La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Consomation Froid Essoufflement Stéphane Caumartin Décembre 2009.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Consomation Froid Essoufflement Stéphane Caumartin Décembre 2009."— Transcription de la présentation:

1

2 Consomation Froid Essoufflement Stéphane Caumartin Décembre 2009

3 StC Froid - Conso - Essoufflement décembre Sommaire Introduction Consommation et autonomie Froid et ses conséquences Essoufflement et maitrise du volume dair Conclusion

4 StC Froid - Conso - Essoufflement décembre Introduction Dans les épisodes précédents: Comment gérer l'autonomie du N2. Quels sont les lois physiques permettant de comprendre: La flottabilité Les variations de pression Ces notions vont nous permettre d'aborder aujourd'hui le triptyque qui en découle: Consommation Froid Essoufflement Intro Conso Froid Essoufflement Conclusion

5 StC Froid - Conso - Essoufflement décembre Consommation et profondeur Dans les cours précédents vous avez vu que la pression à 10m est de: En doublant la pression, on va devoir mettre 2 fois plus dair pour remplir nos poumons (voir cours précédent: PV=Cste). => À 10m, la consommation est multipliée par 2. Quelle est alors la consommation à 20m ? À 40m? => À 20m, la consommation est multipliée par 3. => À 40m, la consommation est multipliée par 5. Intro Conso Froid Essoufflement Conclusion 2 bars

6 StC Froid - Conso - Essoufflement décembre Quels est lautonomie dair à 10m ? Quels est lautonomie dair à 40m ? Consommation et autonomie 1/3 Notre autonomie dair en respirant sur cette bouteille en surface est donc de: litres / 15 litres/min = 120 minutes dautonomie dair Intro Conso Froid Essoufflement Conclusion - Tout cela au repos dans une eau chaude et sans courant - : 60 min (=120 min / 2) : 24 min (=120 min / 5) Notre consommation dair en surface (= à 1 bar) est de lordre de: 15 litres/min Avec une bouteille de 12 litres et 150 bars (200b-50b de réserve, voir cours sur lautonomie), on a: 12l x 150b = litres (ramené à 1 bar) que je peux consommer

7 StC Froid - Conso - Essoufflement décembre Quels est lautonomie dair à 10m ? Quels est lautonomie dair à 40m ? Consommation et autonomie 2/3 Notre autonomie dair en respirant sur cette bouteille en surface est donc de: litres / 30 litres/min = 60 minutes dautonomie dair Intro Conso Froid Essoufflement Conclusion : 30 min (=60 min / 2) : 12 min (=60 min / 5) Avec un effort modéré (ou stress, ou froid), on double facilement sa conso à: 30 litres/min Avec une bouteille de 12 litres et 150 bars (200b-50b de réserve), on a toujours: 12l x 150b = litres (ramené à 1 bar) que je peux consommer

8 StC Froid - Conso - Essoufflement décembre Quels est lautonomie dair à 10m ? Quels est lautonomie dair à 40m ? Consommation et autonomie 3/3 Notre autonomie dair en respirant sur cette bouteille en surface est donc de: litres / 60 litres/min = 30 minutes dautonomie dair Intro Conso Froid Essoufflement Conclusion : 15 min (=30 min / 2) : 6 min (=30 min / 5) Avec un effort prononcé (ou stress, ou froid), on arrive facilement à: 60 litres/min Avec une bouteille de 12 litres et 150 bars (200b-50b de réserve), on a toujours: 12l x 150b = litres (ramené à 1 bar) que je peux consommer

9 StC Froid - Conso - Essoufflement décembre Conclusion sur la consommation La conso est un paramètre important de lautonomie du plongeur N2. Elle est à prendre en compte: avant la plongée: Planification du parcours, température, courant probable, discussion avec la palanquée, rappel des signes de gestion dair, vérification du lestage. Pendant la plongée: Poumon-ballast (plutôt que lutilisation fréquente du gilet), annonce/requête régulière des pressions bouteille, signe à mi-pression, surveillance de leffort fourni (courant, distance parcouru, gestes parasites), température, gestion du stress (mise à leau, turbidité, soucis de la vie, méforme), orientation. A la fin de la plongée: Air suffisant pour les paliers, paliers sous le bateau, remonter avec 50b au moins dans la bouteille. Intro Conso Froid Essoufflement Conclusion Autonomie en air = Vol bouteille x P°utile bouteille Conso x P° absolue

10 StC Froid - Conso - Essoufflement décembre Pourquoi se refroidit-on ? Pour maintenir sa température centrale a 37°, le corps lutte contre le froid en: Augmentant sa production de chaleur. Diminuant sa déperdition calorique. Or léquilibre thermique est dans lair à 25°, et dans l'eau vers 33° Dans leau, le corps se refroidi 25 fois plus vite que dans lair. De plus, le plongeur sera refroidi par lintérieur: Lair inspiré se refroidit en se détendant à la pression ambiante. Lair expiré a été réchauffé a la température du corps. Intro Conso Froid Essoufflement Conclusion

11 StC Froid - Conso - Essoufflement décembre Conséquence du froid Intro Conso Froid Essoufflement conclusion Le froid est un facteur favorisant et aggravant de TOUS les accidents de plongée Stress Sinus Essoufflement Narcose ADD Erreur humaine Panne dair Surpression pulmonaire Plaquage de masque Mauvais équilibrage des tympans Vertige alterno- barique Froid

