La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Congrès AQIISM Jeudi 30 mai 2013 Institut universitaire en santé mentale de Montréal Préparé par Dr Luc Nicole, chef médical au Programme Troubles psychotiques.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Congrès AQIISM Jeudi 30 mai 2013 Institut universitaire en santé mentale de Montréal Préparé par Dr Luc Nicole, chef médical au Programme Troubles psychotiques."— Transcription de la présentation:

1

2 Congrès AQIISM Jeudi 30 mai 2013 Institut universitaire en santé mentale de Montréal Préparé par Dr Luc Nicole, chef médical au Programme Troubles psychotiques Mélanie Caouette, pharmacienne Janine Casimir, infirmière chef par intérim Chantal Cloutier, ergothérapeute

3 Plan de la présentation Quiz « tester vos connaissances en toxicomanie » Mise en contexte à la programmation Guide post-événement Affiches Présentation du groupe de réflexion sur la consommation Bande dessinée Conclusion

4 $1 Million $500,000 $250,000 $125,000 $64,000 $32,000 $16,000 $8,000 $4,000 $2,000 $1,000 $500 $300 $200 $100 Partie 1: Testez vos connaissances en toxicomanie Adapté de la version originale de Julie Cunningham du Mayo Clinic Rochester Votre hôte Mélanie Caouette

5 $1 Million $500,000 $250,000 $125,000 $64,000 $32,000 $16,000 $8,000 $4,000 $2,000 $1,000 $500 $300 $200 $100

6 C: % A: 20 %B: % D: 85 % $1 Million $500,000 $250,000 $125,000 $64,000 $32,000 $16,000 $8,000 $4,000 $2,000 $1,000 $500 $300 $200 $100 Quelle est la prévalence des troubles liés aux substances chez les personnes souffrant de schizophrénie ?

7 $1 Million $500,000 $250,000 $125,000 $64,000 $32,000 $16,000 $8,000 $4,000 $2,000 $1,000 $500 $300 $200 $100

8 A: Vrai B: Faux $1 Million $500,000 $250,000 $125,000 $64,000 $32,000 $16,000 $8,000 $4,000 $2,000 $1,000 $500 $300 $200 $100 Le risque de développer une dépendance aux drogues est 4 fois plus élevé chez les patients schizophrènes que dans la population générale ?

9 $1 Million $500,000 $250,000 $125,000 $64,000 $32,000 $16,000 $8,000 $4,000 $2,000 $1,000 $500 $300 $200 $100

10 A: Toutes ces réponses B : Issue de milieux plus favorisés $1 Million $500,000 $250,000 $125,000 $64,000 $32,000 $16,000 $8,000 $4,000 $2,000 $1,000 $500 $300 $200 $100 Quelles sont les caractéristiques dune personne souffrant de schizophrénie et dun problème de consommation ? D: Moins de symptômes négatifs C: Plus ATCD familiaux de toxicomanie

11 $1 Million $500,000 $250,000 $125,000 $64,000 $32,000 $16,000 $8,000 $4,000 $2,000 $1,000 $500 $300 $200 $100

12 B: Effet cancérigène A: de la confiance en soi C: Hallucinations D: Ralentissement physique et mental $1 Million $500,000 $250,000 $125,000 $64,000 $32,000 $16,000 $8,000 $4,000 $2,000 $1,000 $500 $300 $200 $100 Quel énoncé est faux concernant leffet du cannabis à court terme ?

13 $1 Million $500,000 $250,000 $125,000 $64,000 $32,000 $16,000 $8,000 $4,000 $2,000 $1,000 $500 $300 $200 $100

14 C: Crystal Meth A: AmphétaminesB: Cannabis D: Alcool $1 Million $500,000 $250,000 $125,000 $64,000 $32,000 $16,000 $8,000 $4,000 $2,000 $1,000 $500 $300 $200 $100 Toutes ces substances sont fréquemment consommées par les jeunes psychotiques au Québec sauf une, laquelle ?

