La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

JL GUEGUEN CPC Pontivy1 ENSEIGNER LA COMPREHENSION EN LECTURE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "JL GUEGUEN CPC Pontivy1 ENSEIGNER LA COMPREHENSION EN LECTURE."— Transcription de la présentation:

1 JL GUEGUEN CPC Pontivy1 ENSEIGNER LA COMPREHENSION EN LECTURE

2 2 En lecture, quels sont les items du Livret Personnel de Compétences et des Programmes 2008?

3 3 Items du LPC CE1 : - lire seul, à haute voix, un texte comprenant des mots connus et inconnus - lire seul et écouter lire des textes du patrimoine et des oeuvres intégrales de la littérature de jeunesse, adaptés à son âge ; - lire seul et comprendre un énoncé, une consigne simple ; - dégager le thème dun paragraphe ou dun texte court - Lire silencieusement un texte en déchiffrant les mots inconnus et manifester sa compréhension dans un résumé, une reformulation, des réponses à des questions. Items de compétences CE1 Programmes 2008 Lire silencieusement un énoncé, une consigne, et comprendre ce qui est attendu. Participer à une lecture dialoguée : articulation correcte, fluidité, respect de la ponctuation, intonation appropriée. Ecouter et lire des œuvres intégrales courtes ou de larges extraits dœuvres plus longues. Identifier les personnages, les événements et les circonstances temporelles et spatiales dun récit quon a lu. Comparer un texte nouvellement entendu ou lu avec un ou des textes connus (thèmes, personnages, événements, fins) Lire ou écouter lire des œuvres intégrales, notamment de littérature jeunesse et rendre compte de sa lecture

4 4 Items du LPC C3 / Items de compétences C3 Programmes Lire avec aisance (à haute voix, silencieusement) un texte - Lire seul des textes du patrimoine et des œuvres intégrales de la littérature de - jeunesse, adaptés à son âge - Lire seul et comprendre un énoncé, une consigne - Dégager le thème d'un texte Lire un texte documentaire, descriptif ou narratif, et restituer à loral ou par écrit lessentiel du texte (sujet du texte, objet de la description, trame de lhistoire, relations entre personnages…) Saisir latmosphère ou le ton dun texte descriptif, narratif, ou poétique, en sappuyant en particulier sur son vocabulaire - Repérer dans un texte des informations explicites Repérer dans un texte des informations explicites en sappuyant sur le titre, lorganisation, le vocabulaire Repérer dans un texte des informations explicites - Inférer des informations implicites Inférer de nouvelles informations (implicites) - Repérer les effets de choix formels Repérer les effets de choix formels (emploi de certains mots, utilisation dun niveau de langue bien caractérisé…)

5 5 - Utiliser ses connaissances pour réfléchir sur un texte, mieux le comprendre Reconnaître les marques de ponctuation Dans un récit, sappuyer : sur le repérage des différents termes désignant un personnage, sur les temps des verbes et sur les mots de liaison exprimant les relations temporelles pour comprendre avec précision la chronologie des évènements, sur les deux-points et guillemets pour repérer les paroles des personnages Dans un récit ou une description, sappuyer sur des mots de liaison qui marquent les relations spatiales et sur les compléments de lieu pour comprendre avec précision la configuration du lieu de laction ou du lieu décrit Sappuyer sur les mots de liaison et les expressions qui marquent les relations logiques pour comprendre avec précision lenchaînement dune action ou dun raisonnement Comprendre lusage de limparfait et du passé simple dans un récit, du présent dans un texte scientifique ou documentaire Adopter une stratégie pour parvenir à comprendre : repérer des mots inconnus et incompris, relire, questionner, recourir au dictionnaire, etc. - Effectuer, seul, des recherches dans des ouvrages documentaires (livres, produits multimédia) - Se repérer dans une bibliothèque…

6 6 Ce document powerpoint est basé sur les travaux de recherche de R.Goigoux, S. Cèbe, J.L. Thomazet et M. Fayol.

7 7 Ils ont inspiré ce travail du Groupe Départemental de Prévention de lIllettrisme - 36.

