La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

AIOSP – CIOM - 2013 Du 24 au 27/09/2013 Axes abordés: C (recherche) ; A (les politiques de lorientation) ; F (TIC) Ancrages principaux sur les Champ :

Présentations similaires


Présentation au sujet: "AIOSP – CIOM - 2013 Du 24 au 27/09/2013 Axes abordés: C (recherche) ; A (les politiques de lorientation) ; F (TIC) Ancrages principaux sur les Champ :"— Transcription de la présentation:

1 AIOSP – CIOM Du 24 au 27/09/2013 Axes abordés: C (recherche) ; A (les politiques de lorientation) ; F (TIC) Ancrages principaux sur les Champ : 3 (Lécole) ; 4 (La société) D1

2 Plan 1 - Le citoyen et le besoin dune information de qualité D3 - Le système dinformation dans les sociétés démocratiques (les médias) D4 - dérives du système des médias (mésinformation, désinformation) et leurs conséquences (perte de confiance, repli individualiste…) D5, - solutions : un journalisme citoyen et des citoyens capables de sinformer de manière autonome pour compenser les faiblesses des médias D6 - Le savoir sinformer une compétence essentielle pour des citoyens autonomes et responsables: - Quels sont les principaux risques dune société qui a négligé léducation au savoir sinformer des citoyens? D7 - Que recouvre la notion déducation au savoir sinformer ? D8, D9, D10 - Peut-on éduquer les futurs citoyens au savoir sinformer au collège et au lycée? (Conditions à réunir) D Un exemple dexpérience positive de formation au savoir sinformer pour son orientation, sur internet au collège a) cadrage et recherche des causes de dysfonctionnement D12 b) identification des points faibles D13; D14 c) projet de remédiation (variables concernées) D15 d) dispositif de communication D16 e) résultats D17; D18 Conclusion générale D19 Bibliographie D20 D2

3 A 1 - Le citoyen et le système dinformation * Le citoyen a besoins dune information de qualité Dans une société démocratique, le citoyen responsable a besoin de connaître son environnement et den comprendre les principaux enjeux afin de fonder ses engagements, sa participation à la vie sociale sur des bases conscientes et motivées. Il a besoin dune information de qualité (rapide, pertinente, fiable). Comment lui permettre daccéder à une information de qualité? * Deux solutions complémentaires: 1 – Lapproche « service » : Lui fournir directement cette information (par les médias spécialisés) Cette activité requiert un accès à des réseaux de sources fiables, des méthodes dinvestigation complexes et coûteuses, des moyens techniques lourds qui ne sont pas à la portée des citoyens. Les sociétés modernes délèguent donc à des journalistes professionnels (qui ont reçu une formation spécifique) et aux médias (la presse sous toutes ses formes), la responsabilité dassurer cette représentation du monde, cette veille citoyenne. Cette responsabilité de la fonction dinformation est encadrés par une charte qui exprime les principes dune éthique du journalisme. Mais au delà de cette information clés en main, le citoyen a aussi besoin de vérifier, compléter ce que les médias lui proposent. 2 – Lapproche éducative : Le former, lui apporter les compétences pour sinformer de manière autonome et personnalisée ( le savoir sinformer, objet dune pédagogie de linformation). D3

4 A 2 - Le citoyen et le système dinformation * Les médias et la construction de lopinion des citoyens 1- La construction de lopinion : cest un processus délaboration de représentations mentales (problématisation autoréférencée, schématisme, ancrage, pression à linférence…) Le processus dinformation: interaction entre des données sources et un système cognitif interprétant (le citoyen). Le résultat est une représentation mentale qui sactualise. Les médias sont une source active (push) et orientée (sélection et hiérarchisation) ils proposent une information clés en main élaborée par des professionnels. Ils disposent dun réseau de sources fiables et responsables (agences de presse : AFP, REUTER…) ; mais… En difficulté économique (non directement rentables) les médias dinformation, dans leur forme actuelle, perdent peu à peu leur indépendance au profit de ceux qui leur permettent de survivre (notamment la publicité, les subventions…). Risques importants de dérives. Doit-on réinventer le journalisme civique au 21 ième siècle ?(Malamud.P) Le hors médias (on se limitera à Internet), est une source passive (pull) chacun choisit ses sources et va chercher son information. Ainsi, le citoyen produit-il linformation qui lintéresse par sa navigation sur les sources - Internet a un coût de production très bas, des sources quasi illimitées et gratuites, mais sans garantie. Bon support pour contourner la censure officielle ; mais désert juridique, chacun peut simproviser journaliste, pas de carte, pas de déontologie; risques importants de dérives. - Solution à suivre: le journalisme citoyen assuré par des journalistes professionnels responsables sur internet D4

