La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Fromagerie Pascal Beillevaire Challenge inter-IUT 2004-2005 GEA Bordeaux.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Fromagerie Pascal Beillevaire Challenge inter-IUT 2004-2005 GEA Bordeaux."— Transcription de la présentation:

1 Fromagerie Pascal Beillevaire Challenge inter-IUT GEA Bordeaux

2 TITRE: gras, taille 14, arial Conclusion : en bas de la page en encadré de couleur noir SOMMAIRE L’ACTIVITE DE L’ENTREPRISE CHOIX STRATEGIQUES 1a-Nature de l’activité d’une entreprise 2a-Les choix de b-Eléments traduisant l’activité de Beillevaire 2b- Les effets de ces choix ANALYSE DE L’EXPLOITATION AFFECTATION DU RESULTAT 3a-Production stockée et stocks 5a-Définition de la politique d’affectation du résultat 3b-Stocks de matières premiéres au bilan 5b-La politique d’affectation du résultat de Beillevaire 4a-Définition de l’EBE 4b-L’évolution de l’EBE STRUCTURE FINANCIERE 6a-Modes de financement des immobilisations 6b-Politique de financement de Beillevaire 7a-L’endettement et la capacité de remboursement SYNTHESE 7b-Conséquence du crédit-bail sur la VA etl’endettement 9-Points forts et facteurs de progrés 8a-L’équilibre financier d’uneentreprise 8b-Evolution de cet équilibre G.E.A Bordeaux Questions: 1a, 1b, 2a, 2b, 3a, 3b, 4a, 4b, 5a, 5b, 6a, 6b, 7a, 7b, 8a, 8b, 91a1b2a2b3a3b4a4b5a5b6a6b7a7b8a8b9

3 Question 1a : Comment peut-on trouver la nature de l’activité d’une entreprise en étudiant son bilan? ACTIVITE INDUSTRIELLEACTIVITE FINANCIERE Consiste à transformer des matières premières pour fabriquer des produits finis Produits achetés et revendus en l’état Ex dominant: la holding, société qui regroupe des actionnaires souhaitant acquérir une influence significative dans les diverses sociétés détenues STOCKS Matières premières, approvisionnements, en- cours de production, produits intermédiaires et finis Destinés à entrer ou sortir du processus de production MarchandisesPas de stocks (cas exceptionnel en- cours de services) NATURE DES IMMOBILISATIONS Activité relevant d’une prestation en travail directement utile pour l’usager, et sans transformation de la matière Incorporelles Frais de R&D, concessions et brevets Corporelles Terrains, constructions, ITM&OI Ensemble des équipements et machines utilisés pour l’extraction ou la transformation des MP Incorporelles Droit au bail Droit dont dispose le titulaire d’un bail d’utiliser des locaux pendant une certaine durée Financières Participations, autres titres immobilisés Via des participations, la holding gère et contrôle des sociétés ayant des intérêts communs ACTIVITE COMMERCIALEACTIVITE DE SERVICES Le montant inscrit au bilan détermine si l’activité est principale ou secondaire dans le fonctionnement de l’entreprise. Les autres postes ne peuvent relever d’une activité en particulier mais de l’activité globale de l’entreprise Questions: 1a, 1b, 2a, 2b, 3a, 3b, 4a, 4b, 5a, 5b, 6a, 6b, 7a, 7b, 8a, 8b, 9 G.E.A Bordeaux