8 8 La compréhension, ça senseigne. En lecture,on se focalise souvent sur les aspects liés au code, la compréhension est moins étudiée, peu travaillée mais souvent évaluée.

9 9 Quest ce que la compréhension ? Cest une activité mentale de construction du sens qui peut sexercer dans tous les registres (oral, écrit, lecture dimages fixes ou mobiles). Ce processus se construit progressivement par lintégration de nouveaux éléments. Cette intégration se produit soit au niveau explicite (mise en relation directe des éléments) soit au niveau implicite (inférences).

10 10 Comprendre cest : - mobiliser des savoirs disponibles (liés au contenu du texte, maîtrise du lexique,…) - construire des références : anaphores pronominales, synonymiques,métaphoriques - construire de la cohérence (inférences, chronologie, personnages, évocation du contexte, éléments spatiaux, temporels, de causalité…) - interpréter un texte, des images (émission dhypothèses, idées essentielles, …)

11 11 La maîtrise de la totalité de ces dimensions est très difficile, le cumul des difficultés dépasse les capacités des élèves. Il est donc nécessaire de proposer un travail spécifique pour chacune des différentes composantes.

12 12 Les écueils à éviter R.Goigoux 6- Confusion sur la « construction » des apprentissages (dérive constructiviste) 1- Sous-estimation des difficultés de compréhension des élèves 2- Activités solitaires et autonomes trop précoces 3- Surabondance de tâches danticipation et dinvention 4- Survalorisation du questionnement au détriment de la reformulation 5- Multiplication des expériences littéraires

13 13 Lévolution de lenseignement de la compréhension Conception traditionnelle de la compréhension Conception contemporaine de la compréhension lecteurtexte lecteurtexte contexte -Connaissances -habiletés - contenu -Motivation -Aides -Conditions matérielles - Intention de lauteur - forme

14 14 Lenseignement explicite a pour objectif de : –rendre transparents les processus inclus dans la tâche de lecture –développer lautonomie du lecteur

15 15 La démarche retenue Le document a été conçu à partir de ces constats et propose des outils pour enseigner la compréhension. Ce travail ne se suffit pas à lui-même. Il doit être réinvesti dans la lecture dœuvres littéraires où il prendra tout son sens.

16 16 Présentation de loutil

17 17 Objectif Lobjectif général de ce document est daméliorer la compréhension des élèves en lecture. Comprendre un texte se traduit par lexécution possible dun ensemble de tâches(reformuler, synthétiser ou résumer, inférer, interpréter, questionner, contrôler). Ceci nécessite lutilisation de stratégies (prise dindices, utilisation de connaissances antérieures, association dinformations…).

18 18 Conception CE1 et Cycle 3 Le document comporte : - 2 séances préparatoires pour utiliser des stratégies de lecture - Une évaluation diagnostique - des ateliers (3 unités dentraînement de difficultés croissantes) visant à développer la prise de conscience de stratégies de lecture et des compétences impliquées dans la compréhension : repérer les connecteurs repérer les substituts faire des inférences retrouver les idées essentielles dun texte repérer les marques morphosyntaxiques formuler des hypothèses - des pistes dexploitation pour développer un travail de compréhension autour dun album pour le CE1

19 19 Ce que propose Je lis, je comprends cycle 3 : Des séances préparatoires fin septembre Une évaluation diagnostique en octobre Une analyse des résultats par le conseil de cycle Trois unités dateliers dentraînement Une évaluation finale en mai

20 20 Les champs ciblés par loutil 1. Les connecteurs Ce sont des mots appartenant principalement à trois catégories syntaxiques : les conjonctions et locutions conjonctives les prépositions et locutions prépositionnelles les adverbes et locutions adverbiales Ils établissent, entre les éléments reliés, une relation logique et une nuance de sens précise (opposition, cause, conséquence, temps,condition, comparaison, but,...).

21 21 2. Les substituts Ils appartiennent à 2 catégories : · les substituts grammaticaux : pronoms personnels, possessifs, démonstratifs, numéraux et cardinaux, interrogatifs et relatifs. · les substituts lexicaux : synonyme, périphrase, mot générique, mot de la même famille, mot qui résume…

22 22 3. Les inférences Faire une inférence, cest effectuer des liens entre les propositions, entre les phrases dun texte ou dun paragraphe. Cest raisonner pour trouver et comprendre une information qui n'est pas écrite dans le texte.