5 Les dérives du système ( mésinformation et désinformation). et les conséquences sur la formation de lopinion Le symptôme de ces dérives est la méfiance à légard des médias dinformation: la presse écrite, la moins touchée dépasse rarement les 50% de confiance dans les enquêtes annuelles. Cette méfiance est entretenue par la prise de conscience de certaines dérives des médias comme le phénomène de lagenda setting (MacComb M & Shaw D); de la connivence avec le pouvoir (Cf Kalb), et avec les lobbys et leurs spin doctors (énergie ; armée ; finance…) Un effet insidieux de ces dérives, est la défragmentation de lopinion (cf Bourdieu), qui aboutit artificiellement, dans les sociétés démocratiques, à une bipolarisation de fait, avec le risque dévoluer vers la pensée unique dans certains secteurs. La défragmentation trop poussée de lopinion produit, en réaction, des effets pervers La spirale du silence (cf. Noelle-Neumann) ; lapathie et le repli individuel sur le confort dune vie tranquille pour les citoyens qui finissent « par oublier que le système est fait pour eux et ne doit pas être la chasse gardée dune élite ou de professionnels de la politique » ( cf. Rosen & Meritt) « Lapathie des peuples est le meilleur allié des dictateurs (cf Machiavel) Plus globalement, un repli sur un individualisme consumériste quand les citoyens se sentent trahis par des élites peu soucieuses de lintérêt collectif (lintérêt personnel, la métis, dictent les conduites) D5 A 3 - Le citoyen et le système dinformation

6 A 4 - Le citoyen et le système dinformation Comment redonner confiance au citoyen? Deux solutions: 1 - Lapproche service public: Un journalisme citoyen (plus probablement sur Internet) indépendant, à labri des dérives des médias « industriels » - Plus proche des citoyens et de leurs préoccupations concrètes ; - Qui organise le dialogue entre citoyens et gouvernants, suit les dossiers des engagements ; - Sans complaisance à légard des puissants qui devraient donner lexemple ; La difficulté est de trouver un modèle économique qui permette à ce type de journal dêtre indépendant 2 – Lapproche éducative: Former, dès le collège des individus capables de sinformer de manière autonome à des sources fiables. Cest lobjet de la pédagogie de linformation en orientation (Le projet dorientation est un élément important de la construction dune identité sociale). - La maîtrise de ces compétences donne à lélève confiance dans sa capacité à trouver par lui même linformation dont il a besoin, et à rentrer dans le cercle vertueux dun apprentissage autonome. - Le savoir sinformer est une compétence transversale, elle concerne toute léquipe éducative. Mais elle ne fait malheureusement pas explicitement lobjet dun apprentissage au collège; elle a le statut de compétence grise: les enseignants ayant acquis une expertise dans ce domaine ont automatisé à tel point ce savoir faire quils nont pas conscience des difficultés des élèves et néprouvent pas le besoin de les former.(cf notre enquête sur les points faibles du dispositif) D6

7 B 1 - Approche éducative : le savoir sinformer Quels sont les principaux risques dune société qui a négligé léducation au savoir sinformer des citoyens? Si lEcole na pas joué son rôle éducatif sur le savoir sinformer en amont : - Les élèves manqueront de méthode et dassurance dans le travail autonome de recherche dinformation, au lycée et à luniversité; ce qui les pénalisera. - Puis, en tant que citoyens : le manque dassurance pour se forger une opinion propre les rendra complètement dépendants des sources actives et, manquant dune information de qualité, ils deviendront une proie facile pour les propagandes et les manipulations. Se sentant insatisfaits, mais incapables de résoudre ce problème : - ils auront le choix entre - La révolte et le rejet plus ou moins violent des élites qui nous manipulent (anarchisme, populisme) - Le renoncement : repli sur un individualisme consumériste, (spirale du silence, apathie, abstentionnisme) ou ( ce qui aurait notre préférence ) - La formation dadultes au savoir sinformer (en particulier sur Internet) qui pourrait devenir une cause citoyenne dans un système du type Université populaire D7