4 *Remarque : Incohérence au niveau du compte de résultat, on constate qu’il n’y a pas de vente de marchandises. Ainsi ce stock devrait traduire une activité industrielle, cependant si on ne prend en compte que le bilan cela traduit une activité commerciale. Question 1 b : Quels sont les éléments traduisant l’activité de Beillevaire? Les activités de Beillevaire Éléments du bilan traduisant cette activité ACTIVITE INDUSTRIELLE -Beillevaire collecte et achète du lait et le transforme en crème, fromage, yaourt et beurre. - Immobilisations corporelles : constructions, ITM & OI - Immobilisations incorporelles : concession, brevets et droits similaires -Stock de matières premières -En cours de production de bien ACTIVITE COMMERCIALE -Beillevaire affine des fromages fermiers et artisanaux. -Vente de ces produits sur les marchés régionaux, aux commerces traditionnels, aux restaurants et dans leurs propres magasins. -Stock de marchandises * Questions: 1a, 1b, 2a, 2b, 3a, 3b, 4a, 4b, 5a, 5b, 6a, 6b, 7a, 7b, 8a, 8b, 9 G.E.A Bordeaux

5 Les projets stratégiques représentent des axes de développement majeur pour une entreprise ; ils engagent l’entreprise dans le long terme et mobilisent d’importantes ressources 1 er projet : Développement de la franchise marché et de la franchise magasin 2 ème projet : Développement de la gamme Bio Loire en Grandes et Moyennes Surfaces (GMS) 3 ème projet : Lancement sur le marché d’un nouveau produit régional : le Machecoulais : développement de cinq magasins franchisés en s’appuyant sur l’expérience et le savoir-faire de leurs cinq magasins pilotes.  Investissement quasi nul Pénétrer le marché des GMS (lancement prévu en juillet 1999) sous une autre marque. Objectif : ne pas dépasser 15 à 20% du chiffre d’affaires.  Investissement faible Développer une capacité de production.  Investissement important tant en moyens humains que matériels (R&D) Projets stratégiquesObjectifs Questions: 1a, 1b, 2a, 2b, 3a, 3b, 4a, 4b, 5a, 5b, 6a, 6b, 7a, 7b, 8a, 8b, 9 Question 2a : Quels sont les projets stratégiques qui ont été effectués en ?

6 G.E.A Bordeaux EFFETS DE CES CHOIX STRATEGIQUES re Le résultat a connu une forte hausse due notamment à une croissance considérable de l’EBE. Objectif atteint : stratégie efficace. Question 2b : Conséquences des choix stratégiques. Réseau de marchés franchisés développés + Gamme de produits BIO lancée + Nouveau fromage régional mis au point = Augmentation du Résultat et de l’EBE Résultat en K€EBE en K€ (voir Q.4a) Questions: 1a, 1b, 2a, 2b, 3a, 3b, 4a, 4b, 5a, 5b, 6a, 6b, 7a, 7b, 8a, 8b, 9

7 G.E.A Bordeaux Question 3a : Différence entre production stockée et stocks. Production stockéeStocks Ce sont les produits fabriqués par l’entreprise elle-même et qui n’ont pas été vendus. Cela comprend les produits intermédiaires et les produits finis. C’est un actif détenu qui peut correspondre aux matières premières, produits finis, aux marchandises, aux en-cours, aux produits résiduels ou aux autres approvisionnements. Production stockée = Stock final - Stock initial de produits fabriqués Stock final = Stock initial + Entrées – Sorties La production stockée est un flux évalué sur une période donnée. Un stock est statique : il est évalué à un moment donné. Questions: 1a, 1b, 2a, 2b, 3a, 3b, 4a, 4b, 5a, 5b, 6a, 6b, 7a, 7b, 8a, 8b, 9

8 G.E.A Bordeaux Question 3 b : Justifiez les montants des stocks de matières premières au bilan à l’aide du compte de résultat. On cherche à justifier qui est la valeur du stock de matières premières inscrite au bilan de Pour cela, nous allons utiliser la relation suivante : La variation de stock ( VS ) de matières premières ( MP ) correspond à la différence entre le stock initial ( SI ) en début d’exercice et le stock final ( SF ) en fin d ’exercice, soit : SI – SF = VS d’où SI – VS = SF Bilan au 31/08/2002 SI MP = Mses = Total = Compte de résultat au 31/08/2003 VS Bilan au 31/08/2003 SF =  l’entreprise possède un stock de marchandises mais n’en achète pas, il y a donc un problème. Les montants de marchandises correspondent à des montants de MP enregistrés au mauvais poste, il faut donc les inclure dans les stocks de MP. Questions: 1a, 1b, 2a, 2b, 3a, 3b, 4a, 4b, 5a, 5b, 6a, 6b, 7a, 7b, 8a, 8b, 9

