La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Dr N. BLETTNER CHR METZ-THIONVILLE Hôpital Bon Secours Médecine Gériatrique B IDE Mars 2010 LES DEPENDANCES.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Dr N. BLETTNER CHR METZ-THIONVILLE Hôpital Bon Secours Médecine Gériatrique B IDE Mars 2010 LES DEPENDANCES."— Transcription de la présentation:

1 Dr N. BLETTNER CHR METZ-THIONVILLE Hôpital Bon Secours Médecine Gériatrique B IDE Mars 2010 LES DEPENDANCES

2 DEFINITIONS Dépendance : Impossibilité deffectuer seul un ou plusieurs actes essentiels de la vie quils soient physiques, psychiques ou sociales et impossibilité de répondre à ses besoins fondamentaux. Autonomie : Capacité quà un individu de se gouverner lui-même. donc ses dépendances au besoin

3 La dépendance résulte de lintrication de plusieurs facteurs

4 DEMOGRAPHIE En 2005 = personnes dépendantes de plus de 60 ans En 2020 = ? Plus d1 million Progression jusquen 2040Et lâge des personnes

5 EPIDEMIOLOGIE Le vieillissement lui-même nest pas source dincapacité (vieillissement primaire) Les maladies cumulées du fait de lâge (vieillissement secondaire) risquent dentraîner des incapacités. Facteurs favorisant la dépendance Problèmes vasculaires Démences neuro-dégénératives Nutrition Chutes, troubles articulaires Troubles sensoriels Dépression Troubles de la continence Hospitalisation

6 CONSEQUENCES Sur la vie quotidienne En premier lieu. Impose la présence de personnes à domicile Abandon du domicile Au profit de structures institutionnelles Vie affective Installation de relations infantiles. Bénéfices secondaires Gestes de la vie quotidienne Peut aboutir à servilité ou révolte avec les aidants Risques de maltraitance Modification du regard de lentourage Surinvestissement ou désinvestissement de lentourage

7 Du 5 ème au 14 ème siècleles INUTILES Du 16 ème au 17 ème siècleles INVALIDES 18 ème sièclela CHARITE 19 ème siècleles PREMICES DES RETRAITES 20 ème siècleNAISSANCE DE LA GERIATRIE 21 ème sièclela DEPENDANCE APA = Allocation Personnalisée à lAutonomie Entré en vigueur en janvier 2002 Prise en charge des GIR – Aide financière HISTOIRE

8 DoncEVALUERPREVENIRTRAITER PALLIER les handicaps et la dépendance Conserver à la personne âgée la possibilité de conduire sa vie en toute liberté et dignité Loi Leonetti

9 Quand A lentrée dans une institution Après une pathologie aigue stabilisée Lors dune pathologie chronique avec incapacité Régulièrement = réévaluation AGGIR = Autonomie Gérontologique Groupe Iso Ressources Cest une évaluation individuelle de lincapacité Permet de bénéficier de lAPA Permet de connaître la charge de travail dune équipe EVALUATION

10 Pourquoi Lévaluation permet à une équipe de soins : - de repérer les déficiences et incapacités qui retentissent sur lenvironnement - détablir un plan de soins pour limiter le handicap - de communiquer avec dautres acteurs de soins - de suivre une personne par une évaluation régulière

11 - Évaluation du coût : grille AGGIR - Activités de la vie quotidienne : indice de KATZ - Activités instrumentales de la vie quotidienne EVALUATION

12 Variables Discriminantes Illustratives Codage S : spontanément T : totalement H : habituellement C : correctement GIR : résultat

13 10 Valeurs discriminantes Cohérence Orientation Toilette Habillage Alimentation Élimination Transfert Déplacement à lintérieur Déplacement à lextérieur Communication à distance EVALUATION Cest communiquer, agir et se comporter de façon logique et sensée STHC Ou A : fait correctement B : fait partiellement C : ne fait pas Cest sorienter dans le temps et lespace (environnement) STHC Ou ABC Cest assurer son hygiène corporelle Se décompose En toilette du haut (visage, tronc, membres supérieurs, et mains) En toilette du bas (abdomen, membres inférieurs et pieds) Cest lhabillage, le déshabillage et la présentation Habillage du haut Passer les vêtements par la tête et/ou les bras (pas les chapeaux) Habillage moyen Fermer un vêtement (boutons, ceinture, soutien-gorge, …) Habillage du bas Passer les vêtements par le bas du corps. Aussi chaussettes, chaussures Se Servir et manger Ces deux activités concernent des aliments conditionnés et apportés sur la table et sont évaluées à partir du moment où la personne s'en "débrouille" seule. Se Servir Couper la viande, ouvrir un pot, peler un fruit, remplir un verre Manger Porter les aliments et les boissons à sa bouche et avaler Cest assurer lhygiène de lélimination urinaire et fécale Se servir correctement du bassin ou de lurinal mais le renverser systématiquement vaut C Cest assurer ses transferts : se lever, se coucher, sasseoir. Passer de lune de ces trois positions à une autre. Cette variable ne sintéresse quaux seuls changements de position. Elle ne concerne pas les déplacements évalués par les déplacements à lintérieur ou à lextérieur STHC ABC Cest se déplacer à lintérieur du lieu de vie Au domicile ou en institution le lieu de vie comporte les pièces habituelles, les locaux collectifs éventuels d'une résidence (restaurant, hall où se trouvent les boîtes aux lettres, local poubelles), jusqu'à la porte d'entrée sur la rue. L'utilisation par la personne seule de cannes, d'un déambulateur ou d'un fauteuil roulant peut lui permettre dêtre parfaitement indépendante pour ses déplacements On est à lextérieur quand on est en dehors du lieu de vie tel quil a été définit par la variable déplacement à lintérieur. La personne franchit-elle la porte dentrée ? Le jardin privatif nest pas lextérieur Cest utiliser un moyen de communication à distance (sonnette, téléphone, alarme, téléalarme, …) dans le but dalerter

