La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

De la notion dEtat à celle dEtat-nation La conception Durkheimienne reflète un certain type dÉtat qui émerge à lépoque moderne : lEtat-nation Une notion.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "De la notion dEtat à celle dEtat-nation La conception Durkheimienne reflète un certain type dÉtat qui émerge à lépoque moderne : lEtat-nation Une notion."— Transcription de la présentation:

1 De la notion dEtat à celle dEtat-nation La conception Durkheimienne reflète un certain type dÉtat qui émerge à lépoque moderne : lEtat-nation Une notion aux multiples facettes

2 Quest-ce quune nation ? Quelle est la différence entre une ethnie et une nation ? Qualifierez vous les français dethnie ? Au sens strict, oui. Une ethnie : langue commune + autres éléments culturels Mais il est plus usuel de parler de nation : pourquoi ?

3 1. Le premier aspect de lEtat- nation Daprès lextrait de G. Noiriel : Répondez à la question soulignée : « quelle est la nature du lien social qui unit les individus appartenant à une même communauté nationale étatisée ? » Le document : au format.rtf au format.pdf au format.doc

4 La citoyenneté (compléter le schéma) Citoyens Quels liens les unissent ?

5 La citoyenneté Citoyens Participent à lélaboration des lois Participent à la défense de la communauté Sont égaux entre eux

6 Une première définition du concept de nation A travers de lextrait suivant de G. Noiriel Dans quelle contexte historique émerge la notion de nation ? Quelle est la définition qui en est donnée ici ? Faites-en ressortir les aspects essentiels. Voir lextrait vidéo n°1 à lextérieur de PowerPoint au format RealPlayer.

7 Contexte historique Guerre dindépendance américaine Guerre révolutionnaire française Résistance à loccupation napoléonienne Francisco Goya ( ), Scène du 3 mai 1808, 1814 (huile sur toile, 266 x 345 cm ; Madrid, Musée du Prado).

8 Définition républicaine de la nation Sieyès : « un corps dassociés vivant sous une loi commune et représentés par la même législature » « La volonté collective dexister comme peuple souverain » La nation est donc donc formée de citoyens cest-à-dire... dindividus animés de la volonté de vivre ensemble (sous une loi commune)... et placés sur un pied dégalité. Emmanuel-Joseph Sieyès

9 Expliquez lexpression en gras « L'existence d'une nation est (pardonnez-moi cette métaphore) un plébiscite de tous les jours, comme l'existence de l'individu est une affirmation perpétuelle de vie. » RENAN, Ernest ( ), Qu'est-ce qu'une nation ?, 1882

10 « Un plebiscite de tous les jours » Selon Renan, lexistence de la nation repose sur la réaffirmation permanente dune volonté collective. Cette formule est un résumé frappant de la conception républicaine de la nation.

11 2. Le second aspect du concept de nation Si la nation ne se caractérise que par un « vouloir vivre ensemble »... Quest-ce qui distingue les nations les unes des autres ? Daprès cet extrait vidéo, quelle est la seconde dimension de la nation ? Pour répondre, construisez un schéma représentant le processus démergence de la nation tel quévoqué ici. Voir lextrait vidéo n°2 à lextérieur de PowerPoint au format RealPlayer.

12 Compléter les cases pour décrire le processus démergence de la nation dans cette seconde conception Avant Après

13 La dimension identitaire de la nation : « léveil des nationalités » Mais est-ce si simple ? Communauté ethnique, culturelle, existant de très longue date « éveil des nationalités », prise de conscience Nation au second sens (identitaire)

14 L« éveil des nationalités », un mythe ? Daprès le document polycopié : Pourquoi lauteur qualifie-t-il léveil des nationalités de mythe ? En quoi cet extrait vidéo, éclaire-t-il la phrase soulignée ?En quoi cet extrait vidéo Carte des Balkans et dates démancipation de la Turquie Le document : au format.rtf au format.pdf au format.doc

15 « Ces nationalités sont des constructions sociales issues d'un immense travail de mobilisation politique. » Selon lauteur, les nationalités ne se sont pas « éveillées » mais ont été construites. Des individus socialement et culturellement hétérogènes ont été rassemblés autour dune même appartenance. Cela suppose une certaine adhésion, une identification de leur part : cest un travail de mobilisation.

16 Les exemples donnés dans la vidéo Idiomes (parlers locaux) accédant au statut de langue écrite « nationale » : serbo-croate, slovène, bulgare, ukrainien, tchec... Mise en exergue de certains évènements historiques censés démontrer lancienneté de la nation : guerre dindépendance grecque. Mais ce processus ne concerne pas que le Balkans...