8 B 2 - Approche éducative : Le savoir sinformer LEducation au savoir sinformer doit commencer dès le collège En pédagogie, les méthodes actives visent à rendre lélève progressivement autonome dans ses apprentissages, et notamment dans les tâches documentaires. Le savoir sinformer y joue un rôle essentiel dans toutes les matières. Contenu du savoir sinformer en orientation (et en général) : Afin de pouvoir faire des choix libres et responsables, en connaissance de causes lélève a besoin de se constituer une information de qualité pour donner du sens et de la cohérence à sa conduite. La démarche (transdisciplinaire) est identique à celle du chercheur en général - déterminer linformation utile pour traiter un problème; - transformer les besoins dinformation en questions (problématiser) ;- identifier les sources fiables (pour ne pas dépendre de sources partiales ou douteuses); - localiser les données pertinentes, les recueillir, les traiter, les vérifier; - comparer, confronter, recouper linformation de différentes sources ;- confronter les nouvelles informations aux savoirs antérieurs, reconfigurer ses connaissances en intégrant les données nouvelles dans sa mémoire identitaire. La réussite de ce processus doit permettre à lélève de développer un sentiment defficacité qui lui donne confiance en sa capacité de conduire une démarche de projet de manière autonome; pour son orientation, comme pour les TPE au collège et au lycée, puis des mémoires à luniversité. D8

9 B 3 -Approche éducative : le savoir sinformer Critères dune approche éducative Lobjectif de toute action éducative est de doter chaque citoyen en devenir des outils, savoirs, savoir-faire qui lui permettront de réussir son insertion sociale et professionnelle dans un environnement socio technique en évolution rapide. Développer une compétence au savoir sinformer, généralisable, transférable, qui rende lélève, puis le citoyen, capable de conduire de manière autonome un processus dinformation pour lui permettre de faire des choix pertinents et de jouer un rôle actif et responsable dans la société. Mais …des pratiques concrètes à faible valeur éducative - Confusion entre éducation et enseignement - Les élèves sont informés collectivement, comme un cours magistral dont le principal inconvénient est quil propose des réponses standard à des questions que les élèves ne se posent pas encore individuellement. Les besoins dinformation sont personnels, cest la prise de conscience dun besoin qui donne du sens à une information. - Confusion entre documentation et information - Point aveugle sur le travail cognitif de lélève interprétant, méconnaissance des compétences utiles pour ce type de tâche que la plupart des élèves ne maîtrisent pas encore. Cette confusion empêche de comprendre que le sens dun texte résulte dune co-construction entre auteur et lecteur; et que le sens qui sera donné à un texte échappe à lauteur à partir de sa publication. Linformation ne se mesure pas dans le texte, mais dans la tête du lecteur, elle dépend fortement des connaissances initiales du lecteur, et des questions quil se pose (problématisation) D9 D10

10 B 4 - Approche éducative : le savoir sinformer * Modélisation du travail cognitif de lélève dans le processus dauto information (approche par lergonomie cognitive de linformation) * 1- Le Prétraitement - déterminer la représentation utile (mind mapping), pertinence/ besoins => Problématisation (schéma heuristique, questionnement)=>cf Shannon: information/incertitude -Repérer des informations pertinentes : processus descendant (savoir faire essentiellement méthodologique),TDM, Index, intertitres…, * 2- LeTraitement : construction du sens en contexte traitement linguistique top down/bottom up – (schéma de la lecture), en appliquant les règles de la lisibilité linguistique => 30% amélioration en compréhension * 3- Post traitement: Intégration au système de connaissances - Décantation: en 3 semaines: forte évolution sans apport de données nouvelles (transformations Vrai / Faux entre Etat1- Etat 2- Etat 3 en positif et en négatif (reconfiguration des idées) - Mise en cohérence : intégration des données nouvelles avec les connaissances antérieures pour constituer un ensemble cohérent en éliminant les contradictions * 4- Un processus auto référencé Une bonne problématisation conditionne lefficacité dune fonction métacognitive auto référencée qui pilote et régule le processus en cours D10

