La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Allô, à qui de droit. Mon nom est Alexandre Tremblay. J’ai 16 ans et je suis originaire du Saguenay Lac St Jean. Je suis en sec 4. Je travaille comme.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Allô, à qui de droit. Mon nom est Alexandre Tremblay. J’ai 16 ans et je suis originaire du Saguenay Lac St Jean. Je suis en sec 4. Je travaille comme."— Transcription de la présentation:

1

2 Allô, à qui de droit. Mon nom est Alexandre Tremblay. J’ai 16 ans et je suis originaire du Saguenay Lac St Jean. Je suis en sec 4. Je travaille comme hôte au Resto Roberto sur le Boul. St Paul. Je suis clown pour l’agence Tantalou. Je suis représentant régional du Saguenay pour le réseau conseil de la gang allumée. Eh avec tous ça, je suis président de mon école. J’allais oublié je suis impliquer dans plusieurs activités à mon école (Show mode, Gang allumée, Cantine, etc.). J’ai été victime d’intimidation au primaire et au secondaire. J’ai passé par des foules d’émotions dans ma vie. J’ai appris très jeune que j’était homosexuel et j’ai décidé de m’affirmer quand même assez tôt. J’ai commencé mon secondaire dans le programme Effectif Réduit et j’ai doublé mon sec. 2 pour avoir été victime de beaucoup d’intimidation. Je suis partie de l’école, et je ne voulais plus y revenir. J’ai décidé de reprendre mon Sec. 2 l’année suivante en général. Aujourd’hui je suis en Sec. 4 j’ai des belles notes, et j’Excel en mathématique. À travers touts ce que j’ai vécu j’ai continué de m’impliquer dans mon école pour (Atelier de collier, gang allumée, gala méritas, organisation d’une big fête foraine, etc.) Plus tard, j’aimerais travailler dans les communications, contrer l’homophobie dans les écoles secondaire et pouvoir écrire un livre sur l’homophobie ( nous sommes pareilles à tout le monde).

3 « Les bébés ne fument pas ! » a affirmé lundi matin, à l’hôtel de ville de Ville Saguenay, le représentant officiel de la grande région du Saguenay–Lac-St-Jean au Réseau conseil de la gang allumée, Alexandre Temblay, 15 ans. Fort de l’appui du maire Jean Tremblay, l’adolescent a exhorté les Saguenéens et toute la population de la région à s’abstenir de fumer dans leur voiture en présence d’enfants de moins de 16 ans, pendant les 24 heures entières du mardi 18 janvier, troisième jour de l’édition 2011 de la Semaine québécoise pour un avenir sans tabac. Alors qu’à la même heure, partout à travers le Québec, les 15 autres garçons et filles de 13 à 16 ans du Réseau conseil de la gang allumée mobilisaient leurs propres élus municipaux pour lancer un appel similaire dans leur région, le jeune Alexandre Tremblay précisait que lui-même et les autres jeunes membres du Réseau conseil de la gang allumée étaient dérangés et même grandement inquiets de voir des adultes fumer dans leur voiture quand des enfants sont à bord. « Je veux que les gens du Saguenay–Lac-Saint-Jean entendent mon appel parce qu’ici, au Québec, 40 % des fumeurs allument leur cigarette dans leur voiture même s’il y a des enfants à bord et ça, ça représente plus du double de la moyenne canadienne ». Ainsi, à l’instar de Ville Saguenay, les villes de Témiscaming, Lévis, Baie-Comeau, Sherbrooke, Gaspé, Saint-Lin– Laurentides, Mirabel, Laval, Shawinigan, Gatineau, Saint-Hyacinthe, Lebel-sur-Quévillon, L’Ancienne-Lorette, Montréal et Rimouski ont adopté une mesure exceptionnelle cautionnant l’initiative du jeune membre du Réseau conseil de la gang allumée qu’ils ont la chance d’avoir parmi leurs administrés, pour cette journée exceptionnelle du 18 janvier Bien que l’initiative d’Alexandre Tremblay et des autres adolescents du Réseau conseil de la gang allumée présente un caractère tout à fait unique, elle s’inscrit dans un mouvement nord-américain qui prend de l’ampleur car, à ce jour, sept provinces et un territoire canadien ont légiféré en la matière. Aux États-Unis, il est également interdit de fumer dans une voiture en présence d’enfants de moins de 16 ans en Californie, en Arkansas, en Louisiane et dans le Maine. Alexandre Tremblay, 15 ans, est le représentant officiel de la grande région du Saguenay–Lac- St-Jean au Réseau conseil de la gang allumée.

