La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Joël ronez [Cup Of Tea] blog.ronez.net Écriture & nouveaux supports Hypertexte, flux, & autres hasards de lécosystème numérique 1er et 5.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Joël ronez [Cup Of Tea] blog.ronez.net Écriture & nouveaux supports Hypertexte, flux, & autres hasards de lécosystème numérique 1er et 5."— Transcription de la présentation:

1 joël ronez [Cup Of Tea] blog.ronez.net Écriture & nouveaux supports Hypertexte, flux, & autres hasards de lécosystème numérique 1er et 5 décembre 2006 Paris

2 Ressources sur ce séminaire :

3 Ce qui a changé avec Internet

4 Quest-ce qui a changé avec Internet > Rapport à lespace

5 Quest-ce qui a changé avec Internet > Rapport au temps #1- Immédiateté 1 mn

6 Quest-ce qui a changé avec Internet > Rapport au temps #2- Flux VS périodique

7 Quest-ce qui a changé avec Internet > Mode dindexation DEWEY TAGS

8 Quest-ce qui a changé avec Internet > Mode darchivage

9 Quest-ce qui a changé avec Internet > Demande de valeur ajoutée Services Contenu Transparence Valeur dusage

10 > Possibilité dutiliser facilement un dispositif > Interaction intuitive > Service rendu Quest-ce qui a changé avec Internet > La valeur dusage (usability)

11 Plus grande attente public - public moins indulgent, moins patient, plus averti Besoin de réactivité / immédiateté Besoin de services Comportement : Réactivité – Simplicité - Usabilité Quest-ce qui a changé avec Internet > Demande de valeur ajoutée

12 1 > Les militaires 2 > Lélite technico-scientifique académique 3 > Les programmeurs 4 > Les communautés virtuelles 5 > Les entrepreneurs 6 > Les opérateurs de symboles Quest-ce qui a changé avec Internet > Les 6 cultures dInternet

13 Les modes de lecture dun contenu multimédia From Jean-Marc HardyJean-Marc Hardy

14 Les modes de lecture dun contenu multimédia > Recherche / Consommation

15 Les modes de lecture dun contenu multimédia > Scanning / Reading > 79 % des internautes lisent en diagonales > 16% lisent mot à mot

16 Les modes de lecture dun contenu multimédia > Textes VS Images

17 Les modes de lecture dun contenu multimédia > Lecture en « F » From Jakob Nielsen Nielsen

18 Les modes de lecture dun contenu multimédia > Lecture en « F » From Laurent Goffin

19 Les modes de lecture dun contenu multimédia > Lecture en « F » From Laurent Goffin

20 Les modes de lecture dun contenu multimédia > Les zones prioritaires

21 Les modes de lecture dun contenu multimédia > A noter > On lit 25 % moins vite à lécran > Les internautes scrollent > Les internautes consultent plusieurs sites en même temps From Jean-Marc HardyJean-Marc Hardy

22 Lécriture multimédia est hypertexte

23 > La culture du fragment

24 Lécriture multimédia est hypertexte > Vers lintérieur et lextérieur Vers le contenu profond -dans le temps -dans larborescence Vers les ressources externes

25 Lécriture multimédia est hypertexte > Renseigner ses liens

26 Lécriture multimédia est structurée

27 Flux RSS Real Simple Syndication

28 > Un nouveau format déchange dinformation Blog content Other Blogs & sites content Feed aggregator (software) content Blog search engines (technorati, google blog search..) Flux RSS

29 > Qui diffuse en RSS ? Flux RSS > Tous les blogs > Certains sites web (presse, ministères, …) > Moteurs spécialisés (technorati, …)

30 > Quest-ce quon diffuse ? Flux RSS > Entête, résumé > Contenu complet > Images > Son -> Podcasting > Vidéo -> Videocasting VS Broadcasting Sur le blog Via un agrégateur

31 > Comment les lire ? Flux RSS > Navigateurs (Mozilla, plug-ins) > Agrégateurs en lignes > Agrégateurs desktop > « Sites 2.0 » (Netvibes, Google perso) Feeddemon, NewsNetWire

32 > Evolution du RSS : Flux RSS Compatibilité SMTP / RSS RSS SMTP RSS Blogs Site web courriel Blogs Site web mobile Outils: > Outlook > Gmail > etc.

