La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 MONGERON 15 DECEMBRE 2007 MONTGERON 15 DECEMBRE 2007.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 MONGERON 15 DECEMBRE 2007 MONTGERON 15 DECEMBRE 2007."— Transcription de la présentation:

1 1 MONGERON 15 DECEMBRE 2007 MONTGERON 15 DECEMBRE 2007

2 2 Le mot Histoire vient du grec Historia qui signifie « L'Enquête ». Historia (L'Enquête) est le titre que donna le voyageur grec Hérodote à l'ensemble de ses récits Sur les pas dHérodote, voyageur grec dil y a 2500 ans qui, le premier, enquêta sur les sociétés humaines, je vous invite à réfléchir ensemble à cet enseignement essentiel dès lécole élémentaire GENERALITES

3 3 Constats (source Rapport IG Oct.2005) Des programmations de cycle souvent formelles Des programmations de cycle souvent formelles Des programmes inégalement suivis Des programmes inégalement suivis Des horaires inférieurs aux horaires officiels Des horaires inférieurs aux horaires officiels

4 4 Des enjeux essentiels « L'homme de l'avenir est celui qui aura la mémoire la plus longue » Comprendre le monde qui nous entoure Comprendre le monde qui nous entoure Donner les clés dun regard distancié sur le présent Donner les clés dun regard distancié sur le présent Conserver le cadre dune culture humaniste Conserver le cadre dune culture humaniste Donner du sens au passé Donner du sens au passé « Si nous voulons être les acteurs responsables de notre propre avenir, nous avons d'abord un devoir d'histoire » « Si nous voulons être les acteurs responsables de notre propre avenir, nous avons d'abord un devoir d'histoire »

5 5 Que disent les textes ? (sur un plan général….) Lenseignement de lhistoire : un champ disciplinaire constitué au cycle 3 Lenseignement de lhistoire : un champ disciplinaire constitué au cycle 3 « Il ne sagit en aucun cas de favoriser un enseignement exhaustif et détaillé, une accumulation de connaissances mais de fournir à chacun les éléments dune compréhension simple qui interroge le passé » « Il ne sagit en aucun cas de favoriser un enseignement exhaustif et détaillé, une accumulation de connaissances mais de fournir à chacun les éléments dune compréhension simple qui interroge le passé »

6 6 Que disent les textes ? (sur un plan général…) Permettre aux élèves de se situer dans une succession dépoques à travers quelques repères simples et maîtrisés Permettre aux élèves de se situer dans une succession dépoques à travers quelques repères simples et maîtrisés Au-delà des évènements ce sont des personnages, des groupes sociaux, des inventions qui sont reconnus et situés dans le temps et dans leur évolution Au-delà des évènements ce sont des personnages, des groupes sociaux, des inventions qui sont reconnus et situés dans le temps et dans leur évolution

7 7 à propos des contenus Le programme est découpé en 6 périodes et 21 points forts. La programmation est laissée à la liberté du conseil de cycle qui doit cependant, respecter lordre chronologique et ne négliger aucune période y compris la plus récente Le programme est découpé en 6 périodes et 21 points forts. La programmation est laissée à la liberté du conseil de cycle qui doit cependant, respecter lordre chronologique et ne négliger aucune période y compris la plus récente

8 8 Quelle démarche ? On ne trouve jamais la réponse à des questions qu'on ne s'est pas posées. - UNE DEMARCHE QUI: - Privilégie le questionnement « Ensemble nous allons nous interroger.. » - Place le document au cœur des apprentissages - Favorise les échanges et largumentation - Développe lesprit critique

9 9 Quelle programmation ? Linéaire Linéaire CE2 Spiralaire CM2 CE2 Spiralaire CM2

10 10 Points fortsProblématiques à développer Séances et questions supports Repères chronologiques CE2 Les premières traces de vie humaine… Comment les hommes vivaient-ils ? (outils, habitat,armes…) Comment connaissons nous ce passé si lointain ? 1.2 La préhistoire : une connaissance par traces… archéologiques (fouilles et découvertes, datation…) 3.4 Des outils variés qui évoluent dans le temps CM1 …lutilisation du feu, le début de lagriculture en Afrique et en Europe méditerranéenne Du chasseur cueilleur à lagriculteur éleveur, la transformation progressive des modes de vie 1 La maîtrise du feu * 2.3 Nomades puis sédentaires.. Les débuts de lagriculture, de lartisanat Les transformations de lhabitat le feu (date proposée sur le document daccompagnement à mettre en parallèle avec le texte proposé dans la partie étude de document … CM2 Lélaboration dun univers symbolique : lapparition de lart autour de la représentation de lhomme et de lanimal Quels sont les témoignages dun univers symbolique et de croyances ? 1.2 Art et croyance Peintures rupestres *

