La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Michel Candelier Université du Maine Véronique Castellotti Université François Rabelais Tours.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Michel Candelier Université du Maine Véronique Castellotti Université François Rabelais Tours."— Transcription de la présentation:

1 Michel Candelier Université du Maine Véronique Castellotti Université François Rabelais Tours

2 A travers les Langues et les Cultures Across Languages and Cultures Elaboration dun référentiel de compétences pour les approches plurilingues et pluriculturelles

3 La notion de compétence plurilingue et pluriculturelle tend à […] poser quun même individu ne dispose pas dune collection de compétences à communiquer distinctes et séparées suivant les langues dont il a quelque maîtrise, mais bien dune compétence plurilingue et pluriculturelle qui englobe lensemble du répertoire langagier à disposition. Partir du Cadre européen commun :

4 Un répertoire unique La gestion de ce répertoire implique que les variétés qui le composent ne demeurent pas abordées de manière isolée, mais que, bien que distinctes entre elles, elles soient traitées comme une compétence unique, disponible pour lacteur social concerné. (Guide pour lélaboration des politiques linguistiques-éducatives en Europe)

5 Aider lapprenant à construire une telle compétence laider à construire des compétences (savoirs, savoir faire, attitudes) transversales : compétences générales (concernant les faits linguistiques et culturels en général) faculté à prendre appui sur des aptitudes acquises à propos dune langue ou culture particulière (ou certains aspects dune langue ou culture particulière) pour accéder plus facilement à une autre (ou certains aspects dune autre).

6 De telles compétences ne peuvent se développer que dans le cadre dapproches plurielles des langues et des cultures (= approches plurilingues et pluriculturelles) Cest-à-dire : approches didactiques qui mettent en oeuvre des activités impliquant à la fois plusieurs variétés linguistiques et culturelles.

7 Outre lapproche interculturelle, Trois approches plurielles : - « Didactique intégrée » (LM-LE, LE 1 -LE 2, LM- LE 1 -LE 2 - LE n …) - Intercompréhension entre les langues parentes (EuroCom, Eurom4, Galatea …) - « Eveil aux langues » (Evlang, Eole, Janua Linguarum…)

8 Capacités métalinguistiques globales Ouverture à la diversité Compétences de communication Nombre de L

9 Capacités métalinguistiques globales Ouverture à la diversité Compétences de communication 2, 3 … L Didactique intégrée

10 Le programme de « bivalence » au Brésil : transfert de savoir-faire en PLM et en FLE (lexique, discours, types de textes, …), harmonisation didactique ; Les enseignements bi-plurilingues en Vallée dAoste, où lalternance des langues est institué comme un principe didactique : prise de distance réflexive et contrastive, compétence métacognitive globale. Deux exemples

11 Capacités métalinguistiques globales Ouverture à la diversité Compétences de communication 3, 4, 5 … L Intercompréhension entre les langues parentes

12 Capacités métalinguistiques globales Ouverture à la diversité Compétences de communication 20, 30 … L Eveil aux langues (en seconde instance)

13 Des compétences translinguistiques en construction : à quelles conditions ? Le bilinguisme ne suffit pas Le cloisonnement des langues génère des stratégies « monolingues », des compétences séparées, des références métalinguistiques singulières. Le recours à lexpérience plurielle doit être associé à une culture métalinguistique Une pizza ?

14 Un référentiel de compétences Comment le réaliser ? Dans quels buts ? Quel produit final?

15 Un référentiel de compétences ? Comment le réaliser ? Dans quels buts ? Quel produit final? … cest à dire : un ensemble structuré et hiérarchisé de compétences (aptitudes, attitudes, savoirs) susceptibles dêtre développées par des approches plurielles des langues et cultures.

16 Un référentiel de compétences Comment le réaliser ? Quel produit final? Dans quels buts ? Faciliter lélaboration de curricula établissant une réelle progression dans lacquisition de ces compétences. Faciliter : larticulation entre ces approches entre-elles et larticulation entre ces approches et lapprentissage dune langue particulière (articulation « concep- tuelle », pour la recherche didactique ; articulation dans des curricula)

17 Un référentiel de compétences Comment le réaliser ? Quel produit final? Dans quels buts ? Valoriser ainsi ces approches (en particulier : lutter contre lidée selon laquelle léveil aux langues et lintercompréhension sont de simples « sensibilisations »). Compléter et perfectionner des outils existants tels que le Cadre européen de référence ou les Portfolios.

