La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Réseau des orthopédagogues 2012-2013 Maude Belleville, Line Germain et Nathalie Champagne, 20 novembre 2012 L’approche RàI et le modèle d’intervention.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Réseau des orthopédagogues 2012-2013 Maude Belleville, Line Germain et Nathalie Champagne, 20 novembre 2012 L’approche RàI et le modèle d’intervention."— Transcription de la présentation:

1 Réseau des orthopédagogues Maude Belleville, Line Germain et Nathalie Champagne, 20 novembre 2012 L’approche RàI et le modèle d’intervention à 3 niveaux 2 e et 3 e cycle

2 2 Intentions de la rencontre - Développer un langage commun - Faire le lien entre l’approche théorique RàI et les pratiques en place dans votre milieu - Développer une compréhension commune des 5 sphères d’intervention en lecture et en écriture (partie I) - Développer une compréhension commune des interventions pédagogiques efficaces (partie II)

3 3 Nos intentions Suite

4 Réactivation des connaissances Le jeu-questionnaire du Réseau! - L’approche RàI est un modèle à 3 niveaux. Vrai ou faux? - Résumez « réponse à l’intervention » en une phrase.

5 5 Partie I 90 minutes par jour d’activités liées à la langue

6 6 Les 5 sphères d’intervention en lecture- écriture pour les 5-9 ans Conscience phonologique et principe alphabétique Identification de mots Fluidité de la lecture orale Vocabulaire Compréhension

7 7 Les 5 sphères d’intervention en lecture- écriture pour les ans Motivation et engagement dans les tâches de lecture Identification de mots Fluidité de la lecture orale Vocabulaire Compréhension

8 8 Au travail! 1) De façon individuelle, prenez connaissance des documents déposés. Centrez- vous sur la sphère vous ayant été attitrée. 2) En équipe, partagez vos connaissances et le fruit de votre lecture, selon (page): - Une définition de la sphère d’intervention - Les habiletés sous-jacentes à cette sphère (quelles habiletés sont à développer au 2 e cycle? Au 3 e cycle?) -À votre connaissance, quels programmes ciblent cette sphère? - Ciblez des activités / exemples concrets à faire en classe. - Autres ajouts pertinents 3) En équipe « numéro », partagez vos connaissances, afin de compléter l’aide-mémoire du cahier du participant.

9 9 Retour sur votre devoir Retour sur les sphères d’intervention En utilisant votre aide-mémoire sur les sphères d’intervention et votre devoir (p.8 du premier cahier du participant): 1) Partagez, avec votre voisine de droite, les méthodes et moyens utilisés au sein de votre école étant en lien avec les sphères d’intervention. 2) Partagez, avec votre voisine de gauche, les méthodes et moyens utilisés au sein de votre école n’étant en lien avec les sphères d’intervention, ni même avec le RàI. 3) Partage en groupe: y a-t-il des éléments communs? Avez-vous récupéré de bonnes idées pour votre pratique?

10 10 Partie II Les pratiques pédagogiques efficaces Les pratiques pédagogiques efficaces sont multiples. Elles incluent, entre autres, les modèles d’enseignement efficaces, par exemple: - L’enseignement explicite - L’enseignement réciproque - L’enseignement par la découverte - … Ainsi que des pratiques pédagogiques plus globales, telle la différenciation pédagogique

11 11 L’enseignement explicite Pourquoi? Modèle d’enseignement portant principalement sur la compréhension de la matière et son maintien en mémoire.

12 12 L’enseignement explicite Vidéo! Vidéo de Steve Bissonnette sur l’enseignement explicite. Deux exemples concrets de l’étape du modelage dans l’enseignement explicite. Explication brève des étape de la pratique dirigée et de la pratique autonome à la fin de la vidéo.

13 13 L’enseignement explicite Selon vous… Dans le cahier du participant: De quelle façon l’enseignement explicite bonifie-t-il l’enseignement magistral traditionnel? (autrement dit, que manque-t-il à l’enseignement magistral traditionnel afin que cela devienne de l’enseignement explicite?)

14 14 L’enseignement explicite Selon vous… TraditionnelExplicite

15 15 L’enseignement explicite Qu’est-ce que c’est? L’enseignement explicite comprend plusieurs pratiques pédagogiques efficaces: - enseignement systématique (la progression précise et rigoureuse des notions les plus simples aux notions les plus complexes) - l’énoncé des objectifs d’apprentissage - la rétroaction - la pratique de l’explication explicite (de ce qui sera fait) - la pratique du modelage - la pratique dirigée - la pratique autonome

16 16 L’enseignement explicite Comment? 1) Modelage Lors de ses présentations et ses démonstrations, l’enseignant(e) s’efforce de rendre explicite tout raisonnement qui est implicite en enseignant les QUOI, POURQUOI, COMMENT, QUAND et OÙ. 2) Pratique dirigée (rétroaction) L’enseignant (e) prend le temps de vérifier ce que les élèves ont compris de sa présentation ou de sa démonstration, en leur donnant des tâches à réaliser, en équipe, semblables à celles effectuées lors du modelage 3) Pratique autonome (rétrospection après 2-3 problèmes ou questions) L’élève réinvestit seul ce qu’il a compris du modelage et ce qu’il a travaillé en équipe lors de la pratique dirigée, à travers quelques exercices ou questions. L’enseignement et écoles efficaces (2010), Bissonnette, S.

