La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Réunion des chefs des établissements d’enseignement agricole

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Réunion des chefs des établissements d’enseignement agricole"— Transcription de la présentation:

1 Réunion des chefs des établissements d’enseignement agricole
Pandémie grippale Réunion des chefs des établissements d’enseignement agricole Jeudi 27 août 2009 Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt du Nord - Pas-de-Calais

2 Signes cliniques de la grippe 1/3
Grippe « saisonnière » ou hivernale : Du fait réaction immunitaire de notre organisme Signes généraux : fièvre parfois intense (39- 40°C), maux de tête, frissons, douleurs musculaires et articulaires, asthénie, Signes respiratoires : congestion nasale, pharyngite, toux, gène respiratoire Complications par surinfection bactérienne DRAAF Nord - Pas-de-Calais

3 Signes cliniques de la grippe 2/3
Incubation : 24 à 48 h Contagiosité : pendant environ 8 jours, y compris le jour qui précède le début des symptômes Rétablissement : en une à deux semaines Situation annuelle : 2,5 millions de malades et à morts DRAAF Nord - Pas-de-Calais

4 Signes cliniques de la grippe 3/3
Cas de grippe A H1N1 : Personne présentant brutalement un syndrome respiratoire aigu avec signes généraux : fièvre >38° ou courbature ou asthénie ET signes respiratoires: toux ou dyspnée Cas de grippe A H5N1 : Personne présentant un syndrome grippal avec détresse respiratoire aigu et contacts prolongés et répétés avec oiseaux suspects d’influenza aviaire H5N1 DRAAF Nord - Pas-de-Calais

5 Les virus grippaux influenza
3 type de virus influenza A : Homme et espèces animales Oiseaux = réservoir de virus Épidémique Caractérisation Hémagglutinine et Neuraminidase (sous-types : 16 H et 9 N)‏ B : Homme uniquement C : rarement chez Homme et porc DRAAF Nord - Pas-de-Calais

6 Les « mutations » des virus
Glissement antigénique : épidémies annuelles de grippe hivernale Cassure avec échanges de gènes entre sous- types de virus présents chez le même hôte = recombinaison nouvelle épidémie voire pandémie car absence de protection immunitaire (prédilection pour les populations jeunes) ? DRAAF Nord - Pas-de-Calais

7 Les « mutations » des virus
Virus de la grippe humaine Virus ‘recombiné’ DRAAF Nord - Pas-de-Calais

8 DRAAF Nord - Pas-de-Calais
définitions Épidémie : Maladie infectieuse atteignant en même temps et dans un même endroit un grand nombre de personnes (grippe hivernale)‏ Pandémie :Épidémie s’étendant rapidement sur plusieurs continents suite à des recombinaisons entre virus humains, aviaires et/ou porcins (grippe A H1N1) DRAAF Nord - Pas-de-Calais

9 Les phases pandémiques
Périodes à transmission animale prédominante Phase 3 : cas humains isolés avec virus animal ou hybride Période d’alerte pandémique Phase 4 : début de transmission interhumaine efficace Période pandémique Phase 5 : extension géographique de la transmission interhumaine Phase 6 : pandémie Fin de pandémie DRAAF Nord - Pas-de-Calais

10 Grippe A H1N1: actuellement
Virus très contagieux mais de gravité modérée (inverse du H5N1) Diffusion mondiale du virus avec un renforcement de la circulation dans l’hémisphère sud Circulation active encore restreinte en France DRAAF Nord - Pas-de-Calais

11 DRAAF Nord - Pas-de-Calais
Grippe A H1N1: évolution ? Dépend de l’évolution du virus (aggravation de sa virulence et/ou de sa contagiosité) Mais aussi des mesures de prise en charge et de protection mises en place  Possible augmentation à l’automne ?? DRAAF Nord - Pas-de-Calais