15 $1 Million $500,000 $250,000 $125,000 $64,000 $32,000 $16,000 $8,000 $4,000 $2,000 $1,000 $500 $300 $200 $100

16 C: Héroïne A: AlcoolB: Amphétamines D: Cannabis $1 Million $500,000 $250,000 $125,000 $64,000 $32,000 $16,000 $8,000 $4,000 $2,000 $1,000 $500 $300 $200 $100 Quelle substance est la moins susceptible de causer une psychose toxique ?

17

18 Ligne du temps Période de flottement avec tentatives pour favoriser linitiative des professionnels en sous- groupe/par discipline à lintérieur du PEP Instauration des volets spécialisés dont le volet PEP Mobilisation des professionnels en un sous-comité PEP Instauration des programmes spécialisés oct sept Remobilisation des professionnels en un sous-comité volet PEP

19 1. Coordonnatrice clinique 2. Agents de programmation et de recherche 3. Travail interdisciplinaire et représentativité des 3 équipes du volet 4. Assiduité et continuité dans le travail (10 rencontres/an) 5. Identification des priorités avec le PORT 2010 en tenant compte de la réalité clinique Conditions gagnantes

20 Priorités pour le PEP Interventions familiales Interventions intégrées abus de substances/santé mentale Adhésion au traitement

21 Problématique Problème majeur de consommation Augmentation significative des réhospitalisations Par conséquent, un besoin est identifié Développement dune approche intégrée pour le traitement de la comorbidité

22 Planification des interventions Consultation avec les usagers Plusieurs séances de focus-groupe avec les usagers consommateurs Unité de court terme Unité de réadaptation Consultation avec les ressources spécialisées Portage Dollard-Cormier Cormier-Lafontaine affiliée à lInstitut

23 Besoins des usagers Briser lennui Faire des activités substitutives Comprendre limpact des drogues sur la santé mentale Comprendre les interactions de la drogue avec les médicaments Parler de sa consommation sans jugement Slogans avec images qui aident à réfléchir Apprendre à dire NON

24 Ressources spécialisées Dollard-Cormier Objectif: Réduction des méfaits Service externe aux usagers souffrant ou non de maladie mentale Cure fermée de 10 jours au besoin Cormier-Lafontaine affilié à lInstitut Objectif: Réduction des méfaits Service externe aux usagers souffrant de maladie mentale

25 Ressources spécialisées Toxico-gîte à Orford Cure fermée dau moins 6 mois Objectif: arrêt de la consommation Autre service offert Portage fait une visite à lInstitut au minimum aux 2 mois avec un pair-aidant Objectif de Portage: arrêt de la consommation Notre objectif: sensibiliser, donner de lespoir et susciter lintérêt à aller en thérapie

26 Réalisations découlantes Guide post-événement/grille de réflexion Affiches et atelier dexpression créative Groupe de réflexion sur la consommation Projet SUB

27

28 Guide post-événement Outil qui vise à structurer lintervention et à favoriser la discussion avec lusager suite à une consommation Objectifs Aider lusager à mieux comprendre les facteurs qui déclenchent et maintiennent sa consommation Accroître sa motivation et son sentiment de compétence à modifier son comportement

29 Guide post-événement Attitude découte et douverture, pas de jugement moral sur la consommation Chercher à comprendre le comportement À quels besoins/désirs ça répond Explorer ce qui a précédé la consommation, lambivalence pré et post-consommation Discuter des effets recherchés et des effets négatifs Établir un plan de prévention de la rechute avec lusager

30 Grille de réflexion Outil destiné à lusager en vue damorcer une démarche de réflexion sur sa consommation Objectifs Prendre conscience des facteurs déclencheurs Augmenter son sentiment de compétence à modifier son comportement Trouver des pistes de solutions et des moyens pour y parvenir (ex.: activités thérapeutiques, intérêts)

