La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

S ÉMIOLOGIE DE L APPAREIL LOCOMOTEUR 1 Revu BV 2012.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "S ÉMIOLOGIE DE L APPAREIL LOCOMOTEUR 1 Revu BV 2012."— Transcription de la présentation:

1 S ÉMIOLOGIE DE L APPAREIL LOCOMOTEUR 1 Revu BV 2012

2 L E SQUELETTE 2

3 L ES MUSCLES 3

4 4 Il existe deux types de muscles: Les striés (muscles de travail rapide): biceps, abdominaux Les lisses (muscles de travail lent): muscle de lestomac, de lintestin.

5 L ES TENDONS Effectuent la liaison entre les muscles et les os 5

6 L A SÉMIOLOGIE C'est pour la médecine que ce terme a été inventé par Emile Littré.Emile Littré La sémiologie médicale est la partie de la médecine qui étudie les symptômes et signes et la façon de les relever et de les présenter afin de poser un diagnostic. médecinediagnostic Nous étudierons ici les signes et symptôme propres à la traumatologie-orthopédie et rhumatologie. 6

7 L ES ARTICULATIONS Définition : ensemble des éléments par lesquels les os sunissent les uns aux autres. 7

8 L ES LIGAMENTS Définition : Cest un réseau fibreux, résistant et peu extensible, reliant entre elles deux pièces osseuses, surtout au niveau dune articulation, ou divers organes ou parties du corps. Ex : ligaments croisés du genou Ligament rond du foie (entre lombilic et le foie) 8

9 D ÉFINITIONS Impotence fonctionnelle Définition : incapacité partielle ou totale d'accomplir une fonction ou un mouvement. Causes : douleur, raideur, déformation, tuméfaction, claudication. 9

10 D ÉFINITION La claudication Définition : démarche asymétrique et irrégulière Causes : due à une lésion douloureuse, à une inflammation ou à une ankylose unilatérale. On distingue une claudication antalgique, et une claudication fonctionnelle (infirmité, jambe plus courte) 10

11 D ÉFINITION La raideur articulaire Définition : perte totale ou partielle de la mobilité d'une articulation Causes : rétraction capsulo-ligamentaire, déformation des surfaces articulaires, déformation congénitale. Conséquences : déformation, impotence fonctionnelle, douleur. 11

12 D ÉFINITION La déformation Définition : modification d'un membre, d'un segment d'un membre, du rachis ou d'une articulation. Causes : pathologie rhumatismale, accidents, déformation congénitale. Conséquences : impotence fonctionnelle, douleur 12

13 D ÉFINITION La tuméfaction Définition : augmentation de volume d'une partie de l'organisme. Causes : due à un épanchement, une inflammation, une infiltration œdémateuse ou la présence dune tumeur bénigne ou maligne. Conséquences : impotence fonctionnelle, douleur, évolution bénigne ou maligne. 13

14 Varus : Mot latin signifiant cagneux, tourné en dedans. Adjectif qui entre dans la composition de plusieurs expressions pour désigner une déviation vers l'intérieur de laxe du corps. Définitions 14

15 D ÉFINITIONS Valgus : Mot latin signifiant bancal, tourné en dehors. désigner une déviation vers l'extérieur. Dans le langage médical et sportif, valgus est aussi devenu un nom (substantif) : c'est ainsi que l'on parle d'un valgus pour désigner une déviation d'un membre ou d'un segment vers l'extérieur. 15

16 D ÉFINITIONS Abduction : Mouvement qui écarte un membre ou un segment de membre de laxe du corps (dehors) Adduction : Mouvement qui rapproche un membre ou un segment de membre de laxe du corps (dedans) 16

17 Luxation : Une luxation est un déplacement anormal d'un organe, ou des extrémités articulaires des os. Les atteintes les plus fréquentes sont celles des membres supérieurs (épaule, coude, doigts), mais les genoux, les vertèbres ou la hanche peuvent aussi être luxées. La subluxation est une luxation incomplète par simple déplacement des surfaces articulaires. 17