23 23 4. Les idées essentielles Retrouver les idées essentielles, cest saisir le sens global dun texte ou dun paragraphe pour se construire une image mentale de la situation.

24 24 5. Les marques morphosyntaxiques Cest récupérer les indices de genre, nombre … pour favoriser la compréhension.

25 25 6. Les hypothèses Une hypothèse est une proposition que lon énonce sans laffirmer ou la nier. Elle peut être étudiée, confrontée, discutée par les lecteurs.

26 26 Conseils pratiques Les 3 unités des ateliers ont été conçues comme des moments dentraînement systématique dont la pratique régulière permettra de développer les compétences ciblées. Ils sont un lieu déchanges, de réflexion et de confrontation des idées où lerreur aura un caractère instructif et devra être une étape dans lacquisition de la connaissance.

27 27 Les consignes des exercices peuvent faire lobjet dune adaptation par lenseignant en fonction du public auquel elles sont destinées. De même, pour éviter lobstacle du déchiffrage, lenseignant appréciera lutilité ou non de la lecture magistrale des textes mais il lui sera indispensable de lever les difficultés liées au lexique utilisé dans les exercices.

28 28 Au cycle 3, chacune des 3 unités se terminent par une séance de réinvestissement qui permet aux élèves de mettre en œuvre, dans un seul texte, les compétences de tous les champs travaillés.

29 29 Au-delà de ces séances dentraînement systématique, il sera nécessaire deffectuer le transfert des compétences travaillées sur des lectures dœuvres intégrales en sappuyant sur les ouvrages de la liste de références des oeuvres de littérature de jeunesse du ministère

30 30 Il ne faudra, en outre, pas omettre de travailler les autres champs de la lecture (reconnaissance des mots, lecture à haute voix,…) et dutiliser les compétences acquises dans la lecture des textes dans toutes les disciplines.

31 31 1.QUEST-CE QUE COMPRENDRE ? « Lactivité de compréhension est une activité complexe qui senvisage dans une activité de résolution de problème au cours de laquelle le lecteur construit progressivement une représentation. » M. Fayol, Aider les élèves à comprendre

32 32 « Comprendre cest construire une représentation qui intègre, en un tout cohérent, les informations lues, quelles apparaissent de façon explicite ou quelles demandent un travail délaboration impliquant les connaissances du lecteur. Le lecteur met en oeuvre : dune part des traitements stratégiques et dautre part des procédures de contrôle qui lui permettent de détecter ses éventuelles erreurs. » Emmanuel SYLVESTRE, Laurent LIMA et Maryse BIANCO Laboratoire des Sciences de l'Education, UPMF et IUFM de Grenoble

33 33 Apprendre à comprendre Pour comprendre, l'enfant doit être actif, or beaucoup d'enfants sont passifs pendant la lecture. Les faibles compreneurs construisent des modèles mentaux de la situation souvent partiels, non intégrés dans un modèle général.Cela est dû à une passivité particulière devant le texte. Ils ne font pas de retours en arrière. Ils ne relisent pas. Ils ne s'arrêtent pas quand ils ne comprennent pas. Ils ne savent pas quand faire des inférences. C'est dû à une difficulté pour évaluer et réguler leur compréhension. En particulier ils détectent moins les incohérences, les contradictions En particulier ils détectent moins les incohérences, les contradictions.

