La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LA PÉRIODE de lŒDIPE. ŒDIPE et le TEMPS De la MYTHOLOGIE à la PSYCHANALYSE dans la vie QUOTIDIENNE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LA PÉRIODE de lŒDIPE. ŒDIPE et le TEMPS De la MYTHOLOGIE à la PSYCHANALYSE dans la vie QUOTIDIENNE."— Transcription de la présentation:

1 LA PÉRIODE de lŒDIPE

2 ŒDIPE et le TEMPS De la MYTHOLOGIE à la PSYCHANALYSE dans la vie QUOTIDIENNE

3 ŒDIPEŒDIPE ŒDIPE ROI et ŒDIPE à Colonne de SOPHOCLE

4 Comprendre que les souvenirs denfance sont parfois la source de convictions mortifères, tant on a été impressionné par ce qui est arrivé à nos proches. Découvrir que nous sommes lo bjet de nos mécanismes de défense contre la peur. La maturation convoque Mettre un terme au mortifère de la transmission trans générationelle! La séparabilité psychique

5 La maturation du garçon Mettre un terme aux attachements mortifères de la transmission transgénérationelle, à la soumission à lautorité pose bien des questions à lenfant dans la dépendance! la complexité des choix et des conflits La vie psychique est marquée la complexité des choix et des conflits qui en résultent: la nécessité du lien fusionnel à la mère, la nécessité dattachements à des repères pour se construire, la nécessité didentification au père et à son sexe pour le garçon, la nécessité de la construction de la séparabilité, de la différenciation moi/autre et lintensité des émotions soulevées et le désir dautonomie contredit par le refus de changer de mode relationnel, par le refus de mettre des limites et des interdits aux pulsions.

6 INCERTITUDElANGOISSE sur leurs origines, sur la question du PÈRE.Cette méconnaissance Pour bien des raisons, bien des garçons abandonnés, adoptés, ballottés de foyer d'accueil en foyer d'accueil, ballottés entre mère et père, confronté à une mère hyper présente avec un père désavoué ou des enfants de linsémination devenus adultes restent dans l INCERTITUDE et lANGOISSE sur leurs origines, sur la question du PÈRE.Cette méconnaissance touche aussi bien ce qui concerne la sexualité que le rôle du père dans la fécondation. une recherche obsessionnelle, Lignorance sur leur filiation les habitent de façon féroce, les contraignant parfois à une recherche obsessionnelle, se vivant inexistant dans lincertitude dêtre… ORIGINES, filiation, reproduction, imitation du père et identification à son sexe

7 vraies questions que se posent les enfants. Cest dire lintérêt daborder précocement ces questions avec lenfant de façon indirecte au travers des mythes ( PAN, IO, CORÉ ) qui servent de trampoline aux réflexions, aux échanges, aux informations est une démarche qui touche aux vraies questions que se posent les enfants. La HONTE, LES SECRETS, LES NON DITS Cest dire combien il est difficile pour certaines familles daborder certains sujets… Cest dire LINTRICATION des problématiques sexuelles et psychologiques qui touchent la construction de lIDENTITÉ en ces débuts de la pensée. UN SILENCE ASSOURDISSANT

8 Le transgénérationel Lenfant à son insu Lenfant à son insu sert de souffre douleur, de bouc émissaire, de compensation, dexutoire à des problématiques qui ne sont pas les siennes, qui viennent dun passé quil na pas connu, liées à un secret, à un non dit, à une honte, à une souffrance, à une colère, à limpuissance de lAUTRE, du COUPLE, à leurs mécanismes de défense infantiles, venues de leurs relations traumatiques à leurs parents, à leurs grands parents respectifs… Se débattre dans le brouillard contre un ennemi inconnu contre un ennemi inconnu DÉPRESSION et VIOLENCE

9 ENIGME, LINCOMMUNICABILITÉ interdit de savoir et de comprendre Lenfant se vitsous la contrainte, comme sil devait résoudre les problématiques PARENTALES qui lui retombent dessus, tout en étant interdit de savoir et de comprendre avant même denvisager sa propre Vie, son autonomie doù la fragilisation de lIDENTITÉ. Il ne supporte aucune frustrations, aucun doute. Il saccroche à sa vérité, à son désir… Lopacité et la superficialité comme seul horizon Lopacité et la superficialité comme seul horizon interdisent lacquisition de toute nouvelle connaissance et le doute créatif. Il fuit la réflexion devenue source de risques, dabandon.

