La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

5 juillet 2007 La ULg Juin 2007 Paul Thirion Réseau des Bibliothèques ULg.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "5 juillet 2007 La ULg Juin 2007 Paul Thirion Réseau des Bibliothèques ULg."— Transcription de la présentation:

1 5 juillet 2007 La ULg Juin 2007 Paul Thirion Réseau des Bibliothèques ULg

2 Juin 2007 # LOpen Access Mouvement né il y a une quinzaine dannées Au départ : réaction à la « serial price crisis »serial price crisis Mais aussi : moyen daccélérer la diffusion scientifique Et de réduire les barrières économiques (critères éthiques) Support international de plus en plus large Budapest Open Access Initiative Budapest Open Access Initiative Déclaration de Berlin (signée par les recteurs belges et ministres : 13 février 2007) Déclaration de Berlin Déclaration de lOCDE – 2004 Déclaration de lOCDE Pétition européenne – janvier 2007 Pétition européenne Recommandation aux états membres du Comité des ministres européens du 16 mai 2007 Recommandation aux états membres du Comité des ministres européens Politique de grands organismes de financement de la recherche Wellcome Trust, NIH,…. Wellcome TrustNIH FWO (2007) FWO Federal Research Public Access Act … FNRS ?! Position en pointe de ULg (cfr. Blog du recteur)Blog du recteur … les autorités publiques doivent « sattacher à garantir laccès le plus large possible aux résultats de la recherche appartenant au domaine public et veiller à ce que les droits dauteur soient reconnus et exercés judicieusement ».

3 Juin 2007 # Au fond, cest quoi ? Selon le BOAI, 2002 « Par "accès libre" à cette littérature, nous entendons sa mise à disposition gratuite sur l'Internet public, permettant à tout un chacun de lire, télécharger, copier, transmettre, imprimer, chercher ou faire un lien vers le texte intégral de ces articles, les disséquer pour les indexer, s'en servir de données pour un logiciel, ou s'en servir à toute autre fin légale, sans barrière financière, légale ou technique autre que celles indissociables de l'accès et l'utilisation d'Internet. La seule contrainte sur la reproduction et la distribution, et le seul rôle du copyright dans ce domaine devrait être de garantir aux auteurs un contrôle sur l'intégrité de leurs travaux et le droit à être correctement reconnus et cités. »

4 Juin 2007 # Deux fronts complémentaires Diffusion de revues « Open Access » (la voie « dor ») Soit anciennes revues changeant de modèle commercial ex. Nucleic Acids Research (IF: 6,3) Soit nouvelles revues ex. Genome Biology (IF : 7,17), PLOS Biology (IF : 14,10)…Nucleic Acids Research IF: 6,3Genome BiologyIF : 7,17PLOS Biology IF : 14,10 Voir DOAJ (http://www.doaj.org/ ) ou Open J-Gate (http://www.openj-gate.com/)http://www.doaj.org/http://www.openj-gate.com/ 65,9% des revues OA peer reviewed (39,1% pour lensemble des revues scientifiques) Malgré leur récence 10,8% des revues OA ont déjà un IF (11% pour lensemble des revues) Financement par des institutions ou organismes de financement de la recherche ou modèle économique inversé (BioMed Central). Attention au « modèle Hybride »BioMed Central modèle Hybride Pour lAcadémie Wallonie-Europe : PoPuPS (http://popups.ulg.ac.be/)http://popups.ulg.ac.be/ Archives ouvertes (la voie « verte ») Thématiques (ArXiv, CogPrints,…) ou institutionnelles (appelées aussi Répertoires, Dépôts, Institutionnels : RI, DI) Plus de 900 dans le monde, interopérables 70% des 300 éditeurs les plus importants en taille acceptent dèja lauto-archivage sous une ou plusieurs formes A lULg BICTEL/e – ULg La « Digithèque ULg » Actuellement, on estime que 20% de la littérature scientifique mondiale est déjà en OA ! 15% par la voie verte 5% par la voie dorée