9 G.E.A Bordeaux Excédent Brut d’Exploitation L’E.B.E. est l’indicateur de la performance industrielle et commerciale de l’entreprise. Il permet d’apprécier la rentabilité opérationnelle de l’entreprise et l’efficacité des moyens d’exploitation. Question 4a : Qu’est ce que l’ EBE ? On qualifie d’E.B.E. le solde généré par l’activité courante de l’entreprise, sans prendre en compte sa politique d’investissement et sa gestion financière. Valeur Ajoutée - Charges de personnel (compte 64) - Impôts, taxes et versements assimilés (compte 63) + Subventions d’exploitation E.B.E. Valeur ajoutée = Production – Consommations intermédiaires Si l’EBE est négatif, on parlera d’Insuffisance Brute d’Exploitation (IBE) Questions: 1a, 1b, 2a, 2b, 3a, 3b, 4a, 4b, 5a, 5b, 6a, 6b, 7a, 7b, 8a, 8b, 9

10 Question 4b : Calculer et commenter l’évolution de l’EBE. En 8 exercices, l’EBE a augmenté de 177 %. Cependant cette très forte augmentation de l’EBE ne s’est pas faite de façon régulière et linéaire. Décisions des choix stratégiques Augmentation des charges de personnel +48,70% +90,95% Légère croissance de l’EBE Augmentation de l’EBE liée aux choix stratégiques Questions: 1a, 1b, 2a, 2b, 3a, 3b, 4a, 4b, 5a, 5b, 6a, 6b, 7a, 7b, 8a, 8b, 9 G.E.A Bordeaux

11 Question 5 a : Politique d’affectation du résultat : qui décide? Quelles possibilités? En cas de Bénéfices : En cas de Pertes : Capital Réserve légale Réserves Statutaires ou Contractuelles Autres réserves Report à nouveau C. Propres X - « 457» «457» Dividendes RESULTAT DE L’EXERCICE Capitaux Propres X RESULTAT DE L’EXERCICE G.E.A Bordeaux Capital Réserve légale Réserves Statutaires ou Contractuelles Autres Réserves Report à nouveau Capitaux Propres X La Loi : 1) La réserve légale (dotation annuelle théorique = 5%, Plafond = 10% du Capital) 2) Autorise l’apurement des pertes au niveau de la réserve légale Les Statuts et l’Assemblée Générale : 1) Détermination des minimums (Réserves statutaires ou facultatives, taux de rémunération) 2) Apurement des pertes sur le RAN ou les réserves 3) Décision AGO : Répartition définitive des bénéfices ou pertes 4) Décision AGE : Diminution du Capital Bilan avant répartition Bilan après répartition Capitaux Propres X L’affectation du résultat, pour les sociétés soumises à l’IS, porte sur un résultat net d’impôt Questions: 1a, 1b, 2a, 2b, 3a, 3b, 4a, 4b, 5a, 5b, 6a, 6b, 7a, 7b, 8a, 8b, 9

12 G.E.A Bordeaux Affectation du résultat de l’entreprise Beillevaire De 1997 à 1999, la politique d’affectation du résultat privilégiait l’entreprise pour la future augmentation de capital. Depuis 2000, la société distribue régulièrement des dividendes aux actionnaires. Question 5 b : Politique d’affectation du résultat : Pas d’affectation à la réserve légale, car le plafond est atteint (plafond= 10%* capital social). Le reste du résultat est affecté dans les autres réserves en vue d’une augmentation de capital. 99: Augmentation du capital par incorporation de réserves et du résultat de : Augmentation croissante des dividendes aux actionnaires. Questions: 1a, 1b, 2a, 2b, 3a, 3b, 4a, 4b, 5a, 5b, 6a, 6b, 7a, 7b, 8a, 8b, 9