31

32 Affiches et atelier d expression créative Création de 6 affiches par un usager (dessins et slogans) Message humoristique et non-confrontant But Susciter la réflexion, la discussion et permettre l élaboration d un projet de création

33 Affiches et atelier d expression créative Déroulement Exposition d une affiche aux deux semaines dans les aires communes de lunité Rencontre de 45 minutes divisée en 3 parties 1- Discussion sur les affiches 2- Activité dirigée, ex.: dessins 3- Retour sur l activité Possibilité dafficher les créations si les participants le souhaitent

34

35

36

37 Groupe de réflexion sur la consommation But Amorcer une réflexion et donner de l information/des outils afin de sensibiliser les personnes à l impact de la consommation sur leur quotidien Clientèle cible Clientèle hospitalisée/ambulatoire (8 participants max.) Maladie psychiatrique stabilisée Peu importe le stade de changement Avoir une capacité de tolérer une situation de groupe Accepter de parler de sa consommation et d entendre des opinions différentes de la sienne

38 Groupe de réflexion sur la consommation 4 modules 1- Motivationnel 2- Psychoéducatif 3- Habiletés sociales 4- Activités de substitution Fréquence et durée séances de 90 minutes à raison 2x/semaine Règle de confidentialité propre au groupe

39 Module 1: Motivationnel Objectifs Identifier les motifs de la consommation Prendre conscience des pertes et des conséquences de la consommation Mesurer les bénéfices et les pertes à cesser ou diminuer la consommation Activités Présentation d images, de publicité et dun vidéo Questionnaires

40 Présentation du vidéo

41 Module 2: Psychoéducatif Objectifs Informer sur les effets des drogues au niveau de la santé mentale, physique et cognitive Expliquer le mécanisme daction des drogues et des antipsychotiques Sensibiliser à la chaîne de dépendance aux drogues Sensibiliser les patients aux interactions entre la drogue, la médication et le risque de rechute psychotique Améliorer l'observance au traitement

42 Module 2: Psychoéducatif Activités Quiz interactif « Who wants to be a millionaire ? » Présentation de diapositives Présentation danimations expliquant le mécanisme daction des drogues et des antipsychotiques Images démontrant les dommages au cerveau avec la drogue présentées par une neuropsychologue Questionnaires

43 $1 Million $500,000 $250,000 $125,000 $64,000 $32,000 $16,000 $8,000 $4,000 $2,000 $1,000 $500 $300 $200 $100 Who Wants to be a Millionaire Adapté de la version originale de Julie Cunningham du Mayo Clinic Rochester Vos hôtes Mélanie Caouette Julie Charbonneau

44 B: THC A: Nicotine C: Un relaxantD: Placebo $1 Million $500,000 $250,000 $125,000 $64,000 $32,000 $16,000 $8,000 $4,000 $2,000 $1,000 $500 $300 $200 $100 Que contient le cannabis ?

45 Le THC (tétrahydrocannabinol) est le principe actif du cannabis. Celui-ci vient de la plante Cannabis sativa L. Plus de 460 composés chimiques connus sont présents dans le cannabis. Il y a 10x plus de composantes toxiques que dans le tabac. Les concentrations de THC retrouvées dans la rue sont très variables. Le cannabis peut contenir également du tabac et/ou du goudron.