5 Juin 2007 # Constats supplémentaires Absence de visibilité institutionnelle de la production scientifique ULg Aucun outil global permettant de voir la totalité de la production scientifique de ULg Plusieurs outils facultaires, départementaux, de service ou sur des pages personnelles Mais –Dispersés sur les différents sites WWW de lULg –Pas de cohérence de contenu –Pas dexhaustivité –Pas toujours de mise à jour systématique –…–… Or véritable besoin (cfr demandes de certains doyens). Les publications constituent une part essentielle de notre patrimoine Nécessité pour chacun de maintenir sa liste de publication sous de multiples formes (CV, page WWW, FNRS,…)

6 Juin 2007 # CA ULg mai 2007 La « Digithèque » ULg Le Conseil dAdministration de lUniversité de Liège décide de la création dune « digithèque » suivant les modalités définies ci-dessus. Il décide de rendre obligatoire : Lintroduction dans la bibliographie institutionnelle des références de toutes les publications des membres de lULg depuis 2002 ; Le dépôt de la version électronique intégrale des articles publiés par les membres de lULg depuis Laccès à ces versions intégrales ne sera ouvert quavec laccord de lauteur et en conformité avec les règles applicables en matière de droit dauteur. Le dépôt institutionnel ne contraint nullement le libre choix de léditeur et du mode de publication. Après une période transitoire de 6 mois suivant la mise en production de la digithèque, il demande aux différents comités dévaluation de ne prendre en compte dans tout processus dévaluation de dossier à lULg que les publications référencées dans la bibliographie institutionnelle (articles, ouvrages, chapitres, etc.) et déposées conformément aux règles ci-dessus.

7 Juin 2007 # La « Digithèque ULg » Bibliographie institutionnelle Quoi ? Références de TOUTES les publications ULg depuis 2002 (soit environ 2000/an) Articles, chapitres, ouvrages, congrès, brevets… Conférences, vulgarisation… (E-prints…) Possibilité dajouter les références antérieures Les références « non institutionnelles » (pour CV personnel… ) mais identification claire de ce qui est « Bibliographie institutionnelle » Identification explicite du niveau de validation (peer reviewed…) Eléments bibliographiques & complémentaires (résumé, mots-clefs, public cible,…) Bibliographie institutionnelle A ULGHors ULg Avant 2002 Depuis 2002

8 Juin 2007 # La « Digithèque ULg » Bibliographie institutionnelle Qui encode ? Le premier auteur ULg du document (souhaitable mais pas indispensable) Authentification LDAP Rôle des co-auteurs Possibilité de « mandataire » (sous la responsabilité de lauteur) Comment ? Interface unique Outils daide automatique Outils dimportation (EndNote, Reference Manager, WOS, XML en respectant un fichier de spécification…). Mais nécessité de compléter manuellement

9 Juin 2007 # La « Digithèque ULg » Bibliographie institutionnelle Quels usages ? Interface de recherche WWW Intégration dans le web ULg Automatique dans le phonebook Aisée dans les pages facultaires, départementales, de services, personnelles (web service)… Exportation Vers outils de bibliographie personnelle (EndNote, Reference Manager…) CV automatiques (Word…) Vers dossiers FNRS Évaluation de dossier à lULg (nomination, promotion, sollicitation de crédits) Seule source dinformation reconnue Mode de classement définis par département Outils daides associés (liens vers JCR, nbre téléchargements…) Jugement qualitatif reste du ressort des comités dévaluation

10 Juin 2007 # La « Digithèque ULg » Répertoire institutionnel Intégré au même outil (= une étape du processus de soumission dans la bibliographie institutionnelle) Quels documents ? TOUS les articles publiés depuis 2002 (dès acceptation de larticle) Optionnel pour le reste Thèses : intégration de BICTEL/e dans la digithèque dès que possible E-prints : dépôt possible MAIS Information explicite sur labsence de validation de contenu Procédure de vérification de valorisation économique éventuelle à mettre en route Immediate-Deposit/Optional-Access « Ouvert » = OA, chaque fois que lauteur dispose des droits « Fermé » dans les autres cas request a print semi-automatique Répertoire institutionnel A ULGHors ULg ArticlesThèsesOuvrages chapitres … Avant 2002 Depuis 2002 Depuis 10/2006