33 > Spectre étendu : 700 fils RSS / heure RSS & veille > Gains quantitatifs > Gains qualitatifs > Filtres internes au contenu > Syndication sous différents formats > Syndication personnalisée /mot clé > Chaînage automatique dans SI entreprise

34 Social Software / Web 2.0

35 Yossi Vardi ICQ « What is the killer application ? The killer application is the people »

36 Premier âge de lInternet : -> Adaptation au media Deuxième âge : -> Ére du partage Ce qui compte nest plus de détenir une information, mais de savoir la partager Nouvelles sociabilités Nouveaux codes Nouvelle culture Nouveaux outils > Encore un changement dère ? Social Software / Web 2.0

37 > Blogs & social software TCP/IP On connecte des ordinateurs Internet On connecte des réseaux HTML On connecte des contenus Blogs… On connecte des gens Tribute to Joi ItoJoi Ito Social Software / Web 2.0

38 SystèmeSystème logiciel facilitant la communicationlogiciel de groupe, la construction et la solidification de liens sociaux, le travail collaboratif, le jeu à plusieurs, la création collective, donc organisés autour des outils de l'Internet.Internet Social Software / Web 2.0 Social Software

39 […]Les partisans de l'approche Web 2.0 pensent que l'utilisation du Web s'oriente de plus en plus vers l'interaction entre les utilisateurs, et la création de réseaux sociaux rudimentaires, pouvant servir du contenu exploitant les effets de réseau, avec ou sans réel rendu visuel et interactif de pages Web. En ce sens, les sites Web 2.0 agissent plus comme des points de présence, ou portails web centrés sur l'utilisateur que les sites webs traditionnelsréseaux sociauxeffets de réseaupoints de présenceportails web Social Software / Web 2.0 Web 2.0

40 Social Software / Web 2.0 > Web aspects principaux : > Interfaces riches, interactivité > Participation des individus qui fournissent du contenu

41 Social Software / Web 2.0 > Caractéristiques service Web 2.0 > Simplicité de création profil

42 Social Software / Web 2.0 > Caractéristiques service Web 2.0 > Personnalisation de linterface

43 Social Software / Web 2.0 > Caractéristiques service Web 2.0 > Auto-indexation -> tags Tag cloud

44 Social Software / Web 2.0 > Caractéristiques service Web 2.0 > Espace privé / partagé / public

45 Social Software / Web 2.0 > Caractéristiques service Web 2.0 > Communauté qui valide

46 Social Software / Web 2.0 > Caractéristiques service Web 2.0 > Différents formats personnalisables de diffusion > RSS / XML -> Syndication & agrégation

47 Social Software / Web 2.0 Web 2.0

48 DoubleClick --> Google AdSense stockage photo --> partage de photos Britannica Online --> Wikipedia sites personnels --> blogs page vues --> cout au clic publication --> partage CMS --> wikis annuaires (taxonomy) --> tags (folksonomy) Social Software / Web 2.0 Web 1.0 Web 2.0

49 Social Software / Web 2.0 > Les applications en ligne > Netvibes > Courrier - gmail > Suites bureautiques : - writely, numsum, gliffy, Thumstaks

50 Social Software / Web 2.0

51 Et le contenu ?

52 Nous sommes tous des créateurs de contenus La frontière entre correspondance, publication, collaboration et discussion disparaît > Conclusion > Tendances 2006 Social Software / Web 2.0

53 David Sifry Technorati CEO « The web is not about pages, its about people communicate to each other. The web is a conversation stream. And hyperlink its not a link between document, but a form of social gesture » Social Software / Web 2.0

54 David Sifry PDG Technorati « Arrêtons de parler de pages, à propos du web Le web est un flux de conversations Et le lien hypertexte nest pas un lien entre documents, mais une forme daction sociale » Social Software / Web 2.0

55 > Social Software : définition Outils pour partager et interconnecter : Social Bookmarking Partage de bookmarks (ex Social networking Partage de contacts (ex WIKI Partage de contenu (ex. blogs Partage dexpérience, dopinions, etc. - idées - informations - opportunités - connaissance - contacts - … Social Software / Web 2.0

56 > Le wiki : définition Un site web dynamique permettant à tout individu den modifier les pages à volonté Social Software / Web 2.0

57 Le blog: Le premier format éditorial né du web

58 "Les blogs et leur écosystème, immiscés entre le courrier électronique et le web, sont le maillon manquant dans la chaîne de communication… Ils se rapprochent de la promesse originelle du web, dans la mesure où ils sont le premier outil qui a rendu facile -ou au moins simplifié- l'action de publier sur le web".

59 > Un blog quest-ce que cest ? Un site web…... composé darticles classés par date… … et par catégories Les blogs

60 > Un blog quest-ce que cest ? Un système de publication simplifié Les blogs

61 Les retroliens Les « feed » RSS Les permaliens Les commentaires > Les nouveautés de format Les blogs

62 un ton et un contenu informel un format court et concis un grande sensibilité à lactualité > Les nouveautés de contenu Les blogs

63 Les « blogrolls » prolongent la visite et incluent le blog dans une communauté > Une interconnexion Les blogs

64 > Typologie de blogs > Blog personnel : journal extime > Blog journalistique > Blog dexpert > Blog délu / politique / dirigeant > Blog marketing > Metablog : un blog sur les blogs > Blogs de passionnés > Blogs militant, engagé > Blogs collectifs, thématiques Les blogs

65 > Les usages corporate Les blogs

66 > Typologie de blogs internes > Blogs de salariés (IBM : blogueurs, Compass) > Blogs évènements (rebranding blog, Cap Gemini) > Blogs KM > Blogs projet > Blogs expression (syndicat, association,..) > Blogs intranet Les blogs