12 StC Froid - Conso - Essoufflement décembre Prévention – Détection - CAT Prévention Combinaison adaptée (modularité ?). Préparation de la plongée en autonomie (T°, thermocline, planification du parcours et de la durée, observation/discussion sur combi & sensibilité au froid). Pdt la plongée: être attentif aux comportement (non-dits), signes réguliers. Pas de fausse honte ! Activité de loisir => douleur et danger n'ont pas leur place. Détection: Sur soi: tremblements, mal-être, crispation, envie d'uriner. Sur les autres: tremblements, perte d'intérêt, difficulté à gérer son matériel. Conduit à tenir: Aidez une personne ayant froid à remonter/ à se dé-équiper (risque de chute). Boisson chaude (pas d'alcool !), protection contre le vent (coupe-vent, cabine, sac poubelle), se changer si possible. Attention aux enfants, qui ne se rendent pas forcément compte qu'ils ont froid, et qui ont un métabolisme luttant moins efficacement contre le froid. Intro Conso Froid Essoufflement Conclusion

13 StC Froid - Conso - Essoufflement décembre Conclusion sur le froid Intro Conso Froid Essoufflement Conclusion Mettre en place des signes de « niveau » de froid. Etre attentif à ses propres sensations de froid. Etre attentif à ses collègues de palanquées. Interrompre la plongée dès apparition du froid sur une personne de la palanquée. Prévoir de quoi se mettre au chaud après la plongée (coupe-vent et bonnet du Galathée par exemple). Le froid est un facteur favorisant et aggravant de TOUS les accidents de plongée

14 StC Froid - Conso - Essoufflement décembre Apparition de lessoufflement Lessoufflement est une intoxication au CO2 (dioxyde de carbone ou gaz carbonique). On parle également hypercapnie. Ce sont nos capteurs de CO2 qui donnent l'ordre d'inspirer, l'expiration étant passive (hors effort). Quand le taux de CO2 atteint un seuil, lordre est donné de remplir les poumons. Léquilibre est maintenu tant que lexpiration peut être efficace entre deux inspirations. Intro Conso Froid Essoufflement Conclusion Rythme ventilatoire amplitude du volume ventilé Détection par les chémorécepteurs Pas délimination efficace du CO2 Mauvais expiration du CO2 dans les poumons Cest une boucle de régulation Mais si léquilibre est rompu:

15 StC Froid - Conso - Essoufflement décembre Mécanisme de lessoufflement Intro Conso Froid Essoufflement Conclusion Respiration normale Adaptation (à un effort modéré par ex.) Effort menant à lessoufflement Vol.de Réserve Insp ~2.5l Vol. courant ~0.5l Vol.de Réserve Expi ~1.5l Vol. mort ~1.5l Ce cercle vicieux est physiologique => pas de maitrise un fois installé

16 StC Froid - Conso - Essoufflement décembre Facteurs favorisants et conséquences Intro Conso Froid Essoufflement Conclusion ESSOUFFLEMENT Effort couran t T° Stress Fatigue Matériel Qualité de lair Lestage NARCOSE (CO2 + N2) PANIQUE MAUVAIS DEGAZAGE (CO2 + N2) Perte de connaissance, syncope Réflexe de rétention dair Inhalation deau ADD SP Noyade Mauvaise techn. respiratoire Techn. (mauvais palmage) Profondeur

17 StC Froid - Conso - Essoufflement décembre Prévention - Détection - CAT Prévention Entrainement physique régulier (même si modéré). Rester humble (courant, froid, distance de palmage, méforme, …). Lestage adapté. Détection: Sur soi: halètement, céphalées, agitation, ralentissement psychique, panique. Sur les autres: agitation, palmage stabilisateur, flot ininterrompu de bulles. Conduit à tenir: Stabilisation et arrêt de tout mouvement. Demande/apport daide (signe « essoufflement » ou « ça va pô »). Dégagement de la zone dangereuse = remontée. Aide en surface (risque de chute), O2 sur le bateau. Intro Conso Froid Essoufflement Conclusion

18 StC Froid - Conso - Essoufflement décembre Conclusion sur lessoufflement Importance de la planification de la plongée (lestage, discussion, conditions météo, profondeur, parcours,…). Attention à tout facteur favorisant la présence de CO2, en particulier: le palmage (notamment en cas de manque dentrainement) le lestage (en particulier quand la profondeur augmente) le stress (froid, visibilité, zen attitude) Dès apparition des 1ers symptômes => demander de laide. Etre attentifs aux rythmes respiratoires des collègues de palanquée. Rester humble face aux éléments et à son propre corps. Intro Conso Froid Essoufflement Conclusion

19 StC Froid - Conso - Essoufflement décembre Conclusion générale Consommation, Froid et Essoufflement sont étroitement liés et font partie intégrante de la gestion de lautonomie du plongeur N2. Ils doivent être: préparés avant la mise à leau, gérés pendant la plongée, sécurisés jusquà retour au bateau et installation sur le pont. Intro Conso Froid Essoufflement Conclusion Froid ConsoEssoufflement


Télécharger ppt "Consomation Froid Essoufflement Stéphane Caumartin Décembre 2009."

Présentations similaires


Annonces Google