10 La programmation de la violence Le MONDE DE LA COLÈRE Le MONDE DE LA COLÈRE. Se débattre AVEC LINADMISSIBLE

11 LE SIGNIFIANT: la colère MATRICIDE avec le mythe dORESTE SOULEVER LES ÉMOTIONS INADMISSIBLE DU MATRICIDE avec le mythe dORESTE cest mieux que le SILENCE mais cela entraîne chez certains le refoulement, ÉCRASE la réflexion sur lorigine justifiée de LA COLÈRE. Dans les ruines de sa vie demeurent les forteresses de la COLÈRE, les citadelles de la HAINE et de la VIOLENCE, dune réclamation de JUSTICE.

12 LE SIGNIFIANT: la colère signifiant de la COLÈRE Découvrir lIMPORTANCE du signifiant de la COLÈRE ( DE LÉMOTION ET DU MOT). La regarder comme telle quand elle surgit contre un tel ou une telle, ne pas la laisser évoluer vers lexpression clastiques, ni vers la froide vengeance ruminée, ni vers le goguenard rusé casseur mais lobserver et ce faisant la voir séteindre delle-même et pourtant répétitive la voire revenir vous envahir.

13 LE SIGNIFIANT en vérité la COLÈRE Doù vient la colère des enfants? la dépression, le chagrin, la peine intolérable Dans les oubliettes des forteresses se cache la dépression, le chagrin, la peine intolérable de ne pas avoir eu de mère mais davoir été confronté à une personne indifférente, agressive, voire sadique mentalement ou physiquement, qui a été en colère dêtre enceinte, de devoir accepter votre naissance, qui vous en a voulu dêtre là, qui a refusé de vous reconnaître, de vous aimer.

14 LE SIGNIFIANT en vérité la COLÈRE COLÈRE Vous avez choisi la COLÈRE désespérée dune revendication de JUSTICE qui vous taraude et QUI OBSCURCIT obscurément vos jours dans ses tenailles à nen point démordre dexister. Vous avez basculé dans leffondrement de la RAGE. COLÈRE Facile de taxer la COLÈRE de la jalousie, de lenvie, facile de jeter lopprobre ou la honte sur ceux qui se révoltent contre leurs parents apparemment dévoués… Les interprétations du SIGNIFIANT ségarent loin de lintolérable MANQUE DAMOUR, de la DOULEUR

15 Ce regard sur LA COLÈRE renoncements: Cette démarche sous entend déjà des renoncements: renoncer à vaincre lautre, à réussir dans lacte et sa jouissance de faire rendre gorge à lautre et dadmettre léchec renouvelé de cette démarche, compris le côté répétitif voué à léchec de sa démarche névrotique. fait une différence Cette démarche sous entend que lon fait une différence entre le malheur et la violence de lautre et son psychisme personnel. admis sa force Cest avoir déjà admis sa force, celle qui permet daccepter la réalité de ne pas avoir été aimé mais davoir été confronté à la pathologie, celle daccepter de faire une différence, de se séparer, de ne pas sidentifier ni se soumettre au discours de lautre.

16 LE SIGNIFIANT en vérité la COLÈRE Doù vient la DOULEUR, de soi ou de celle dun autre ? LIBÉRÉ du refoulé COLÈRE DOULEUR ENFIN LIBÉRÉ du refoulé, de cette contrainte de COLÈRE, ayant compris sa raison dêtre qui bloquait toute activité psychique autre que son maintien pour se défendre de la DOULEUR, dun manque de reconnaissance de Son existence dans les premiers temps de sa vie où dépendant on attendait tout de lautre pour devenir et nous navons connu que lironie, la menace, le mépris, labandon, le rejet. DÉSIR Qui me rendra justice, qui comprendra la blessure, qui soutiendra mon devenir, qui me permettra de reprendre le chemin de lautonomie de mon DÉSIR ?

17 Le VRAI MEURTRE FONDATEUR, le meurtre de la mère, Le VRAI MEURTRE FONDATEUR, le meurtre de la mère, fondateur de lautonomie du MOI au niveau psychique … Cest celui qui conduit à la construction, à la maturation, à la mise en jeu de la SÉPARABILITÉ. La vraie régression cest de la refuser et revenir à lillusion de la confusion de la fusion infantile. fondateur de lautonomie du MOI au niveau psychique … Cest celui qui conduit à la construction, à la maturation, à la mise en jeu de la SÉPARABILITÉ. La vraie régression cest de la refuser et revenir à lillusion de la confusion de la fusion infantile. Tout est dans la DISCRIMINATION dans ce qui autorise la nuance, dans les attachements et les liens aux repères, dans ce qui permet lidentification et pourtant conduit à lautonomie, qui ayant bénéficier du lien fusionnel soriente hors de la confusion, de la fusion moi/autre, qui soriente vers limitation du père et pourtant évite limitation ? Tout est dans la DISCRIMINATION dans ce qui autorise la nuance, dans les attachements et les liens aux repères, dans ce qui permet lidentification et pourtant conduit à lautonomie, qui ayant bénéficier du lien fusionnel soriente hors de la confusion, de la fusion moi/autre, qui soriente vers limitation du père et pourtant évite limitation Œdipienne qui vise la régression vers la fusion à la mère ?