67 > En résumé : pourquoi ça marche ? > Faible coût > Facilité (déploiement, utilisation, …) > Gestion automatique de linformation - catégorie - adresse permanente - indexation minimale : auteur, date, titre, tag > Services collaboratifs - commentaires - gestion droits utilisateurs Les blogs

68 > En résumé : pourquoi ça marche ? > Projets à cycle court : - dune ½ heure à ½ journée > Logique de participation > Acte valorisant de publication Les blogs

69 (0) accueil 1-1 conseil 4-1 Dirigea nts 2-1 En France 4-2 Comité éthique 1-2 concepti on 1-4 Nos atouts 2-2 Etran ger 3-1 Philos ophie 1-3 audit 1 Activités 4-3 partenai res 3-2 exemple s 3-3 Référenc es A Contac t B Mentions légales C Crédits 2 Implantati ons 3 Notre métier 4 Hommes & réseaux …vers lexhaustif Architecture de linformation hypertexte > Au niveau dun site Du synthétique…

70 Architecture de linformation hypertexte > Au niveau dun site Laisser voir ce quil y a en profondeur … Importance des micro-contenus

71 + Neuf + Important + Proche + général + détails + explicatif Who ? When ? Where ? Why ? What ? Architecture de linformation hypertexte > Au niveau dun texte > La pyramide inversée

72 Architecture de linformation hypertexte > La pyramide inversée (ex dépêche AFP) Essentiel Détail (AFP) Mardi 16 novembre 2005 Un incendie « non accidentel » a endommagé dans la nuit de mardi à mercredi les locaux dune école maternelle à Lunel (Hérault); a-t-on appris auprès du groupement de gendarmerie de Languedoc-Roussillon. Cet incendie, « qui nest pas accidentel » mais dont les causes restaient indéterminées, a pris vers 22h30 et endommagé des locaux qui ne sont pas des salles de class, ce qui devrait permettre à lécole de rouvrir lundi, a-t-on précisé. La gendarmerie de la brigade territoriale de Lunel et la brigade de rapprochement et dinvestigation judiciaire à Montpellier ont été chargées de lenquête. MONTPELLIER –Une école maternelle dans lHérault endommagée par un incendie

73 Architecture de linformation hypertexte > Les 5 W Who When Where Why What + How How Much Qui Quand Où Pourquoi Quoi + Comment Combien

74 Remettons la pyramide à lenvers…

75 « le web 2.0 est juste un jargon » Tim Berners-Lee Jai été surpris par ce billet, résumant la pensée de Tim Berners Lee (inventeur du concept « web 2.0 »). Son recul vis à vis du sujet, nous laisse entrevoir une bulle, aussi instable que la première…ce billet A laube dune bulle internet 2.0, Tim Berners Lee remet les pendules à lheure dans une récente interview :interview Linterviewer : "Vous savez, à propos du Web 2.0, une explication fréquemment avancée est que le Web 1.0 consistait à connecter des ordinateurs et à rendre linformation disponible. Le Web 2.0 lui connecte les individus et facilite leur collaboration. Est-ce la façon dont vous voyez le Web 2.0 ?"

76 Les bonnes pratiques éditoriales sur le web

77 Ecrire concis & faire court Le web nest pas le papier Du synthétique vers lexhaustif Lessentiel toujours en premier Une idée / paragraphe Ne pas vouloir trop en dire Mettre en relief Penser à lindexation Contextualiser Avoir la plus forte valeur dusage (usability) Si le séminaire durait 10 minutes… Les bonnes pratiques éditoriales pour le web

78 La titraille Faire des titres informatifs Georges Simenon est mort Maigret casse sa pipe INFORMATIF INCITATIF

79 Aérer, donner du relief Les bonnes pratiques éditoriales pour le web > Intertitres > Illustrations > Tableaux > Gras (éviter litalique) > Mise en exergue (retrait, guillemet, fond de couleur,) > Eviter la justification > Découper en paragraphes

80 Ecrire multimédia Les bonnes pratiques éditoriales pour le web > Les photos - recadrées sur détail - avec apport informatif - balises ALT et TITLE - légendées > Son : podcasting > Vidéo > Animation Et surtout… > Proposez des ressources complémentaires (ex lemonde.fr)

81 Ecrire hypertexte Les bonnes pratiques éditoriales pour le web > Intitulé clair > Pas de redondance > Au sein du texte VS sur la droite > Indiquer si pas HTML (PDF, etc…) > Vers où je vais ? > Utiliser linfobulle

82 Attention au registre ! Les bonnes pratiques éditoriales pour le web > Lhumour, cest moins risqué à loral !


Télécharger ppt "Joël ronez [Cup Of Tea] blog.ronez.net Écriture & nouveaux supports Hypertexte, flux, & autres hasards de lécosystème numérique 1er et 5."

Présentations similaires


Annonces Google