46 Mécanisme daction du cannabis Ref: Le cerveau à tous les niveaux,

47 Images du cerveau

48 Module 3: Habiletés sociales Objectifs Améliorer la capacité à s affirmer et à refuser la drogue dans des situations sociales liées à la consommation Favoriser l autocritique par le biais du visionnement des jeux de rôles Activité Jeux de rôles filmés avec une caméra

49 Module 4: Activités de substitution Objectifs Prendre conscience de son emploi du temps Identifier les périodes à risque et les activités qui procurent du plaisir/de la détente Cibler les personnes qui peuvent soutenir et encourager Déterminer des stratégies d adaptation pour les périodes à risque de consommation Activités Horaire occupationnel, liste d intérêts, carte de stratégies…

50 Activités complémentaires Témoignage d un pair-aidant Programmation dactivités offertes sur lunité et dans lInstitut Présentation d un organisme offrant des services en toxicomanie et projet SUB

51 Projet SUB Étude pilote L activité physique comme substitution à l alcool et aux drogues chez les personnes atteintes de schizophrénie Objectifs Explorer l efficacité d une intervention à augmenter la motivation au changement pour notre clientèle Documenter les effets de cette intervention sur les symptômes Activités 3 entrevues motivationnelles et activité physique intense (3x/semaine)

52 Bilan du groupe Les participants Possibilité de parler librement et de prendre connaissance de lexpérience des autres participants Climat de confiance et de respect Prise de conscience sur ce qui motive à consommer et limpact de la consommation sur la santé mentale, physique et cognitive Plus de confiance en soi (informations et jeux de rôle) Plusieurs informations sur les drogues (mécanisme daction, fabrication, composition) Les intervenants Bonne participation (assiduité et exécution des exercices à domicile) Place à lhumour et à la confidence Difficulté à identifier des situations à risque (impulsivité) Affirmation et refus peu convaincants lors des jeux de rôle Les intervenants de léquipe interdisciplinaire ne font pas partie du réseau de soutien pour certains participants Intégration dinformation sur le module psychoéducatif concernant les drogues et lobservance

53

54 La Bande dessinée Holland M, Linnell M. The out of your head guides for people who use drugs and have experienced mental illness. Manchester Mental Health & Social Care Trust and The University of Salford. Lifeline Publications 2007.

55 Les autres tomes Holland M, Linnell M. The out of your head guides for people who use drugs and have experienced mental illness. Manchester Mental Health & Social Care Trust and The University of Salford. Lifeline Publications 2007.

56 Conclusion AVANT Garder à lunité 7 jours sauf pour examen/évaluation selon la politique en vigueur à lInstitut MAINTENANT Assouplissement de la politique en vigueur: Sortie autorisée pour toutes les activités thérapeutiques, pour les congés dessai, de fins de semaine, etc. Discussion en cours avec la direction de lInstitut pour modifier la politique actuelle Groupe de réflexion sur la consommation Affiches et ateliers dexpression créative (unités 404, 504 et 308, à venir au 508) Guide post-événement et grille de réflexion sur lunité 404 Projet SUB Visite de Portage aux 2 mois

57 Nos observations De façon générale Meilleure adhésion au suivi Plus dimplication dans dautres activités de groupe Engagement dans un processus de diminution ou darrêt de la consommation (ex.: Portage, Orford, Dollard- Cormier)

58 Nos observations Sur lunité, il semble y avoir Moins de consommation Moins de réhospitalisations des patients ayant participé au groupe et aux autres activités offertes Plus douverture à discuter de la consommation, à reconnaître que cest un problème Plus de facilité à faire les liens entre la psychose et la consommation

59 À venir FUTUR Publication de la bande dessinée en français et diffusion Évaluation de limpact de nos interventions/de lapproche intégrée avec les agents de programmation et de recherche Étudiant à lautomne pour collecte de données

60 À venir Production dun coffret regroupant nos interventions sur la consommation Coffret contiendra Affiches Guide sur lanimation de latelier dexpression créative Affiches seront disponibles sur clé USB Groupe de réflexion sur la consommation Guide de lintervenant Guide du participant Vidéos et diapositives seront inclus dans une clé USB Sera disponible à lautomne 2013

61


Télécharger ppt "Congrès AQIISM Jeudi 30 mai 2013 Institut universitaire en santé mentale de Montréal Préparé par Dr Luc Nicole, chef médical au Programme Troubles psychotiques."

Présentations similaires


Annonces Google