34 34 La lecture est une activité complexe reconnaissance des mots lecture par groupe de mots microsélection (idée principale de la phrase) utilisation des substituts utilisation des connecteurs marques morphosyntaxiques inférences Identification des idées principales résumé utilisation de la structure du texte formulation dhypothèses imagerie mentale réponse affective lien avec les connaissances raisonnement identification de la perte de compréhension réparation de la perte de compréhension Microprocessus Processus dintégration Macro processus Processus délaboration Processus métacognitifs niveau de la phraseentre les phrases niveau du texte

35 35 LENSEIGNEMENT EXPLICITE UNE STRATEGIE DENSEIGNEMENT POUR. DEVELOPPER LA COMPREHENSION Lenseignement explicite en lecture a pour objet denseigner les stratégies de compréhension. Exemples : trouver le sens des mots à laide du contexte, dégager les idées importantes dun texte, identifier les différents personnages…

36 36 Je définis la stratégie à enseigner. Je donne un exemple et un contre- exemple de la stratégie. Je formule la définition de la stratégie avec les élèves. Je lécris sur un affichage.

37 37 Jenseigne la stratégie: Modélisation Je me présente comme modèle aux élèves. Jexplique verbalement comment je procède pour utiliser la stratégie. Je formule les étapes de la démarche avec les élèves. Je les écris sur un affichage.

38 38 Pratique guidée et pratique coopérative Je guide lélève qui utilise la stratégie. Je laide à mettre en place la pratique. Je diminue progressivement mon aide en donnant des indices, des rappels. Jinvite lélève à utiliser la stratégie avec un ou une autre élève.

39 39 Pratique autonome Je favorise lautonomie de lélève qui utilise la stratégie. Jinvite lélève à expliquer sa démarche : « Comment as-tu fait pour appliquer la stratégie ? La stratégie est-elle efficace ? »

40 40 Je précise le moment de lutilisation de la stratégie et dans quelle condition la réutiliser Je précise à quel moment du processus de lecture (avant, pendant ou après) la stratégie doit être utilisée. Je précise à quel moment et dans quelle situation elle peut-être réutilisée.

41 41 Des séances préparatoires

42 42 CM1 Danny Boodmann Cest un marin appelé Danny Boodmann qui lavait trouvé. Il le trouva un matin alors que tout le monde était déjà descendu du bateau. Il le trouva dans une boîte en carton. Il devait avoir dans les dix jours, pas beaucoup plus. Il ne pleurait même pas, il restait là, sans faire de bruit, les yeux ouverts, dans sa grande boîte. Quelquun lavait laissé là, sur le piano; Le vieux Boodmann chercha un papier pour savoir sil avait un nom, une adresse, mais il ne trouva rien. Il prit le nouveau-né dans ses bras : cet enfant, on lavait laissé là, pour lui. Il en était sûr. Alors il lui donna un nom, Boodmann, et un prénom : « Citron » parce que, sur la boîte en carton, il y avait un dessin de citron.

43 43 Phase 1: présentation de la démarche ( collectif ) Phase 2 : lecture du texte des questions, des réponses ( collectif ) Phase 3 : recherche des indices ( travail individuel ) Phase 4 : explicitation des procédures ( collectif ) Phase 5 : théorisation collective ( aide étroite de lenseignant )

44 44 Où Danny Boodmann trouve-t-il le bébé ? …dans une boîte en carton, sur le piano. Quel âge a le bébé ? Il a dix jours. Quel est le métier de Danny Boodmann ? Il est marin. Quand trouve-t-il le bébé ? Il le trouve le matin. Pourquoi Danny Boodmann cherche-t-il un papier ? Il veut connaître le nom du bébé. A ton avis, est-ce que le capitaine du bateau est là ? Non, il nest pas là.

45 45

46 46

47 47 Bryan CM1 Ce matin, nous avons accueilli dans la classe un nouveau camarade. François lui a demandé son nom. Le nouveau a dit avec un drôle daccent « Bryan ». Il connaît mal notre langue car il nest en France que depuis une semaine. Il comprend les explications du maître et peut parfois faire les problèmes, mais il est incapable de suivre la dictée. Il rit avec nous de bon cœur des fautes quil fait en parlant. Il chante très bien et nous a promis de nous apporter demain des photos de sa ville natale. Construite au bord de la Tamise, elle est connue dans le monde entier pour ses bus rouges à deux étages et Big Ben la grosse cloche qui carillonne les heures. De nombreux touristes sy pressent pour visiter le palais de la reine. Comment sappelle le nouveau camarade ? Doù vient-il ? Depuis quand suit-il cette classe ? Quel est lexercice le plus difficile pour lui ? Pourquoi a-t-il des difficultés en dictée ? En quoi est-il très bon ?