11 11 Points fortsProblématiques à développerSéances et questions supportsRepères chronologiques CE2La société en France dans la deuxième moitié du XXème siècle : les progrès techniques, la fin des campagnes et le bouleversement des genres de vie Les progrès scientifiques et techniques ont bouleversé nos modes de vie : Comment la société française a-t-elle évolué depuis la fin de la seconde guerre mondiale ? Le progrès est-il synonyme de bonheur pour tous ? Les modifications profondes de la société depuis * les femmes dans la société * * la formidable accélération du progrès technique et ses conséquences sur la vie quotidienne * les droits acquis De grandes inégalités demeurent * en France * dans le monde 1944 : droit de vote des femmes 1946 : premier ordinateur 1989 : Convention internationale des droits de lenfant CM1La planète en guerre : lextrême violence du siècle Lextermination des juifs par les nazis : un crime contre lhumanité La Première Guerre Mondiale Pourquoi peut-on parler dune rupture profonde dans lhistoire de lhumanité ? Mise en œuvre dun projet collectif * 1.2 Une guerre mondiale 3.4 Une guerre totale 5.6 Les tranchées. La vie quotidienne des « poilus » 7 LEurope ne domine plus le monde Lettres de poilus CM2La planète en guerre : lextrême violence du siècle Lextermination des juifs par les nazis : un crime contre lhumanité Les arts expression dune époque Guerre civile / Guerre mondiale LEspagne : Guernica * Quest ce que le nazisme ? Pourquoi peut-on parler de crime contre lHumanité ? 1 La guerre dEspagne : étude dune œuvre : Guernica * 2.3 Quelles sont les origines de la Seconde Guerre Mondiale Le nazisme / la France occupée 4 Quest ce que lantisémitisme ? * 5 Pourquoi parle t-on de crimes contre lhumanité ? 6 La Résistance : un combat pour la liberté : Guernica 1933 : Hitler chancelier 1940 : Montoire 18 juin 1940 Appel du général de Gaulle *

12 12 Le document Lélève doit être capable de comprendre la spécificité de lhistoire, cette « connaissance par traces » qui pour lhistorien sont des sources, des documents Des fonctions différentes éveille la curiosité, et lesprit critique éveille la curiosité, et lesprit critique questionne questionne informe informe constitue un élément dévaluation des connaissances constitue un élément dévaluation des connaissances illustre illustre

13 13

14 14

15 15

16 16 Place Rottembourg MONTGERON

17 17 Les conditions dune bonne compréhension Accessibilité Accessibilité Limités en nombre Limités en nombre Lisibilité Lisibilité Accompagné de consignes précises Accompagné de consignes précises UN RITUEL DANALYSE UN RITUEL DANALYSE Une questionnement récurent : Une questionnement récurent : « Quelle est la nature du document ? »

18 18 Lire, dire, écrire… la trace écrite 2 types décrits: 2 types décrits: Lécrit de recherche ou de découverte : des écrits intermédiaires ( de lélève et de lenseignant) Lécrit de recherche ou de découverte : des écrits intermédiaires ( de lélève et de lenseignant) Lécrit structuré Lécrit structuré

19 19 Le récit outil denseignement « Il faut renouer avec lart de conter lhistoire.. » « Il faut renouer avec lart de conter lhistoire.. » Pour permettre à tous dentrer en contact avec la variété des discours Pour permettre à tous dentrer en contact avec la variété des discours

20 20 Conduire une séance Un rituel organisé et progressivement intégré par lenseignant Un rituel organisé et progressivement intégré par lenseignant Qui sévalue et sinterroge à la lumière dune question récurrente: Qui sévalue et sinterroge à la lumière dune question récurrente: * « Quont-ils appris quils ne savaient déjà? » * « Quont-ils appris quils ne savaient déjà? »

