La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le safran marocain une expérience de coopération Filière safran, à Taliouine (province de Taroudannt) (FAO, M&D, CTM)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le safran marocain une expérience de coopération Filière safran, à Taliouine (province de Taroudannt) (FAO, M&D, CTM)"— Transcription de la présentation:

1 Le safran marocain une expérience de coopération Filière safran, à Taliouine (province de Taroudannt) (FAO, M&D, CTM)

2 Contexte au plan régional: un réel engagement des institutions chargées de la recherche et du développement sur laxe « produits de terroir » au plan national: une volonté de poursuivre leffort de normalisation des produits (SNIMA) et un projet de loi relative aux signes de qualité liée à lorigine des produits au plan international: une demande croissante de produits agricoles avec une qualité certifiée (bio- ecocert, IG, AOP, AOC, sécurité alimentaire…) au plan local: une forte demande dappui à la valorisation commerciale du safran de la part des producteurs (en particulier, les jeunes producteurs)

3 Une première action dappui à la filière safran … dont les particularités sont: Principales conclusions de létude une démarche concertée entre les divers acteurs de la filière (producteurs de safran, Associations Villageoises, ODECO, ORMVA, INRA, IAV, FAO, Ministère de lagriculture Maroc) un objectif commun: la valorisation commerciale du safran au plan national et sur le marché international un programme de recherche et développement préparé et mis en place dans le cadre dun partenariat INRA, ORMVA, FAO M&D

4 Une première action dappui à la filière safran … qui a été confrontée aux obstacles suivants: Principales conclusions de létude lorganisation des producteurs demeure problématique (manque de motivation des adhérents, restructuration de la coopérative SOUKTANA, inexpérience de la coopérative TALIOUINE) pas de dynamique inter- terroirs: absence de concertation entre les groupes de producteurs de Taliouine et de Tazenakht manque de clarté dans la démarche commerciale et pas de redistribution des gains de plus-value

5 Principales conclusions de létude Une première action dappui à la filière safran … qui a obtenu des résultats encourageants: un nouveau groupement de producteurs (11 adhérents) a été créé en 2005 et un local a été construit et équipé (coopérative agricole TALIOUINE) une démarche qualité a été entreprise au profit des producteurs des coopératives SOUKTANA et TALIOUINE avec lappui de lORMVA un processus de contrôle et de certification biologique du safran a été engagé par les 2 coopératives auprès dECOCERT une première ouverture de marché en France (OLIVIERS & CO.) a permis à la coopérative TALIOUINE de gagner en expérience dans lexportation

6 Principales conclusions de létude Les principaux constats de lexpérience dappui commercial sont: Les analyses de laboratoire et les tests des entreprises ont révélé la très bonne qualité du safran marocain La très bonne qualité du safran marocain justifie le développement de la vente au détail Pas de vente au détail sans maitrise du conditionnement et du packaging (perte de marché en cas de manquement) La certification biologique (Label AB) est un sésame commercial quil faut savoir utiliser (cibler les acheteurs) Lindication géographique (IG) est une garantie de qualité liée à lorigine du produit importante pour les consommateurs

7 coûts agricoles (eau, main dœuvre, intrants) + coûts de conditionnement (stockage, emballage,…) + coûts de contrôle et certification (AB, IG) accords commerciaux établis avec des clients fiables, solvables et prés à cultiver une relation de proximité avec les producteurs + vente à forte plus-value (en vrac et/ou au détail) + formalités dexportation prises en charge par des professionnels Laddition des coûts de production oblige à atteindre des résultats commerciaux rapides et suffisants:

8 LE MARCHE INTERNATIONAL DU SAFRAN vente en vrac = prix (producteur) / kg 400 USD (Iran) 1000 USD (Grèce) 828 USD (Maroc) 1700 USD (La Mancha - Espagne) 4000 USD (Sardaigne – Italie) vente au détail = prix / gramme marché local (souk de Taliouine): 12 DH/g (prix producteur) France et autres pays UE: 5 – 8 EUR/g (prix détaillant) USA: 6 – 10 USD/g (prix détaillant) Loffre commerciale se décline sur plusieurs échelles de prix:

9 LE MARCHE INTERNATIONAL DU SAFRAN N°Pays producteursQ kg estimée Moyenne kg pour calcul 1Iran Inde Grèce Maroc Espagne2000 6Afghanistan900 7Italie100 8Autres* 29500

10 LE MARCHE INTERNATIONAL DU SAFRAN LEspagne est lexportateur de safran le plus important à niveau mondial (faible production, mais forte redistribution du safran iranien, après conditionnement)

11 Contexte européen Déclin de la production de safran dans les pays européens (Espagne, Italie, Grèce, France) Augmentation de la demande dépices en général (consommation et négoce) Mesures dappui de la Commission Européenne dans le cadre de 3 projets: SAFFRON PROJECT (2005 – 2007) SAFFIC PROJECT (2006 – 2010) CROCUS BANK PROJECT ( )

12 Les clefs de la valorisation commerciale du safran Renforcement des capacité des producteurs en vue délargir les réseaux de vente au détail par la présentation du produit dune façon qui mise sur la qualité et un conditionnement plus attractif Développement du commerce électronique Recours aux signes de qualité et dorigine (label AB, Appellation dOrigine Protégée)