13 Différents modes de financement des immobilisations Autofinancement Augmentation de capital Subventions Crédit bail Compte courant d’associés Emprunts Indivis Obligataires L’autofinancement consiste à utiliser des ressources internes à l’entreprise. L’entreprise émet de nouvelles actions pour attirer de nouveaux investisseurs. L’ État, des collectivités locales ou certaines fondations peuvent délivrer des subventions sous certaines conditions. Le crédit bail est un contrat de location avec option d’achat à son terme. Les associés prêtent de l’argent de façon provisoire à leur société sous la forme de compte courant. Un emprunt indivis est un emprunt accordé par un organisme financier unique (généralement une banque), qui se rémunère avec un certain taux d’intérêt. Ce sont des emprunts divisés en obligations. Les prêteurs souscrivent des obligations sur le marché boursier et perçoivent des intérêts. G.E.A Bordeaux Financement interne Financement externe Question 6a : Quels sont les différents modes de financement des immobilisations ? Questions: 1a, 1b, 2a, 2b, 3a, 3b, 4a, 4b, 5a, 5b, 6a, 6b, 7a, 7b, 8a, 8b, 9

14 G.E.A Bordeaux Le financement des immobilisations chez Beillevaire L’entreprise BEILLEVAIRE a donc financé ses immobilisations par des moyens internes : autofinancement, et par des moyens externes : le crédit-bail (charges de loyer), les subventions d’investissements et l’emprunt auprès des établissements de crédit. Questions: 1a, 1b, 2a, 2b, 3a, 3b, 4a, 4b, 5a, 5b, 6a, 6b, 7a, 7b, 8a, 8b, 91a1b2a2b3a3b4a4b5a5b6a6b7a7b8a8b9 Question 6b : Quels sont les différents modes de financement chez Beillevaire? Le montant total des ressources de financement a diminué. Il est passé de € le 31/08/2002 à € le 31/08/2003. Ressources propres : L’entreprise n’a pas connu d’augmentation de capital entre les deux périodes. La part des réserves dans les capitaux propres a augmenté entre 2002 et 2003, ce qui implique que l’entreprise a disposé de ressources d’autofinancement. La part des subventions d’investissement dans les ressources de financement a augmenté, l’entreprise a donc financé une partie de ses immobilisations (salle d’exposition) par les subventions. Ressources d’emprunt : L‘entreprise a eu recours à l’emprunt auprès des établissements de crédit pour financer ses immobilisations. Cependant, elle n’a pas souscrit de nouvel emprunt au cours de la période du 31/08/2002 au 31/08/2003 et indique une volonté de désendettement. Analyse statique comparative / financement des immobilisations

15 G.E.A Bordeaux Ressource d’emprunt Taux d ’endettement = = 0,51 Ressources propres  L’endettement est en baisse constante depuis Cela peut s’expliquer par une augmentation nette des capitaux propres, principalement par le résultat et l’obtention de subventions d’investissement. Bellevaire a un taux plus important que la moyenne nationale (0,30). Question traitée : Endettement et Capacité de Remboursement de la société Beillevaire. Capacité de remboursement (en années)Taux d’endettement (en%) Ressource d’emprunt Capacité de remboursement = = 1,98 CAF  Entre 2001 et 2002, on constate une amélioration de la capacité de remboursement. Si Beillevaire consacre la totalité de sa C.A.F. au remboursement de ses dettes, elle mettra presque 2 ans. Pour une capacité de remboursement correcte, le taux doit être < 3. Pour un que le taux d’endettement soit favorable, il doit être < 1. Questions: 1a, 1b, 2a, 2b, 3a, 3b, 4a, 4b, 5a, 5b, 6a, 6b, 7a, 7b, 8a, 8b, 91a1b2a2b3a3b4a4b5a5b6a6b7a7b8a8b9

