La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Chekroun,P. & Nugier,A. (2005). Le rôle des émotions morales dans le contrôle social endogroupe : « Tu me fais honte ! ». Revue Internationale de Psychologie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Chekroun,P. & Nugier,A. (2005). Le rôle des émotions morales dans le contrôle social endogroupe : « Tu me fais honte ! ». Revue Internationale de Psychologie."— Transcription de la présentation:

1 Chekroun,P. & Nugier,A. (2005). Le rôle des émotions morales dans le contrôle social endogroupe : « Tu me fais honte ! ». Revue Internationale de Psychologie Sociale,18, AMMOUR Ilhem MOHAMED Sabrina

2 INTRODUCTION (1/2)

3 INTRODUCTION (2/2) Hypothèses :  Les participants vont exercer davantage de contrôle social envers un déviant de l’endogroupe plutôt qu’a un déviant de l’exogroupe.  Lorsque le déviant est membre de l’endogroupe on suppose qu’il y a davantage d’émotions morales chez les participants.  Le ressenti desémotions morales selon l’appartenance groupale a un impact sur la sanction.

4 METHODE ■ 97 étudiants en licence de psychologie. ■ Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand. Variable Indépendante :  Appartenance groupale du déviant. (endogroupe versus exogroupe) Variables Dépendantes :  Mesure de l’émotion. (VD1)  Intention de sanctions.(VD2)  Mesures de préoccupations d’ordre identitaire. (VD3)

5 METHODE Procédure  Lecture de scénario mettant les participants en situation  Fin introduisant le comportement déviant  Evaluation de 11 émotions  Intentions de sanction  Questions sur l’identité sociale  Question sur la contre-normativité du comportement  Questions sociodémographiques (nationalité, âge, sexe,fumeur ou non)

6 RESULTATS (1/2) Effet de l’appartenance groupale sur les intentions de sanctions  + d’intentions lorsque le déviant appartient à l’endogroupe Effet de l’appartenance groupale sur la tendance à exercer du contrôle social  + forte lorsque le déviant appartient à l’endogroupe Effet de l’appartenance groupale sur l’assimilation attendue par le participant  Quand déviant appartient à l’endogroupe, + d’anticipation d’assimilation

7 RESULTATS (2/2) Effet de l’appartenance groupale sur le ressenti émotionnel  + d’émotions morales et hostiles quand déviant appartient à l’endogroupe Pas d’effet sur les émotions de surprise et positives Impact des émotions morales et hostiles sur la fréquence du contrôle social  favorisent la prise de décision d’exercer du contrôle social quant le déviant appartient à l’endogroupe Médiation des émotions morales et hostiles dans le lien «appartenance groupale- contrôle social»

8 DISCUSSION & CONCLUSION ■ Hypothèse de départ validée  Contrôle social plus élevé face à un individu de l’endogroupe.  Rôle des émotions morales fondamentale dans le contrôle social. ■ Ouverture : Impact du niveau d’identification au groupe dans le rôle médiateur des émotions morales sur l’exercice du contrôle social


Télécharger ppt "Chekroun,P. & Nugier,A. (2005). Le rôle des émotions morales dans le contrôle social endogroupe : « Tu me fais honte ! ». Revue Internationale de Psychologie."

Présentations similaires


Annonces Google