11 B 5 - Approche éducative : le savoir sinformer Peut-on éduquer les futurs citoyens au savoir sinformer au collège et au lycée? Le savoir sinformer ne doit pas être une compétence grise (génératrice de discrimination sociale), mais au contraire, être explicitement inscrite aux programmes et faire partie du socle commun de compétences dès le collège Comment? Exemple dune recherche action qui sest intégrée au projet détablissement dun EPLE de ZEP : le collège Pythéas à Marseille. * La forme la plus appropriée est celle dun projet détablissement - Commencer par dresser la liste (référentiel) des compétences clés pour réussir la tâche dauto information sur internet (modélisation de la tâche en ergonomie cognitive) - Identifier celles qui manquent aux élèves et qui expliquent leurs difficultés et leurs réticences à sauto informer. Elles constitueront le cœur du contenu de formation des élèves - Recenser auprès de léquipe éducative les compétences pédagogiques disponibles et mobilisables (en interne) - Concevoir avec lensemble de léquipe un plan de formation des élèves et de mutualisation des compétences entre membres de léquipe éducative. - Concevoir un dispositif de communication interne et de suivi entre tous les partenaires pour assurer une fonction de contrôle-régulation en continu du dispositif - Prévoir un bilan, évaluation du chemin parcouru avec tous les partenaires et décider de la suite à donner. Cest une démarche classique de management des compétences pour des entreprises apprenantes qui veulent préserver leur compétitivité (knowledge management) Il sagit didentifier le patrimoine de compétences cruciales, de les mutualiser entre les acteurs pour en optimiser les effets, puis de les transmettre aux nouvelles équipes sans perte defficacité. (Spirale ouverte de lapprentissage) D11

12 C.1 - Education au savoir sinformer sur Internet recherche action collège Pytheas Cadrage et recherche des causes de dysfonctionnement - Cadrage étroit: Le processus cognitif dinteraction élève/source (documents papier et Internet) Hypothèse 1: Méconnaissance chez les différents acteurs du processus cognitif de linformation sur chaque support - Cadrage large : le système de communication interne du projet (mutualisation des informations et des compétences entre encadrants et élèves)(H2 et H3) Hypothèse 2 : Absence dun projet pédagogique partagé sur le Savoir sinformer pour son orientation (mutualisation des informations) Hypothèse 3 : Absence dun dispositif fonctionnel de communication interne pour le partage de linformation et le suivi en continu du projet. Méthodes de recueil de linformation - Etude des représentations mentales ( entretiens semi directifs, questionnaires) - Observation (approche ergonomique) des conduites en situation - Les Informations recherchées auprès des élèves et des membres de léquipe éducative concernent les trois hypothèses. - Le but est didentifier les points faibles afin de concevoir un dispositif de remédiation D12

13 C.2 - Education au savoir sinformer sur Internet recherche action collège Pytheas Principaux résultats de lenquête: révélation des points faibles 1 Pour H1: Chez les élèves: Dans les conceptions comme dans les pratiques, - méconnaissance de létape de prétraitement (problématisation) qui ne leur a jamais été enseignée; - absence de la plupart des compétences méthodologiques liées à lauto information; - crainte de léchec dès quune recherche personnelle dinformation est demandée; Pour léquipe éducative : - méconnaissance des compétences utiles pour les élèves ; - pas conscience du manque de méthode des élèves ; - confusion entre information et documentation qui fait obstacle à la prise en compte de la tâche cognitive de lélève; en particulier le prétraitement, le repérage de linformation pertinente qui laisse les élèves démunis dès quun document dépasse une page (saturation de la mémoire de travail faute de critères de hiérarchisation entre données utiles et le reste) ; - Sentiment dinsatisfaction devant les difficultés récurrentes des élèves sans pouvoir y remédier. D13

14 C.3 - Education au savoir sinformer sur Internet recherche action collège Pytheas Principaux résultats de lenquête: révélation des points faibles 2 Pour H2 et H3 Pour léquipe éducative: - méconnaissance des compétences disponibles chez les différents spécialistes; - pas déchanges ou de co formation entre documentaliste et les autres sur la méthodologie de recherche dinformation - plus généralement, cloisonnement des problématiques pédagogiques ; - pas de souci de mutualisation des compétences pour concevoir un projet commun (doter les élèves dune compétence transversale utile dans tous les domaines). Pour conclure - Chaque membre de léquipe éducative maîtrise parfaitement pour lui-même la méthodologie de lauto information quil a complètement automatisée au point de devenir non explicitable. Ceci peut expliquer le manque de conscience des carences méthodologiques chez les élèves. - Le manque de conscience des difficultés méthodologiques (éducables) des élèves fait obstacle à la recherche, par les membres de léquipe éducative, de solutions de remédiation grâce à une mutualisation de compétences disponibles mais tacites. - D14