4 Au Québec Selon une récente étude de l’Institut national de santé publique du Québec, 85 % des fumeurs et anciens fumeurs québécois seraient favorables à une mesure qui interdirait l’usage du tabac dans les véhicules privés lorsque des jeunes de moins de 16 ans y prennent place. Par contre, 91 % de ces fumeurs sont persuadés que le simple fait d’abaisser la vitre du véhicule suffit à protéger les enfants des effets nocifs de la fumée secondaire. « Faux » nous dit James L. Repace, biophysicien et expert international en la matière. « Aucun système de ventilation ne vient à bout de la fumée secondaire, à moins d’avoir la force d’une tornade. Un retour d’air peut faire revenir la fumée secondaire sur les enfants ! Ça prend changements d’air par heure dans un endroit clos comme une voiture pour se débarrasser de la fumée secondaire », explique le spécialiste. Faut-il rappeler qu’une cigarette en combustion libère une fumée contenant plus de poisons, dont l’arsenic, le plomb, le butane et le DDT, pour n’en nommer que quelques-uns… Selon les récentes données du Surgeon General, un enfant qui respire la fumée secondaire régulièrement est davantage susceptible de souffrir de problèmes respiratoires comme l’asthme et la bronchite, en plus de voir augmenter significativement ses risques d’être atteint d’otite, de rhume et même de troubles d’apprentissage. 24 heures, juste pour voir… « On ne demande pas la lune… » affirme le jeune Saguenéen du Réseau conseil de la gang allumée aux gens du Saguenay–Lac-Saint-Jean. « On vous demande juste de faire l’expérience, pendant un tout petit 24 heures, de ne pas fumer dans votre voiture si des enfants sont à bord. Et parce qu’on trouve que la santé des enfants est plus importante que tout, on vous dit un gros merci de ne pas fumer dans votre voiture en leur présence, ce mardi 18 janvier »., de laisser tomber Alexandre Tremblay.

5 Isabelle Labrie Le Quotidien (Chicoutimi) Les élus de Saguenay ont répondu à l'invitation du Réseau conseil de la gang allumée et ont adopté une résolution dans laquelle ils s'engagent à s'abstenir de fumer dans leur voiture en présence d'enfants de moins de 16 ans, ce mardi 18 janvier. Ils espèrent que les citoyens de la région leur emboîteront le pas dans cette initiative. Le Réseau conseil de la gang allumée a fait adopter des résolutions semblables dans plusieurs autres villes du Québec. Pour sa part, le représentant régional, Alexandre Tremblay, souhaite que ce mouvement de 24 heures soit L'occasion pour les fumeurs de faire une prise de conscience.

6 Les membres du conseil municipal de Saguenay donnent leur appui au Réseau de la gang allumée et s'engagent à ne pas fumer dans leur véhicule automobile en présence d'enfants pendant la journée du 18 janvier. En conférence de presse lundi, le conseiller municipal Bernard Noël, qui est aussi président de la Commission du sport et du plein air de la ville s'est dit fier d'appuyer cette initiative qui rappelle l'importance de veiller à la santé des jeunes en posant des gestes concrets. Le représentant officiel de la région pour la Gang allumée, Alexandre Tremblay, âgé de 15 ans, de l'école Dominique Racine, dans l'arrondissement de Chicoutimi était accompagné pour l'occasion par une délégation d'une quinzaine de jeunes. En plus des élus, le porte-parole Alexandre Tremblay a invité toute la population du Saguenay Lac St-Jean à faire de même lors de la journée de mardi, et ne pas fumer dans leur voiture en présence d'enfants. Cet évènement est organisé dans le cadre de la Semaine québécoise pour un avenir sans tabac. Pour plus de détails sur cette journée, rendez-vous sur le site de

