La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Perspectives théoriques (retour) Développement social (famille) Développement social (pairs) Développement de la personnalité et du concept de soi Développement.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Perspectives théoriques (retour) Développement social (famille) Développement social (pairs) Développement de la personnalité et du concept de soi Développement."— Transcription de la présentation:

1

2 Perspectives théoriques (retour) Développement social (famille) Développement social (pairs) Développement de la personnalité et du concept de soi Développement de lidentité sexuée

3 Perspective psychanalytique

4 Freud et le développement psychosexuel Stades anal Zones érogènes: lanus Enjeu du stade anal: Apprentissage de la propreté Fixation: Propreté excessive ou malpropreté extrême, économie, obstination 152

5 Freud et le développement psychosexuel Stades phallique Zones érogènes: les parties génitales Enjeu du stade phallique: Identification au parent du même sexe Fixation: Personnalité caractérisée par la vanité et linsouciance, ou linverse 152 Complexe dOedipe

6 Erikson et le développement psychosocial Stade 2: Autonomie vs honte et doute Question centrale: Puis-je faire les choses par moi- même ou dois-je toujours compter sur les autres? Force adaptative: Volonté, recherche déquilibre entre autonomie et doute 152

7 Erikson et le développement psychosocial Stade 3: Initiative vs culpabilité Question centrale: Suis-je bon ou mauvais? Force adaptative: Le but 152

8 Perspectives théoriques (retour) Développement social (famille) Développement social (pairs) Développement de la personnalité et du concept de soi Développement de lidentité sexuée

9 Évolution de lattachement Fonctionnement de la famille Styles parentaux Structure familiale

10 Attachement Comportements dattachement et recherche de contact La figure dattachement est la base de sécurité Anxiété de séparation Attachement sécurisant = meilleur attachement possible 103

11 Évolution Diminution des comportements dattachement Réorientation des relations Partenariat rectifié Généralisation du modèle interne 156

12 Évolution de lattachement Fonctionnement de la famille Styles parentaux Structure familiale

13 Déterminants du fonctionnement de la famille Chaleur et affection Encadrement Attentes selon lâge Qualité de la communication 157

14 Chaleur et affection Attachement plus sécurisant Plus grande estime de soi Plus ouverts, réceptifs, altruistes Quotient intellectuel (QI) plus élevé durant lenfance Moins de risque de comportements délinquants à ladolescence 157

15 Encadrement Clarté et fermeté des règles Moins enclins à la désobéissance et à la rébellion Plus compétents et plus sûrs deux Moins agressifs Structure ne doit pas être trop répressive 157

16 Attentes selon lâge Bonnes exigences des parents quant à la maturité de leur enfant Meilleure estime de soi Plus altruistes Moins agressifs 157

17 Qualité de la communication Communication ouverte Écouter lenfant Lui faire sentir que ses idées sont valables Plus grande maturité sociale et affective 157

18 Évolution de lattachement Fonctionnement de la famille Styles parentaux Structure familiale

19 DémocratiqueAutoritaire PermissifDésengagé Degré dacceptation Élevé Faible Degré dexigence Faible Élevé 158

20 Style démocratique Fondé sur la réciprocité Beaucoup dattentes, dencadrement, daffection et de communication Meilleure estime de soi et confiance en soi Plus indépendants Visent la réussite scolaire, donc meilleures notes 158

21 DémocratiqueAutoritaire PermissifDésengagé Degré dacceptation Élevé Faible Degré dexigence Faible Élevé 158

22 Style autoritaire Fondé sur le pouvoir Beaucoup dattentes et dencadrement, peu daffection et de communication Moins bons résultats scolaires Estime de soi plus faible, renfermés Moins bonnes habiletés sociales, agressivité 158

23 DémocratiqueAutoritaire PermissifDésengagé Degré dacceptation Élevé Faible Degré dexigence Faible Élevé 158

24 Style permissif Indulgent Moins bonne réussite scolaire Enclins à lagressivité Manque de maturité, moins indépendants Assument moins de responsabilités 158

25 DémocratiqueAutoritaire PermissifDésengagé Degré dacceptation Élevé Faible Degré dexigence Faible Élevé 158

26 Style désengagé Négligent Pas de lien profond entre le parent et son enfant Relations sociales problématiques Comportements impulsifs et antisociaux Faible intérêt pour la réussite scolaire 158

