La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PARTIE I Chapitre 1 NOTION DAJOUT Au S1, on a étudié essentiellement la phrase élémentaire, composée dun prédicat (typiquement un verbe non auxiliaire)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PARTIE I Chapitre 1 NOTION DAJOUT Au S1, on a étudié essentiellement la phrase élémentaire, composée dun prédicat (typiquement un verbe non auxiliaire)"— Transcription de la présentation:

1 PARTIE I Chapitre 1 NOTION DAJOUT Au S1, on a étudié essentiellement la phrase élémentaire, composée dun prédicat (typiquement un verbe non auxiliaire) accompagné dun sujet (SN ou PROP subordonnée) et éventuellement d1 ou 2 compléments essentiels (SN ou PROP subordonnée) pleuvoir Il va pleuvoir savoir 1 Tu sais langlais ? savoir 2 Tu sais que Bengazi est tombée ? lire 1 Les enfants ont lu un conte merveilleux lire 2 Le maître a lu aux enfants un conte merveilleux apprendre 1 La presse nous apprend quil y a des émeutes là-bas apprendre 2 Jai appris par la presse quil y a des émeutes là-bas entraîne 1 Jentraîne des sportifs entraîne 2 le froid entraîne des accidents le fait quil fasse froid entraîne des accidents

2 NOTION DAJOUT La Phrase élémentaire peut aussi être de forme : (SN, P) être ADJ (SN, P) être ADJ de V-INF Ce film est scandaleux Le fait que tu sortes maintenant est scandaleux Ce film est digne déloges Ce film est digne dêtre nominé

3 NOTION DAJOUT Les SN ou Prop. sub. peuvent enchâsser à leur tour des SN ou des Prop. sub., qui peuvent eux-mêmes enchâsser des SN ou des Prop. sub, qui peuvent eux-mêmes etc. …. lire 2 qq lit qqch Le maître a lu un conte Le maître a lu un conte qui a heurté certains enfants Le maître a lu un conte qui a heurté les enfants qui étaient les plus jeunes Le maître a lu un conte qui a heurté certains enfants qui croyaient que le père Noël

4 NOTION DAJOUT En-dehors de ces SN ou Prop. subordonnées sujet ou complément essentiel, il existe des éléments périphériques, cest-à-dire des éléments qui ne sont pas reliés au prédicat. On les appelle quelquefois « ajouts ». Ce sont essentiellement : a) les Adverbes b) les SN complément non essentiel c) les Propositions subordonnées complément non essentiel. lire 2 qq lit qqch à qq Le maître lit fréquemment un conte aux élèves Le maître a lu un conte aux élèves après le déjeuner Le maître lit un conte aux élèves quand ils commencent à être fatigués

5 NOTION DAJOUT Les exemples suivants illustrent les 4 principales catégories dajouts lire 2 qq lit qqch à qq Le maître lit fréquemment un conte aux élèves Le maître a lu un conte aux élèves après le déjeuner Le maître lit un conte aux élèves pour les reconcentrer Le maître lit un conte aux élèves quand ils commencent à être fatigués Adverbes : mots invariables qui ne régissent rien (ils nintroduisent ni un SN, ni une Proposition) Syntagmes Prépositionnels « compléments circonstanciels » : SN introduits par une Préposition marquant une « circonstance « (temps, cause, conséquence, but etc.) Syntagmes Verbaux à linfinitif « compléments circonstanciels » : ils sont introduits par une Préposition marquant une « circonstance « (temps, cause, conséquence, but etc.) Propositions Subordonnées « compléments circonstanciels » ; elles sont introduites par une Conjonction de Subordination marquant une «circonstance » (temps, cause, conséquence, but etc.)

6 NOTION DAJOUT Ce qui met en évidence le caractère périphérique des ajouts, cest quils ont fréquemment les deux propriétés suivantes : être mobiles dans la phrase pouvoir être détachés (sorte dincise, avec une pause à gauche et/ou à droite marquée à lécrit par une ponctuation) Le vérifier sur les exemples suivants : lire 2 qq lit qqch à qq Le maître lit fréquemment un conte aux élèves Le maître a lu hier un conte aux élèves Le maître a lu un conte aux élèves après le déjeuner Le maître lit un conte aux élèves quand ils commencent à être fatigués

7 Chapitre 2 Quelques catégories dAdverbes Mots invariables qui ne régissent rien pour la plupart dentre eux (ils nont pas de « complément », ils nintroduisent aucun complément). Ils sont une multitude. Deux grandes catégories syntaxiques : Adverbes dans le SV (ex. Pierre a mangé rapidement) Leur place (à gauche dun ADJ, à droite du V dans le SN (ou à lintérieur du V en cas de temps composé ou de passif, par exemple dans jai beaucoup mangé) ; position initiale dans la phrase interdite ; qqf ladverbe porte sur un SN. Adverbes de phrase (ex. Franchement, tu exagères !) Leur place privilégiée est en tête de P. Mais on en trouve aussi à dautres places. En général : détachement. Test de la mobilité dans la Phrase ou la Proposition.