48 48 Evaluation diagnostique

49 49

50 50

51 51 Evaluation CE2 en lecture 2 Balthazar et la pierre de lune A la demande dun magicien, Balthazar descendit dans une grotte pour aller chercher une pierre de lune. Mais, au moment de remonter, Balthazar refusa de la donner au magicien. Celui-ci entra alors dans une furie épouvantable et se mit à hurler. La paroi qui servait à fermer la grotte se remit delle-même à sa place dès quil eut prononcé des paroles magiques. Balthazar resta deux jours sans manger et sans boire. Le troisième jour enfin, désespéré, il frotta, sans y penser, la bague que le magicien lui avait donnée et dont il ne connaissait pas le pouvoir. Aussitôt, au milieu dun nuage de poussière dor, Balthazar entendit : « Que veux-tu ? Nous voici prêtes à exaucer tous tes vœux. »

52 52 La phrase ci-dessous comporte deux parties correspondant chacune à une action. Numérote les actions dans lordre où elles se passent. « La paroi qui servait à fermer la grotte se remit delle-même à sa place dès quil eut prononcé des paroles magiques. » La paroi qui sert à fermer la grotte se remet en place. Le magicien prononce des paroles magiques. Quels sont les mots de la phrase qui tont permis de répondre ? …………………………………………………………………………… Relie les personnages et les phrases qui leur correspondent. Les voix Il frotta la bague. Balthazar Celui-ci entra dans une furie. Le magicien … se remit delle-même à sa place. La paroi Nous voici prêtres à exaucer tes voeux

53 53 A quel moment Balthazar entend-il des voix ? Balthazar entend des voix quand : il est allé chercher la pierre de lune. il a frotté la bague. il a appelé le magicien. la paroi sest remise en place. Stratégies Jai trouvé la réponse écrite dans le texte. Jai trouvé la réponse à partir dindices du texte. Jai utilisé aussi des connaissances que javais déjà.

54 54 Qui parle à Balthazar à la fin de lhistoire ? une fée un enchanteur des fées des enchanteurs Dans les paroles entendues par Balthazar, quels sont les mots qui tont permis de répondre ? …………………………………………………

55 55 Coche la case du résumé qui correspond à lhistoire. Depuis deux jours dans une grotte, Balthazar prononce des paroles magiques et fait apparaître un génie. Depuis deux jours dans une grotte, Balthazar se désespère. Un nuage de poussière dor apparaît alors quil frotte par hasard la bague quil porte. Depuis deux jours dans une grotte, Balthazar est sauvé par le magicien qui lui offre une pierre de lune. Stratégies Jai trouvé la réponse écrite dans le texte. Jai trouvé la réponse à partir dindices du texte. Jai utilisé aussi des connaissances que javais déjà.

56 56 Evaluation en lecture 4 Formuler des hypothèses Les 200 mensonges de Vincent Ecoute lhistoire lue par le maître. Imagine une suite possible à chaque arrêt. 1- Que va-t-il se passer ? item …………………………………………………………………………………………… 2- Que va-t-il se passer ? Item …………………………………………………………………………………………… 3- Que va-t-il se passer ? Item …………………………………………………………………………………………… 4- Que va-t-il se passer ? Item …………………………………………………………………………………………

57 57 Analyser les résultats

58 58

59 59

60 60

61 61

62 62

63 63

64 64 Des exemples des trois unités dateliers dentraînement suivant les niveaux

65 65 CHAMP : Comprendre Ateliers CE1 Unité 1 COMPETENCE 1 : Repérer les connecteurs Fiche élève Pour faire de la magie. Pour faire de la magie, il faut apprendre les formules magiques (abracadabra par exemple) mais seulement si on possède déjà une baguette et un chapeau haut de forme. Ensuite il faut prononcer les formules très vite en évitant de respirer. Si vous y arrivez, alors vous êtes prêts à faire disparaître nimporte quel objet. Remets les actions dans lordre : apprendre les formules magiques. posséder une baguette et un chapeau haut de forme. prononcer les formules très vite en évitant de respirer.

