La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Réaliser par: Seif Ennasar Hazar Zayed Faten Groupe: DSI3 2012--------2013 République Tunisienne Ministère de lEnseignement Supérieur Institut supérieur.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Réaliser par: Seif Ennasar Hazar Zayed Faten Groupe: DSI3 2012--------2013 République Tunisienne Ministère de lEnseignement Supérieur Institut supérieur."— Transcription de la présentation:

1 Réaliser par: Seif Ennasar Hazar Zayed Faten Groupe: DSI République Tunisienne Ministère de lEnseignement Supérieur Institut supérieur des Etudes Technologique de kébili 1

2 Introduction: Présentation de lOS Symbian I. Larchitecture de symbian II. Sécurités au niveau de lOS III. Les interface Utilisateur IV. Développement des applications V. Conclusion 2

3 L'OS Symbian a été précédemment connu comme EPOC. Le système d'exploitation EPOC a été au commencement développé par Psion pour leurs propres dispositifs de PDA. Cependant, Symbian a été fondé pour prendre soin du développement ultérieur d'EPOC. Symbian est possédé par Ericsson, Motorola, Nokia, Panasonic et Psion. Récemment le nom du système d'exploitation a été changé en OS Symbian. 3

4 I. Larchitecture de lOS symbian L'OS Symbian est basé sur une architecture de micro noyau multitâche. Les services de système tels que la téléphonie, le middleware de réseau et les moteurs d'application fonctionnent dans leurs propres processus. L'OS a été conçu dans l'esprit des dispositifs mobiles, en utilisant des techniques avancées d'orientée objet, menant à une architecture flexible basée sur les composants. 4

5 II. Sécurité au niveau de lOS Contrôle daccés Le contrôle d'accès est implémenté par la demande d'un mot de passe avant d'accorder l'accès au dispositif. Ceci assure la confidentialité et l'intégrité à un certain niveau, parce qu'aucune donnée ne peut être lues (confidentialité) ou être écrites (intégrité), sans identifier l'utilisateur et autoriser l'accès au dispositif. Cependant, c'est seulement une approche limitée parce qu'après l'identification, l'utilisateur peut accéder à toutes les données sur le dispositif. Et plus important, toutes les applications lancées par l'utilisateur peuvent accéder à toutes les données. 5

6 Cryptographie et chiffrement Dans l'OS Symbian, le chiffrement et le déchiffrement des fichiers ne sont pas une partie du système d'exploitation par défaut. Cependant, il y a un module de Cryptographie disponible pour des développeurs d'application pour permettre l'implémentation facile des capacités cryptographiques dans leur logiciel. Le module de cryptographie de l'OS Symbian se compose des chiffrements symétriques et asymétriques aussi bien que les fonctions de hachage et le générateur de nombre aléatoire [40]. Néanmoins, tous les produits ne sont pas délivrés avec le support cryptographique à l'exception de ceux pour les Partenaires du programme « Symbian Platinum Partner ». 6

7 Système de fichier Il y a différents systèmes de fichiers utilisés dans des dispositifs Symbian. Par exemple, les fichiers stockés dans la mémoire flash interne et ceux stockés sur la carte de mémoire démontable. Une entité appelée File Server est construite sur eux. Elle fournit une interface uniforme pour accéder à tous les fichiers, et aussi le contrôle de tout l'accès au fichier. Néanmoins, il n'y a aucune gestion de permission basée sur l'application initialisant la demande d'accès de fichier dans le serveur de fichiers. Normalement, sur un dispositif cible, le Z: représente la ROM et le C: est une partie de l'espace mémoire disponible de RAM. L'OS Symbian est installé dans la ROM, des programmes et les fichiers de tiers sont typiquement installés sur le C:. 7

8 Gestion de mémoire L'OS Symbian souligne l'importance de la gestion sophistiquée de mémoire sur des dispositifs avec des ressources restreintes. Le noyau du système d'exploitation fonctionne en mode privilégié - l'espace d'adressage est protégé et donc un bogue d'une application ne peut pas réécrire la pile ou le tas du noyau - et il est responsable d'attribuer la mémoire aux applications fonctionnant dans le mode d'utilisateur non privilégié.Chaque programme peut accéder seulement à la mémoire assignée pour lui par le noyau. En d'autres termes, des programmes sont protégés contre l'un l'autre en termes d'accès mémoire. En outre, l'OS Symbian a les directives de programmation strictes au sujet de l'attribution de mémoire. Toutes les applications intégrées sont conçues pour ne pas échouer dans toutes les circonstances en raison de bas niveau de mémoire. 8