8 Chapitre 2 Quelques catégories dAdverbes 2.1Les adverbes connecteurs Pour connecter les phrases entre elles (connecteurs logiques, temporels, dénumération etc.), le français dispose de deux catégories de mots : Les conjonctions de coordination (mais, ou, donc, et, ni, car, or) Plusieurs centaines de mots ou de locutions appelés connecteurs figurant en tête de phrase. Exemples : - ou bien … ou bien - dune part … dautre part, …enfin ; du reste, dailleurs … - premièrement, deuxièmement … - par conséquent, en conséquence, du coup, de ce fait … - en effet, de fait … - à cette fin, dans ce but … - pourtant, cependant, néanmoins …

9 Chapitre 2 Quelques catégories dAdverbes 2.2Les adverbes interrogatifs Les phrases interrogatives, de même que les propositions subordonnées interrogatives, peuvent être introduites par des adverbes interrogatifs. Comment Martin va-t-il ? [Je] ne sais pas [comment Martin va] Prop. sub. interr. indirecte Exemples dadverbes interrogatifs où, quand, comment, pourquoi, pendant combien de temps, en combien de temps, si Ladverbe interrogatif est-ce que nest utilisé que pour introduire une phrase interrogative (directe). Son homologue pour la subordonnée interrogative est si : Est-ce que tu vas bien ? [Je] sujet [te] COI demande [si tu vas bien] Prop. sub. interr. indirecte

10 Chapitre 2 Quelques catégories dAdverbes 2.3Les adverbes quantifieurs (et intensifs) Les Adverbes quantifieurs (et intensifs) peuvent porter sur un grand nombre de catégories lexicales : Adverbes portant sur un ADJ : très, peu, assez, tout à fait, infiniment … Adverbes portant sur un V : beaucoup, peu, ne … pas du tout Adverbes portant sur une PREP (ex. tout près de, légèrement à droite de) Adverbes portant sur un ADV : très longtemps, bien tranquillement

11 Chapitre 2 Quelques catégories dAdverbes 2.4Les adverbes de négation ne … pas ne.. nullement ne … aucunement ne … pas du tout ne … pas pour un sou …

12 Chapitre 2 Quelques catégories dAdverbes 2.5Les adverbes de phrase (1) : ADV de point de vue Politiquement, je ne mentends pas bien avec lui = Du point de vue politique, je ne mentends pas bien avec lui La relation « ADJ-ment » = « du point de vue ADJ » est régulière pour ce type dADJ. On a aussi : ADJ-ment parlant Il sagit typiquement dun ADV de Phrase (en tête de phrase + détachement). Mais il peut aussi être détaché ailleurs quau début Autres exemples : financièrement, légalement, économiquement …

13 Chapitre 2 Quelques catégories dAdverbes 2.6Les adverbes de phrase (2) : certains ADV de temps Exemples : Actuellement, je vais mieux Longtemps, je me suis couché de bonne heure Quelques exemples dADV temporels de temps : -ADV de date : actuellement, aujourdhui, demain, dernièrement, prochainement -ADV de fréquence : fréquemment, annuellement, quelquefois, -ADV de fréquence faible ou nulle : de temps à autre, rarement, jamais … ne -…

14 Chapitre 2 Quelques catégories dAdverbes 2.7 Les adverbes de phrase (3) : ADV dhabitude ADV dhabitude Exemple: Traditionnellement, je fête la fête des mères Autres exemples : dhabitude, dordinaire, occasionnellement …

15 Chapitre 2 Quelques catégories dAdverbes 2.8Les adverbes de phrase (4) : ADV évaluatifs ADV évaluatifs (le locuteur fait un jugement de valeur) Exemple : Par bonheur, il ny eut pas de contrôles policiers Autres exemples : heureusement, malheureusement, étrangement, regrettablement …

16 Chapitre 2 Quelques catégories dAdverbes 2.9Les adverbes de phrase (5) : ADV dattitude orientés vers le sujet ADV dattitude orientés vers le sujet (le locuteur fait un jugement de valeur sur la personne désignée par un SN en position de sujet) (1)Sottement, Paul a répondu à la question NB Noter la différence de sens avec : (2) Paul a répondu sottement à la question En (2) sottement nest pas un ADV de Phrase, mais un ADV de manière orienté vers le sujet Autres exemples : intelligemment, prudemment, étourdiment NB La phrase (1) est à peu près synonyme de : Paul a répondu à la question : cétait sot de sa part