18 Cette fragilité de lidentité de l enfant Œdipien Œdipien peut être interprétée de bien des manières. Nier LA RÉALITÉ intolérable dun père homosexuel assassin terrorisé à lidée davoir un fils et dune mère INFANTICIDE pour qui les rapports homme/femme ou les rapports entre hommes se réduisent à des rapports de POUVOIR, QUE DIRE DE SES RAPPORTS À UN ENFANT. Œdipe est un enfant mis dans des conditions épouvantables au moment où lenfant a tellement besoin de comprendre que ses parents lon désiré, que le désir lié à lamour est à lorigine de sa vie ce qui éclaire pour lui les prémices de la compréhension de la sexualité, de sa différenciation sexuelle. Quelle conception de la sexualité parentale est transmise QUI INFLUENCERA SES RAPPORTS AUX AUTRES ?

19 Pour le garçon lidentification à son sexe dans lamour admiratif voire dans limitation envieuse concurrentiel du père pose la question est-ce que ma naissance est dû au fait que mes parents se sont aimé et désiré, on désiré ma venue? Cest la question de lorientation de lenvie de vivre dans ce monde. Quel modèle de père, défendre lhonneur du père, lidéal dun père à qui ressembler avant de sen différencier? De génération en génération la question est: Est-ce que ça vaut le coup de se reproduire, de ressembler à ça, de reproduire ce quon fait les autres, daller vers lautonomie de son désir tenant compte des autres?

20 On comprend que dans le mythe ce genre de questionnement est totalement perturbé et laisse libre cours à des fantasmes sans interdits, sans limites et violents, dans le tout, tout de suite, à une immaturation de la pensée et au passage à lacte et à la jouissance de lacte qui nient la mentalisation!!! On comprend que le côté spectaculaire, odieux, monstrueux du choix au niveau de linconscient, celui de lNCESTE dun côté et du PARRICIDE de lautre, peut certes fasciner mais écraser laccès au SIGNIFIANT, À LA COMPRÉHENSION de ce qui est en jeu pour lenfant à cet âge. On comprend que le côté spectaculaire, odieux, monstrueux du choix Œdipien au niveau de linconscient, celui de lNCESTE dun côté et du PARRICIDE de lautre, peut certes fasciner mais écraser laccès au SIGNIFIANT, À LA COMPRÉHENSION de ce qui est en jeu pour lenfant à cet âge. Certes cela donne accès à la violence de certaines réactions et fantasmes psychopathologiques extrêmes déterminés par un conditionnement extrême.

21 A la période ŒDIPIENNE Sous couvert dintroduire la LOI de linterdit de lINCESTE. Il sagit en fait de nombreuses autres problématiques. Il sagit des prémices de lautonomie du DÉSIR en tenant compte des autres, du temps... Les PRÉLUDES

22 Œdipien Cette fragilité de lidentité de lenfant Œdipien peut être interprétée de bien des manières. Il va régresser vers le fantasme illusoire de la perfection liée à un même fusionnel, celui des attachements, des LIENS MÈRE/ENFANT qui entraînent le refus des séparations, des renoncements, des castrations symboliques, des limites, des interdits. MOI/autre Or la création des écarts MOI/autre est ce qui autorise la différenciation moi/autre et le renforcement de la fonction psychique conduisant à lautonomie. Tolérer lexistence dinsatisfactions devient source de créativité du DÉSIR dans la réalité et nouvre plus sur la terreur du NÉANT et la PERTE INGÉRABLE., sur le MANQUE FANTASMATIQUE.

23 Cest le moment des GRANDS PARENTS, le moment où la famille fait découvrir les albums de famille, lexistence des délais, des écarts, de la patience facilitant la maturation du temps à celui ou celle qui ANTICIPE son avenir en se posant la question de ses origines et du déroulement des générations, de la reproduction. Il va entrer dans lESPACE HORS de la FAMILLE, dans lespace social. Les PRÉLUDES dune nouvelle conception de lespace /temps

24 LE REFUS de CHANGER et LA COLÈRE linceste et le parricide Lenfant entre en lutte avec lAUTORITÉ parentale. Il veut imposer sa loi, son bon plaisir, envers et contre tous. Il naccepte aucune règles. SES FANTASMES sont extrêmes: linceste et le parricide. Il va jusquau bout DE SON BESOIN DE SÉCURITÉ ET DE LIENS. Il cri, hurle, fait des pieds et des mains, se roule par terre, casse des objets, refuse dobéir, court se cacher ou joue de la séduction, pleure, fait le malheureux qui a peur du noir et de se coucher tout seul… Qui veut lâcher la proie pour lombre Une relation de conflit, de combat.

