrême opulence et lextrême dénuement en termes daccumulation. Les revenus sont exprimés en francs par tête dans le ménage : lindividu médian se trouve dans un ménage où le revenu annuel est de F par individu. Le patrimoine est exprimé par ménage. Pour le revenu, C, I, E et O représentent la médiane du revenu respectivement des cadres, des professions intermédiaires, des employés et des ouvriers. Pour le Patrimoine, ce sont les moyennes, les médianes nayant pas été calculées dans les publications de lINSEE. Séance II- Strates sociales / classes sociales : objectivité et conscience dans différents macro-contextes lReprésentations de linégalité : le strobiloïde 2000 (France)

20 20 Source : Budget des ménages 1995, enquête obtenue auprès du LASMAS-IDL/IRESCO ; ménages dont la personne de référence est âgée de 18 à 65 ans, de CSP cadre ou ouvrière. Séance II- Strates sociales / classes sociales : objectivité et conscience dans différents macro-contextes lCoefficients budgétaires moyens et écarts de consommation des cadres et des ouvriers en 1995

21 21 Source : Enquêtes Emploi ( ), enquêtes obtenues auprès du LASMAS-IDL/IRESCO génération âgée de 30 à 35 ans entre 1995 et 2000 Séance II- Strates sociales / classes sociales : objectivité et conscience dans différents macro-contextes CSP des pères selon le niveau de diplôme obtenu par les enfants (% ligne)

22 22 Source : Source : IFOP en 1966 et SOFRES de 1976 à 1994 (Michelat et Simon, 1996) présenté dans Dirn (1998). Complété par "Panel Electoral Français 2002 » Cevipof. Séance II- Strates sociales / classes sociales : objectivité et conscience dans différents macro-contextes Population ayant le sentiment dappartenir à une classe sociale en %

23 23 Source : "Panel Electoral Français 2002 » Cevipof. Séance II- Strates sociales / classes sociales : objectivité et conscience dans différents macro-contextes Sentiment dappartenance de catégorie socio-professionnelle

24 24 Séance II- Strates sociales / classes sociales : objectivité et conscience dans différents macro-contextes Références de la Bibliothèque nationale de France (BNF) dont le titre contient soit classes sociales soit classe ouvrière (nombre doccurrences par décennie et moyennes mobiles sur 20 ans)

25 25 Note : les points représentent la France et les Etats-Unis à différentes dates. Les positions sont relatives et restituent lidée de dynamiques générales de différentes périodes. Séance II- Strates sociales / classes sociales : objectivité et conscience dans différents macro-contextes La spirale des classes sociales

26 26 Séance II- Strates sociales / classes sociales : objectivité et conscience dans différents macro-contextes Les quatre modèles des pays en développement Fort degré objectif des inégalités Faible degré objectif des inégalités Forte conflictualité sociale Amérique latine Brésil Asie du Sud-Est Viêt-Nam Europe en transition Hongrie Faible conflictualité sociale Afrique Noire Kenya

27 27 l Conclusion : lles classes sociales restent un objet intéressant pour la sociologie lcontradiction entre aspects objectifs et subjectifs des classes sociales lproblèmes éventuels de dyssocialisation lincertitudes sur les évolutions à venir : lDans une perspective internationale, une question centrale : expliquer labsence de conscience de classe dans la plupart des pays en développement, et lémergence dautres formes dappartenances lglobalisation, knowledge society, socialisation des nouvelles générations lrisques évidents pour la stabilité politique du système social Séance II- Strates sociales / classes sociales : objectivité et conscience dans différents macro-contextes

28 28 Aron, R Les désillusions du progrès, essai sur la dialectique de la modernité. Paris, Calmann-Lévy. Boltanski, L. et E. Chiapello Le Nouvel esprit du capitalisme. Paris, Gallimard. Chauvel, L. 2001b. Le retour des classes sociales ?, Revue de lOFCE, 79 : Clark, T. N. et S. M. Lipset Are Social Classes Dying?, International Sociology, VI : Dubet, F Les inégalités multipliées. La Tour-d'Aigues (Vaucluse), Ed. de l'Aube. Fischer, C. M. Hout, S.R. Lucas, M. Sànchez-Jankowski, A. Swidler et K. Voss, Inequality by Design: Cracking the Bell Curve Myth. Princeton (NJ), Princeton University Press. Goldthorpe, J.H., D. Lockwood, F. Bechhofer et J. Platt The Affluent Worker. Cambridge, Cambridge University Press (3 vol.). Gorz, A Adieux au proletariat : au-delà du socialisme. Paris, Galilée. Mendras, H La seconde révolution française : , Paris, Gallimard. Pakulski, J. et M. Waters The Death of Class. London, Sage Schultheis, F La construction des représentations collectives des inégalités: une comparaison France-Allemagne. dans MIRE (Ed.), Mesurer les inégalités. De la construction des indicateurs aux débats sur les interprétations, Paris, Mire : Scott, J., 2002, Social Class and Stratification in Late Modernity, Acta Sociologica, 45(1), Thompson, E.P The making of the English working class. London, V. Gollancz. Séance II- Strates sociales / classes sociales : objectivité et conscience dans différents macro-contextes


Télécharger ppt "1 Louis Chauvel Maître de conférences des Universités Sciences-Po Paris Inégalités et Développement Structures Sociales et."

Présentations similaires


Annonces Google