7 Voici une vidéo, via You tube pendant ma conférence de presse.

8

9 Alexandre Tremblay, 15 ans, de la Ville de Saguenay, est le grand gagnant de la cinquième édition du prix Marcel-Boulanger Assorti d’une bourse de 500 $, ce prix d’envergure provinciale lui a été remis le jeudi 26 mai par messieurs Stéphane Bédard, Éric Dubois, et André Marchand, respectivement député péquiste de Chicoutimi, représentant du député fédéral néo-démocrate de la même circonscription et représentant de l'Agence de la santé et des services sociaux du Saguenay-Lac-St-Jean. Fervent défenseur de la lutte contre le tabagisme, Alexandre Tremblay s’implique à fond dans La gang allumée de l’École Odyssée–Dominique- Racine depuis quatre ans. Sa conviction pour la cause est telle qu’il ne ménage aucun effort pour convaincre les élèves de son école de rester non fumeurs et qu’il prend toujours les devants pour réaliser avec succès de nouvelles activités de sensibilisation contre le tabagisme. Le prix Marcel-Boulanger consiste cette année encore en une bourse de 500 $ remise à un garçon ou une fille de 12 à 18 ans, qui s’investit dans des activités visant à faire un monde sans fumée. Consultez le dossier de candidature pour savoir si vous êtes admissible.

10 Un jeune de la Ville de Saguenay reçoit le prestigieux prix Marcel-Boulanger Alexandre Tremblay, 15 ans, de Saguenay LBR.ca - Montréal, le 26 mai 2011 – Alexandre Tremblay, 15 ans, de la Ville de Saguenay (arrondissement de Chicoutimi), est le grand gagnant de la cinquième édition du prix Marcel-Boulanger. Assorti d’une bourse de 500 $, ce prix d’envergure provinciale lui a été remis le jeudi 26 mai par messieurs Stéphane Bédard, député de Chicoutimi et porte-parole du Parti québécois en matière de réforme des institutions, Éric Dubois représentant de Dany Morin, député néo-démocrate de Chicoutimi-Le Fjord, et André Marchand, répondant du programme de lutte contre le tabagisme à l’Agence de la santé et des services sociaux du Saguenay–Lac-St-Jean, lors du Gala Méritas de l’École Odyssée–Dominique-Racine, à l’auditorium du Pavillon Lafontaine, à Ville de Saguenay (arrondissement Chicoutimi). Décerné chaque année par le Conseil québécois sur le tabac et la santé (CQTS), ce prix est remis à un jeune âgé entre 12 et 18 ans qui se démarque par son engagement exceptionnel à lutter contre le tabagisme. Le député Bédard s’est dit heureux de souligner l’implication de cet adolescent aux qualités exceptionnelles, qui milite pour sensibiliser son entourage aux effets néfastes du tabac. « Je suis sans cesse étonné quand je vois des jeunes comme Alexandre s’impliquer à fond dans une cause aussi noble que celle de la lutte contre le tabagisme et réaliser des activités de prévention qui peuvent faire une réelle différence dans leur communauté. Il est essentiel que les jeunes soient constamment conscientisés à l’impact du tabagisme si on veut réussir à enrayer ce fléau un jour » a-t-il affirmé. Le mérite pour ce prix est aussi souligné par André Marchand. «Je reconnais sans équivoque le leadership dont fait preuve Alexandre et me réjouit de l’avoir comme allié dans la lutte contre le tabagisme. Nous sommes très heureux d’avoir la collaboration d’un jeune qui s‘implique avec autant d’enthousiasme dans l’amélioration de la santé des gens de la région. Je l’en félicite et l’en remercie». Pour sa part, Madame Olga Debiencourt, la responsable du Réseau conseil de la gang allumée, ce regroupement au sein duquel Alexandre représente la grande région Saguenay–Lac-Saint-Jean, est très fière des réalisations de sa recrue et se réjouit de sa nomination. « Depuis son arrivée au Réseau conseil de la gang allumée il y a un an et demi, Alexandre a acquis énormément de confiance en lui. Le fait d’avoir été sélectionné comme représentant de sa région lui a permis non seulement d’affirmer son leadership naturel et sa forte personnalité, mais aussi de faire une réelle différence dans la vie des jeunes de son âge quant à leur décision de fumer ou non. Alexandre est sans contredit un bel atout à l’intérieur de ce groupe témoin de 16 adolescents de 13 à 16 ans de toutes les régions du Québec qui conseille le ministre et le ministère de la Santé et des Services sociaux dans les dossiers relatifs à la prévention du tabagisme juvénile. Les réalisations de ce tout jeune homme sont nettement impressionnantes et méritent grandement cette reconnaissance officielle. » Fervent défenseur de la lutte contre le tabagisme, Alexandre Tremblay s’implique à fond dans La gang allumée de l’École Odyssée–Dominique-Racine depuis quatre ans. Sa conviction pour la cause est telle qu’il ne ménage aucun effort pour convaincre les élèves de son école de rester non fumeurs et qu’il prend toujours les devants pour réaliser avec succès de nouvelles activités de sensibilisation contre le tabagisme. L’adolescent a participé au projet In Vivo en mai 2010, au concours de vidéo provincial « On sang mêle » avec La gang allumée, en plus d’être l’un des instigateurs et porte-parole de la journée du 18 janvier 2011 qui invitait la population à ne pas fumer dans la voiture en présence d’enfants. Le jeune Alexandre aime la musique, le chant et se passionne pour tout ce qui touche la sonorisation et l’éclairage de scène. Bien qu’il ait connu quelques difficultés au niveau scolaire au début du secondaire, Alexandre a bien failli devenir un décrocheur mais il a plutôt choisi de reprendre sa vie en main, ce qui fait de lui un modèle pour les jeunes de sa génération.