27 Évolution de lattachement Fonctionnement de la famille Styles parentaux Structure familiale

28 Familles biparentales Familles monoparentales Familles atypiques 159

29 Familles biparentales Mariage et union libre Plus positif pour les couples mariés quen union libre Plus de stabilité, moins de pauvreté Niveau dengagement élevé des parents et moins de stress 159

30 Familles monoparentales Généralement mère seule, divorcée Plus de pauvreté Plus de problèmes comportementaux et relationnels Moins de réussite scolaire Plus de risque de délits violents et de grossesse adolescente Importance de la famille étendue 159

31 Familles atypiques Grands-parents comme parents Anxiété et dépression chez les grands-parents Réponse aux problèmes des enfants sensiblement la même pour les grands-mères que pour les parents 160

32 Familles atypiques Famille homoparentale Un parent ou les deux sont homosexuels Les enfants adoptent plus lidentité homosexuelle que dans les familles hétérosexuelles Pas de différence particulière quant au développement cognitif et social 160

33 Divorce 38% au Canada, 50% au Québec Traumatisant, effets négatifs indéniables Possibilité de tristesse, danxiété et de regret Déclin des résultats scolaires dans les années qui suivent la séparation Plus agressifs, défiants, négatifs, dépressifs Entre 0 et 5 ans: effets plus graves Adolescence: Plus de risque de comportements criminels 161

34 Perspectives théoriques (retour) Développement social (famille) Développement social (pairs) Développement de la personnalité et du concept de soi Développement de lidentité sexuée

35 Relations avec les autres enfants Agressivité Comportements prosociaux

36 Modèle des relations sociales de Hartup Relations verticales (complémentaires) Attachement à une personne qui possède des connaissances et un pouvoir social supérieurs aux siens, comme un parent, un éducateur ou encore un frère ou une sœur Comportement différent des deux individus Relations réciproques (horizontales) Relations avec des enfants dà peu près son âge et dont les connaissances et le pouvoir social sont équivalents aux siens Le comportement des partenaires est du même ordre et ceux-ci coopèrent souvent pour accomplir une tâche 162

37 Acquisition des habiletés sociales par le jeu Jeu solitaire (tout âge) Jeu parallèle (14-18 mois) Jeu associatif (vers 18 mois) Jeu coopératif (3-4 ans) 163

38 Premières amitiés La formation dun lien amical est lun des principaux changements dans les rapports sociaux à lâge préscolaire Ami: même âge, même sexe, caractéristiques similaires À partir de 18 mois: Manifestation dune préférence marquée et durable pour un enfant en particulier 3 ans: Compagnon de jeu stable 4 ans: Passent plus de 30% de leur temps avec leur ami préféré 164

39 Relations avec les autres enfants Agressivité Comportements prosociaux

40 Agression Comportement manifestement intentionnel qui vise à blesser autrui ou à abîmer un objet Les psychologues distinguent lagression, dont lintention est de blesser lautre, du geste accidentel qui blesse lautre dans une bataille amicale 164

41 De lagression physique à lagression verbale Premier changement Vers 2-3 ans: Agressivité physique en réponse à la frustration Progrès des habiletés langagières Moquerie, crier des noms, rébellion envers les parents 164

42 Hiérarchie de dominance Émergence dun ordre hiérarchique Les groupes sorganisent selon une hiérarchie très claire de meneurs et de suiveurs Réduction du nombre dagressions physiques réelles 164

43 De lagression instrumentale à lagression hostile Deuxième changement Agression instrumentale Comportement agressif visant lobtention ou la destruction dun objet Agression hostile Comportement agressif visant à blesser, physiquement ou psychologiquement, une personne, à la dominer ou à lui nuire 165

44 Hypothèses explicatives de lagressivité Dollard et al., 1939 Une agression était toujours précédée dune frustration et que la frustration était toujours suivie dune agression Généralisation abusive Renforcement Obtention de lobjet convoité = renforcement Parents qui cèdent aux crises des enfants = renforcement Contribue à ancrer un modèle dagression et de défiance 165

45 Hypothèses explicatives de lagressivité Bandura Apprentissage des comportements agressifs par observation Personnes, personnage de dessin animé, médias Agressivité des parents = apprennent que lagression est un moyen acceptable de résoudre des problèmes Châtiment corporel amène plus dagressivité chez les enfants 165

