La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La co-disciplinarité en BTS AM Les ateliers-métier en BTS AM : Principes, La co-animation, La co-préparation, La co-évaluation. La communication professionnelle,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La co-disciplinarité en BTS AM Les ateliers-métier en BTS AM : Principes, La co-animation, La co-préparation, La co-évaluation. La communication professionnelle,"— Transcription de la présentation:

1 La co-disciplinarité en BTS AM Les ateliers-métier en BTS AM : Principes, La co-animation, La co-préparation, La co-évaluation. La communication professionnelle, Lépreuve E4. 1

2 Les ateliers-métier Horaires 2 heures/hebdomadaires en co-animation. 2

3 Les ateliers-métier exemple 1 3 Professeur de Français Professeur déco-gestion (Finalité 1) Professeur de LV A (semaine A) Professeur de LV B (semaine B) 1re heure 2e heure

4 Les ateliers-métier exemple 2 4 Professeur déco-gestion (Finalité 1) Professeur de LV A Professeur de LV B 2 h/semaine sur 4 semaines Professeur de Français Professeur de Français

5 Les ateliers-métier Contenus et méthodes Compétences relationnelles et de communication, Dimension interculturelle. 5 Objectifs :

6 Les ateliers-métier Contenus et méthodes Multi-disciplinaire, Co-animé, Enseignants en complémentarité. 6 Un espace pédagogique innovant :

7 Les ateliers-métier Contenus et méthodes « Travail rapproché », Groupes en autonomie ou accompagnés, Rotation des activités. 7 Pourquoi parler « dateliers » ?

8 Les ateliers-métier Contenus et méthodes Exemples Simulations (jeux de rôles), Observation et analyse de situations, Verbalisation et partage dexpériences, Auto-formation, etc. 8 Diversité des ateliers :

9 Les ateliers-métier Contenus et méthodes Acquisition de compétences professionnelles, Adaptation à la diversité des interlocuteurs et des contextes. 9 Et pourquoi parler de « métier » ?

10 Les ateliers-métier Contenus et méthodes Situations daccueil et dinformation, Conflits, Différences culturelles, Négociation, + TRE pour léconomie-gestion thèmes liés au métier:

11 Les ateliers-métier Organisation : 1er exemple 11 Prof espagnol : Travail sur conflit Prof éco-gest : Travail sur conflit en situation prof. En autonomie : Didacticiel ou travail com. écrite En autonomie : Analyse de situations avec un DVD 8 élèves

12 Les ateliers-métier Organisation : 2e exemple 12 Prof espagnol :Prof éco-gest :. En autonomie : Didacticiel de langue ou com. écrite en LV En autonomie : Analyse de situations professionnelles en LV avec un DVD 16 élèves 8 élèves Jeu de rôles sur négociation en situation interculturelle

13 Les ateliers-métier Co-animer un jeu de rôles Le jeu de rôles 13

14 Les ateliers-métier Co-animer un jeu de rôles A/ Quel est lintérêt didactique du jeu de rôles ? B/ Quelles conditions de réussite ? C/ Quelles techniques danimation du jeu ? 14

15 Les ateliers-métier Co-animer un jeu de rôles A/ Quel est lintérêt didactique du jeu de rôles ? 15

16 Les ateliers-métier Co-animer un jeu de rôles En formation continue et professionnelle : anticiper ou revivre des situations de travail pour ancrer des compétences. 16

17 Les ateliers-métier Co-animer un jeu de rôles B/ Quelles conditions de réussite ? 17

18 Les ateliers-métier Co-animer un jeu de rôles Bien préparer le jeu : contexte, situation professionnelle avec consignes, contraintes, etc., description des rôles, tous les supports et matériels nécessaires, canal (téléphone, face à face), technique danimation, etc. 18

19 Les ateliers-métier Co-animer un jeu de rôles Important : Les élèves doivent être en capacité de jouer leur personnage sans avoir à improviser ou à poser de questions pendant le jeu. 19

20 Les ateliers-métier Co-animer un jeu de rôles Stopper le jeu en cas de : Dérapage langagier, Caricature, Consignes mal suivies, etc. 20

