La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le questionnaire à choix multiple. Les Formats ditems Questions fermées - QCM - Système de questions « vrai-faux », « oui-non », etc. - Questions dappariement.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le questionnaire à choix multiple. Les Formats ditems Questions fermées - QCM - Système de questions « vrai-faux », « oui-non », etc. - Questions dappariement."— Transcription de la présentation:

1 Le questionnaire à choix multiple

2 Les Formats ditems Questions fermées - QCM - Système de questions « vrai-faux », « oui-non », etc. - Questions dappariement Questions ouvertes - à réponse brève (chiffre, mot) - à réponse narrative - demandant une performance

3 Conception dun QCM Règles générales Règles de rédaction sur la forme Règles de rédaction des solutions

4 Avantages de lutilisation des Q.C.M. la capacité à couvrir un domaine : grand nombre de questions Meilleure représentativité simplicité et objectivité de la correction : Qualité de la notation grille de correction identique Elève dispensé de la recherche du vocabulaire critères de notation précis la brièveté de la réponse : Attention concentrée sur la pertinence de la réponse.

5 Les trois composantes dun QCM la consigne : -décrit la question, -le mode de réponse -éventuellement les principes de notation. -doit être donnée sous forme écrite - une seule fois au début de lépreuve (si elle est valable pour toutes les questions du Q.C.M) -ou être mentionnée à plusieurs reprises (si elle fait lobjet de diverses formulations.) lamorce : -définit un problème ou une situation donnée ( ex : on veut...) -et pose une question relative à ce problème (ex : laquelle...?) les solutions proposées : -la solution correcte (bonne réponse BR ) -des solutions incorrectes appelées distracteurs (mauvaises réponses ou MR ).

6 Homogénéité de vraisemblance des solutions Le choix des distracteurs : Un distracteur peut être retenu parce que révélateur dun manque dinformation ou dun défaut de raisonnement. Un bon item discrimine bien les candidats. - pouvoir attractif comparable des solutions souhaitable Bonne répartition des réponses des sujets dans l'ensemble des solutions proposées Exemple : un item proposant 4 solutions : a. 49 % (BR) b. 47 % c. 3 % d. 1 % les deux derniers distracteurs sont peu pertinents.

7 Pour obtenir un instrument discriminant ne pas proposer de solutions totalement incongrues très peu de chances d'être choisies proposer un nombre suffisant de solutions réduire la part de hasard faire varier la place de la bonne réponse ne pas proposer de questions emboîtées Question nécessitant la réponse à la question n pour répondre à la question n+1

8 Analyse des items Une fréquence de réponses correctes trop élevée - item trop peu discriminatif (ne permet pas de différencier les élèves.) Une fréquence de réponses correctes trop faible - item trop peu discriminatif - question trop difficile ? - domaine de connaissance non partagé (candidats et concepteur) - dune formulation ambiguë. Le manque de validité dun item peut être repéré au travers de deux indices : - la fréquence de réponses correctes ; - la corrélation score à litem / score au test

9 Analyse des items Analyse des réponses aux distracteurs : trop choisis, ils peuvent signaler une ambiguïté voire une erreur dans la question ou la réponse proposée, trop peu choisis ils font baisser le nombre réel dalternatives à la QCM, augmentant ainsi la facilité dune réponse faite au hasard.

10 Règles générales 1. Unidimensionnalité Quelle est l'affirmation fausse ? (A partir d'un emploi du temps) 1. Maria n'effectue pas plus d'heures de maths que de français 2. Maria effectue au moins 28 heures hebdomadaires 3. Maria effectue moins d'heures de maths que d EPS 4. Maria a un emploi du temps satisfaisant

11 Règles générales 2. Non ambiguïté Non Pas : Vous entendez le signal d'alarme incendie. Que faites-vous ? Mais : Vous êtes affecté au nettoyage des couloirs du 3ème étage de votre collège. Vous entendez le signal d'alarme incendie. Vous voyez une trentaine d'élèves en permanence dans une salle sans surveillance. Vous... 1.les faites sortir précipitamment 2.criez pour prévenir ceux qui n'auraient pas entendu 3.veillez à ce que la sortie se fasse en bon ordre (BR) 4.leur faites ranger leurs affaires avant de sortir

12 1. La question doit être compatible avec la consigne Lequel des quadrilatères ci-dessous a ses diagonales qui se coupent en leur milieu ? 1. Le losange 2. le parallélogramme 3. le rectangle (toutes les solutions sont acceptables) Règles de rédaction sur la forme

13 2. Proposer des phrases syntaxiquement correctes On appelle médiane d un triangle une droite qui coupe : 1. dont les points sont équidistants des extrémités d un côté 2. perpendiculairement un côté en son milieu 3. qui sépare l angle en deux angles égaux 4. en son milieu un côté et qui passe par le sommet opposé (BR) Règles de rédaction sur la forme

14 Les crochets sont utilisée dans la notion dun 1. segment 2. longueur 3. droite 4. demi-droite 5. point Règles de rédaction sur la forme