16 G.E.A Bordeaux La relation crédit-bail/valeur ajoutée et crédit-bail/endettement M^re Question 7b : Quelles sont les conséquences du crédit-bail sur la valeur ajoutée et sur l’endettement? Le crédit-bail est une opération par laquelle une société de crédit-bail donne en location du matériel ou des locaux à usage professionnel à une entreprise pouvant en devenir propriétaire à expiration du bail.  Conséquences sur la valeur ajoutée: Le crédit bail diminue la valeur ajoutée, le loyer du crédit bail étant enregistré en charges externes.  Conséquences sur l’endettement: Le crédit-bail constitue un engagement hors-bilan, ce qui « limite » l’endettement apparent de l’entreprise, donc le crédit-bail n’a pas de conséquence visible sur l’endettement. Même si le crédit-bail vient diminuer la valeur ajoutée, on remarque qu’il est conservé comme moyen de financement des immobilisations. Il est donc probable qu’il ait certains avantages Questions: 1a, 1b, 2a, 2b, 3a, 3b, 4a, 4b, 5a, 5b, 6a, 6b, 7a, 7b, 8a, 8b, 9

17 EQUILIBRE FINANCIER Question 8a : Comment l’équilibre financier fondamental d’une entreprise est-il illustré? Vision Fonctionnelle Vision Patrimoniale Règle d’or n°2 Actif à moins d’1 an - Dettes à moins d’1 an > 0 Règle d’or n°1 FRNG – BFR = Trésorerie > 0 FRNG (Fonds de Roulement net global) = Ressources stables – Emplois stables BFR ( Besoin en fonds de roulement) = + Emplois d’exploitation - Dettes d’exploitation + Emplois hors exploitation - Dettes hors exploitation Questions: 1a, 1b, 2a, 2b, 3a, 3b, 4a, 4b, 5a, 5b, 6a, 6b, 7a, 7b, 8a, 8b, 9 G.E.A Bordeaux

18 VISION FONCTIONNELLE DE L’ÉVOLUTION DE L’EQUILIBRE FINANCIER CHEZ BELLEVAIRE BFR TRESORERIE FRNG BFR TRESORERIE FRNG A partir du bilan fonctionnel on constate que la règle d’or n°1 est respectée pour 2002 et 2003 : FRNG-BFR = TRESORERIE>0 L’augmentation significative de la trésorerie laisse à penser qu’elle n’est pas correctement utilisée, c’est à dire placée dans des conditions correctes de rémunération G.E.A Bordeaux Question 8b : Présenter l’évolution de l’équilibre financier chez Beillevaire. Questions: 1a, 1b, 2a, 2b, 3a, 3b, 4a, 4b, 5a, 5b, 6a, 6b, 7a, 7b, 8a, 8b, 9

19 G.E.A Bordeaux SYNTHESE Question 9 : Quelles sont les points forts et les marges de progrès de la société Beillevaire? Points fortsFacteurs de progrès  Les trois projets menés par l’entreprise montre son dynamisme et peuvent contribuer à une augmentation de son chiffre d’affaires, de l’EBE et du résultat.  L’entreprise respecte l’équilibre financier.  Baisse de l’endettement.  Secteur soutenu par des subventions d’investissement.  Maîtrise des charges financières dues aux emprunts  La part du résultat attribuée aux actionnaires ne doit pas affecter celle des autres réserves qui peuvent permettre une augmentation future du capital.  Maintenir ou augmenter la CAF en vue de stabiliser la capacité de remboursement en dessous de trois ans.  Éviter d’avoir une trésorerie élevée, en l’utilisant dans l’exploitation de l’entreprise.  Ne pas abuser du crédit bail comme mode de financement des immobilisations. Questions: 1a, 1b, 2a, 2b, 3a, 3b, 4a, 4b, 5a, 5b, 6a, 6b, 7a, 7b, 8a, 8b, 9


Télécharger ppt "Fromagerie Pascal Beillevaire Challenge inter-IUT 2004-2005 GEA Bordeaux."

Présentations similaires


Annonces Google