17 Chapitre 2 Quelques catégories dAdverbes 2.10Les adverbes de phrase (6) : ADV modaux Modalités = expressions des notions de possible, probable, nécessaire, impossible, improbable, certain … [Je] suis peut-être malade Autres exemples : certainement, assurément, obligatoirement, sans aucun doute …

18 Chapitre 2 Quelques catégories dAdverbes 2.11Les adverbes de phrase (7) : ADV dénonciation Franchement, [tu] [m]inquiètes = « Je te le dis franchement, tu minquiètes » Ex. franchement, sincèrement, entre nous, de toi à moi …

19 Chapitre 2 Quelques catégories dAdverbes 2.12Les adverbes de manière orientés vers le sujet (1)[Pierre] écoutait attentivement (2)Paraphrase : Pierre écoutait de manière attentive (3) Autre paraphrase : Pierre écoutait ; il était attentif La paraphrase (3) explique pourquoi on qualifie ces ADV de « orientés vers le sujet » Autres exemples : anxieusement, ironiquement, impatiemment, courageusement, lâchement …

20 Chapitre 2 Quelques catégories dAdverbes 2.13Les adverbes de manière temporels (1)[Pierre] est sorti rapidemement (2)Paraphrase : Pierre est sorti avec rapidité Autres exemples : lentement, immédiatement, brusquement

21 Chapitre 3 Les ajouts (suite) Les propositions subordonnées circonstancielles (sauf participiales) Je men suis allé pour préparer le repas pour que tu puisses préparer le repas parce quil se faisait tard quand il était encore temps avant davoir vu la fin de lémission bien que la fête ne fût pas terminée si bien que jai manqué la fin du film Je me suis ennuyé au point de mendormir Je men irais tôtsil pleuvait Pierre parle comme (parle) son père

22 Chapitre 3 Les propositions subordonnées circonstancielles (valeurs) Je men suis allé pour préparer le repasbut pour que tu puisses préparer le repasbut parce quil se faisait tardcause quand il était encore tempstemps avant davoir vu la fin de lémissiontemps bien que la fête ne fût pas terminéeconcession si bien que jai manqué la fin du filmconséquence Je me suis ennuyé au point de mendormirconséquence Je men irais tôtsil pleuvaitcondition Pierre parle comme (parle) son pèrecomparaison

23 Chapitre 3 Les propositions subordonnées conjonctives circonstancielles Le cas le plus fréquent est celui des propositions subordonnées conjonctives circonstancielles ; le mot introducteur est la conjonction de subordination (soulignée ci-dessous) Je men suis allépour que tu puisses préparer le repasbut parce quil se faisait tardcause quand il était encore tempstemps bien que la fête ne fût pas terminéeconcession si bien que jai manqué la fin du filmconséquence Je men irais tôtsil pleuvaitcondition Pierre parle comme (parle) son pèrecomparaison

24 Chapitre 3 Les propositions subordonnées circonstancielles à linfinitif Mais il existe aussi des propositions subordonnées à linfinitif (sans sujet exprimé) ; elles sont introduites par une préposition. Je men suis allé pour préparer le repasbut après avoir parlé avec Marietemps Je me suis ennuyé au point de mendormir conséquence

25 Chapitre 3 Les propositions subordonnées circonstancielles elliptiques Quoique fatigué, je suis restéconcession < [Quoique je sois fatigué], je suis resté Pierre parle comme son pèrecomparaison < Pierre parle [comme parle son père]

26 Chapitre 3 3.1Les propositions subordonnées circonstancielles temporelles quand, lorsque + indicatif Simultanéité : pendant que, tandis que, chaque fois que, aussi longtemps que, maintenant que, tant que … + ind Postériorité : après que, dès que, aussitôt que + indicatif Antériorité : avant que (CONJ) + subj ; avant de (PREP) + inf

27 Chapitre 3 3.2Les propositions subordonnées circonstancielles causales parce que, puisque + ind vu que, étant donné que, attendu que + ind Problème de la différence entre parce que et puisque ; valeur énonciative de puisque Il doit y avoir un incendie, puisquil y a une colonne de fumée au sud = « Il doit y avoir un incendie ; je dis cela parce quil y a une colonne de fumée au sud »

28 Chapitre 3 3.3Les propositions subordonnées circonstancielles conditionnelles si + indicatif Différences de valeur sémantique de la phrase selon le temps et le mode du verbe de la subordonnée et de la principale : Si Pierre chante, je pars Si Pierre chante, je partirai Si Pierre chantait, tout le monde se mettait à chanter Si jamais Pierre chantait, je partirais (modalité potentiel) Si les poules avaient des dents, Paul serait sympathique avec ses collègues (modalité irréel du présent) Si Pierre avait chanté, je serais parti (modalité irréel du passé) Autres conjonctions : à condition que, pourvu que, à moins que + subj PREP + Prop. à lInfinitif : à condition de, à moins de + INF