21 Les ateliers-métier Co-animer un jeu de rôles Après le jeu : Prévoir une analyse en termes : de phénomènes de communication et compétences professionnelles, compétences langagières. 21

22 Les ateliers-métier Co-animer un jeu de rôles C/ Quelles techniques danimation du jeu ? 22

23 Les ateliers-métier Co-animer un jeu de rôles Technique de la scène : deux élèves jouent, les autres observent, Analyse confiée aux observateurs, guidée par les professeurs. 23

24 Les ateliers-métier Co-animer un jeu de rôles Technique des groupes en parallèle : La ½ classe est divisée en groupes (de 2, 3 ou 4 élèves) qui jouent en parallèle, Analyse réflexive dans le groupe puis mise en commun en ½ classe. 24

25 Les ateliers-métier Co-animer un jeu de rôles Technique de léchange élève/prof : Un (ou des) élève(s) joue(nt) un rôle, Un professeur joue lautre rôle, Analyse réflexive guidée par les professeurs. 25

26 Les ateliers-métier Co-animer un jeu de rôles Technique des deux équipes + observateurs: La ½ classe est divisée en deux équipes jouant chacune un rôle, + une équipe dobservateurs Analyse faite principalement par les observateurs, guidée par les professeurs. 26

27 Les ateliers-métier La co-préparation Le planning, Les fiches de jeux de rôles, Les fiches pour les groupes en autonomie. 27

28 Les ateliers-métier La co-évaluation Lanalyse réflexive par les étudiants eux-mêmes, Lévaluation formative, « à chaud », Lencouragement à la participation, Lévaluation des travaux en autonomie. 28

29 LA COMMUNICATION Communiquer : construire du sens dans la relation à autrui. 29

30 LA COMMUNICATION Trois grands domaines : Com. interpersonnelle, Communication de groupe, Communication de masse. 30

31 LA COMMUNICATION Communication : solution aux problèmes ou problème ? 31

32 LA COMMUNICATION I/ Quelques repères théoriques de base. II/ Peut-on former aux compétences relationnelles et comportementales ? 32

33 LA COMMUNICATION I/ Quelques repères théoriques de base en communication interpersonnelle. 33

34 LA COMMUNICATION La communication : Un champ disciplinaire, Un champ de recherche, Des modèles explicatifs. 34

35 LA COMMUNICATION Le modèle télégraphique (Shannon + Weaver) 35

36 Collège Invisible LA COMMUNICATION 36 Palo Alto Gregory Bateson Paul Waztlawick Don Jackson Philadelphie et Côte Est : E.T. Hall, Irving Goffman

37 LA COMMUNICATION Acte de communiquer multicanal (verbal, gestuel, vestimentaire, olfactif…), Lindividu est dans des systèmes dinteractions et de relations complexes et permanentes, Dimension sociale essentielle. 37

38 LA COMMUNICATION Communication ? Information ? 38

39 LA COMMUNICATION La communication = linformation ET la relation. 39

40 LA COMMUNICATION Lindividu nexiste socialement que par la relation à autrui… 40

41 LA COMMUNICATION …dans linteraction : Ensemble des effets mutuels entre les acteurs. 41

42 LA COMMUNICATION « On ne peut pas ne pas communiquer » Paul Watzlawick 42

43 LA COMMUNICATION Nos conduites elles-mêmes sont des communications. 43

44 LA COMMUNICATION Toute communication est tributaire dun contexte: type de relation, rapport au temps, espace, distance, statut, présence de tiers, normes en vigueur dans le groupe, etc. 44

45 LA COMMUNICATION « Pour communiquer les hommes se font signe » Georges Jean 45

46 LA COMMUNICATION Les hommes échangent : des images, des sons, des lettres, des gestes, des expressions, des comportements, etc. 46

47 LA COMMUNICATION Les acteurs de léchange collaborent à la construction du sens en interprétant les signes émis. 47

48 COMMUNICATION INTERPERSONNELLE Ces signes sont : Verbaux, Non-verbaux (postures, mimiques, registre de langage, gestes, ton de la voix, débit, apparence, regards, silences, etc..). 48

49 COMMUNICATION INTERPERSONNELLE La communication obéit à des rites (dentrée en matière, de présentation, de salutations, de prise de congé, de maintien de la relation, etc.). 49