12 prise en charge collective des cas
Source : DRASS du Nord Pas-de-Calais prise en charge collective des cas non Mise en place de structures dédiées Hospitalisation si grave Système de soin débordé 6 Vaccination par publics prioritaires Limitée aux contacts à risques Prise en charge libérale et traitement à domicile Hospitalisation si grave Circulation active du virus (26 juin)‏ Consultation hospitalière, puis traitement à domicile Diffusion du virus limitée systématique Service spécialisé Premiers cas 5 Prise en charge des contacts Prise en charge des cas par services de Santé Situation épidémiologique DRAAF Nord - Pas-de-Calais

13 prise en charge collective des cas
Actuellement : Cas groupés en collectivités : 3 cas possibles sur une période de 7 jours  signalement à la DDASS pour mise en oeuvre d'analyses de confirmation DRAAF Nord - Pas-de-Calais

14 DRAAF Nord - Pas-de-Calais
Source : DRASS du Nord Pas-de-Calais DRAAF Nord - Pas-de-Calais

15 Comment savoir si cas groupé
Pour identification des cas groupés --> recensement de chaque cas possible de grippe A : apparition brutale ET signes généraux ET respiratoires Donc inciter à déclaration à une personne clairement identifiée : les apprenants et les personnels DRAAF Nord - Pas-de-Calais

16 Que faire en présence d'un malade ? Protocole de gestion à prévoir ?
Isolement et Masque antiprojection : protection collective de l'environnement Renvoi dans famille ou Appeler médecin (15 si urgence) Noter les signes Recherche et information des contacts (conseiller visite médicale si facteurs de risque)‏ DRAAF Nord - Pas-de-Calais

17 DRAAF Nord - Pas-de-Calais
Déclarations ? Déclarer chaque cas à DRAAF-SRFD ET Déclarer les cas groupés à DDASS cf. protocole de gestion de cas mais traitement des cas est insuffisant : quelles mesures de protection pour limiter l'impact de la grippe ? DRAAF Nord - Pas-de-Calais

18 La protection actuellement
La prévention médicamenteuse par les anti- viraux : uniquement pour les ‘contacts’ avec facteurs de risques (cf. médecin)‏ Le vaccin 2 injections à 3–4 semaines d’intervalle ? Immunité : 15 jours après 2ème injection NB : Vaccin grippe A H1N1 différent de grippe hivernale DRAAF Nord - Pas-de-Calais

19 La vaccination à ce jour ?
Vaccination facultative Vaccins disponibles par lots à compter de octobre 2009, présentation en multi-doses donc : « campagne » de vaccination collective dans centres de vaccination identifiés ou équipes de vaccination pour les établissements d’enseignement Publics « prioritaires » ? DRAAF Nord - Pas-de-Calais

20 DRAAF Nord - Pas-de-Calais
Donc … En l’absence de protection médicamenteuse ou vaccinale  Importance des mesures « barrières » ou mesures de prévention pour limiter l'expansion de la maladie DRAAF Nord - Pas-de-Calais

21 Les mesures de prévention ou mesures « barrières »
La prévention est l’affaire de tous, elle demande l’implication de chacun L’objectif des mesures barrières: Limiter les risques d’infection par des gestes qui nous protègent individuellement et collectivement Les gestes de chacun font la santé de tous! DRAAF Nord - Pas-de-Calais

22 Les modes de transmission des virus respiratoires
La grippe A se transmet comme la grippe saisonnière, les bronchites, rhumes…. par les sécrétions respiratoires diffusées par: voie aérienne; toux, postillons, éternuements contact rapproché d’une personne infectée (si on lui serre la main ou on l’embrasse) - contact d’objets touchés et contaminés par une personne malade ( exemple: poignée de porte)‏ DRAAF Nord - Pas-de-Calais

23 Trois gestes simples pour limiter les risques de contamination
1 Se laver les mains. 2 Utiliser un mouchoir jetable puis le jeter à la poubelle et se laver les mains. 3 Porter un masque : « FFP2 » en cas de contact avec une personne malade « chirurgical » si vous êtes malade et en présence d’une autre personne. DRAAF Nord - Pas-de-Calais

24 L’hygiène des mains, une mesure simple et efficace
A effectuer plusieurs fois par jour et systématiquement : après avoir éternué, toussé, s’être mouché avant et après chaque repas après être allé aux toilettes après un contact d’objets contaminés par une personne malade (bus, métro, train) après chaque sortie, au travail et au domicile DRAAF Nord - Pas-de-Calais