29 Chapitre 3 3.4Les propositions subordonnées circonstancielles finales pour que, de peur que, de crainte que, dans le but que + subj pour, dans le but de (PREP) + infinitif

30 Chapitre 3 3.4Les propositions subordonnées circonstancielles concessives bien que, quoique, malgré que + subj quelque (ADJ) que, si (ADJ) que Ex. Quelque tragique que soit la situation, nous devons garder lespoir Si tragique que soit la situation, nous devons garder lespoir Sémantique de la concession Je sors, bien quil pleuve Présupposé : « Parce quil pleut, je ne devrais pas sortir »

31 Chapitre 3 3.5Les propositions subordonnées comparatives comme, de même que, ainsi que + ind Cas particuliers de corrélation de la conjonction avec un Adverbe dans la principale : plus ADJ que, moins ADJ que, aussi ADJ que Constructions parallèles : de même que … de même plus … plus ; plus … moins Cas dellipses du verbe dans la subordonnée : Pierre est beau comme (est beau) un camion Marie est (plus, moins, aussi belle) que Céline (nest belle)

32 Chapitre 3 3.6Les propositions subordonnées consécutives au point que, de telle sorte que, si bien que + ind de façon à ce que, de manière à ce que + subj au point de, de façon à, en sorte de, de manière à + inf Cas particuliers de corrélation de la conjonction avec un Adverbe dans la principale : si, tellement ADJ que, V tant, tellement que

33 Chapitre 4 Les propositions subordonnées participiales Le verbe principal est au participe. Son sujet est exprimé. Exemple : Le temps sétant amélioré, nous avons pu sortir en mer La valeur sémantique est souvent à la fois causale et temporelle. Ne pas confondre les participiales avec le gérondif

34 Chapitre 5 Le gérondif Le gérondif a la forme dun syntagme prépositionnel introduit pas la préposition en. Mais cest un syntagme prépositionnel très particulier, car la préposition nintroduit pas un syntagme nominal, mais un verbe au participe présent. Ce verbe au participe na pas de sujet exprimé. En arrivant, jai été surpris de ne pas trouver mon fils (valeur temporelle) Tu réussira, en travaillant plus régulièrement (valeur causale ou conditionnelle) Comme la subordonnée participiales, avec laquelle il ne faut pas le confondre, il peut cumuler une valeur causale et une valeur temporelle, comme dans : Jai eu un accident en téléphonant au volant

35 Chapitre 6 Les syntagmes nominaux ayant la fonction complément circonstanciel 6.1Rappel sur le SN Structure : (Déterminant) NOM-TETE (Modifieur(s)) Exemples Quelquun a été arrêté Pierre a été arrêté Trois personnes ont été arrêtées Trois personnes inconnues des services de police ont été arrêtées Trois personnes qui avaient braqué une banque ont été arrêtées

36 Chapitre 6 Les syntagmes nominaux ayant la fonction complément circonstanciel 6.1Rappel sur le SN Structure : (Déterminant) NOM-TETE (Modifieur(s)) Exemples Quelquun a été arrêté

37 Chapitre 6 Les syntagmes nominaux ayant la fonction complément circonstanciel 6.1Rappel sur le SN Structure : (Déterminant) NOM-TETE (Modifieur(s)) Exemples Quelquun a été arrêté Pierre a été arrêté

38 Chapitre 6 Les syntagmes nominaux ayant la fonction complément circonstanciel 6.1Rappel sur le SN Structure : (Déterminant) NOM-TETE (Modifieur(s)) Exemples Quelquun a été arrêté Pierre a été arrêté Trois personnes ont été arrêtées

39 Chapitre 6 Les syntagmes nominaux ayant la fonction complément circonstanciel 6.1Rappel sur le SN Structure : (Déterminant) NOM-TETE (Modifieur(s)) Exemples Quelquun a été arrêté Pierre a été arrêté Trois personnes ont été arrêtées Trois personnes inconnues des services de police ont été arrêtées

40 Chapitre 6 Les syntagmes nominaux ayant la fonction complément circonstanciel 6.1Rappel sur le SN Structure : (Déterminant) NOM-TETE (Modifieur(s)) Exemples Quelquun a été arrêté Pierre a été arrêté Trois personnes ont été arrêtées Trois personnes inconnues des services de police ont été arrêtées Trois personnes qui avaient braqué une banque ont été arrêtées