66 66 Récréation Complète le texte avec les mots ou expressions proposés : Soudain - Ce matin-là - Aussitôt ………...…….. Chloé, Tom et Gilou jouent au ballon dans la cour. ………….……….un grand costaud du CM2 arrache le ballon des mains de Chloé. ………..………. Tom et Gilou se jettent à sa poursuite.

67 67 CHAMP : Comprendre Ateliers CE1 Unité 1 COMPETENCE 2 : Repérer les substituts Choisis et entoure le mot qui convient. La coccinelle est un insecte de 5 à 8 mm de long. ( Il, Elles, Elle ) peut être de couleur rouge ou noire. ( La plus commune, Le plus commun, Les plus communs ) est rouge avec sept points noirs. Plus ( il, elle, elles ) sont rouges, plus elles sont âgées.

68 68 Colorie les mots soulignés : - en rouge quand on parle du joueur de flûte - en bleu quand on parle des rats. Les rats avaient envahi la ville de Hamelin. Le joueur de flûte les attira hors de la ville et les noya dans le fleuve. Mais le maire de Hamelin ne voulut pas donner la récompense promise au jeune homme. Alors, il revint, joua de la flûte: tous les enfants de la ville le suivirent et ne revinrent jamais.

69 69 CHAMP : Comprendre Ateliers CE1 Unité 1 COMPETENCE 3 : Faire des inférences Fiche élève La vitre a volé en éclats, les enfants se sont sauvés à toute allure. La partie de foot est terminée. Qu'est-ce qui a cassé la vitre? …………………...………..………………… Quels sont les mots du texte qui tont permis de répondre ? ……………………………………………………………

70 70 Paul ouvre le parasol, déroule sa serviette, enfile son maillot de bain. Il entraîne avec lui sa petite soeur qui a terminé son château de sable. Où sont Paul et sa petite soeur ? ………………..……………………… Quels sont les mots du texte qui tont permis de répondre ? ………………………………………………… ………………………………….…………

71 71 CHAMP : Comprendre Ateliers CE1 Unité 1 COMPETENCE 4 : Retrouver les idées essentielles Le scooter de Jérémy Depuis la rentrée, Jérémy va au lycée en scooter. Ce soir, il file à toute allure sur le boulevard quand, brusquement, une Clio blanche débouche de la rue Paul Bert. Pour léviter,Jérémy donne un coup de guidon et perd léquilibre. Son scooter saffale sur la route. Pour chacune des questions, choisis la réponse Pour comprendre le texte, je dois savoir : - de qui on parle (le personnage principal) : Jérémy, Paul Bert, Jérémy et Paul Bert - où cela se passe (le lieu) Sur un parking, A un carrefour, Sur lautoroute - quand cela se passe (le temps ou le moment) A midi, Le matin Le soir - de quoi on parle (le thème, les événements, …) Jérémy est pris dans un embouteillage,Jérémy a eu un accident, Jérémy est bloqué dans une manifestation

72 72 Les dinosaures daprès Lecture en fête CE1 Voici des renseignements concernant les dinosaures. Indique, pour chacune des phrases, de quelle rubrique dépend le renseignement fourni (A, B, C). A - La nourriture B - La reproduction C - La classification des animaux 1 - …….. - Les dinosaures étaient des reptiles qui ont disparu de la Terre. 2 - …….. - Ils étaient herbivores* ou carnivores*. (*Un herbivore se nourrit de plantes. *Un carnivore se nourrit de viande) 3 - …….. - La femelle pondait des oeufs doù sortaient les petits.