25 UN DERNIER BARROUD DHONNEUR Le REFUS de se séparer de sa mère. Le petit garçon tente de la séduire Le petit garçon tente de la séduire Le petit garçon ayant accepté le dimorphisme sexuel va dans un dernier effort, dans un formidable REFUS de la RÉALITÉ, contre tout bon sens, dans la démesure mégalomaniaque, tenter de garder un lien fusionnel à sa mère, lien qui prend une connotation sexuelle, porté par ce désir qualifié dINCESTUEUX.

26 UN TYRAN sans négociation ŒDIPE NEST PAS PARTAGEUR. ŒDIPE NEST PAS PARTAGEUR. Son amour est exclusif. Il ne supporte aucune concurrence, aucune frustration, aucun écart. SI, à cet âge, la mère divorce, il devient lhomme de la famille à lexclusion de tout autre, à lexclusion dun amant ou dun nouveau mari. SI la maman donne naissance à un bébé, il ne supporte pas son existence. Cest le temps de la JALOUSIE FÉROCE et de la terreur du MANQUE.

27 UNE NÉGOCIATION VIOLENTE Imitant le père, le petit garçon va tenter de séduire sa mère: marions nous, je temmène, je tenlève, partons. Il rêve dévincer son père et sil faut le tuer tant pis…Il est celui qui vient gêner le couple, qui sinterpose. Il est tel GANESCH sinterposant entre SHIVA et PARVATI. CRÉER sa place entre les désirs parentaux, quelle marge de liberté, de bénéfice ? Quel marchandage possible et lINTERDIT ?

28 UN INTERMÉDIAIRE AUTORITAIRE GANESCH illustre le dieu des marchands. Il est celui qui négocie en sappuyant sur le désir de la mère qui ayant peur de le perdre nose affirmer linterdit, sur le père oedipien qui se décharge sur sa femme de lobligation dimposer linterdit. Il se joue deux… GANESCH illustre le dieu des marchands. Il est celui qui négocie en sappuyant sur le désir de la mère qui ayant peur de le perdre nose affirmer linterdit, sur le père oedipien qui se décharge sur sa femme de lobligation dimposer linterdit. Il se joue deux… CRÉER sa place entre les désirs parentaux, quelle marge de liberté, de bénéfice ? Quel marchandage possible et lINTERDIT ?

29 UN DERNIER BARROUD DHONNEUR En abordant Le MYTHE d' Œdipe sous laspect transgénérationnel, au travers de la généalogique psychique familiale... nous avons essayé de mieux comprendre pourquoi ce fantasme se FIXE, interdisant la maturation normale du temps et de …

30 Têtu, il veut nen faire quà sa tête, il va chercher à faire plier la mère et le père à ses 4 volontés. Cest le moment des vifs conflits entre lenfant qui ne veut pas quitter ses liens à la mère et les parents qui ne savent pas être ferme et rassurant. Pour lenfant, labsence de confiance, en raison de ce qui a précédé nentraine aucune adhésion, mais bien le refus. « On me propose des vessies pour des lanternes, des projets fallacieux » Pour lenfant, labsence de confiance, en raison de ce qui a précédé nentraine aucune adhésion, mais bien le refus. « On me propose des vessies pour des lanternes, des projets fallacieux » Qui veut lâcher la proie pour lombre ? La DÉMARCHE ŒDIPIENNE

31 LA VOLONTÉ DE POUVOIR Cest la poursuite de la volonté dobtenir tout ce quil veut, quand il le veut. Un dressage en douceur simpose: donner des ordres avec fermeté, avec des explications, faire envisager une victoire différente, les yeux dans les yeux, en annonçant une sanction qui sera tenue en cas de refus. donner des ordres avec fermeté, avec des explications, faire envisager une victoire différente, les yeux dans les yeux, en annonçant une sanction qui sera tenue en cas de refus. La DÉMARCHE ŒDIPIENNE

32 La démarche ŒDIPIENNE et la VOLONTÉ de POUVOIR Réfléchir ado sur QUEST-CE QUE GAGNER, GAGNER QUOI? QUEST-CE QUE PERDRE, PERDRE QUOI? ADOLESCENCE

33 Les enfants ŒDIPIENS en classe FAIRE Réfléchir LES ENSEIGNANTS Lenseignant se plaint, se positionne comme insatisfait, RIEN ne peut égaler son illusion. Il nas pas atterrie dans la réalité. Tout est toujours moins bien que le lien ŒDIPIEN quil na pas résolu. Il nas pas atterrie dans la réalité. Tout est toujours moins bien que le lien ŒDIPIEN quil na pas résolu. Rien nest aussi bien que son illusion ŒDIPIENNE dont il sait quil ne la retrouvera jamais. Lindulgence vis-à-vis des enfants ŒDIPIENS provient de cette indulgence vis-à-vis de lui-même. ADULTE