17 L’enseignement explicite Ressource Le guide pédagogique sur les stratégies en lecture et en écriture de la maternelle à la 12 e année (Conseil des ministres de l’Éducation, 2008) est une source inépuisable de scénarios de modelage pour tous les niveaux scolaires et pour tous les sujets. Les sujets traités sont tant scolaires que socio- affectifs.

18 18 Une petite expérience En utilisant les baguettes, vous devez ranger le riz sec dans les enveloppes posées devant vous. - L’intention de cette activité est que vous soyez en mesure de manipuler des objets à l’aide de baguettes. - Dans ce cas, l’intention est liée à l’attente de fin de cycle (manipuler des objets de moins de 2 cm à l’aide de baguettes)

19 Si vous n’aviez qu’un élément à retenir sur la différentiation… … c’est de faire apprendre les élèves en éliminant / ajoutant des obstacles et en gardant les élèves actifs tout au long des activités d’apprentissage.

20 20 La différenciation pédagogique Pourquoi? Pour faire apprendre les élèves (en éliminant / ajoutant des obstacles et en gardant les élèves actifs tout au long des activités d’apprentissage). Pour maximiser les chances de réussite de tous les élèves de la classe Pour soutenir la motivation à apprendre Pour répondre aux besoins de l’apprenant(e)

21 21 La différenciation pédagogique Dans un contexte d’évaluation Est une réponse de l’enseignant(e) aux besoins de l’apprenant(e) Qui se traduit sous trois formes, soit La FLEXIBILITÉ Souplesse qui permet d’offrir des choix planifiés à l’ensemble des élèves, selon les rythmes, styles et niveaux cognitifs des élèves. Ces choix ne modifient en rien le niveau de difficulté. Ex: offrir différents options, permettre de travailler seul, … L’ADAPTATION Ajustements et aménagements qui changent la façon de vivre les situations pour un élève ayant des besoins particuliers. Il ne faut pas diminuer les exigences ou modifier ce qui est évalué. Ex: En géographie, lire les consignes à un élève La MODIFICATION Changements qui touchent aux critères et aux exigences d’évaluation pour un élève ayant des besoins particuliers. Le niveau de difficulté est donc modifié. Ex: en lecture, lire le texte à un élève.

22 22 La différentiation pédagogique Dans un contexte d’évaluation Pour tous les élèves en classe ordinaire Pour quelques élèves Flexibilité Offrir des possibilités différentes, sans modifier les intentions d’apprentissage Finalité Les attentes de fin de cycle du PFÉQ ne sont pas modifiées En prenant pour départ les besoins des élèves (et non la cote) Adaptation Aménagements qui ne modifient pas la tâche Modification Changements qui modifient les exigences Finalité Les attentes de fin de cycle du PFÉQ ne sont pas modifiées Consignation Pour des adaptations plus permanentes: commentaire au bulletin faisant mention d’adaptations consignées au PI Finalité Les attentes de fin de cycle du PFÉQ sont modifiées Consignation Signe distinctif au bulletin. Consignation des modifications au PI. La note: donnée selon les modifications

23 23 La différenciation pédagogique L’enseignant(e) peut différencier sur Les contenus (ex: un découpage plus fin des habiletés à développer) Les processus (ex: variété d’approches pédagogiques, répétition des activités d’apprentissage) Les productions (ex: offrir des choix, degrés de difficulté variés) selon L’expérience de l’élève Les champs d’intérêt de l’élève Le profil d’apprentissage de l’élève Le pistage des progrès (ex: des évaluations plus fréquentes) Les personnes- ressources (en sollicitant l’orthopédagogue ou le psychoéducateur, …) L’organisation (grand groupe, sous-groupe, en classe, hors classe, décloisonneme nt )

24 La différenciation pédagogique Outils d’intervention Favoriser la réussite: une alternative au redoublement EMENT%20AU%20NON%20REDOUBLEMENT.pdf 3 formes d’aide à l’élève: des interventions différentiées pour la réussite de tous /Gestion%20documentaire/Adapt_serv_comp/Adaptation%20scolaire /Cap%20sur%20la%20r%E9ussite/09- Interventions%20diff%E9renciees_3%20formes%20d_aide_adaptati on.pdf

25 25 Un devoir pour la prochaine rencontre 1) Ciblez une activité qui se fait régulièrement en classe, mais étant susceptible d’être bonifiée (ex: la routine du matin, le 10 minutes de lecture à l’entrée des élèves,...). 2) En prenant pour départ cette activité, bonifiez-la en travaillant au moins une sphère d’intervention et en ajoutant certaines flexibilités et/ou adaptations possibles.


Télécharger ppt "Réseau des orthopédagogues 2012-2013 Maude Belleville, Line Germain et Nathalie Champagne, 20 novembre 2012 L’approche RàI et le modèle d’intervention."

Présentations similaires


Annonces Google