11 L’engagement d’Alexandre Tremblay dans son école est loin de passer inaperçu des autorités scolaires. Madame Mireille Boutin, la directrice adjointe pour les élèves de 3e secondaire de l’École L’Odyssée–Dominique-Racine, a été à même de collaborer à plusieurs reprises avec Alexandre, ce qui lui a permis de constater à quel point ce garçon est débrouillard et attachant. « La contribution d’Alexandre à La gang allumée de notre école est extrêmement bénéfique et sa personnalité rassembleuse fait en sorte que le personnel voit quotidiennement son engagement et son rayonnement. » Qu’est-ce qui peut bien motiver cet adolescent de 15 printemps à en faire autant ? Il souhaiterait qu’un plus grand nombre de gens changent cette mauvaise habitude tout en gardant une bonne attitude. L’origine du prix Marcel-Boulanger Le prix Marcel-Boulanger a été créé en l’honneur du docteur Marcel Boulanger, médecin de réputation internationale, qui a oeuvré pendant plus de trois décennies à l’Institut de cardiologie de Montréal. Il est activement engagé dans la lutte contre le tabac depuis plus de 20 ans. Impressionné par les ravages du tabagisme chez ses patients, il a été l’un des premiers de la profession médicale à convaincre les gouvernements et les médias de l’importance d’agir face à ce fléau. De 1997 à 2010, le docteur Marcel Boulanger a occupé le poste de président du conseil d’administration du Conseil québécois sur le tabac et la santé. Le docteur Boulanger juge d’ailleurs très important de décerner un tel prix à la relève : « Les jeunes sont trop souvent dans la mire des compagnies de tabac. Au début de la prise de conscience sur les ravages du tabac, nous étions peu nombreux et déjà loin de notre adolescence. Je suis particulièrement touché de voir des jeunes mettre leur enthousiasme et leur dynamisme à continuer la lutte en gardant à l’esprit qu’ils seront continuellement la cible d’une industrie qui carnassière, les considère aussi comme de la relève. » 30 – Sont disponibles pour des entrevues : le jeune Alexandre Tremblay; le député du Parti Québécois pour Chicoutimi et porte-parole en matière de réforme des institutions, Stéphane Bédard; le député néo-démocrate de Chicoutimi - Le Fjord, Dany Morin et le répondant du programme de lutte contre le tabagisme à l’Agence de la santé et des services sociaux du Saguenay–Lac-St-Jean, André Marchand. Source : Sylvie Lavoie, chef des communications et relations médias


Télécharger ppt "Allô, à qui de droit. Mon nom est Alexandre Tremblay. J’ai 16 ans et je suis originaire du Saguenay Lac St Jean. Je suis en sec 4. Je travaille comme."

Présentations similaires


Annonces Google