34 Lenseignant ŒDIPIEN et PROMÉTHÉE FAIRE Réfléchir LES ENSEIGNANTS Lenseignant est capable de sacrifier toute une classe au profit de deux ou trois enfant OEDIPIEN qui refuse la LOI, lINTERDIT et qui se joue de lui. Cette tentative de vouloir négocier, transgresser linterdit trouve alors une excuse, un alibi honorable, celui du respect de lenfant, de lenfant ROI, de lenfant ŒDIPIEN cest à dire de lui- même. ADULTE

35 Lenseignant ŒDIPIEN Ladulte se ment qui croit pouvoir continuer à faire cohabiter deux propositions incompatibles. APPAREMMENT LIBÉRÉ au niveau social et pourtant toujours dans un attachement, dans la soumission à lidéal inconscient celui pénétré du paternalisme, ce qui les ramènent toujours à linsatisfaction dêtre dune révolte inaboutie, dun renoncement refusé. lindulgence des ménades œdipiens Cest ce qui autorise lindulgence des ménades vis-à-vis des révoltés contre lautorité du PÈRE, vis-à-vis des œdipiens, des asociaux. La vie est une triste fête!!! ADULTE

36 De façon habituelle un enfant ayant des parents ordinaire choisit de quitter ses fantasmes pour continuer à plaire à ses parents en grandissant dans le goût de vivre. La disparition miraculeuse CASTRATION PARRICIDE Les forces contraires (dun côté langoisse de CASTRATIONr un père tout puissant et de lautre le désir inconscient de PARRICIDE pour conserver la mère) saffrontent et sannulent dans une sublimation non consciente. Œdipe Par ANALOGIE avec lenfant, marqué par labsence de souvenir de cette période, il ny aura pas de tombe pour Œdipe, aucune trace de son existence, aucune opportunité de commémoration. CEST LA FIN DES PULSIONS IRRÉALISTES. La période ŒDIPIENNE se DÉPASSE

37 La peur de perdre, la volonté de garder ce que lon a et de ne pas prendre des vessies pour des lanternes, ne pas quitter la proie pour lombre soutiennent la loi du tout ou rien. LES VRAIES QUESTIONS Au moment de l ŒDIPE

38 En deçà de la violence des fantasmes, de façon plus ordinaire moins angoissante, de génération en génération les questions sont: Est-ce que ça vaut le coup de se détacher de sa mère Est-ce que ça vaut le coup de se détacher de sa mère Est-ce que mes parents saiment ? Est-ce quils ont vraiment voulu me donner naissance ? Quelles sont mes origines?, de devenir SOI, autonome Est-ce que cela vaut le coup de vivre, de devenir SOI, autonome ? Est-ce que cela vaut le coup de faire leffort dimiter mon père ou ma mère ? Est-ce que ça vaut le coup daccepter les interdits, de mettre des limites à ses désirs? LES VRAIES QUESTIONS Au moment de lŒDIPE

39 Les parents immatures favorisent le recours et au repli sur les mécanismes de défense archaïques. Ils interdisent le passage vers le doute créatif, vers les renoncements nécessaires… Les parents immatures favorisent le recours et au repli sur les mécanismes de défense archaïques. Ils interdisent le passage vers le doute créatif, vers les renoncements nécessaires… Limmaturité des MÉCANISMES de DÉFENSE troublent la maturation des ATTACHEMENTS, la capacité de séparabilité, la différenciation moi/autre source de lautonomie, les rapports aux autres et à soi-même. Limmaturité des MÉCANISMES de DÉFENSE troublent la maturation des ATTACHEMENTS, la capacité de séparabilité, la différenciation moi/autre source de lautonomie, les rapports aux autres et à soi-même. Troubles relationnels et fantasmes Au moment de lŒDIPE Troubles relationnels et fantasmes Au moment de lŒDIPE

40 Limmaturité liée à la prématurité valide langoisse de labandon, langoisse de la perte du soutien parental, quand lenfant est confronté au déni parental, au rejet, à lindifférence, au laxisme, à lautorité brutale, à limmaturité parentale, à limmaturité Œdipienne des parents piégeant lenfant dans la pensée BINAIRE, dans la loi du tout ou rien, dans la violence BINAIRE. des fantasmes enfantin aussi violents que ceux de l Œdipe : le parricide et le matricide, linceste. Troubles relationnels et fantasmes Au moment de lŒDIPE Troubles relationnels et fantasmes Au moment de lŒDIPE