73 73 REPERER LES ACCORDS Exercice 1 Je suis contente aujourdhui de pouvoir gambader en liberté. Je suis sortie de mon pré et, toute excitée, je me roule par terre les quatre sabots en lair en poussant des hi han. Qui suis-je ? un âne une ânesse Ecris les mots qui justifient ta réponse : ………………………………. Exercice 2 Bong se balançait dans les branches des arbres les plus hauts de la cage. Malicieuse et agile comme tous les singes, Bong aimait par-dessus tout être admirée par les visiteurs. Bong est : un mâle une femelle Ecris les mots qui justifient ta réponse : ………………………………. Exercice 3 Bonjour Domi, Quest-ce que cétait chouette ce long week-end avec toi et ta famille à lIle aux Mouettes…Je me suis amusée comme une petite folle. Nous ne reviendrons pas là-bas, mes parents et moi, avant le mois daoût. En attendant les vacances, je tenvoie les photos de la plage. A bientôt Kiki Qui est Kiki ? un garçon une fille Ecris les mots qui justifient ta réponse : ……………………………….

74 74 Compétence : REPERER LES ACCORDS Mayalen est heureuse de vous faire part de la naissance de son adorable petit frère Jordan. Papa est débordé par les achats de dernière minute et maman se repose encore quelques jours à lhôpital avant de rentrer à la maison avec Jordan. Qui est Mayalen ? le frère de Jordan la sœur de Jordan Ecris les mots qui justifient ta réponse : ………………………………….………………………

75 75 Compétence : repérer et utiliser des substituts Exercice 1 Souligne tous les groupes nominaux ou pronoms qui désignent le homard. Le homard commun dEurope est bleu. Cette créature marine vit près des rochers et se déplace sur les fonds grâce à quatre paires de pattes, en se propulsant souvent à laide dautres pattes situées sous labdomen. Ce gros crustacé se développe en changeant de carapace de temps à autre. Il pet peser 4,5 kg ou plus. Cet animal possède deux pinces, lune très grosse et lourde, lautre plus petite et dotée de dents, qui lui sert à saisir et à déchiqueter les aliments. Exercice 2 Remplace le mot renard par un groupe nominal ou un pronom. Le renard est le plus répandu des canidés européens. …………………………se trouve dans le monde entier. Oiseaux et petits rongeurs font habituellement partie du menu……………………. …………………………….. est actuellement massacré car on laccuse de propager la rage.

76 76 Compétence : Faire des inférences Exercice 1 Il sélance, mais il tombe. Forcément,… avec des chaussures dun mètre de long ! Tout le monde rit. Cest son but de faire rire. Mais malgré le grand sourire peint autour de ses lèvres, Pipo ne rit pas. Quel est le métier de Pipo ? ………………………………… Quels sont les mots du texte qui tont permis de répondre ? Exercice 2 Cet après-midi là, en revenant de la chasse, Gara passe devant une caverne. Il aperçoit une ombre. Il comprend le danger car la bête, debout sur ses pattes arrière, le regarde en grognant, la gueule ouverte, toutes griffes dehors, prête à bondir. Que rencontre Gara ? ……………………………………………………. Quels sont les mots du texte qui tont permis de répondre ?

77 77 Compétence : repérer et utiliser des connecteurs Exercice 1 Complète les phrases en choisissant un des trois connecteurs proposés. …………………………, il a participé à une réunion, Demain, Aujourdhui, Hier matin …………………………, il est allé au cocktail. enfin, dabord, puis …………………………, il a dîné au restaurant avec ses amis. Pour finir, Dabord, Demain

78 78 Compétence : repérer et utiliser des connecteurs Exercice 2 Numérote les phrases du texte en ordre. Que deviennent les fleurs du cerisier ? Enfin, au bout de quelques semaines, les rameaux portent des cerises. Puis les différentes parties de la fleur se fanent et tombent et des petites boules vertes restent au bout des rameaux. Peu à peu, ces boules vertes grossissent. Dabord les fleurs du cerisier sont enfermées dans des bourgeons qui grossissent puis sentrouvrent et des pétales sépanouissent.

79 79 Compétence : repérer et utiliser des connecteurs Exercice 3 Trouve les mots qui permettent de compléter le texte : Maman commence à réaliser mon déguisement pour le défilé du carnaval du quartier. Elle conçoit…………………. le patron. ……………………….,découpe le vêtement dans létoffe. ………………., elle le coud et brode des fleurs autourdu col.

