La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

HANCHE DU NOUVEAU-NE Ph. SOUCHET. LUXATION CONGENITALE DE HANCHE MALADIE LUXANTE DE HANCHE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "HANCHE DU NOUVEAU-NE Ph. SOUCHET. LUXATION CONGENITALE DE HANCHE MALADIE LUXANTE DE HANCHE."— Transcription de la présentation:

1 HANCHE DU NOUVEAU-NE Ph. SOUCHET

2 LUXATION CONGENITALE DE HANCHE MALADIE LUXANTE DE HANCHE

3 HANCHE : Normale ou pathologique Luxée ou en place

4 Le dépistage repose sur: L ’examen clinique et si nécessaire sur si nécessaire sur Echographie 3 Premiers mois Radiographique après 3 mois

5 DEUX SIGNES CLINIQUES FONDAMENTAUX: L’INSUFFISANCE D’ABDUCTION LE RESSAUT

6 LES ENFANTS QUI RELEVENT D ’UN DEPISTAGE APPROFONDI Antécédents familiaux de LCH Facteurs de risque ante et péri natals Facteurs de risque ante et péri natals (siège, gros poids…) Des signes cliniques indirects de posture luxante (déformations des pieds, des genoux..) ET SURTOUT UN EXAMEN DE HANCHE DOUTEUX OU ANORMAL

7 REDUCTION LUXATION

8 La limitation d ’abduction N ’est pas pathognomonique, mais rend très suspecte la hanche limitée.

9 MOBILITE SPONTANEE

10 LE RESSAUT EST LE MAITRE SYMPTOME D ’UNE LCH Il peut être fugace et peut s ’extérioriser à distance de la naissance. Sa mise en évidence nécessite un examen de qualité.

11 LA NATURE DU RESSAUT PERMET DE DISTINGUER 3 TYPES DE HANCHES PATHOLOGIQUES

12 TROIS VARIETES DE HANCHES PATHOLOGIQUES TROIS VARIETES DE HANCHES PATHOLOGIQUES Les hanches luxées réductibles = Ressaut de réintégration

13 TROIS VARIETES DE HANCHES PATHOLOGIQUES TROIS VARIETES DE HANCHES PATHOLOGIQUES Les hanches luxables = RESSAUT DE SORTIE

14 TROIS VARIETES DE HANCHES PATHOLOGIQUES TROIS VARIETES DE HANCHES PATHOLOGIQUES Les hanches luxées irréductibles Aucun ressaut de réintégration n’est perçu alors que la hanche est manifestement luxée Souvent gros défaut d’abduction

15 RECHERCHE D ’UN RESSAUT REDUCTION SORTIE

16 ECHOGRAPHIE

17 LA « RADIOGRAPHIE DU 4ème MOIS » Ni obligatoire Ni systématique Trop tardive

18

19 LA LECTURE de la RADIO APPRECIATION DU CENTRAGE EVALUATION DU COTYLE

20 Le centrage métaphysaire Les critères cotyloïdien d ’un bon appui Cotyle creux InclinaisonCondensation moitié interne moitié interne Talus dessiné Evaluation subjective verticale abaissée du talus cintre cervico-obturateur

21 Le centrage Plus simple si les épiphyses sont apparues

22 Normale Luxée Luxation unilatérale noyaux non apparus Talus inexistant cotyle vertical, non condensé cintre cervico-obturateur rompu Métaphyse excentrée

23 TRAITEMENT

24 TRAITEMENT AMBULATOIRE

25 CULOTTE D’ABDUCTION En l’absence de défaut d’abduction

26 LANGE CALIN

27 HARNAIS DE PAVLIK

28

29

30 CONTRÔLE DU TRAITEMENT

31

32 HOSPITALISATION

33

34 TRACTION REDUCTION TRACTION ZENITH 45° AXE DU CORPS

35 TRACTION REDUCTION TRACTION ABAISSEMENT ABDUCTION DEROTATION REDUCTION PLATRE

36 ABAISSEMENT

37 ABDUCTION DEROTATION

38

39

40

41

42

43

44 ATTELLES DE PETIT

45 FIN DU TRAITEMENT

46 ECHEC DE LA REDUCTION ORTHOPEDIQUE

47

48

49

50

51 Fixation percutanée

52

53 Opération de Salter

54 DIAGNOSTIC TARDIF

55

56 SEQUELLES EPIPHYSITE

57 DYSPLASIE RESIDUELLE

58

59

60

61

62

63

64

65


Télécharger ppt "HANCHE DU NOUVEAU-NE Ph. SOUCHET. LUXATION CONGENITALE DE HANCHE MALADIE LUXANTE DE HANCHE."

Présentations similaires


Annonces Google