41 Chapitre 6 Les syntagmes nominaux ayant la fonction complément circonstanciel 6.1Rappel sur le SN Structure : (Déterminant) NOM-TETE (Modifieur(s)) Exemples [Quelquun] a été arrêté [Pierre ] a été arrêté [Trois personnes] ont été arrêtées [Trois personnes inconnues des services de police] ont été arrêtées [Trois personnes qui avaient braqué une banque] ont été arrêtées

42 Chapitre 6 Les syntagmes nominaux ayant la fonction complément circonstanciel 6.1Rappel sur le SN Structure : (Déterminant) NOM-TETE (Modifieur(s)) Exemples [Quelquun] a été arrêté [Pierre] a été arrêté [Trois personnes] ont été arrêtées [Trois personnes inconnues des services de police] ont été arrêtées [Trois personnes qui avaient braqué une banque] ont été arrêtées

43 Chapitre 6 Les syntagmes nominaux ayant la fonction complément circonstanciel 6.1Rappel sur le SN Fonctions du SN vues au semestre 1 : sujet et complément essentiel Le moteur fonctionne

44 Chapitre 6 Les syntagmes nominaux ayant la fonction complément circonstanciel 6.1Rappel sur le SN Fonctions du SN vues au semestre 1 : sujet et complément essentiel Le moteur fonctionne Je lis un magazine

45 Chapitre 6 Les syntagmes nominaux ayant la fonction complément circonstanciel 6.1Rappel sur le SN Fonctions du SN vues au semestre 1 : sujet et complément essentiel Le moteur fonctionne Je lis un magazine Je lis un article de journal à ma sœur

46 Chapitre 6 Les syntagmes nominaux ayant la fonction complément circonstanciel 6.1Rappel sur le SN Fonctions du SN vues au semestre 1 : sujet et complément essentiel Le moteur fonctionne Je lis un magazine Je lis un article de journal à ma sœur Je parle à ma sœur de nos prochaines vacances

47 Chapitre 6 Les syntagmes nominaux ayant la fonction complément circonstanciel 6.1Rappel sur le SN Fonctions du SN vues au semestre 1 : sujet et complément essentiel Le moteur fonctionne Je lis un magazine Je lis un article de journal à ma sœur Je parle à ma sœur de nos prochaines vacances Je traduis à ma sœur en langue anglaise un article de journal

48 Chapitre 6 Les syntagmes nominaux ayant la fonction complément circonstanciel 6.1Rappel sur le SN Fonctions du SN vues au semestre 1 : sujet et complément essentiel Le moteur fonctionne Je lis un magazine Je lis un article de journal à ma sœur Je parle à ma sœur de nos prochaines vacances Je traduis à ma sœur en langue anglaise un article de journal Pierre est un organiste connu

49 Chapitre 6 Les syntagmes nominaux ayant la fonction complément circonstanciel 6.1Rappel sur le SN Fonctions du SN vues au semestre 1 : sujet et complément essentiel Le moteur fonctionne Je lis un magazine Je lis un article de journal à ma sœur Je parle à ma sœur de nos prochaines vacances Je traduis à ma sœur en langue anglaise un article de journal Pierre est un organiste connu On a élu Paul président de lassociation

50 Chapitre 6 Les syntagmes nominaux ayant la fonction complément circonstanciel 6.1Rappel sur le SN Fonctions du SN vues au semestre 1 : sujet et complément essentiel Le moteur fonctionne : SN Sujet Je lis un magazine : SN COD Je lis un article de journal à ma sœur : SN COD + SN COI Je parle à ma sœur de nos prochaines vacances : SN COI + SN COI Je traduis à ma sœur en langue anglaise un article de journal : COI + COI + COD Pierre est un organiste connu : SN Attribut du sujet On a élu Paul président de lassociation : SN Attribut du Complément dobjet

51 Chapitre 6 Les syntagmes nominaux ayant la fonction complément circonstanciel 6.2Les fonctions compléments circonstanciel du SN Je partirai avant 6 heures Il y a eu un incendie dans cette maison Je serai en retard à cause dune grève Je tattendrai avec une certaine impatience Jassisterai à ton mariage malgré la grève En cas de danger, on peut tirer le sonnette dalarme

52 Chapitre 6 Les syntagmes nominaux ayant la fonction complément circonstanciel 6.2Les fonctions compléments circonstanciel du SN Je partirai avant 6 heuresSN Compl. circonst. de temps Il y a eu un incendie dans cette maisonSN Compl. circonst. de lieu Je serai en retard à cause dune grèveSN Compl. circonst. de cause Je tattendrai avec une certaine impatienceSN Compl. circonst. de manière Jassisterai à ton mariage malgré la grèveSN Compl. circonst. dopposition

