La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Fait par SAPONARA Gabriel PONSONNET Aurian et LAURENT JEANNE

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Fait par SAPONARA Gabriel PONSONNET Aurian et LAURENT JEANNE"— Transcription de la présentation:

1 Fait par SAPONARA Gabriel PONSONNET Aurian et LAURENT JEANNE
Curiosity Fait par SAPONARA Gabriel PONSONNET Aurian et LAURENT JEANNE

2 Sommaire Qu’est que la robotique? Que fait Curiosity sur Mars? Sources

3 Qu-est que la robotique?
Un système Robotique est un mécanisme doté de moyens de perception, de raisonnement et d’action qui lui permettent d’interagir avec son environnement. Il y a une vingtaine d’années, la robotique s’est développée initialement dans le domaine manufacturier sous forme de bras manipulateurs destinés à des tâches de soudure, de peinture, de manutention, d’assemblage. Cette robotique, dite industrielle, a permis un accroissement important de la productivité et de la flexibilité des ateliers de production en soulageant l’homme de travaux pénibles. Toutefois, l’univers de la production est relativement bien structuré et déterministe, si bien que le robot industriel peut travailler le plus souvent "en boucle ouverte" par rapport à son environnement. Au-delà de l’activité manufacturière, la robotique a diffusé dans de nombreux autres domaines où l’environnement est moins bien connu, voire incertain ou même hostile. C’est le cas par exemple en robotique agricole où les tracteurs robotisés évoluent dans un environnement naturel peu structuré avec des conditions d’adhérence très variables, mais aussi dans les domaines du nucléaire, de la route automatisée, de la robotique spatiale et sous-marine, sans oublier la robotique humanoïde… La robotique est par essence une discipline transversale qui met à contribution l’essentiel des domaines scientifiques des sciences de l’ingénieur : la mécanique au niveau des modèles des systèmes poly-articulés, de la locomotion et de la préhension, l’automatique pour la planification de trajectoires et la commande en boucle ouverte ou fermée, l’électronique pour l’implémentation des contrôleurs en temps réel et l’instrumentation, l’informatique au niveau du traitement des données capteurs et des langages de programmation, la vision par ordinateur et le traitement d’images… jusqu’aux sciences sociales et politiques qui doivent prendre en compte l’irréversibilité du progrès technique dans l’organisation des sociétés humaines du futur. Le but de la composante Robotique est de décliner auprès des futurs ingénieurs ces divers domaines de compétence.

4 Curiosity

5 ATTERISSAGE DE CURIOSITY

6 Que fait Curiosity sur Mars?
Pour le coresponsable de l'instrument SAM, le Français Michel Cabane du Laboratoire atmosphères, milieux et observations spatiales du CNRS (LATMOS), aucun scoop n'est effectivement à attendre, ni cette semaine ni même dans les prochaines. D'après lui, la technique utilisée, en elle-même, ne le permettrait pas. "Il ne s'agit pas du tout de regarder le sol de Mars et de dire : tiens, il y a une grenouille ou tiens, il y a un escargot. C'est un mécanisme d'analyse à double détente", explique-t-il. "On prend du sol de Mars ou de la roche martienne, on la réduit en poudre et on chauffe. On regarde alors les molécules dégagées, sous forme gazeuse, et on tente de les identifier. Et ce n'est qu'à partir de cela qu'on peut déduire la nature de l'échantillon lui-même. Mais on ne peut pas faire ça en une semaine ni même en un mois de manip ! C'est une interprétation qui demande du temps... un travail de longue haleine qui ne peut pas se traduire par un scoop comme ça", assure-t-il. "Toutefois, ce que nous pouvons dire à ce stade, c'est qu'après avoir parcouru quelque 200 millions de kilomètres SAM nous envoie des signaux qui ont la même qualité que ceux que nous avions produits sur Terre, lorsque nous avons fait des simulations en laboratoire. Et, en ce sens, nous sommes effectivement très satisfaits", indique le chercheur. "Nous avons fait des pelletages du sol de Mars, on en est au troisième, et nous allons en entreprendre un quatrième sous peu, ceux-ci nous ont donné des signaux parfaits, reste maintenant à les interpréter." Mais si, d'aventure, SAM faisait une importante découverte, quelle pourrait-elle être ? Il s'agirait probablement de molécules organiques un peu complexes. C'est-à-dire de chaînes d'atomes de carbone avec, accrochés autour d'elles, des atomes d'hydrogène, d'oxygène, d'azote, de phosphore, etc. C'est-à-dire la base d'une chimie complexe. Mais ce ne serait pas encore une preuve que la vie s'est développée sur Mars, car cette matière organique pourrait très bien avoir été apportée là par des météorites. Il faudra alors s'assurer que ces molécules complexes se sont bien formées sur la planète rouge et, si c'est le cas, qu'elles proviennent d'un processus biologique et non purement chimique. En d'autres termes, la révélation de l'existence d'une vie passée ou présente sur Mars n'est assurément pas pour demain...

7 CURIOSITY

8 Sources https://sgs.mines-paristech.fr/prod/sgs/ensmp/catalog/course/detail.php?code=op_M3&lang=FR&year=3A


Télécharger ppt "Fait par SAPONARA Gabriel PONSONNET Aurian et LAURENT JEANNE"

Présentations similaires


Annonces Google