80 80 Compétence : retrouver les idées essentielles dun texte. Au printemps, des vols de cygnes sauvages arrivent de Sibérie, située entre le massif de lOural, locéan Pacifique et les chaînes montagneuses dAsie Centrale au sud. Les oiseaux se posent sur le lac Baïkal. Cest là quils bâtissent leurs nids, pondent, couvent, élèvent leurs petits. Lorsque les premiers signes de lautomne se manifestent, tous quittent la Sibérie, survolent le nord de la Chine et font halte sur une petite île japonaise. Puis on les repère au- dessus de locéan Pacifique. Ils rejoignent enfin les marais des Philippines. Chaque année, le voyage se répète. Trouve un titre à ce passage de lhistoire. Coche la bonne case. Visite de la Sibérie Les oiseaux du Pacifique La migration des cygnes Les canards sauvages

81 81 Compétence : formuler des hypothèses. Par une claire journée de printemps, le petit campagnol décide de partir à la recherche de nourriture. Prudent, il avance le museau hors de sa galerie puis fait quelques pas sur les feuilles couvertes de rosée. Hélas, il na pas vu le renard à laffût derrière les rochers qui bordent létang. Que va-t-il se passer ? …………………………………………………………………… …………………………………………………………………… La suite est cohérente avec le texte de départ. La suite nest pas cohérente avec le texte de départ.

82 82 Compétence : utiliser la ponctuation Comme chaque matin, Madame Rémeau interroge ses élèves en poésie. « Véronica, chuchote Séverine, ne sait pas sa poésie car elle a oublié son cahier hier soir. » Comme chaque matin, Madame Rémeau interroge ses élèves en poésie. Véronica chuchote : « Séverine ne sait pas sa poésie car elle a oublié son cahier hier soir. » Qui a oublié son cahier ? Phrase A : …………………………………………… Phrase B : ……………………………………………

83 83 Compétence : utiliser la ponctuation C. Le Capitaine Haddock a découvert sut le bureau du jeune reporter Tintin, le message suivant : « Tintin, le professeur Tournesol et les Dupont ont disparu alors quils faisaient route vers le hameau des Angles. » D. Le Capitaine Haddock a découvert sut le bureau du jeune reporter Tintin, le message suivant : « Tintin ! Le professeur Tournesol et les Dupont ont disparu alors quils faisaient route vers le hameau des Angles. » Qui a disparu ? Phrase C : …………………………………………… Phrase D : ……………………………………………

84 84 Ateliers Champs ciblés exercices proposés

85 85 Ateliers Champs ciblés exercices proposés

86 86 Ateliers Champs ciblés exercices proposés

87 87 Evaluation du dispositif Je lis, je comprends dans le département de lINDRE

88 88 Les résultats de lévaluation CE2 montre une amélioration de 13 à 20% suivant les champs. Les plus fortes progressions se situent dans les champs substituts et marques morpho-syntaxiques. Lutilisation des marques morpho-syntaxiques pose encore le plus de problèmes avec 62,7% de réussite. maioctobre

89 89 Les résultats de lévaluation CM1 montre une amélioration de 5 à 20% suivant les champs. Comme au CE2, les marques morpho-syntaxiques posent le plus de problèmes, mais il est à noter une progression de 18,8%.

90 90 Les résultats de lévaluation CM2 varient de 77,7% à 84,2%. On note une progression moyenne de 10% ce qui amènent pratiquement tous les résultats à 80%

91 91 Les résultats aux items de stratégie sont sensiblement stables pour lévaluation CE2, en revanche au CM1 et au CM2, ils ont progressé de 10 à 20%. Il est à noter, comme en octobre que les items « stratégie » ratés correspondent parfois à des items de compréhension particulièrement réussis.

92 92 INTERNET : -GOOGLE : GDPI -http://cir36-chateauroux.tice.ac-orleans- tours.fr/eva/spip.php?article129http://cir36-chateauroux.tice.ac-orleans- tours.fr/eva/spip.php?article129 LIVRES : -Comprendre des textes écrits P.JOOLE RETZ -Lector lectrix CEBE et GOIGOUX RETZ


Télécharger ppt "JL GUEGUEN CPC Pontivy1 ENSEIGNER LA COMPREHENSION EN LECTURE."

Présentations similaires


Annonces Google