50 LA COMMUNICATION Ces rites respectent des codes, des usages, valables dans un contexte donné, une culture donnée, à une époque donnée. 50

51 LA COMMUNICATION Chacun est « prévisible » au sein dune culture donnée. « Une partition commune incorporée » (Yves Winkin) 51

52 LA COMMUNICATION Communiquer est un processus dynamique qui consiste à partager du sens (et non seulement de linformation). 52

53 LA COMMUNICATION 53 Acteur 1 : Enjeux ? Interactions Interprétation des signes verbaux et non-verbaux Le contenu, les mots, limplicite Gestes, mimiques, voix, regards, apparence, etc. Acteur 2 : Enjeux ? Acteur 3 : Enjeux ?

54 COMPETENCES RELATIONNELLES ET COMPORTEMENTALES II/ Peut-on former aux compétences relationnelles et comportementales ? 54

55 COMPETENCES RELATIONNELLES ET COMPORTEMENTALES Compétences : Relationnelles, Comportementales, des attentes fortes. 55

56 COMPETENCES RELATIONNELLES ET COMPORTEMENTALES Questions Questions : Relèvent-elles de la personnalité ? OU Peuvent-elles sacquérir par la formation et lexpérience ? 56

57 COMPETENCES RELATIONNELLES ET COMPORTEMENTALES Il ny a pas de « savoir-être » mais des compétences professionnelles comme les autres acquises : Dans la durée et la répétition, Dans la durée et la répétition, Par imprégnation sociale, Par imprégnation sociale, Par lobservation, la pratique et lanalyse réflexive. 57

58 COMPETENCES RELATIONNELLES ET COMPORTEMENTALES En formation, le contact avec les situations professionnelles : Lobservation (vidéo), Lobservation (vidéo), La mise en situation (jeux de rôles, séquences en entreprises), La mise en situation (jeux de rôles, séquences en entreprises), Lanalyse réflexive. Lanalyse réflexive. 58

59 BTS « Assistant de manager » LÉpreuve E4 Finalités et contenus, La préparation des étudiants, Lexploitation des situations de stages, Lépreuve. 59

60 BTS « Assistant de manager » LÉpreuve E4 Finalités et contenus : Analyser des situations de communication, Communiquer, Faire face aux aléas et imprévus, FINALITE 1. 60

61 BTS « Assistant de manager » LÉpreuve E4 La préparation en formation En cours et TD de Communication professionnelle, En APS, dans le cadre des cas professionnels, En ateliers-métier. 61

62 BTS « Assistant de manager » LÉpreuve E4 La préparation en formation Observation et analyse de : situations de travail fournies (supports multimédias, témoignages), jeux de rôles, récits de situations vécues (après les stages). 62

63 BTS « Assistant de manager » LÉpreuve E4 Lexploitation des situations vécues ou observées en stage Le recueil (récit), La description contextualisée pour la fiche descriptive, Lanalyse pour loral. 63

64 BTS « Assistant de manager » LÉpreuve E4 4 situations parmi : Instaurer et entretenir la relation avec le manager, Recueillir des consignes de travail, Rendre compte, informer, faire le point, Installer les conditions dun climat de travail de groupe favorable, Animer un travail collaboratif, Gérer une réunion, Créer, entretenir et activer un réseau relationnel, dans un contexte national (CCF A avec professeur de français). Accueillir et informer, Négocier, Dans un contexte international (CCF B avec professeur de langue). 64

65 BTS « Assistant de manager » LÉpreuve E4 en CCF Lépreuve : Choix dune fiche par le jury, Construction dun scénario : le paramétrage, Préparation par le candidat (20 min), Présentation par le candidat de son analyse de situation de stage (5 min), Simulation et analyse (15 min). 65

66 BTS « Assistant de manager » LÉpreuve E4 en CCF La co-évaluation : Par les deux interrogateurs, selon grille officielle. 66


Télécharger ppt "La co-disciplinarité en BTS AM Les ateliers-métier en BTS AM : Principes, La co-animation, La co-préparation, La co-évaluation. La communication professionnelle,"

Présentations similaires


Annonces Google