La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

COUP DE CHALEUR Infirmier Marjorie ROBLIN. Sommaire Définition Rappels physiologiques Physiopathologie Epidémiologie Aspects cliniques du CCE Traitement.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "COUP DE CHALEUR Infirmier Marjorie ROBLIN. Sommaire Définition Rappels physiologiques Physiopathologie Epidémiologie Aspects cliniques du CCE Traitement."— Transcription de la présentation:

1 COUP DE CHALEUR Infirmier Marjorie ROBLIN

2 Sommaire Définition Rappels physiologiques Physiopathologie Epidémiologie Aspects cliniques du CCE Traitement Prévention

3 Définition Il existe 2 types de coup de chaleur : - Coup de chaleur classique (CCC): d’origine exogène et d’installation progressive. Survient lorsque la température ambiante est élevée (canicule, véhicules fermés….) - Coup de chaleur d’exercice (CCE) : Pathologie secondaire à une activité physique intense et prolongée. C’est une élévation extrême de la température corporelle.

4 Rappel physiologique Thermorégulation Mécanisme qui permet à un organisme de conserver une température constante. Elle est le résultat de production et de déperdition de chaleur. La thermorégulation comprend deux phénomènes : - La thermolyse - La thermogénèse

5 Physiolpathologie 3 mécanismes physiopathologiques pour expliquer la survenue d’un coup de chaleur d’exercice (CCE) : - Dysfonction du système nerveux central(SNC) : L’hypothalamus contrôle la thermogénèse et la thermolyse. En ambiance chaude et à l’effort, il peut survenir une incompétence de ce centre, et être à l’origine d’une élévation de la température centrale. - Déséquilibre de la balance énergétique : repose sur un équilibre entre la production de chaleur (le travail musculaire) et l’élimination de celle-ci par convection et radiation. La sudation élimine des calories si des vêtements imperméables n’entravent pas l’évaporation. - Dysfonction musculaire : une anomalie structurelle ou enzymatique du muscle strié, entrainant une production excessive de calories, peut être responsable d’un CCE. Un patient sur 2 victimes d’un CCE présente une myopathie.

6 Physiopathologie Dans un environnement chaud, il y a vasodilatation des vaisseaux, donc hypotension artérielle et augmentation du débit cardiaque. Les personnes ayant des problèmes cardiaques gère donc mal la thermolyse.

7 Epidémiologie Le CCC touche les personnes âgées, les jeunes enfants, les personnes ayant des pathologies cardio- vasculaires… - Canicule 2003 : décès Le CCE touche le sujet jeune soumis à un exercice physique intense. Littérature pauvre concernant les CCE chez les sapeurs pompiers Dans l’armée française : : 65 cas de CCE en 3 ans mortalité 30% : 200 cas en 6ans mortalité < à 5%

8 Aspect clinique du CCE  Détresse neurologique : - Perte de connaissance - Convulsions - Tr du comportement, agitation  Détresse cardio-vasculaire - Hypotension artérielle (< 8mmHg) - Tachycardie  Hyperthermie  Signes musculo-cutanés : - Téguments secs, chauds, plis cutanés - Masse musculaire, tendue, hypertonique, douloureuse  Signes digestifs : - Nausées, vomissements

9 Traitement Réfrigération : - Aspersion à l’eau froide - Pulvérisation d’eau par brumisateur - Déshabillage - Mise à l’abri du soleil - Refroidissement des axes vasculaires application de glaces sur les vaisseaux fémoraux  Réhydratation  Remplissage vasculaire

10 Prévention Entrainement physique progressif Arrêt de l’effort dès l’apparition des 1 er symptômes Après un feu, se déshabiller Favoriser une bonne hydratation Et puis ne pas ignorer les conseils de l’ISP quand il vous demande d’arrêter vos efforts…!!!

11 FIN

12


Télécharger ppt "COUP DE CHALEUR Infirmier Marjorie ROBLIN. Sommaire Définition Rappels physiologiques Physiopathologie Epidémiologie Aspects cliniques du CCE Traitement."

Présentations similaires


Annonces Google