53 Chapitre 6 Les syntagmes nominaux ayant la fonction complément circonstanciel 6.2Les fonctions compléments circonstanciel du SN Je partirai avant 6 heuresSN Compl. circonst. de temps Il y a eu un incendie dans cette maisonSN Compl. circonst. de lieu Je serai en retard à cause d une grèveSN Compl. circonst. de cause Je tattendrai avec une certaine impatienceSN Compl. circonst. de manière Jassisterai à ton mariage malgré la grèveSN Compl. circonst. dopposition etc. Dans ces exemples, le SN complément circonstanciel est introduit (on dit aussi « régi ») par une Préposition. Parfois (plus rarement) le SN Compl. circonst. nest introduit par aucune Préposition : Je nai pas pris de vacances lannée dernière : SN Compl. circonst. de temps Il y a des embouteillages avenue de lOpéra : SN Compl. circonst. de lieu

54 Chapitre 6 Les syntagmes nominaux ayant la fonction complément circonstanciel 6.3 Propriétés des SN complément circonstanciel Le SN complément circonstanciel précédé de la préposition qui le régit le plus souvent a les deux propriétés suivantes, en tant quajout : –la propriété de mobilité – la propriété de détachement

55 Chapitre 6 Les syntagmes nominaux ayant la fonction complément circonstanciel 6.3 Propriétés des SN complément circonstanciel En tant quajout, le SN complément circonstanciel précédé de la préposition qui le régit le plus souvent a les deux propriétés suivantes : – la propriété de mobilité – la propriété de détachement Exemples : Je partirai avant 6 heures Je partirai, avant 6 heures Avant 6 heures, je partirai

56 Chapitre 6 Les syntagmes nominaux ayant la fonction complément circonstanciel 6.3 Propriétés des SN complément circonstanciel En tant quajout, le SN complément circonstanciel précédé de la préposition qui le régit le plus souvent a les deux propriétés suivantes : – la propriété de mobilité – la propriété de détachement Le vérifier, sur les autres exemples suivants : Il y a eu un incendie dans cette maisonSN Compl. circonst. de lieu Je serai en retard à cause dune grèveSN Compl. circonst. de cause Je tattendrai avec une certaine impatienceSN Compl. circonst. de manière Jassisterai à ton mariage malgré la grèveSN Compl. circonst. dopposition

57 PARTIE II Chapitre 1 Déterminants et pronoms ce vs ceci ce … -ci vs celui-ci mon vs le mien quelques vs quelques-uns plusieurs vs plusieurs certains vs certains tous les vs tous

58 PARTIE II Chapitre 2 Pronoms personnels Variables en personne, genre, nombre, « cas » (fonctions) Déictiques : je, tu + nous « de majesté » + vous « de politesse » Anaphoriques Il, ils Cas de nous, vous

59 PARTIE II Chapitre 2 Pronoms possessifs Variables en personne, genre, nombre Déictiques : le mien, le tien etc. Anaphoriques le sien, les siens Cas de les nôtres, les vôtres

60 PARTIE II Chapitre 3 Pronoms démonstratifs Variables en genre et en nombre Déictiques ou anaphoriques Celui-ci, etc. Formes « neutres » : ceci, cela, ce, ça - Quest-ce que ceci : -Ceci nest pas une pomme -Cest une pomme

61 PARTIE II Chapitre 4 Pronoms indéfinis Quelque-uns, plusieurs, certains, la plupart, (tout) Ex : Certains laiment chaud (le café) Tout a une cause (dans la nature)

62 PARTIE II Chapitre 5 Déterminants, pronoms et adverbes interrogatifs Déterminants interrogatifs (variables en genre et en nombre) Quel garçon accepte ce travail ? A quelle(s) fille(s) as-tu confié ce travail ? Pronoms interrogatifs : formes non « neutres » Qui a fait cela ? ; Qui regardes-tu ? Qui est-ce qui a fait cela ? Qui est-ce que tu as vu ? (variation selon la fonction) Pronoms interrogatifs : Formes « neutres » : Que fais-tu ? (vs Qui regardes-tu ?) Quest-ce que tu as vu ? (vs Qui est-ce que tu as vu ?) A quoi penses-tu ? Tu penses à quoi ? A quoi est-ce que tu penses ? Adverbes interrogatifs où, quand, comment, pourquoi, combien ; où est-que, quand est-ce que, etc.