18 18

19 Une luxation congénitale (ou héréditaire) apparaît avant la naissance ou pendant l'accouchement. L'une des formes les plus connues et fréquentes est la luxation congénitale de la hanche. Elle résulte d'une malformation de l'articulation coxofémorale (entre le bassin et le fémur), dans laquelle la cavité cotyloïde (la cavité dans laquelle vient se loger la tête du fémur) est insuffisamment développée et n'entoure pas correctement la tête du fémur. Selon la gravité de cette dysplasie (anomalie de développement dun tissu ou dun organe), l'articulation est "simplement" luxable ou luxée en permanence. 19

20 20

21 La scoliose est une déformation plus ou moins importante de la colonne vertébrale dans le plan latéral. Elle peut s'accompagner d'une torsion de la colonne vertébrale, d'une déformation du thorax, de l'abdomen et des zones proches du rachis. 21

22 22

23 La lordose est une courbure anormale, à convexité antérieure de la colonne vertébrale, c'est-à- dire que les reins sont "creux" et que le ventre est anormalement projeté en avant. 23

24 La cyphose est une courbure anormalement exagérée de la colonne dorsale, à convexité postérieure. 24

25 Larthrose 25 Larthrose est une maladie rhumatismale résultant dune dégradation progressive du cartilage articulaire, conjuguée à un phénomène inflammatoire local. Cest une maladie chronique qui constitue la deuxième cause dinvalidité

26 La douleur Définition : la douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable. Symptôme le plus fréquent en médecine mais aucun diagnostique ne peut être posé uniquement sur ce symptôme. Caractéristiques : Durée : continue, aiguë, chronique, parasistique. Intensité : cotation, de la douleur EVA, échelle numérique, ou verbale. Topographie : localisation, diffus,… Chronologie : quelles sont les circonstances d'apparitions, horaires, signes s'ulcère, calmé pendant les repas. 26

27 Types de douleurs Exquise : à un endroit bien précis Fulgurante : très vive, survenant spontanément et de courte durée. Irradiante : propagation d'une sensation douloureuse depuis un point fixe Ectopique : qui se trouve à distance du lieu originel. Mécanique : déclenchée ou aggravée par les mouvements Inflammatoire : qui persiste au repos. La douleur 27

28 28 Lentorse simple ou grave: Lésion dune articulation provoquée par un mouvement brutal: * de distorsion, * délongation * darrachement. Les lésions ligamentaires

29 L A FRACTURE Définition : Une fracture se définit comme étant une rupture de la continuité dun os. Par mécanisme : directe indirecte On parle de fracture : fermée ouverte 29

30 P RISE EN CHARGE DES FRACTURES signes cliniques : Douleur Impotence fonctionnelle Déformation Signes locaux 30

31 P RISE EN CHARGE DES FRACTURES Confirmation du diagnostic : Examen dimagerie médicale : radios scanner, arthroscanner IRM Technique chirurgicale intervention arthroscopie 31

32 P RISE EN CHARGE DES FRACTURES Siège de la fracture Caractère de la fracture (spontané ou provoquée) Nombre de traits de fracture délimitant les fragments Direction du trait de fracture Le type de déplacement Ouverte ou fermée 32

33 Fracture transversale des 2 os de la jambe Fracture spiroide 33

34 Fracture avec aile de papillon Fracture comminutive 34

35 Chevauchement Angulation 35

36 C OMPLICATIONS PRÉCOCES DES FRACTURES Rappel anatomique 36

37 Peau 37

38 C OMPLICATIONS PRÉCOCES DES FRACTURES Complications cutanée Complications vasculaires Lhémorragie Le syndrome des loges (membre inférieur) Le syndrome de Volkman (membre supérieur) Complications nerveuses Lembolie graisseuse Infectieuses 38

39 D ÉPISTER UNE COMPLICATION POST FRACTURAIRE La douleur La chaleur La coloration La motricité La sensibilité Des extrémités du membre fracturé 39 laide soignant participe a la surveillance des indicateurs suivants :

40 C OMPLICATIONS TARDIVES DES FRACTURES Cal vicieux Déformation Pseudarthrose, retard de consolidation Nécrose Impotence fonctionnelle Douleur Infection 40


Télécharger ppt "S ÉMIOLOGIE DE L APPAREIL LOCOMOTEUR 1 Revu BV 2012."

Présentations similaires


Annonces Google