9 IV. Les interfaces Utilisateur Symbian OS fournit les fonctionnalités essentielles du système d'exploitation, notamment le cœur (nommé EKA2 dans la dernière version), ainsi que les API communes et une interface utilisateur de référence. Chaque constructeur développe sa propre interface utilisateur, et ajoute ou enlève des fonctionnalités. Ainsi, Série 60 et UIQ sont deux branches différentes de Symbian OS. Chaque version de ces branches se base sur une version déterminée de Symbian OS. Les principales interfaces utilisateurs sont: Série 60 Cette Interface utilisateur est la plus répandue parmi les téléphones basés sur Symbian OS. Crée par Nokia, elle se caractérise jusqu'à la version 3 par un écran non tactile, le support d'un clavier uniquement Numérique et quelques touches additionnelles comme un joystick, ainsi que des touches à contexte applicatif (Softkeys 9

10 Série 80 Créée par Nokia, cette interface utilisateur se destine à la famille "Communicator" et se caractérise par un clavier alphanumérique, 4 touches applicatives sur le coté droit et un écran large non tactile. Série 90 Créée par Nokia et n'est maintenant plus en développement. Cette interface utilisateur se destinait aux matériels style PDA, avec support de lécran tastile, pas de clavier. UIQ Développée par UIQ Technology, aujourd'hui une compagnie de Sony Ericsson, cette plateforme se destine aux smartphones de type PDA. UIQ est la deuxième interface utilisateur la plus répandue sur les téléphones Symbian OS. FOMA Très répandue au Japon, cette plateforme a la particularité d'être fermée; il est en effet impossible d'installer des applications tierces. 10

11 III. Développement des applications JAVA En général, la programmation en Java dans Symbian est comme dans les autres OSs, Sauf les cas particuliers suivants Sans support pour les types de données en point flottant (float et double). Sans support pour le Java Native Interface (JNI). Sans support pour le chargeur de classes (class loader) défini par l'utilisateur. Sans réflexion. Sans support pour les groupes de processus léger (thread groups) et les processus légers démons (daemon threads). Sans support pour le mécanisme de finalization des instances de classe. Sans référence fiable (weak reference). Limitations de traitement des exceptions. 11

12 C++ L'OS Symbian est écrit en C++, il est donc justement normal de développer des applications également en C++. Ceci fournit au développeurs la flexibilité. Cependant, cette flexibilité amène avec lui la complexité et dans certain cas, il peut être plus approprié de développer une application en Java, qui est aussi bien supportée sur d'autres dispositifs utilisant l'OS Symbian. Le développement des applications écrites en C++ demande un environnement de développement standard (de type gcc, Visual Studio, MetroWerks Code Warrior, Borland C++ Builder X ou autre) et le SDK 19 Symbian qui est disponible gratuitement sur son site. Les deux principaux constructeurs utilisant l'OS Symbian fournissent également des versions « adaptées » du SDK, qui gèrent les spécificités de leurs téléphones. En effet, le système Symbian est fortement « modulable », chaque sous-système pouvant être réécrit. Parmi les SDK « adaptés » disponible actuellement, on trouve UIQ pour Sony Ericsson P800/900, Motorola A920 et les Nokia 60, 80 et

13 Ce type de système d'exploitation se concentre entre autres sur la gestion de la connectivité sans fil et celle des différents types d'interface. Symbian dispose de la plus grande part de marché mondialement mais reste à la traine sur le marché nord-américain. La part de marché de 50 % est passé à 40 % en


Télécharger ppt "Réaliser par: Seif Ennasar Hazar Zayed Faten Groupe: DSI3 2012--------2013 République Tunisienne Ministère de lEnseignement Supérieur Institut supérieur."

Présentations similaires


Annonces Google