13 13

14 14 Ctm Altromercato Ctm altromercato la plus importante centrale de commerce équitable en Italie depuis 20 ans- societé coopérative à but non lucratif Dont les associés sont 350 magasins du monde, ONGs, salariés Membre de IFAT (International Federation of alternative trade) et FLO (Fair Labelling Organisation) 33 milions chiffre daffaire dont 21 millions alimentaires, 100 salariés

15 15 Critères commerce équitable CTM altromercato Trade not aid : Commerce sans misérabilisme Coopération internationale dialogue, transparence et parité à travers le commerce - accès au marché pour les petits producteurs Relation directe,continue et durable afin de limiter les intermédiaires et de raccourcir la filière

16 16 Suite : Critères commerce équitable CTM altromercato Transparence dans la communication dinformation et dans la gestion administrative avec les producteurs Prix juste fixé avec les producteurs (Prix qui garantie les couts de production et un niveau de vie décent aux producteurs) Absence de discrimination et dexploitation du travail (hommes,enfants, des femmes, groupes marginalisés....) En fonction des besoins: Financement à lavance jusquà 50% de la production. Priorité aux Projets avec un intérêt communautaire à haut impact social au niveau local

17 17 CTM et la coopérative de Taliouine? Qualité excellente du produit Organisation offrant une haute valeur ajoutée biologique liée à la culture de terroir Filiére de production /exportation de produits dintéret commercial Valorisation des aspects identitaires des peuples et traditions locales Préference accordée a) de producteurs africains; b)Développement rural et maintien de la population locale ; c) des structures coopératives reposant sur une approche participative de femmes/Hommes Experience positive de CTM au Maroc (Huile Argane)

18 18 Marché italien : 20% en valeur du marché total italien épices et aromes concerne le saffran en poudre (possibilité de différentiation) Demande croissante de produits typiques et certifiés (IG, AOP....) Consommateurs plus exigeants mais moins disposés à payer plus (recherche gpf 2006) Gamme épice altromercato developpée depuis 15 ans - novembre 2007 certifiée bio (19 typologies) – Faire du safran de Taliouine le 1er saffran fair trade en Italie Intéret commercial en Italie pour le safran Taliouine?

19 19 Qualité dorigine, Commerce équitable, Valeur ajoutée? QUALITE ORIGINE Comparable à un CRU du vin: le lieu où un produit exprime ses meilleures caractéristiques organoleptiques Filière tracable: garantie de la provenance et du savoir faire local dans la production Commerce équitable est un canal de distribution parfaitement adapté Public du commerce équitable-bio est fort interessé par lauthenticité et la qualité de ce produit de terroir Possible valorisation du signe dorigine AOP (ex guaranà amazonie Bresil, thé Darjeeling Inde)

20 20 Qualité bio, Commerce équitable, Valeur ajoutée? Qualité biologique : La préservation durable des ressources naturelles de la région cest à dire une méthode de production propre des producteurs Contraintes : les couts élévés de certification par rapport au marché de niche des épices biologique Synergie commerce équitable: Ctm reconnait une prime pour la certification bio et fait partie dun reseau dautres centrales de commerce Équitable en Europe

21 21 Qualité Fair Trade – Impact social Qualité de lOrganisation sociale, respect des droits des travailleurs et standards de vie Autonomie et responsabilité des producteurs Capacité commerciale, connaissance des marchés, des lois et normes internationales, Processus de décisions participatif Projet social/de services pour la communauté Gestion de la filiére le plus possible directe et complète par la coopérative = Indépendence, accès au marchè, impact sur le terroir, qualité sociale, économique et culturelle = Rentrer dans les critères des réseaux des organisations fair trade (IFAT ) peut contribuer à atteindre ce type de valeur de qualité

22 22 Promotion du produit et du producteur ? Campagnes dinfo et sensibilisation (ex. Biodiversité, richesse des peuples, la dignitè doit etre cultivée bio, aromes de justices (épices)) Synergies avec dautres acteurs en Italie ex. Slow food pour la communication (terre mère), ongs, circuits chefs restaurants, Contrainte: est-ce que cette valeur est connue au niveau local? Comment peut-on assurer une synergie entre les acteurs? Participation de CTM à la 1ere édition du festival de safran de Taliouine

23 23 Démarches du projet Contact M&D - collection dinfos sur la coopérative et sa structure Evaluation échantillon de 50 gr = meilleure qualité marché / bio 33% safranal Estimation plan developpement / quantité annuelle Implementation principe valeur adjointe à lorigine: conditionnement chez taliouine (primaire oui) Etude graphique emballage Verification possibilité bio future, définition fiche téchnique et standards qualité Tableau des temps - récolte produit novembre - vente janvier 08 Visite Maroc rencontre novembre 2007 – verification des conditions Définition contract écrit avec conditions Distribution dans 350 magasins du monde Supports informatifs pour les consommateurs (mise en valeur) Verification / évaluation du projet par commission partenaires éthique /dept R&D et commercial et recolte feed back par les partenaires

24 Saffran de Taliouine et altromercato, un projet de collaboration pour un futur plus solidaire !! Valeria calamaro – ctm altromercato Nadia Bentaleb – Migrations et Développement


Télécharger ppt "Le safran marocain une expérience de coopération Filière safran, à Taliouine (province de Taroudannt) (FAO, M&D, CTM)"

Présentations similaires


Annonces Google