15 C.4 - Education au savoir sinformer sur Internet recherche action collège Pytheas Le projet de remédiation Les partenaires et leurs rôles - Un assistant pédagogique (doctorant qualifié en documentation et en informatique) chargé de concevoir le plan daction impliquant les élèves et léquipe éducative sur le savoir sinformer sur support documentaire papier et en ligne. - Le Professeur documentaliste: Préparer lespace et les outils pour les séances de formation au savoir sinformer ; intervenant dans le processus pédagogique. - Le professeur de technologie : préparer lenvironnement informatique pour linformation en ligne ; intervenant dans le processus pédagogique (information en ligne), puis conception de lENT. - Le COP, les professeurs principaux et intéressés : peuvent assister et participer à la formation méthodologique des élèves. Ils pourront ensuite mettre en pratique ces méthodes totalement transférables à leur propre domaine. - Contenus de la formation des élèves: - Support papier : - apprendre à problématiser leur recherche dinformation en fonction de leur projet personnel; - à formuler des questions et repérer linformation utile dans un texte; - contrôler et réguler leur progression en sappuyant sur la structure des documents. - Support Internet : - définir un espace du problème structuré et un plan de questionnement; - se représenter larchitecture du site (hypertexte) pour y adapter la stratégie de recherche; - formuler une requête en ligne; - apprendre à identifier les sources pertinentes; - vérifier, recouper les informations et réguler leur progression en fonction du plan initial de questionnement (les 3 clics). D15

16 C.5 - Education au savoir sinformer sur Internet recherche action collège Pytheas Communication interne du dispositif (mutualisation de linformation) - Organisation de réunions périodiques dinformation sur le suivi : - des séances de travail avec les élèves; - de la progression des groupes suivis par chaque membre de léquipe ; - Mise en place dune messagerie électronique pour les échanges en continu entre les membres de léquipe et avec les élèves, préfiguration de ce qui deviendra un ENT. - Effets espérés du dispositif de communication - Décloisonner les problématiques pédagogiques et rompre le sentiment disolement de chacun (se sentant incapable de trouver seul la solution pédagogique) ; - Faire prendre conscience aux différents membres de léquipe quils détiennent des compétences-clés complémentaires dont la mutualisation peut permettre la réussite du projet. Lintervenant extérieur étant un catalyseur des compétences existantes ; - Leur montrer, grâce au suivi régulier de la progression des élèves, que leur action est efficace, afin de renforcer leur motivation à sengager durablement dans lexpérience. D16

17 C.6 - Education au savoir sinformer sur Internet recherche action collège Pytheas Les résultats - Chaque membre de léquipe éducative a compris limportance de la méthodologie de la recherche autonome dinformation, y a vu le gain pour son propre enseignement, et a renforcé son engagement durable dans le projet. - Une formation méthodologique réussie a donné aux élèves confiance en leur capacité à conduire une démarche de projet en sachant questionner un sujet, planifier une recherche, trouver les informations pertinentes, contrôler et réguler sa progression. - Un sentiment de réussite chez les élèves qui a donné confiance aux encadrants. - Le système dinformation interne a permis de gagner en cohérence et en efficacité grâce aux échanges et à la mutualisation des informations de toute léquipe éducative. - Laccompagnement pédagogique des élèves a été facilité par une gestion de linformation quasi en temps réel pour les aider à recueillir, stocker, organiser leur information, en leur permettant de poser des questions par mail. - La satisfaction des élèves et de léquipe éducative a récompensé le fort investissement de la direction dans ce projet et la décision a été prise de passer à la vitesse supérieure avec la création dun ENT. D17

18 C.6 - Education au savoir sinformer sur Internet recherche action collège Pytheas LENT mis en place Usagers: léquipe éducative et les élèves Objectifs : proposer un espace de travail collaboratif pour améliorer la coordination des décisions et des actions : - En favorisant lindividualisation et lautonomisation du processus dinformation pour lorientation en fournissant à chacun selon ses besoins, un encadrement pédagogique souple dans un environnement collaboratif. Contenu de lENT (fonctionnalités proposées) Pour léquipe éducative : Une messagerie électronique, un lieu de stockage, un calendrier, un flux RSS, la possibilité daccéder et dintervenir sur les comptes des élèves. Pour les élèves : une messagerie électronique, un lieu de stockage, un calendrier, un flux RSS. Réserves/ENT - Un ENT nest pas à labri de problèmes techniques qui restent difficiles à résoudre pour de simples utilisateurs. Il faut avoir sur place les moyens dune maintenance de loutil pour ne pas désespérer les usagers en cas de dysfonctionnements répétés. - Il faut envisager une formation de tous les usagers en amont sur lutilisation de cet outil. - Enfin il est préférable que la demande vienne des (futurs) usagers eux mêmes qui en perçoivent bien lutilité. Beaucoup dENT imposés sans que les usagers potentiels soient convaincus de son utilité sont tombés en désuétude ou sont devenus le domaine réservé de quelques spécialistes. - D18