41 La séparation mère/enfant au niveau psychique dans une conception enfantine anale est violente, doù le fantasme de matricide. Cest une ANTICIPATION précoce effrayante qui prépare le retour à un lien SÉCURITAIRE fusionnel. Ce lien fusionnel se sexualisant deviendra la source du fantasme de parricide et de linceste de lŒdipe. Du FANTASME de PARRICIDE et de lINCESTE Au moment de lŒDIPE Du FANTASME de PARRICIDE et de lINCESTE Au moment de lŒDIPE

42 Les VRAIS défis pour les parents Au moment de l ŒDIPE Faire accepter les INTERDITS avec FERMETÉ: lenfant ne vient plus dans le lit des parents, la mère ne va plus dans le lit de lenfant… Lenfant a besoin quon lui raconte une histoire qui lintroduit aux rêves au moment de se coucher. Cest le moment de lapprentissage des règles de politesse, des règles de conduite à table, des horaires… Il ny a pas de bonheur au détriment de tous les autres.

43 LES VRAIES RÉPONSES Il est possible dapprendre que lAMOUR nest pas un gâteau. L AMOUR se partage et pourtant il reste entier pour chacun. Si les fantasmes sont violents les réponses sont simples au cours de lintroduction de linterdit.. En réalité lenfant au moment de l Œdipe a tellement besoin de comprendre que ses parents lon désiré, que le désir lié à lamour est à lorigine de sa vie. Cest ce qui éclairera ensuite la compréhension de la sexualité, de sa différenciation sexuelle. De génération en génération la question est: De génération en génération la question est: Est-ce que ça vaut le coup de vivre, de reproduire ce que font les autres, de devenir SOI, de se détacher de sa mère ? Est-ce que ça vaut le coup de vivre, de reproduire ce que font les autres, de devenir SOI, de se détacher de sa mère ?

44 TRANSITIONS Le garçon et la petite fille mettent tout en œuvre pour garder les liens fusionnels à la mère. Chacun dentre eux sidentifie à son sexe. La petite fille imite sa maman pour plaire à papa qui plait à maman et le garçon imite papa pour plaire à maman. Tout reste encore dans le cercle familial. Ce nest que plus tard quils rentrerons dans limitation de modèles extra familial. Ce nest que plus tard quils apprendrons à mettre un frein à limitation envieuse rivale, au désir dappropriation. `Ce nest que beaucoup plus tard quil feront une maturation de limitation et de lintention vers la fin de ladolescence.

45 LŒDIPE, une Transition complexe et la RÉALITÉ En fait la période ŒDIPIENNE est un moment complexe de la maturation: La fin dun rêve et laccès à la réalité, lidentification à son sexe, la maturation du désir, linterdit de linceste, quitter les liens fusionnels à la mère et la peur de la perdre. Entrer en rivalité avec le père sans pourtant entrer dans une imitation sans limite, accepter le déroulement du temps, le respect des générations, les délais à la satisfaction de ses pulsions et découvrir les insatisfactions du désir, la communauté de la condition de mortel… Entrer en rivalité avec le père sans pourtant entrer dans une imitation sans limite, accepter le déroulement du temps, le respect des générations, les délais à la satisfaction de ses pulsions et découvrir les insatisfactions du désir, la communauté de la condition de mortel… En fait la période ŒDIPIENNE est un moment complexe de la maturation: La fin dun rêve et laccès à la réalité, lidentification à son sexe, la maturation du désir, linterdit de linceste, quitter les liens fusionnels à la mère et la peur de la perdre. Entrer en rivalité avec le père sans pourtant entrer dans une imitation sans limite, accepter le déroulement du temps, le respect des générations, les délais à la satisfaction de ses pulsions et découvrir les insatisfactions du désir, la communauté de la condition de mortel… Entrer en rivalité avec le père sans pourtant entrer dans une imitation sans limite, accepter le déroulement du temps, le respect des générations, les délais à la satisfaction de ses pulsions et découvrir les insatisfactions du désir, la communauté de la condition de mortel…

46 La période ŒDIPIENNE Laisser croire à lenfant quil peut exercer sa toute puissance, ses caprices en ne tenant pas compte des autres, du temps dans son intérêt à courte vue, cest ouvrir largement la porte à la violence du chacun pour soi en société comme la analysé René GIRARD à propos de labsence de limitation du processus dimitation dapprentissage voué à une concurrence sans merci qui nie les relations, la solidarité, le civisme. Les familles en seront les premières victime puis la société… La période ŒDIPIENNE Laisser croire à lenfant quil peut exercer sa toute puissance, ses caprices en ne tenant pas compte des autres, du temps dans son intérêt à courte vue, cest ouvrir largement la porte à la violence du chacun pour soi en société comme la analysé René GIRARD à propos de labsence de limitation du processus dimitation dapprentissage voué à une concurrence sans merci qui nie les relations, la solidarité, le civisme. Les familles en seront les premières victime puis la société… Les PRÉLUDES à la VIOLENCE et savoir dire NON

47 Limitation du père La maturation du mimétisme du « Au nom du père » nest pas proportionné par le discours du père œdipien lui-même. Œdipe L Œdipe une étape très ambiguë de la maturation psychique. Le désir mimétique est contradictoire puisquil conduit sans le vouloir au refus de se séparer de sa mère contredisant ainsi son désir dautonomie. LAMBIVALENCE tient à langoisse de représailles par le père, au risque de la castration mais le désir de garder la mère est si fort quil pousse à nier la réalité en faveur de son désir vers le fantasme de parricide. Qui oriente lenfant ? Qui lapaise ? Qui pose linterdit ?

