La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Master 1 RAPA - mars 2005 François Riou Professeur dEPS.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Master 1 RAPA - mars 2005 François Riou Professeur dEPS."— Transcription de la présentation:

1 Master 1 RAPA - mars 2005 François Riou Professeur dEPS

2 Processus de la recherche scientifique six grandes étapes du processus de la recherche scientifique : – –la question générale, – –la problématique, – –la méthodologie, – –la collecte des données, – –l'analyse des données et l'interprétation des résultats – –la communication des résultats.

3 Cas de la dysphonie fonctionnelle Cas de la dysphonie fonctionnelle Wilson J.A et coll 1997 La dysphonie (raucité) résulte de linteraction de facteurs physiopathologiques, affectifs et psychologiques. De nombreux patients du centre de traitement vocal sont pris dans un cercle vicieux : les facteurs psychologiques exacerbent latteinte vocale tandis que la mauvaise qualité de la voix affecte défavorablement leur bien-être psychologique.

4 Cas de la dysphonie fonctionnelle Cas de la dysphonie fonctionnelle Wilson J.A et coll 1997 évaluer lefficacité de la rééducation vocale dans la dysphonie établir les sous-groupes de patients le plus susceptibles den bénéficier comparer le retentissement du traitement sur différents types dindicateurs des résultats, dont la qualité de vie.

5 Cas de la dysphonie fonctionnelle Cas de la dysphonie fonctionnelle Wilson J.A et coll 1997 Critères dinclusion : Sujets âgés de + de 16 ans, déterminés à résoudre leur problème vocal, disposés à suivre des séances de rééducation vocale régulièrement. Critères dexclusion : Dysphonie traitée antérieurement, neuropathologie ou malignité au niveau de la voie aérodigestive supérieure, déficience auditive marquée, reflux acide, plaintes médicales multiples, professionnels pour lesquels la voix est un instrument de travail et nécessitant une intervention durgence, problème de mue à ladolescence et transsexuels.

6 Cas de la dysphonie fonctionnelle Cas de la dysphonie fonctionnelle Wilson J.A et coll sujets du groupe traité comprenaient 56F, 17H, moyenne dâge 51 ans (écart type 14)

7 Hypothèses Améliorer la qualité de la voix Améliorer le bien-être psychologique Soulager les incapacités fonctionnelles et sociales.

8 Qualité de Vie Evaluée au moyen du Short-Form-36 (SF-36), un indicateur de létat de santé général, validé au plan international. Evaluée au moyen du Short-Form-36 (SF-36), un indicateur de létat de santé général, validé au plan international. Le SF-36 est auto-administré et prend moins de 10 minutes. Ses 8 sous-échelles quantifient une vaste gamme de questions de santé. Des scores élevés sur le SF-36 indiquent un meilleur état de santé. Le SF-36 est auto-administré et prend moins de 10 minutes. Ses 8 sous-échelles quantifient une vaste gamme de questions de santé. Des scores élevés sur le SF-36 indiquent un meilleur état de santé.

9 Qualité de Vie Huit sous-échelles de létat de santé général (SF-36) Huit sous-échelles de létat de santé général (SF-36) PF : limitation des activités physiques telles que la marche, la natation ou les sports intensifs. PF : limitation des activités physiques telles que la marche, la natation ou les sports intensifs. RP : problèmes en rapport avec le travail ou avec les diverses activités de la vie quotidienne résultant de létat de santé physique. RP : problèmes en rapport avec le travail ou avec les diverses activités de la vie quotidienne résultant de létat de santé physique. BP : intensité de la douleur physique ou limitations en raison de la douleur. BP : intensité de la douleur physique ou limitations en raison de la douleur.

10 Qualité de Vie Huit sous-échelles de létat de santé général (SF-36) Huit sous-échelles de létat de santé général (SF-36) GH : perception de létat de santé actuel et à venir. GH : perception de létat de santé actuel et à venir. VT : niveau dénergie. VT : niveau dénergie. SF : mesure dans laquelle létat de santé gêne les activités sociales normales. SF : mesure dans laquelle létat de santé gêne les activités sociales normales. RE : problèmes en rapport avec les activités de la vie quotidienne pour des raisons dordre affectif. RE : problèmes en rapport avec les activités de la vie quotidienne pour des raisons dordre affectif. MH : examen de la santé mentale. MH : examen de la santé mentale.

11 Qualité de Vie Analyse de la qualité de vie (SF-36) Les notes brutes des sujets, relevées sur chaque sous- échelle du SF-36, ont été normalisées selon une échelle allant de 0 (le pire) à 100 (le meilleur). Les notes des patients dysphoniques ont été comparées à celles de sujets contrôles sains. (Données extraites de lenquête Oxford Healthy Life Survey 1991/2, HSRU, Oxford 2). Les comparaisons ont été effectuées à laide de tests T non appariés avec valeurs p bilatérales.

12 Qualité de vie Les notes de départ sur la qualité de vie selon le SF-36 indiquent une dégradation sévère de la qualité de vie aussi bien chez le groupe traité que chez le groupe non traité, par comparaison avec dautres groupes de patients. La santé des patients dysphoniques était sensiblement plus mauvaise que celle des sujets contrôles sur les huit sous-échelles du SF-36 (limitation de lactivité physique p<0,05; pour les 7 autres, p< 0,001). Le modèle mixte ANCOVA a montré que le traitement navait deffet que sur une variable des résultats de la qualité de vie - la santé mentale (F=5,5, p=,021).

13 Qualité de vie Les résultats du SF-36 montrent que la dysphonie a un retentissement sévère sur la plupart des aspects de létat de santé général du patient. Ceci met en évidence limportance, pour le bien-être psychosocial, de pouvoir communiquer oralement dune manière efficace.

14 Qualité de vie La rééducation vocale - comparée à une période dobservation - améliore la qualité de vie selon lévaluation du patient dysphonique et de lobservateur spécialisé travaillant en aveugle avec le groupe traité. Il semble que les méthodes de rééducation vocale standard nont pas dinfluence sur la grande souffrance psychologique et sur la qualité de vie réduite des patients dysphoniques.

15 Qualité de vie Quelques études sur la qualité de vie des patients atteints de dysphonie avaient été réalisées antérieurement. Les patients étudiés par le groupe de Benninger avaient une moyenne dâge pratiquement identique à ceux de la présente étude et, pour la majorité, ils étaient atteints de troubles organiques – tumeurs bénignes, cancer, paralysie des cordes vocales - pourtant leur état général déclaré était quelque peu meilleur. Ce paradoxe en apparence reflète peut-être les différences dans lévaluation de la qualité de vie qui existent entre pays ou pourrait signifier que les patients atteints de troubles fonctionnels ont peut-être tendance à surdéclarer leur retentissement sur leur qualité de vie.

16 Retour méthodologique Questionnaire validé scientifiquement Questionnaire validé scientifiquement Questionnaire auto-administré Questionnaire auto-administré Pré-test, post-test Pré-test, post-test Groupe témoin Groupe témoin Méthodes statistiques Méthodes statistiques


Télécharger ppt "Master 1 RAPA - mars 2005 François Riou Professeur dEPS."

Présentations similaires


Annonces Google