La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Octobre 2003 EDU 7492 groupe 30 Valérie Lavastre Valérie Lavastre.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Octobre 2003 EDU 7492 groupe 30 Valérie Lavastre Valérie Lavastre."— Transcription de la présentation:

1 octobre 2003 EDU 7492 groupe 30 Valérie Lavastre Valérie Lavastre

2 octobre 2003 EDU 7492 groupe 30 Valérie Lavastre Comment reconnaissons-nous les multiples pathogènes qui nous entourent? La réponse se retrouve dans nos gènes

3 octobre 2003 EDU 7492 groupe 30 Valérie Lavastre NON SPÉCIFIQUE 1 ière ligne de défense Phagocytes Présentent l antigène pathogènes phagocytés 2 ième ligne de défense Lymphocytes Dépendants des antigènes La réponse immunitaire est composée de 2 types de défenses: Petit rappel...

4 octobre 2003 EDU 7492 groupe 30 Valérie Lavastre MÉCANISME DE DÉFENSE SPÉCIFIQUE antigèneanticorps vs Glycoprotéine produite par les lymphocytes B complémentaire à lantigène Élément étranger sur le pathogène qui déclenche une réponse immunitaire

5 octobre 2003 EDU 7492 groupe 30 Valérie Lavastre LA DIVERSITÉ DES ANTICORPS Structure de base dun anticorps (Immunoglobuline ou Ig) Région variable Chaine légère Chaine lourde Site de liaison à lantigène Région constante

6 octobre 2003 EDU 7492 groupe 30 Valérie Lavastre TYPES DE VARIABILITÉ 1. Variabilité isotypique fonctionnelle 2. Variabilité allotypique personnelle 3. Variabilité idiotypique Reconnaissance

7 octobre 2003 EDU 7492 groupe 30 Valérie Lavastre IgM IgD IgE 1.VARIABILITÉ ISOTYPIQUE Moi, je suis Ig quoi? On passe dune classe dIg à une autre par la commutations de classes dIg ou le « switching » IgG IgG1, IgG2, IgG3, IgG4 IgA IgA1, IgA2

8 octobre 2003 EDU 7492 groupe 30 Valérie Lavastre 2.VARIABILITÉ ALLÉLIQUE contrôle génétique petites différences dans les régions C des chaînes lourdes et légères

9 octobre 2003 EDU 7492 groupe 30 Valérie Lavastre 3. VARIABILITÉ IDIOTYPIQUE Totalement impliquée dans la reconnaissance de lantigène Très variable, recombinaison de segments génétiques aléatoire Épitopes de lAg Paratopes de lAc Variabilité des acides aminés des CDR CDR3 FR3 CDR2 FR2 CDR1 FR1 CDR3 FR3 CDR2 FR2 CDR1 FR1 J D V J V CDR: région hypervariable déterminant la complémentarité avec l antigène FR: « framework » ou séquence de base, résidus invariants

10 octobre 2003 EDU 7492 groupe 30 Valérie Lavastre Recombinaison de la région variable de la chaîne lourde Segments V (300)Segments D (12)Segments J (4) Nombre de combinaisons possibles 300 x12 x 4 14,400 combinaisons ADN Protéine (chaîne lourde)

11 octobre 2003 EDU 7492 groupe 30 Valérie Lavastre PRINCIPES DUNE RÉPONSE IMMUNITAIRE EFFICACE ET RAPIDE Expansion clonale

12 octobre 2003 EDU 7492 groupe 30 Valérie Lavastre QUESTION Quel type de variabilité est le plus « variable » à lintérieur dun même individu? isotypiqueallotypiqueidiotypique

13 octobre 2003 EDU 7492 groupe 30 Valérie Lavastre Essai de nouveau NON! La variabilité isotypique comporte un nombre limité de combinaisons. Il existe 5 grandes classe dIg (IgA, IgD, IgE IgG et IgM) et des sous-classe dIgG (1, 2, 3, 4) et dIgA (1 et 2) Nombre de combinaisons possibles: 9

14 octobre 2003 EDU 7492 groupe 30 Valérie Lavastre Essai de nouveau PAS TOUT À FAIT! La variabilité allotypique est très différente dun individu à un autre. On parle alors de variation dun locus génétique à l intérieur dune même espèce et non dun même individu.

15 octobre 2003 EDU 7492 groupe 30 Valérie Lavastre BRAVO! En effet, la variabilité idiotypique, associée au site de fixation de lantigène, correspond au plus fort polymorphisme. Ainsi, nous pouvons reconnaître un très grand nombre de pathogènes comportant des spécificité antigéniques différentes. Rappelez-vous cette figure: Segments V (300)Segments D (12)Segments J (4) Nombre de combinaisons possibles: 14,400

16 octobre 2003 EDU 7492 groupe 30 Valérie Lavastre Vous voulez en savoir plus sur: Immunologie (générale) Les immunoglobulines Immunité spécifique Commutation isotypique Interactions Ac-Ag Voici des suggestions de sites internet que vous pourrez consulter

17 octobre 2003 EDU 7492 groupe 30 Valérie Lavastre Production UQAM réalisation Valérie Lavastre pour le programme PCPES Formateurs: Monique Dugal, Isabelle Roy et Suzanne Roy Automne 2003


Télécharger ppt "Octobre 2003 EDU 7492 groupe 30 Valérie Lavastre Valérie Lavastre."

Présentations similaires


Annonces Google