18 Quel produit final? Un référentiel de compétences Comment le réaliser ? Dans quels buts ? un hypertexte pour CD (disponible également sur site web) accompagné dune brochure dune vingtaine de pages expliquant son fonctionnement, et présentant uniquement les grandes catégories de compétences.

19 Quel produit final? Un référentiel de compétences Comment le réaliser ? Dans quels buts ? Le document total (en 4 langues : DE, EN, FR, ES) comprendra : une hiérarchie de compétences, subdivisées à un premier niveau en « savoirs », « savoir faire », « savoir être », puis à lintérieur de ces trois catégories, en grandes catégories de contenu, elles mêmes subdivisées en catégories de plus en plus fines.

20 Quel produit final? Un référentiel de compétences Comment le réaliser ? Dans quels buts ? aux niveaux dapprenants auxquels il peut sappliquer de façon privilégiée ; …et pour chacun des items ainsi obtenus (quel que soit leur niveau hiérarchique), une indication relative : aux approches (interculturel, didactique intégrée, intercompréhension, éveil aux langues) qui peuvent favoriser (plus ou moins) son développement.

21 Quel produit final? Un référentiel de compétences Comment le réaliser ? Dans quels buts ? Pour certains de ces items (sans doute seulement de niveau intermédiaire ou inférieur), on aura également : des exemples dactivité pédagogique permettant de viser la compétence en question.

22 Quel produit final? Un référentiel de compétences Comment le réaliser ? Dans quels buts ? Le document sera accessible à partir de choix correspondant aux types dindications ci-dessus. Par exemple : appel de toutes les compétences imaginables au niveau « apprenants décole maternelle » appel de toutes les compétences poursuivies par lapproche interculturelle et combinaisons de ces deux choix.

23 Quel produit final? Un référentiel de compétences Dans quels buts ? Comment le réaliser ? Démarche générale Prendre appui sur diverses ressources existantes (travaux théoriques et réflexifs, curricula et programmes denseignement, matériaux didactiques, rapports de recherche et dinnovation).

24 Ce qui signifie que nous relevons à la fois des compétences qui sont a) présentées comme des objectifs dans les documents dordre didactique de divers types; b) observées chez des élèves (ou autres locuteurs), dans des études sur les fonctionnements plurilingues….

25 Grille danalyse des documents SAVSavoir SAV-FSavoir-faire SAV-ESavoir-être SAV-APPSavoir-apprendre

26 Grille danalyse des documents

27 Liens entre les deux niveaux (première tentative…) Lire du bas vers le haut Trait plein: « est un » / Pointillés : « à recours à » (permet de visualiser … mais travail à poursuivre au fur et à mesure que les grilles seront remplies)

28 Décidé dy ajouter… capacité à recourir à des éléments de plusieurs langues à lintérieur dun discours en fonction de la situation de communication (en fonction des langues connues par les interlocuteurs, des difficultés propres à exprimer certaines choses dans une des langues dont on dispose…). (Cf. sur ce point : Cadre commun, p. 11)

29 2ème partie de la grille

30 Des grilles danalyse au produit final… Nous procéderons, dans lordre : 1.à une copie des parties « compé- tences » de chaque grille remplie, les unes sous les autres afin de former un seul et unique tableau ; 2.à des regroupements automatiques des parties possédant les mêmes cases cochées (APPUI, CULT …) ;

31 Des grilles danalyse au produit final… Nous procéderons, dans lordre : 3.à lintérieur de chaque sous-partie ainsi obtenue : à une révision- reformulation systématique des formulations proposées - pour en faire des descripteurs - (construction probable de hiérarchies locales, nouveaux descripteurs pour combler des manques ressentis) ;

32 Des grilles danalyse au produit final… Nous procéderons, dans lordre : 4.…puis à une construction progres- sive de lensemble systématique des niveaux hiérarchiques. N.B.: Nous construisons lhypertexte en français et anglais parallèlement. Il y aura ultérieurement une traduction vers les 2 autres langues.

33 Un exemple de grille remplie

34

35

36 Fin

37 Quitter la table


Télécharger ppt "Michel Candelier Université du Maine Véronique Castellotti Université François Rabelais Tours."

Présentations similaires


Annonces Google