14 7 Variables illustratives de la dépendance domestique et sociale pour le domicile Ne servent à rien pour le calcul de lAPA Faire la cuisine Faire le ménage Gérer son budget, ses affaires, ses biens Suivre son traitement Activités du temps libre Gérer ses achats Prendre un moyen de transport

15 Calcul du GIR A partir des 10 variables discriminantes GIR 6 : comme nous (que des A) GIR 1 : grabataire (que des C) positive aux quatre adverbes = A positive aux quatre adverbes = A négative aux quatre adverbes = C négative aux quatre adverbes = C négative à certains adverbes = B négative à certains adverbes = B Codage S : spontanément T : totalement H : habituellement C : correctement

16 Groupes Iso Ressources GIR 1 correspond aux personnes âgées confinées au lit ou au fauteuil, dont les fonctions intellectuelles sont gravement altérées, et qui nécessitent une présence indispensable et continue d'intervenants. Dans ce groupe se trouvent les personnes en fin de vie. GIR 2 comprend deux groupes de personnes âgées: celles qui sont confinées au lit ou au fauteuil, dont les fonctions intellectuelles ne sont pas totalement altérées et qui nécessitent une prise en charge pour la plupart des activités de la vie courantes celles dont les fonctions mentales sont altérées mais qui ont conservé leur capacité de se déplacer (souvent dénommées les "déments ambulants").

17 Groupes Iso Ressources GIR 3 correspond aux personnes âgées ayant conservé leurs fonctions intellectuelles, partiellement leur capacité à se déplacer mais qui nécessitent plusieurs fois par jour des aides pour leur autonomie corporelle. De plus, la majorité d'entre elles n'assurent pas seules l'hygiène de l'élimination tant anale qu'urinaire. GIR 4 comprend deux groupes de personnes: celles qui n'assument pas seules leur transfert mais qui, une fois levées, peuvent se déplacer à l'intérieur du logement. Elles doivent parfois être aidées pour la toilette ou l'habillage. La grande majorité d'entre elles s'alimente seule. celles qui n'ont pas de problèmes pour se déplacer mais qu'il faut aider pour les activités corporelles ainsi que les repas.

18 Groupes Iso Ressources GIR 5 correspond aux personnes qui assurent seules leurs déplacements à l'intérieur du logement, s'alimentent et s'habillent seules. Elles nécessitent une aide ponctuelle pour la toilette, la préparation des repas et le ménage. GIR 6 regroupe toutes les personnes qui n'ont pas perdu leur autonomie pour les actes discriminants de la vie courante. Lallocation dautonomie est attribuée en fonction du GIR. Rien ou pas grand-chose en GIR 6 jusquau maximum en GIR 1

19 Échelle de KATZ : AVL

20 Activités instrumentales de la vie quotidienne : Lawton

21 Plan daide à la dépendance La survenue d'une dépendance est un tournant évolutif majeur au cours du vieillissement. La nécessité d'une aide pour les gestes de la vie quotidienne impose soit la mise en place daides à domicile, soit le changement de lieu de vie La famille prend une part active face à la dépendance Puis lentrée en institution

22 LA PREVENTION Lutter contre : lisolement les troubles sensoriels les maladies à risque (diabète, AVC, …) les troubles de la marche la douleur la dépression la dénutrition …

23 MERCI DE VOTRE ATTENTION


Télécharger ppt "Dr N. BLETTNER CHR METZ-THIONVILLE Hôpital Bon Secours Médecine Gériatrique B IDE Mars 2010 LES DEPENDANCES."

Présentations similaires


Annonces Google