19 Conclusion générale Le savoir sinformer pour son orientation est une compétence cruciale pour la formation de futurs citoyens * Les services dInformation et dOrientation jouent un rôle central dans léducation au savoir sinformer: lapproche éducative de lorientation vise à aider chaque élève à construire les compétences qui lui permettront de conduire de manière autonome un projet dinsertion sociale et professionnelle en construisant son identité sociale (citoyenneté). * Lautonomisation des élèves dans la recherche et le traitement de linformation pour leur orientation est un critère de réussite dune action éducative pour un futur citoyen. * Léducation au savoir sinformer devrait figurer explicitement dans le socle commun de compétences dès le collège. Une formation de tous aux méthodologies de lauto information est un bon moyen de réduire la discrimination sociale par léchec dans des études qui feront de plus en plus appel au travail autonome (TPE au lycée, études, rapports, mémoires à lUniversité). * Les élèves éduqués développent une confiance en soi qui les met à labri du doute sur leurs capacités à sinformer de manière pertinente pour fonder ses engagements citoyens sur des bases conscientes et motivées. * Les élèves maîtrisant les méthodologies du savoir sinformer disposent des compétences pour devenir des citoyens libres et responsables, difficilement manipulables par des sources mal intentionnées. D19

20 * Bibliographie simplifiée * Bourdieu, P (1973) : Lopinion publique nexiste pas ; in Les temps modernes, janvier 1973 * Denhière. G & Baudet. S (1994) : Lecture, compréhension de textes et sciences cognitives. PUF. coll Le Psychologue * Kalb, M (1997) : Le peuple, la presse et létat : un entretien avec Marvin Kalb in Revue électro de lUSIA Vol 2 n° 1 * Lits, M (2002) : La fabrique de lopinion publique in Sciences Humaines. n° 129, juillet * MacComb M & Shaw D (1972) : The agenda–setting function of mass media in Public Opinion Quarterly n° 36 * Malamud, P.(1996) : Le journalisme civique : un antidote à lapathie ?Revue électronique de lUSIA, vol 1 num 8, * Noëlle-Neumann. E (1974) : The spiral of silence : a theory of public opinion in Journal of communication n° 24 * Rufino A (1984 ) : Evolution des représentations professionnelles et approche constructiviste de l'information en orientation in Pelletier,D et Bujold,R : Pour une approche éducative en orientation, ed Gaetan Morin Chicoutimi, Quebec 465 p, (p ) * Rufino, A. (1998) : Pédagogie de linformation en orientation, contribution de linformation aux approches éducatives en orientation in Cahiers Binet & Simon 656/657, 3/4 p Toulouse * Rufino, A. (2000) : Contribution à une stratégie de linformation éducative en orientation. Modélisation du processus dauto information. HDR Université de Montpellier 1 * Rufino, A. (2008) : Approche écologique dune stratégie institutionnelle de linformation éducative en orientation Evolution de la modélisation du processus dauto-information lorsquon passe du support papier au support électronique en ligne. Ecologie des médias, ed Bruylant (Chapitre 17 dun ouvrage collectif) * Rufino, A. (2013) : Contribución de la ergonomía cognitiva de la información en el diseño de sistemas de e- learning no socialmente discriminantes. Conférence internationale UNED-ICDE Madrid du 7 au 9 mars * Tricot A. & Rufino, A. : (1996) La recherche d'information dans un système autodocumentaire informatisé. Compte rendu d'expérience et proposition d'un modèle de l'activité. L'Orientation Scolaire et Professionnelle 25 (4), Paris * Sperber, D. & Wilson, D. (1989) : La Pertinence : Communication & Cognition (Les Editions de Minuit), Paris


Télécharger ppt "AIOSP – CIOM - 2013 Du 24 au 27/09/2013 Axes abordés: C (recherche) ; A (les politiques de lorientation) ; F (TIC) Ancrages principaux sur les Champ :"

Présentations similaires


Annonces Google