63 PARTIE III LA PHRASE PASSIVE VOIX ACTIVE : [Cela] ne [te] concerne pas VOIX PASSIVE :[Tu] nes pas concerné par [cela] La grande majorité des verbes transitifs directs peuvent être passivés. Exemple de verbe transitif direct ne pouvant pas être passivé : [Cela] ne [te] regarde pas * [Tu] nes pas regardé par [cela]

64 PARTIE III LA PHRASE PASSIVE La phrase passive et son homologue active doivent faire lobjet dune analyse distincte Exemples : Tu nes pas concerné par cela Cela ne te concerne pas VOIX PASSIVE : [Tu ] pro.perso.sujet nes pas concerné par [cela] pro. démonst. compl. dagent VOIX ACTIVE : [Cela] pro.démonst. sujet ne [te] pro. perso. COD concerne pas Fonction du Groupe Prépositionnel introduit (régi) par la préposition par : complément dagent La grande majorité des verbes transitifs directs peuvent être passivés. Exemple de verbe transitif direct ne pouvant pas être passivé : [Cela] ne [te] regarde pas * [Tu] nes pas regardé par [cela]

65 PARTIE IV QUELQUES VARIANTES DE LA PHRASE DECLARATIVE

66 PARTIE IV Chapitre 1 : La phrase interrogative Interrogation directe totale Est-ce que tu vas bien ? (utilisation de ladverbe interrogatif est-ce que + prosodie) Vas-tu bien ? (postposition du sujet + prosodie) Tu vas bien ?(phrase déclarative + prosodie) Est-ce que Paul va bien ? (utilisation de ladverbe interrogatif est-ce que + prosodie) Paul va-t-il bien ?(reprise du GN sujet par le pronom personnel il postposé) Paul va bien ?(phrase déclarative + prosodie) Interrogation directe partielle : utilisation des PRO, DET et ADV interrogatifs Qui as-tu rencontré ? Qui est-ce que tu as rencontré ? Quel légume as-tu choisi ? Tu as choisi quel légume ? Pourquoi as-tu choisi ce légume ? Pourquoi est-ce que tu as choisi ce légume ? Qui Paul a-t-il rencontré ? Quel légume Paul a-t-il choisi ? Pourquoi Paul a-t-il choisi ce légume ?

67 PARTIE IV Chapitre 1 (suite) a) Rappel : La Proposition subordonnée interrogative (= introduite par un mot interr.) (1)[Je] [te] demande [quel légume tu as choisi] Prop. Sub. interr. ; COD du verbe demander (2)[J] ignore [quel légume tu as choisi] Prop. Sub. interr. ; COD du verbe ignorer Lexemple (2) montre que la proposition subordonnée interrogative peut être le complément dun verbe qui nest pas un verbe de « questionnement ». Quand la proposition subordonnée interrogative est le complément dun verbe de questionnement (cf. exemple (1)), elle est un cas particulier du style indirect (ou discours indirect).

68 PARTIE IV Chapitre 1 (suite) a) Rappel : La Proposition subordonnée interrogative (= introduite par un mot interr.) (1)[Je] [te] demande[quel légume tu as choisi] Prop. Sub. interr. ; COD du verbe demander (2)[J] ignore[quel légume tu as choisi] Prop. Sub. interr. ; COD du verbe ignorer Lexemple (2) montre que la proposition subordonnée interrogative peut être le complément dun verbe qui nest pas un verbe de « questionnement ». Quand la proposition subordonnée interrogative est le complément dun verbe de questionnement (cf. exemple (1)), elle est un cas particulier du style indirect (ou discours indirect). b) Exemple danalyse. Sujet : analyser le COD dans la phrase (1) La phrase interrogative peut faire lobjet dune analyse syntaxique directe (sans passer par la phrase déclarative homologue). Analyse. La proposition subordonnée « quel légume tu as choisi » est une proposition subordonnée interrogative. Sa fonction est dêtre le COD du verbe « demander ». Analysons- la. Le verbe choisir a pour sujet le pronom personnel « tu » et pour COD le GN « quel légume ». La tête de ce GN est accompagnée du déterminant interrogatif « quel ».

69 PARTIE IV Chapitre 2 : LA PHRASE INJONCTIVE (Expression de lordre, de la recommandation etc.) Usage de limpératif (3 personnes seulement, absence du sujet) (Pars, partons, partez) à la campagne ! Lexpression de linjonction à la 3 ème personne du singulier : que + verbe au subjonctif Que les enfants partent à la campagne !

