La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les richesses naturelles de la TSHUAPA; un atout pour son développement? Henri Paul ELOMA.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les richesses naturelles de la TSHUAPA; un atout pour son développement? Henri Paul ELOMA."— Transcription de la présentation:

1 Les richesses naturelles de la TSHUAPA; un atout pour son développement? Henri Paul ELOMA

2 Définitions Une ressource naturelle est un bien, une substance ou un objet présent dans la nature, et exploité pour les besoins d'une société humaine. Il s'agit donc d'une matière première, minérale (ex: l'eau) ou d'origine vivante (ex: le poisson). Ce peut être de la matière organique fossile comme le pétrole, le charbon, le gaz naturel ou la tourbe. Il peut s'agir aussi d'une source d'énergie: énergie solaire énergie éolienne. biennaturematière premièreminéralevivantefossilepétrolecharbongaz natureltourbeénergie solaireénergie éoliennebiennaturematière premièreminéralevivantefossilepétrolecharbongaz natureltourbeénergie solaireénergie éolienne La fragilité et la limite de certaines ressources caractérisent les ressources non renouvelables (ex : le pétrole), par opposition aux ressources renouvelables (ex : la biomasse) qui ne sont pas pour autant inépuisable. ressources non renouvelablesressources renouvelablesressources non renouvelablesressources renouvelables

3 TSHUAPA Superficie: km² un des cinq districts de la Province de lÉquateur de la RDC. population totale en 2007 : habitants, soit densité moyenne de 8 habitants / km². Territoires (6) : BEFALE, BOENDE,BOKUNGU, DJOLU,IKELA, MONKOTO Article 2 La RDC est composée de la ville de Kinshasa et de 25 provinces dotées de la personnalité juridique. Ces provinces sont : BAS-UELE, EQUATEUR, HAUT-LOMAMI, HAUT-KATANGA, HAUT-UELE, ITURI, KASAI, KASAI ORIENTAL, KONGO CENTRAL, KWANGO, KWILU, LOMAMI, LUALABA, KASAÏ CENTRAL, MAI-NDOMBE, MANIEMA, MONGALA, NORD-KIVU, NORD-UBANGI, SANKURU, SUD-KIVU, SUD-UBANGI, TANGANYIKA, TSHOPO, TSHUAPA.

4 Richesses naturelles de la TSHUAPA (1) Un très dense réseau de cours deau. Le District est baigné par le bassin de la Ruki comportant les rivières Tshuapa, Lomela, Salonga, Momboyo, Maringa, Lopori, Loile, Yenge… Ressources halieutiques (Equateur produit 21,42% de poissons du pays, 2 ème après Katanga Forêt ombrophile sempervirente (diversité des essences, peuplement dense, lianes, gros arbres), Boende, Befale, Djolu, Bokungu Forêt édaphique liée au sol hydromorphe, Monkoto, Ikela Faune diversifiée avec espèces phares : Eléphant, Chimpanzé Bonobo, Paon congolais

5 Richesses naturelles de la TSHUAPA (2) Le District compterait bien sur sa forêt. La forêt de la Tshuapa couvre km² dont exploitables contre km² au District de l'Equateur et un peu plus de km² chacun, pour les 3 autres districts (Mongala, Nord et Sud Ubangi). On y connait 22 exploitants quasi inactifs. Il y quelques 70 scieurs de long (artisanaux).

6 Richesses naturelles de la TSHUAPA (3) Tshuapa compterait aussi sur ses ressources minières. Dimportants gisements de diamants et dautres matières précieuses ont été découverts dans les territoires de Bokungu et dIkela (district de la Tshuapa). Les gisements de diamant, dor et de coltan existent au Sud de lEquateur, dans les secteurs de Yalifafu (territoire de Bokungu) et les secteurs de la Tshuapa (groupements de Bondo et Samanda) territoire dIkela. Il existe d'indices de pétrole à Nsamba dans les territoires de Boende et de Befale (Monpono).

7 Indice de pauvreté la plus élevée P0 = incidence de la pauvreté, P1 = profondeur et P2 sévérité

8 Corollaires de la pauvreté Faible couverture scolaire (pas duniversité, taux de scolarisation en sous de la moyenne nationale 43,5% vs 67,4) Délabrement des infrastructures routières (absence de bacs et ponts cassés) Pas de compagnie daviation régulière Faible couverture sanitaire Absence dindustries et de grandes exploitations agricoles

9 Corollaires de la pauvreté : images Port (Boende)Piste daterrissage (Monkoto) Lit dhôpital (Djolu) Ecole : deux classes (Monkoto)

10 Atouts pour le Développement Le réseau des cours deau constitue une importante voie de communication. Tshuapa est le berceau du Développement Durable avec ses ressources naturelles renouvelables (l'eau, la forêt, le sol fertile, la faune…) Quantité deau douce, forêt faiblement exploitée, minerais, pétrole Jeunesse de sa population

11 Freins pour le développement Sous scolarisation Impréparation aux mutations Dépendance à lhumanitaire Etat prononcé de délabrement des infrastructures Enclavement Richesses objets de convoitise Faible densité de population Absence dindustries Culture de la pauvreté (absence de solidarité, de complémentarité, sorcellerie, oisiveté, alcoolisme…) Vulnérabilité aux maladies et aux catastrophes naturelles Exode rurale (filles et garçons)

12 Voies de sortie Investissement dans la scolarisation (Ecoles et universités) Priorisation du Développement que de lhumanitaire : entreprenariat local, écoles de métier, investissement étatique (quid des 5 chantiers?), microcrédits, formation des adultes… Valorisation de lexploitation forestière et minière (concessions aux sociétés avec capitaux significatifs, respects de cahier de charges, société civile vigilante…) Implication de lélite (lobbying au niveau central et à lextérieur, collaboration entre élites, travaux de réflexion et de planification…) Exploitation du réseau des cours deau pour la communication Retour à lagriculture Valorisation de la culture élitiste (rigueur, combativité, épargne, leadership, valeurs morales, éthique, quitter les sentiers battus…)

13 MERCI DE VOTRE ATTENTION Leau et la forêt et ça aurait suffit mais réfléchissons…


Télécharger ppt "Les richesses naturelles de la TSHUAPA; un atout pour son développement? Henri Paul ELOMA."

Présentations similaires


Annonces Google