25 L’hygiène des mains, une mesure simple et efficace
Pendant au moins 30 secondes avec du savon liquide ou a défaut avec une solution hydroalcoolique. En respectant les consignes de l’INPES (cf fiche INPES ) DRAAF Nord - Pas-de-Calais

26 Pour limiter la projection de sécrétions par voie aérienne
Utiliser un mouchoir en papier à usage unique pour: se moucher, éternuer,cracher Jeter le mouchoir dans une poubelle pour les déchets non recyclables Se laver les mains DRAAF Nord - Pas-de-Calais

27 En présence de personnes malades
portez un masque de protection respiratoire « FFP2 » pour vous protéger contre les risques d’inhalation par voie aérienne; Il est préconisé aux personnels de soins et aux personnes confrontées à un risque majeur d’exposition ( proximité de moins d’un mètre d’une personne malade) DRAAF Nord - Pas-de-Calais

28 Poser un masque filtrant FFP2
1 Se laver les mains avant de le saisir 2 Ne plus le toucher une fois mis en place 3 Le garder entre 3 et 4 heures 4 le remplacer dès qu’il est souillé. 5 Se laver les mains après l’avoir retiré et le jeter dans la poubelle « déchets non recyclables » (cf: fiche démonstration de pose d’un masque FFP2) DRAAF Nord - Pas-de-Calais

29 Si vous êtes malade: portez un masque chirurgical
Il évite la projection de sécrétions des voies aériennes ou de salive Porté dès les premiers symptômes, il prévient la contamination de son entourage et de son environnement Les masques sont délivrés gratuitement sur prescription médicale DRAAF Nord - Pas-de-Calais

30 Poser un masque chirurgical
1 Se laver les mains avant de le saisir 2 Ne plus le toucher une fois mis en place 3 Le garder entre 3 et 4 heures 4 le remplacer dès qu’il est souillé. 5 Se laver les mains après l’avoir retiré et le jeter dans la poubelle « déchets non recyclables » (cf: fiche démonstration de pose d’un masque chirurgical) DRAAF Nord - Pas-de-Calais

31 Quelles précautions en élevage
Rappels : risque de recombinaison génétique entre virus humains et virus porcins Virus grippe A H1N1 California/04/2009 différent des virus A H1N1 de grippe saisonnière et des virus de la grippe porcine (H1N1 et H1N2)‏ DRAAF Nord - Pas-de-Calais

32 Quelles précautions en élevage
Arrêté ministériel du 4 novembre 2002 : protection des travailleurs / agents biologiques pathogènes Mesures de biosécurité en élevages pour éviter la propagation des maladies animales notamment réglementées et épizootiques DRAAF Nord - Pas-de-Calais

33 Quelles précautions en élevage
Limitation des entrées : personnes, matériels et véhicules, indésirables Mesures de biosécurité à l'entrée : tenues et matériels spécifiques, hygiène vestimentaire et corporelle, nettoyage-désinfection des matériels ... Mesures d'hygiène dans élevage : nettoyage- désinfection des locaux, ... DRAAF Nord - Pas-de-Calais

34 Quelles précautions en élevage
Mais aussi éviter la recombinaison génétique des virus de grippe A En évitant les contaminations du porc par l'homme et le retour d'un virus « recombiné » vers l'homme Donc : interdire ou éviter le travail en élevage de porc de toute personne atteinte d'un cas possible de grippe A, ou prendre les mesures de précaution adéquates (masque antiprojections)‏ DRAAF Nord - Pas-de-Calais

35 Merci de votre attention
En conclusion L’application par chacun de mesures simples et rigoureuses d’hygiène, notamment en situation de pandémie permettra de limiter la propagation de la grippe A (H1N1) et de la grippe saisonnière. Merci de votre attention DRAAF Nord - Pas-de-Calais


Télécharger ppt "Réunion des chefs des établissements d’enseignement agricole"

Présentations similaires


Annonces Google