70 PARTIE V Quelques variantes de mise en relief

71 Exemple dune variante (ou transformation) de mise en relief (1)aCe nest pas Marie qui est la cousine de Pierre On ne peut pas faire une analyse syntaxique directe des variantes de mise en relief. Sagissant de la phrase (1), on ne peut que la mettre en relation avec la forme de phrase dont elle est dérivée, à savoir : (1)b Marie nest pas la cousine de Pierre Analyse de (1)b : [Marie]GN sujet (nom propre) nest pas [la cousine de Pierre]GN attribut du Nom propre sujet « Marie » (« ne … pas » : ADV de négation) ; « être » = copule (verbe support)

72 PARTIE V Quelques variantes de mise en relief Un phrase interrogative peut faire lobjet dune transformation de mise en relief (1)a Est-ce que Marie est mariée ? (1)bEst-ce quelle est mariée, Marie ? La phrase (1)b ne peut pas faire lobjet dune analyse syntaxique directe. On la décrira comme une phrase dérivée (par « dislocation droite ») de la phrase interrogative (1)a, laquelle peut être analysée directement (cest-à-dire indépendamment de la phase déclarative homologue « Marie est mariée »).

73 PARTIE V Chapitre 1 : Lextraction On utilise le morphème discontinu cest … qu- Effet de mise en contraste. [Paul] a épousé [Marie] Extraction du GN sujet : Cest Paul qu-i a épousé Marie (ss-entendu : « et non pas qq dautre ») Extraction du GN COD : Cest Marie qu-e Paul a épousée (ss-entendu : « et non pas qq dautre ») [Paul] a parlé à [Marie] Extraction du GN COI : Cest à Marie qu-e Paul a parlé (ss-entendu : « et non pas à qq dautre »)

74 PARTIE V Chapitre 1 : Lextraction On utilise le morphème discontinu cest … qu- Effet de mise en contraste [Paul] a épousé [Marie] Extraction du GN sujet : Cest Paul qu-i a épousé Marie (ss-entendu : « et non pas qq dautre ») Extraction du GN COD : Cest Marie qu-e Paul a épousée (ss-entendu : « et non pas qq dautre ») [Paul] a parlé à [Marie] Extraction du GN COI : Cest à Marie qu-e Paul a parlé (ss-entendu : « et non pas à qq dautre »)

75 PARTIE V Chapitre 1 : Lextraction On utilise le morphème discontinu cest … qu- Effet de mise en contraste [Paul] a épousé [Marie] Extraction du GN sujet : Cest Paul qu-i a épousé Marie (ss-entendu : « et non pas qq dautre ») Extraction du GN COD : Cest Marie qu-e Paul a épousée (ss-entendu : « et non pas qq dautre ») [Paul] a parlé à [Marie] Extraction du GN COI : Cest à Marie qu-e Paul a parlé (ss-entendu : « et non pas à qq dautre ») Exemple danalyse. Analyser la phrase Cest à Marie que Paul a parlé. Analyse : La phrase « Cest à Marie que Paul a parlé » est le résultat dune opération dextraction du COI, à partir de la phrase « Paul a parlé à Marie ». Le verbe de cette phrase est parler. Son sujet est le nom propre « Paul », et son COI est le nom propre « Marie ».

76 PARTIE V Chapitre 2. La dislocation gauche a) Soit la phrase Paul a épousé Marie Analyse : [Paul] a épousé [Marie] Dislocation gauche du GN sujet : Paul, il a épousé Marie Dislocation gauche du GN COD : Marie, Paul la épousée b) Soit la phrase Paul a parlé à Marie Analyse : [ Paul] a parlé à [Marie] Dislocation gauche du GN COI : Marie, Paul lui a parlé c) Exemple danalyse. Sujet : Analyser la phrase Marie, Paul lui a parlé. Analyse : La phrase « Marie, Paul lui a parlé » est le résultat dune opération de dislocation gauche du COI, à partir de la phrase « Paul a parlé à Marie ». Le verbe de cette phrase est parler. Son sujet est le nom propre « Paul », et son COI est le nom propre « Marie ».

77 PARTIE V Chapitre 3 : La dislocation droite a) Soit la phrase Paul a épousé Marie Analyse : [Paul] a épousé [Marie] Dislocation droite du GN sujet : Il a épousé Marie, Paul Dislocation droite du GN COD : Paul la épousée, Marie b) Soit la phrase Paul a parlé à Marie Analyse : [Paul] a parlé à [Marie] Dislocation droite du GN COI (la grammaticalité de cette opération est contestée par certains) Paul lui a parlé, à Marie c) Exemple danalyse. Sujet : Analyser la phrase Il a épousé Marie, Paul Analyse : La phrase « Il a épousé Marie, Paul » est le résultat dune opération de dislocation droite du sujet, à partir de la phrase « Paul a épousé Marie ». Le verbe de cette phrase est épouser. Son sujet est le nom propre « Paul », et son COD est le nom propre « Marie ».


Télécharger ppt "PARTIE I Chapitre 1 NOTION DAJOUT Au S1, on a étudié essentiellement la phrase élémentaire, composée dun prédicat (typiquement un verbe non auxiliaire)"

Présentations similaires


Annonces Google