11 Juin 2007 # La « Digithèque ULg » Répertoire institutionnel Quelle version ? Plusieurs versions possibles pre-print auteur post-print auteur post-print éditeur Possibilité dajouter des « adjuvants électroniques » Dépôt physique des documents sur le serveur (pas uniquement un lien vers le texte intégral situé ailleurs) Format ? PDF de préférence Version électronique « auteur » manquante ? Procédure de numérisation-océrisation

12 Juin 2007 # La « Digithèque ULg » Répertoire institutionnel Visibilité ? Moteur ULg, phonebook, pages WWW… Harvesting Driver, BICfB Moteurs internationaux (OAIster…) Google scholar… Aspects juridiques Vade-mecum et FAQ juridiques Aides à la vérification de la politique éditeur (Sherpa/Roméo) Aides à la négociation des droits avec léditeur Avant publication : modèle de contrat à proposer à léditeur Après publication : addendum… Licence de diffusion signée Par les auteurs ULg Et par le 1 er auteur si pas ULg

13 Juin 2007 #Planning D écembre Ja nvier Février M ars A vril M ai J uin J uillet A oût S eptembre O ctobre N ovembre D écembre J anvier F évrier M ars A vril,,, Phase d'étude et travail avec groupes pilotes oCERM oCyclotron oServive d'Entomologie (FSAGX) Décision CA Mise en production Séances dinformation « Harvesting » Période transitoire de 6 mois Prise en compte dans les évaluations ULg Développement technique Développement de SVA complémentaires

14 Juin 2007 # Place à la démonstration…

15 Juin 2007 # Je vous remercie de votre attention Place aux questions….

16 Juin 2007 # Serial price crisis Moyenne basée sur titres (aussi bien éditeurs commerciaux que sociétés savantes) Prix moyen : presque triplé alors que lindex belge des prix à la consommation naugmentait que de 29,56% sur la même période. Touche plus dramatiquement les sciences et les sciences médicales. Mais les sciences humaines sont loin dêtre épargnées…, Données Swets

17 Juin 2007 # Le modèle « hybride » « Open Choice », « Author choice »… Une « réaction » des éditeurs Lauteur paie … mais le lecteur paie aussi ! Une arnaque ! … ou une belle manière de maximiser les bénéfices ! Exemple : American Chemical Society (ACS)… JP Lardy

18 Juin 2007 # Aspects juridiques Les droits dauteur appartiennent à lauteur Mais il peut les avoir cédés à un tiers (éditeur…) Il faut un contrat écrit valable Il faut que ce contrat mentionne explicitement la cession des droits de DIFFUSION et pas simplement de publication Pour les publications antérieures à 1995 lauteur reste titulaire de ce droit de diffusion (sauf si depuis il a signé un avenant au contrat initial) Dans ce cas, il reste possible de diffuser sur serveur institutionnel Soit parce que léditeur lautorise globalement cfr 70% des grands éditeurs (voir Sherpa/Roméo) Soit via un accord auteur–éditeur pour larticle en question. En conserver précieusement trace Même si lauteur reste titulaire des droits, cela nempêche pas de contacter léditeur « non mercantile » (sociétés savantes…) pour sassurer que le dépôt ne va pas altérer les bonnes relations entre lui et lauteur Co auteurs : co-titulaires des droits Théoriquement, chacun doit marquer son accord explicite de diffusion OA sur la digithèque Pratiquement, une diffusion élargie correspondant généralement au souhait des auteurs Accord explicite des auteurs ULG ET du premier auteur si pas ULg Mention sur le site invitant les ayants-droits « lésés » à se manifester

19 Juin 2007 # Le « mandat ULg » « Le seul moyen de contrer le Cheval de Troie de lOpen Choice, cest de rendre obligatoire le dépôt institutionnel, et optionnelle la mise en accès libre » Bernard Rentier, Recteur ULg mars 2007 (blog)


Télécharger ppt "5 juillet 2007 La ULg Juin 2007 Paul Thirion Réseau des Bibliothèques ULg."

Présentations similaires


Annonces Google