48 Pour bien des raisons, bien des enfants abandonnés, adoptés, ballottés de foyer d'accueil en foyer d'accueil, ou des enfants de linsémination devenus adultes restent dans lincertitude et langoisse sur leurs origines. Cette méconnaissance touche aussi bien ce qui concerne la sexualité que le rôle du père dans la fécondation. Lignorance sur leur filiation les habitent de façon féroce, les contraignant parfois à une recherche obsessionnelle… La lecture de la mythologie redonne une chance de reconsidérer sa maturation en la comparant à des héros qui se sont trompés. La mythologie nous encourage à questionner limitation au travers des générations précédentes afin de quitter la position dotages de problématiques non ou mal résolues! ORIGINES

49 Œdipe Retrouver en quoi dans le mythe Œdipe reproduit inconsciemment langoisse qui a habité la famille de son père, en quoi la mère est dans le déni des hommes et le déni de son premier né, cest ouvrir des possibilités de se détacher de la pathologie psychique parentale, provenant de troubles dans les rapports aux grands parents et arrière grand parents... ORIGINES

50 DIFFÉRENT/ DIFFÉRENDS Vers quatre ans et demi Lenfant ayant construit suffisamment sa sécurité psychique saventure dans le monde de la rivalité. La rivalité et les différends avec les différents marquent la transition avec la passion pour le même qui caractérisait les périodes précédentes. Est-ce le modèle du mimétisme rival dappropriation qui se déplacera et se poursuivra à lâge adulte dans la concurrence et la rivalité entre pairs, dans la rivalité homme/femme, mimétisme de type œdipien ?

51 La maturation de lidentité, cest ce qui conduira à mettre une mesure à l IMITATION TOTALITAIRE comme moyen pour être, autorisant une imitation nuancée, sélective, personnalisée, puis à se proportionner en se comparant aux autres et non plus à un seul modèle de référence notamment quand celui-ci est pathologique. Enfin quittant les attachements enfantins, en dépassant le mimétisme rival envieux survient la personnalisation jusquà lautonomie du désir et de la créativité. On essaye danalyser en quoi les événements mal vécus, traumatisant ont pu être à la source dun mécanisme de défense qui prime dans les relations à soi même et aux autres, niant ainsi la structure et la fonction psychique dont le but est lautonomie et la différenciation moi/autre…

52 Limplication du père Le père évite au garçon, lerreur de BUT de limitation œdipienne du père, qui vise à imiter son rival, pour garder et récupérer la mère et non pas pour se libérer des liens à la mère… Le père évite à sa fille lerreur de BUT quand elle imite la mère pour le séduire et éliminer la mère ou pour évincer le père aux yeux de la mère et la garder pour elle.

53 Le miel du père Le père au moment de lœdipe, nayant pas peur de la vitalité de son enfant, de la violence des désirs denfant, autorise la rivalité du garçon ou la séduction de la fille dans lacceptation de linterdit. Il na pas peur de son enfant, des émotions, des problématiques que soulève son enfant. Il évite la démesure du fantasme du parricide à lenfant qui veut imposer ses volontés envers et contre tout, son désir de garder sa mère pour lui seul.

54 Le miel du père Il nest pas dans le mensonge et lautorité de lhomme œdipien qui veut récupérer sa femme pour lui seul. Il nest pas dans lautorité terrorisante abusive. Il nest pas dans la délégation de tous les pouvoirs éducatifs à la mère. Il nest pas le père dévalué par sa femme, le père intermittent laxiste, désavoué par les autorités, relégué à limpuissance, incapable de transmettre la loi, les interdits ni le jaillissement de la créativité sans se sentir déstabilisé ou remis en cause…

55 Limplication de la mère La mère ne peut quêtre émue quand son fils séducteur lui propose de lenlever sur son palefroi et de partir ensemble au pays de lamour merveilleux… Mais elle se doit dêtre ferme quand dans la ruse et le chantage à la peur du noir ou de la solitude ne vise quà sinterposer entre elle et son mari, à créer la discorde, les conflits dans lespoir de garder sa mère pour lui. FINI les séductions, le voilà quil crie, hurle, casse, se roule par terre, refuse dobéir, met tout en œuvre pour gagner… Le refus des interdits est là ! Cest parfois à deux quil est nécessaire de simpliquer, de se soutenir pour affronter séductions et violences… et ce nest quun enfant !

