La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le suicide comme stratégie dautorégulation des émotions : Implications théoriques et outils dintervention Frédérick Dionne, Ph.D., psychologue Collège.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le suicide comme stratégie dautorégulation des émotions : Implications théoriques et outils dintervention Frédérick Dionne, Ph.D., psychologue Collège."— Transcription de la présentation:

1 Le suicide comme stratégie dautorégulation des émotions : Implications théoriques et outils dintervention Frédérick Dionne, Ph.D., psychologue Collège François-Xavier-Garneau

2 Plan La théorie La théorie La recherche La recherche La pratique La pratique Conclusion Conclusion

3 La théorie « Quest-ce que le suicide, sinon une action visant à mettre un terme à des émotions intolérables? » (Murray, 1938) Le but du suicide est déchapper à lexpérience consciente dune insupportable souffrance psychologique (Shneidman, 1999) Le psymal (Shneidman, 1999)

4 La souffrance est perçue comme étant Inacceptable « je ne veux plus endurer cette souffrance » La souffrance est perçue comme étant Intolérable, « je ne peux plus endurer cette souffrance » Edwin S. Shneidman La théorie La théorie Le problème (la situation) est évalué comme étant Insoutenable « ce problème est insoluble »

5 La théorie Le moyen est un moyen de cessation (Shneidman, 1999) Le suicide escapiste (Baechler, 1975) La théorie de la fuite (Baumeister, 1990)

6 La théorie Les conduites suicidaires découlent dune tentative de résolution de problème: Lindividu formule la règle verbale suivante: (Chiles & Strosahl, 2005): « Si suicide, alors absence de souffrance » Situations extérieures Pensées, émotions, sensations Stratégie de coping (évitement)

7 La recherche Les conduites suicidaires comme un moyen déviter une situation ou des états desprit intenables est appuyé par diverses recherches empiriques (e.g., Bancroft et al., 1976) Lévitement des expériences explique aussi les dépendances et les psychopathologies (e.g., Hayes et al., 1996)

8 La pratique Approches de Shneidman (1999) et de la nouvelle génération de thérapie cognitive et comportementale, pour lesquelles il y diverses similarités (Dionne, 2008) Lapproche dialectique (DBT; Linehan, 1993) La thérapie dacceptation et dengagement (ACT; Chiles & Strosahl, 2005; Hayes, Strosahl & Wilson, 1999). Les travaux sur la régulation des émotions de Gratz (2003)

9 La pratique « Rester » avec la douleur du client et attitude du thérapeute Dévoiler la fonction de la conduite suicidaire Prendre conscience que la tendance à éviter des émotions se répète dans le temps

10 La pratique Trouver des alternatives à la situation (stresseur) par la résolution de problème Intervenir sur les mécanismes de la pensée (la perception): Restructuration cognitive, recadrage Dé-fusion/distanciation

11 La pratique Développer la mindfulness: La « pleine conscience » signifie prêter attention dune manière particulière : Intentionnellement Sur le moment présent, Et sans porter de jugement Jon Kabat-Zinn, 1990 Les pensées Les sensations Les émotions Les comportements

12 La pratique Développer lacceptation des pensées et émotions Ouverture (willingness) à ressentir des émotions désagréables « Je souffre, donc je suis » (Shneidman, 2001, p.7) Les émotions sur les émotions (méta- émotions) Urge surfing (Marlatt, 1994) Réduire la lutte avec les pensées et émotions

13 La pratique Entraîner la tolérance à la détresse (Linehan, 1993): La distraction La capacité de sapaiser (self-soothing) La disposition à améliorer le moment présent

14 La pratique Flexibilité dans lutilisation de stratégies servant à moduler lintensité et/ou la durée des émotions (au lieu de tenter déliminer entièrement des émotions) Aider à donner une direction à la vie en fonction des raisons de vivre ou des valeurs Acquérir lhabileté à sengager dans des actions dirigées envers ces « buts », et ce, malgré les émotions

15 Conclusion Il y a un intérêt clinique à conceptualiser le suicide comme une stratégie de régulation des émotions Dailleurs, cette conception est à la base dapproches novatrices en psychothérapie

16 Conclusion Il y a aussi un attrait au plan de la recherche En ce qui concerne la recherche clinique, la plupart des travaux dans ce domaine porte sur les comportements automutilatoires chez des individus présentant un trouble de la personnalité limite (e.g., Gratz & Gunderson, 2006). Plus de recherches avec des individus aux conduites suicidaires sont nécessaires.

17 Références Baechler, J. (1975). Les suicides. Paris : Calmann-Lévy. Bancroft, J. H. J., Skrimshire, A. M., & Simkin, S. (1976). The reasons people give for taking overdoses. British Journal of Psychiatry, 128, Baumeister, R. F. (1990). Suicide as escape from the self. Psychological Review, 97, Dionne, F., (2008, Avril). Edwin S. Shneidmans Theory and Practice: Similarities with the Cognitive Behavioural Approach. Affiche présentée au 41st Annual Conference of the American Association of Suicidology "Advancing Suicidology: Embracing Diversity in Research & Practice", Boston, Massachussetts. Gratz, K. L. (2003). Risk factors for and functions of deliberate self-harm: An empirical and conceptual review. Clinical Psychology: Science and Practice, 10, Gratz, K. L. & Gunderson, J. G. (2006). Preliminary data on an acceptance-based emotion regulation group intervention for deliberate self-harm among women with Borderline Personality Disorder. Behavior Therapy, 37, Hayes, S. C., Wilson, K. G., Gifford, E. V., Follette, V. M., & Strosahl, K. (1996). Experiential avoidance and behavioral disorders: A functional dimensional approach to diagnosis and treatment. Journal of Consulting and Clinical Psychology, 64, Hayes, S. C., Strosahl, K., & Wilson, K. G. (1999). Acceptance and commitment therapy : An experiential approach to behavior change. New-York : Guilford Press. Kabat-Zinn, J. (1990). Full catastrophe living. Using the wisdom of your body and mind to face stress, pain and illness. New-York: Dell Publishing. Linehan, M. M. (1993). Cognitive-behavioral treatment of borderline personality. New- York : Guilford Press. Marlatt, G. A. (1994). Addiction, mindfulness, and acceptance. In S. C. Hayes, N. S. Jacobson, V. M. Follette, & M. J. Dougher (Eds.), Acceptance and change: Content and context in psychotherapy (pp ). Reno, NV: Context Press. Murray, H. A. (1938). Explorations in personality. New York : Oxford University Press. Shneidman, E. S. (1999). Le tempérament suicidaire : Risques, souffrances et thérapies. Bruxelles : De Boeck et Berlin. Shneidman, E. S. (2001). Suicidology and the University : A founders reflections at 80. Suicide and Life-threatening Behavior, 31(1), 1-8.


Télécharger ppt "Le suicide comme stratégie dautorégulation des émotions : Implications théoriques et outils dintervention Frédérick Dionne, Ph.D., psychologue Collège."

Présentations similaires


Annonces Google