17 Le cas de la nation française Quest-ce qui a favorisé lémergence dune nation française ? Le document : au format.rtf au format.pdf au format.doc

18 Le rôle de lEtat prénational Lunification linguistique et religieuse a commencé sous lAncien Régime. Les régimes issus de la Révolution Française la poursuivront. L'ordonnance de Villers-Cotterêts (François Ier, 1539) impose lusage du français dans les actes administratifs

19 le « Règlement pour les écoles primaires élémentaires de l'arrondissement de Lorient », adopté et arrêté par le Comité supérieur de l'arrondissement, en 1836, et approuvé par le recteur en 1842, stipule : « Art. 21. Il est défendu aux élèves de parler breton, même pendant la récréation et de proférer aucune parole grossière. Aucun livre breton ne devra être admis ni toléré. » Quelles réflexions peut nous inspirer ce document ? On sappuiera aussi sur le texte de la diapositive suivante (texte défilant)

20 Force est de constater qu'on part de loin. Au début du (XIXème) siècle, beaucoup d'élèves apprennent encore à lire en latin, et là où le français est enseigné, il l'est de manière rudimentaire, se réduisant à des bribes de grammaire et d'orthographe. Les maîtres font en outre souvent la classe en patois, soit qu'ils ignorent le français, soit que leurs élèves ne comprennent que leur idiome maternel. Il importe donc prioritairement, si on souhaite promouvoir l'enseignement du français, de chasser de l'école ces dialectes « barbares », en ordonnant aux maîtres d'enseigner en français, et en interdisant aux enfants l'usage de dialectes, qui les enferment dans un univers linguistique étriqué et disparate, leur coupant tout accès à la culture nationale. C'est la Révolution qui, considérant la langue française comme le ciment de l'unité nationale, inaugure la croisade contre les patois. Le plan Talleyrand, par exemple, prévoit de n'enseigner que la langue nationale, afin de chasser « cette foule de dialectes corrompus, derniers vestiges de la féodalité ». La lutte contre le patois emplit tout le XIXe siècle, atteignant même des sommets à partir des années 1850, où l'usage du patois à l'école est formellement interdit, aussi bien par le règlement impérial de 1853, que par celui, républicain, de Ces textes réglementaires s'accompagnent de sanctions à l'encontre des maîtres récalcitrants, tandis que les élèves surpris à parler patois sont l'objet de brimades humiliantes, comme en Bretagne, où la « marque d'infamie » est représentée par un sabot accroché au cou. (Pierre Giololitto, Historia)

21 La construction de la nation comporte un aspect répressif... Dans le règlement des écoles de Lorient, lusage du breton est mis sur le même plan que......le fait de proférer des grossièretés (stigmatisation, dévalorisation symbolique)......et il est assorti de sanctions (répression). Léradication des langues régionales a pris une forme coercitive. Cette action a permis de prévenir lémergence de minorités élevant des prétentions à lexistence nationale. Lécole en a été linstrument principal. Elle na pas été complète dans certaines régions périphériques (Corse, Bretagne, Alsace)......voire a échoué lorsquexistaient des velléïtés de résistance à letat français (créole).

22 3. Un 3ème aspect du concept de nation : le sentiment dappartenance Comment lÉtat développe-t-il le sentiment dappartenance à la nation ? Expliquez la dernière phrase du texte Le document : au format.rtf au format.pdf au format.doc

23 Les vecteurs de diffusion du sentiment dappartenance Quel moyen ?Expliquer

24 Lintériorisation de la nationalité Focalisation sur lactualité nationale Mise en œuvre dune éducation uniforme à léchelle nationale Rôle de la monnaie (dimension symbolique) dans le renforcement du sentiment dappartenance Identification administrative des nationaux

25 Lintériorisation de la nationalité Si le sentiment dappartenance national est intériorisé... Sil influence la façon de se percevoir soi- même et de percevoir les autres, les façons dagir et de penser... Sil est le produit dinfluences extérieures mais conditionne les actions de lindividu et les influences quil exerce sur les autres... On peut parler dun... « habitus » national.

26 Les individus « saisis par lécriture » Interreconnaissance locale Identification administrative Différencier les individus selon la nationalité L « étranger » au « pays » : autrefois, simple inconnu du voisinage, désormais non membre de la communauté nationale Etat civil, passeport, cartes didentité, fichiers

27 Lidentification des nationaux : un thème toujours dactualité Techniques didentification Lappartenance devient objective, support du sentiment national (subjectif). « Bertillonage » et carte nationale didentité : à lire à la maison, un article de Libérationun article de Libération Anthropométrie, photographie, empreintes digitales, ADN…


Télécharger ppt "De la notion dEtat à celle dEtat-nation La conception Durkheimienne reflète un certain type dÉtat qui émerge à lépoque moderne : lEtat-nation Une notion."

Présentations similaires


Annonces Google