15 3. Pas de terme vague dans l'énoncé De quels éléments a t on besoin pour réaliser un losange ABCD ? 1. du compas et de la règle 2. de AC et BD 3. de parallèles (toutes les solutions sont acceptables) Règles de rédaction sur la forme

16 4. Eviter les formes négatives (syntaxiques et sémantiques), a fortiori proscrire leur accumulation N'est-il pas faux de nier que l'absence d'arrêt à un signal "STOP" n'entraîne pas automatiquement le retrait du permis de conduire ? 1. Oui 2. Non Règles de rédaction sur la forme

17 5. Regrouper dans l'amorce les éléments communs aux solutions proposées NON PAS : un angle aigu aura une mesure qui : 1. - sera comprise entre 0° et 90° 2. - sera comprise entre 90° et 180° 3. - sera comprise entre 180° et 270° 4. - sera comprise entre 270° et 360° MAIS : un angle aigu aura une mesure comprise entre : 1. 0° et 90° 2. 90° et 180° ° et 270° ° et 360° Règles de rédaction sur la forme

18 A. Au XII è si è cle, les Arabes inventaient le nombre z é ro, mettant ainsi en place une notion difficile. 1. Vrai 2. Faux B. Les carr é s sont des rectangles car ils ont les côt é s oppos é s de même longueur 1. Vrai 2. Faux C. En Egypte, devant les pyramides Thales fondateur des math é matiques grecques, fut l inventeur du th é or è me qui porte son nom. 1. Vrai 2. Faux 6. On doit préciser sur quelle partie de l'énoncé porte la question

19 Règles de rédaction des solutions 1. Indépendance syntaxique Non pas : Au self, chaque élève a droit à 4 plats. Vous constatez qu'un élève a sur son plateau une entrée : taboulé ; un plat principal : saucisson en croûte et spaghetti ; un fromage ; une part de gâteau à la crème. 1.- vous le félicitez pour son solide appétit 2.- vous ne réagissez pas car vous n'avez pas à contrôler les choix des élèves 3.- au contraire, vous lui demandez s'il va vraiment manger tout cela 4.- en plus, vous lui remplacez le saucisson par des carottes râpées Mais : 1.- vous le félicitez pour son solide appétit 2.- vous lui demandez s'il va vraiment manger tout cela 3.- vous ne réagissez pas car vous n'avez pas à contrôler les choix des élèves 4.- vous lui conseillez de choisir un repas mieux équilibré (BR)

20 Règles de rédaction des solutions 2. Indépendance sémantique La valeur de cos(x) peut aller jusqu'à : a. 0,9 b. 99/100 c d. 1 (choisir la solution d. équivaut à accepter toutes les autres. Pour lever lambiguïté, il suffit de préciser : « un cosinus vaut au maximum »

21 Règles de rédaction des solutions 3. Mêmes mots communs avec l'amorce Un repère (O, i, j ) dont les axes sont orthogonaux et tel que | | i | | = | | j | | est un repère : 1. direct 2. orienté 3. orthonormé 4. indirect

22 Règles de rédaction des solutions 4. Égalité de vraisemblance entre les solutions Quel nom porte le nombre situé au dessus du trait de fraction ? 1. Le numérateur 2. Le dénominateur 3. Le quotient 4. Le diviseur 5. Le nominateur 6. Le numinateur

23 Règles de rédaction des solutions 5. Même longueur de toutes les solutions Non pas : Un théorème possède des hypothèses. Pourquoi ? 1. pour que lon puisse vérifier si les conditions d utilisation de ce théorème correspondent précisément aux conditions que l on retrouve dans l énoncé de l exercice 2. pour apporter un exemple d utilisation 3. pour compliquer son apprentissage Mais : 1. pour vérifier dans quels conditions l utiliser 2. pour apporter un exemple d utilisation 3. pour compliquer son apprentissage

24 Règles de rédaction des solutions 6. Même complexité de toutes les solutions Un incendie se déclare dans une cuisine. L'occupant n'arrive pas à le maîtriser. Que doit-il faire ? 1. Couper l'arrivée du gaz au compteur 2. Téléphoner aux pompiers 3. Evacuer les enfants 4. 1 et et , 2 et 3

25 Règles de rédaction des solutions 7. Même niveau de généralité dans les indicateurs (temps, modificateurs...) Dans une distribution normale (courbe de Gauss), la moyenne : 1. est toujours supérieure à l'écart-type 2. est toujours inférieure à l'écart-type 3. est parfois inférieure à l'écart-type (BR)

26 Règles de rédaction des solutions 8. Même degré de technicité du vocabulaire dans toutes les solutions proposées Dans l'Islam chiite, un ayatollah est : 1. un imam 2. un uléma 3. une autorité religieuse (BR) 4. un derviche


Télécharger ppt "Le questionnaire à choix multiple. Les Formats ditems Questions fermées - QCM - Système de questions « vrai-faux », « oui-non », etc. - Questions dappariement."

Présentations similaires


Annonces Google