56 La maturité précoce La résilience 30°/° (Mme Emmy Werner 1986) Confronté à un trouble relationnel précoce avec des parents pathologiques, il savère parfois nécessaire de ROMPRE sans conciliation, quitte à conserver des liens de comme si de rien nétait de cette rupture affective et psychique… Lenfant en prend son parti de la réalité de la pathologie parentale et se sépare pour ÊTRE LIBRE et devenir… Ce qui nest pas de lordre du déni de lautre… Vers quatre ans

57 DUEL et domination Le jeu de la BOBINE. devient UNE INITIATION à la RIVALITÉ qui consacre le lien à une relation DUEL/FUSION qui pour dautres conduit à la RUPTURE. Ce jeu commence comme une tentative pour sadapter aux insuffisances de présence de la mère, aux séparations, aux frustrations, aux interdits. Il peut évoluer comme un entraînement visant la DOMINATION de la mère ou son REJET… LES INSULTES envers la mère sont inacceptables tant ils sont les prémices du passage aux actes violents !!! Lopposition et la rupture du lien aux parents peut se faire vers le hors la mauvaise loi parentale, vers la transgression des lois sociales comme refus de la loi familiale.

58 Lenfant brutalise la mère AUTANT ROMPRE… Cette séparation entre la mère et lenfant est normalement soutenue par le père. Quel père ? Quel mari ? Quel MODÈLE dhomme propose le père ? Quelle image du père propose la mère ? Quelle image des hommes propose la mère ? Quelle image DES RAPPORTS hommes/femmes propose le père et la mère ? Quelle statut de la femme dans la société? quelle mère? Quel enfant refuse dêtre sous le joug dune mère autoritaire, dune mère laxiste et captatrice, dun père inexistant, désavoué, absent ou muet et brutal ?

59 Lenfant NIÉ ou GAVÉ brutalise la mère Rompre, Détruire, CASSER, BRÛLER, TUER… LE FANTASME du MATRICIDE Sen trouve renforcé Il se déplacera dans la vie sociale. Cest la mère qui soppose à la séparation psychique. Cest la mère qui soppose à la séparation psychique. Il est difficile de quitter la mère craintive, fragile, dévorante damour, qui colle et supplie, mendie de ne pas être quittée…Il est difficile de quitter la Mama étouffante, dominatrice et autoritaire à qui on doit tout… Il est difficile de quitter la mère craintive, fragile, dévorante damour, qui colle et supplie, mendie de ne pas être quittée…Il est difficile de quitter la Mama étouffante, dominatrice et autoritaire à qui on doit tout…

60 Lenfant domine la mère Cest lenfant qui pilote la NON séparation mère/enfant dans la domination de la mère… On observe bien des refus des séparations à lorigine de bien des violences qui se déplaceront sur le plan social !!! un œil moral Ainsi LENFANT ne se sépare jamais de sa mère. Il garde un œil sur elle comme il gardera sous la contrainte dun œil moral indécent toutes les femmes. La TYRANIE, le puritanisme fanatique se rationalisent et sexercerons au nom de la religion, au nom des valeurs morales, au nom des traditions… Tous doivent céder à ses caprices tyranniques!!!

61 LA SUBLIMATION Lenfant passe du fantasme de matricide au fantasme du parricide linconscient Ces fantasmes violents vont tomber dans linconscient vers quatre ans et demi.

62 Certes les problématiques naturelles de la maturation dite Œdipienne tombent habituellement dans lINCONSCIENT comme la découvert FREUD. LA MATURATION dite OEDIPIENNE, celle du temps, celle dun changement de relation à la mère, celle des prémices de lidentification consciente à son sexe, celle de limitation du modèle paternel ou maternel, sen trouve gravement perturbée, laissant libre cours au fantasme violent de lINCESTE qui conduit au PARRICIDE quant les enfants comme ŒDIPE sont confrontés à des troubles relationnels majeurs dans la petite enfance ?

63 Éditions IMAGO Diffusion P.U.F imago.fr Un livre par Henry THOMAS LES REFUS DE LA RÉALITÉ

64 Souffrances denfance Souffrances denfance de la MYTHOLOGIE à la PSYCHANALYSE Éditions IMAGO Diffusion P.U.F imago.fr Un livre par Henry THOMAS


Télécharger ppt "LA PÉRIODE de lŒDIPE. ŒDIPE et le TEMPS De la MYTHOLOGIE à la PSYCHANALYSE dans la vie QUOTIDIENNE."

Présentations similaires


Annonces Google