La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Economie dEntreprise Séquence 9: La Théorie évolutionniste de lentreprise USJ, FSE, L2 Dr Thierry LEVY-TADJINE, HDR Professeur à lUniversité St Joseph.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Economie dEntreprise Séquence 9: La Théorie évolutionniste de lentreprise USJ, FSE, L2 Dr Thierry LEVY-TADJINE, HDR Professeur à lUniversité St Joseph."— Transcription de la présentation:

1 Economie dEntreprise Séquence 9: La Théorie évolutionniste de lentreprise USJ, FSE, L2 Dr Thierry LEVY-TADJINE, HDR Professeur à lUniversité St Joseph (FSE). Membre du Laboratoire ICI - Université de Bretagne Occidentale.

2 NELSON et WINTER, 1982, An evolutionary theory of Economic change, Ce que vous en avez perçu en lisant larticle de ARENA et LAZARIC (2003) ? Vos questions ?

3 NELSON et WINTER, 1982, An evolutionary theory of Economic change, Objectifs des auteurs: Offrir une analyse des changements technologiques et dynamiques économiques en rupture avec les explications «orthodoxes» mais avec un ancrage dans lIndividualisme Méthodologique… Trois grandes influences mises en cohérence : 1. Herbert SIMON et la rationalité limitée 2. Analogie avec l évolutionnisme biologique 3. Travaux de Joseph SCHUMPETER.

4 NELSON et WINTER, 1982, An evolutionary theory of Economic change, 1. Pas de comportement maximisateur de lentreprise; Hypothèses de rationalité limitée et de comportement adaptatif (apprentissage adaptatif) (ARENA et al. Pp et ) 2. Lévolution (vie/mort…) de chaque organisme (entreprise) est déterminée –par son histoire, par ses gènes (routines organisationnelles), et par –ses apprentissages (mutation des gènes/ modification des routines) (ARENA et al., p ) 3. Linnovation est un processus de sélection (naturelle) des firmes… (et privilégie les concentrations et les grandes firmes) (ARENA et al., p. 336)

5 NELSON et WINTER, 1982, An evolutionary theory of Economic change, * Une première définition de lentreprise (évolutionniste) Lentreprise = système adaptatif (via ses « routines ») dont le comportement présent est le résultat de lensemble de son histoire passée. -Dépendance du sentier (Path Dependancy), thème récurrent des travaux évolutionnistes… -cf Brian ARTHUR et les effets de lock-in (auto-renforcements) technologiques (Ex. BETAMAX vs VHS).

6 Richard NELSON, Sydney WINTER, 1982, Lentreprise comme ensemble de routines Lentreprise est composée dindividus qui possèdent des compétences ou des sous-compétences implicites ou articulées (ARENA et al., p ) qui, si elles sont coordonnées, (sous formes de « routines organisationnelles ») peuvent constituer la mémoire de lorganisation.

7 Richard NELSON, Sydney WINTER, 1982, Lentreprise comme ensemble de routines Les routines sont tout dabord définies comme la mémoire organisationnelles de la firme, qui possède une collection de « mémoires formelles » a travers des documents, des archives et des artefacts, mais aussi des compétences individuelles (NELSON et WINTER, 1982, p.99; ARENA et al., p. 347)… Les routines sont donc a la fois, lensemble des connaissances et compétences des membres mais aussi la mise en œuvre de ces dernières…. (op. cit.) Echos managériaux modernes: -Le Knowledge- Management et –la notion dOrganisation Apprenante..

8 Lentreprise comme ensemble de routines VS le KM KM: -Un ensemble de pratiques et doutils visant à lidentification, à lextraction, au partage, au transfert et à la création de connaissances (et de compétences ?) afin de faire de la connaissance, une source davantage compétitif pour lentreprise. -Concrètement (HANSEN, NORIA, TIERNEY, 1999, :Whats your strategy for Management Knowledge?, Harvard Business Review, March-April), 2 orientations: -orientation informatique (archivage et modélisation des connaissances dans les systèmes dinformation: bases de données, formalisation des connaissances…) -orientation vers lhumain: permettre la mise en réseau (intranet), la création de communautés de pratiques et de communautés épistémiques: partage de savoirs…..

9 Enjeu du KM (et de la gestion des « routines organisationnelles »).

10 Perspectives théoriques voisines La théorie de la légitimité organisationnelle… DI-MAGGIO et POWELL (1984). Leur questionnement: Pourquoi dans un secteur donné, les organisations deviennent-elles similaires ? Ils parlent disomorphisme. Eléments de Réponses: 1. Il existe des procédures qui poussent vers luniformisation (la bureaucratie au sens de Max Weber; les normes ISO…) 2. La concurrence (qui conduit a limitation des « bonnes » pratiques…) 3. Des facteurs institutionnels… Lentreprise se modifie pour sadapter à son environnement (Thèse évolutionniste).


Télécharger ppt "Economie dEntreprise Séquence 9: La Théorie évolutionniste de lentreprise USJ, FSE, L2 Dr Thierry LEVY-TADJINE, HDR Professeur à lUniversité St Joseph."

Présentations similaires


Annonces Google