46 Agressivité caractérielle Généralement, lagressivité tend à diminuer au cours de lâge préscolaire Chez certains, toutefois, le modèle agressif typique du début de lenfance devient littéralement un mode de vie Pourrait avoir une base génétique ou environnementale Le manque daffection et les mesures coercitives favorisent lagressivité caractérielle 165

47 Relations avec les autres enfants Agressivité Comportements prosociaux

48 Comportement prosocial Comportement opportun, constructif et utile Exemples: Altruisme, empathie, serviabilité, attendre son tour, etc. Différences individuelles dans leur évolution Laltruisme est un comportement intentionnel qui évolue avec lâge Exemple: prêter ses jouets, aider celui qui sest blessé, consoler quelquun qui pleure, etc. Une bonne régulation des émotions favorise lempathie et laltruisme 167

49 Perspectives théoriques (retour) Développement social (famille) Développement social (pairs) Développement de la personnalité et du concept de soi Développement de lidentité sexuée

50 Du tempérament à la personnalité Évolution du concept de soi

51 Tempérament + Environnement + Concept de soi = Personnalité La plupart des psychologues du développement voient le tempérament comme la base de la personnalité La personnalité est la combinaison du tempérament de lenfant et des connaissances quils acquiert Le tempérament inné ne dicte pas nécessairement la personnalité de lenfant 168

52 Du tempérament à la personnalité Évolution du concept de soi

53 Moi objectif (catégoriel) Peut généralement donner une bonne description de lui-même Le concept de soi se focalise encore sur des caractéristiques visibles Moi émotionnel Bonne régulation des émotions a plusieurs conséquences positives Plus populaire et empathique Respect des règles morales Meilleur raisonnement sur le bien et le mal 168

54 Moi social Conscience accrue dêtre un acteur du grand jeu social Saisit peu à peu sa place dans le réseau des rôles sociaux et familiaux Moi sexué Lâge préscolaire est déterminant en ce qui concerne le développement du moi sexué, et plus précisément du concept de genre 170

55 Perspectives théoriques (retour) Développement social (famille) Développement social (pairs) Développement de la personnalité et du concept de soi Développement de lidentité sexuée

56 Développement du concept de genre Connaissance des rôles sexués Émergence des comportements stéréotypés

57 Identité de genre Capacité de lenfant détiqueter correctement son propre sexe biologique et celui des autres Stabilité du genre Lenfant comprend que le sexe dune personne est une caractéristique stable dans le temps Constance du genre Lenfant comprend que le sexe ne change pas quelles que soient les circonstances et quil est déterminé par des critères biologiques 171

58 Développement du concept de genre Connaissance des rôles sexués Émergence des comportements stéréotypés

59 Comprendre quon reste un garçon ou une fille est une chose, apprendre les stéréotypes et les rôles qui se rattachent à cette étiquette en est une autre Ces stéréotypes sapprennent très tôt dans la vie À 2 ans: Associent déjà certaines tâches et certains bien aux hommes et aux femmes À 3-4 ans: Peuvent assigner à chaque sexe des emplois, des activités et des jouets stéréotypés 171

60 4 ans: Lenfant pourra définir les rôles sexués selon les compétences 5 ans: Lenfant commence à associer certains traits de personnalité aux hommes ou aux femmes 5-6 ans: Quête dune règle dictant la conduite appropriée pour chaque sexe Avec lâge, il comprend quil sagit plutôt de conventions sociales que de règles 171

61 Développement du concept de genre Connaissance des rôles sexués Émergence des comportements stéréotypés

62 Explications environnementales Lapparition des comportements stéréotypés précède la formation des idées sur les rôles sexués Préférence pour des jouets stéréotypés avant de pouvoir déterminer correctement leur propre sexe Préférence pour les camarades de même sexe avant davoir acquis la stabilité du genre Les plus vieux montrent aux plus jeunes comment être un garçon ou une fille 172

63 Comportement sexuel croisé Comportements atypiques pour un individu dun sexe donné et typique pour lautre sexe Mieux tolérés chez les filles que chez les garçons 173

64 Explication biologique Hypothèse hormonale Exposition importante à la testostérone chez les filles Échecs des réassignations de sexe 173

65 MON BLOG!


Télécharger ppt "Perspectives théoriques (retour) Développement social (famille) Développement social (pairs) Développement de la personnalité et du concept de soi Développement."

Présentations similaires


Annonces Google