21 21 Art. 2. Aux États généraux les trois ordres se tiendront réunis, délibèreront en commun et voteront par tête […] POLICE CIVILE. Art. 6. Quil soit aussi établi dans toutes les villes de France, de huit à dix mille âmes, des greniers dabondance, contenant pour quatre mois dapprovisionnements afin dassurer la tranquillité publique et de prévenir les disettes. Art. 7. Que la mendicité soit proscrite par les moyens les plus sages, dont un serait de renvoyer les mendiants dans leurs paroisses respectives, qui seraient assujetties à pourvoir à leur subsistance, ou par le travail desdits mendiants, ou par des charités indispensables. Art. 9. La différence qui existe entre les poids et mesures dans presque toutes les provinces du royaume donne lieu a tant dentraves, de difficultés et de fraudes dans le commerce, quil serait à désirer quils fussent fixés par tout le royaume à une seule et même espèce invariable. FINANCES ET IMPÔTS Art. 1er. Que la gabelle, impôt barbare, soit éteinte à jamais et la vente du sel déclarée libre dans le royaume et au dehors. Cahier de doléances Rochefort 1789

22 22

23 23 Histoire et Socle Commun …de 2002 à 2007

24 24

25 25 Le programme Les 6 périodes sont conservées mais lon passe de 21 points forts à 14 points forts Les élèves doivent être capables : didentifier les principales périodes de lHistoire didentifier les principales périodes de lHistoire de mémoriser les grands repères historiques et les situer les uns par rapport aux autres de mémoriser les grands repères historiques et les situer les uns par rapport aux autres connaître pour chaque période une ou deux caractéristiques permettant de comprendre et de situer les étapes décisives de lhistoire de lhumanité. connaître pour chaque période une ou deux caractéristiques permettant de comprendre et de situer les étapes décisives de lhistoire de lhumanité.

26 26 Compétences, capacités et attitudes attendues en fin de cycle 3 CONNAISSANCES CONNAISSANCES Avoir compris et retenu : Avoir compris et retenu : - le vocabulaire historique lié aux points forts du programme ; - le vocabulaire historique lié aux points forts du programme ; - une vingtaine d'événements et leurs dates (voir document d'accompagnement ) - une vingtaine d'événements et leurs dates (voir document d'accompagnement ) - le rôle de quelques personnages clés ; - le rôle de quelques personnages clés ; - le rôle des personnages et des groupes qui apparaissent dans les divers points forts, ainsi que les faits les plus significatifs, et pouvoir les situer dans leur période. - le rôle des personnages et des groupes qui apparaissent dans les divers points forts, ainsi que les faits les plus significatifs, et pouvoir les situer dans leur période. CAPACITÉS CAPACITÉS Être capable de : Être capable de : - de pouvoir utiliser de façon exacte et appropriée un vocabulaire spécifique à l'histoire ; - de pouvoir utiliser de façon exacte et appropriée un vocabulaire spécifique à l'histoire ; - distinguer les grandes périodes historiques, pouvoir les situer chronologiquement - distinguer les grandes périodes historiques, pouvoir les situer chronologiquement - connaître pour chacune d'entre elles quelques productions techniques et artistiques, deux ou trois caractères relevant des formes de pouvoir, des groupes sociaux ; - connaître pour chacune d'entre elles quelques productions techniques et artistiques, deux ou trois caractères relevant des formes de pouvoir, des groupes sociaux ; - classer des documents selon leur nature, leur date et leur origine ; - classer des documents selon leur nature, leur date et leur origine ; - de savoir utiliser les connaissances historiques en éducation civique et dans les autres - de savoir utiliser les connaissances historiques en éducation civique et dans les autres enseignements enseignements - de consulter une encyclopédie et les pages Internet pour y trouver des réponses valides à une question ; - de consulter une encyclopédie et les pages Internet pour y trouver des réponses valides à une question ; - dutiliser à bon escient les temps du passé dans les récits historiques - dutiliser à bon escient les temps du passé dans les récits historiques ATTITUDES ATTITUDES Au cours du cycle 3, lacquisition d'une culture humaniste développe chez les élèves le sens de l'observation, la curiosité et l'esprit critique. Par des lectures variées et la fréquentation des ouvres, ils découvrent des productions artistiques et patrimoniales qui les ouvrent à une vie culturelle Au cours du cycle 3, lacquisition d'une culture humaniste développe chez les élèves le sens de l'observation, la curiosité et l'esprit critique. Par des lectures variées et la fréquentation des ouvres, ils découvrent des productions artistiques et patrimoniales qui les ouvrent à une vie culturelle

27 27 La Préhistoire 1 point fort : les premières traces de vie humaine, la maîtrise du fer et les débuts de l'agriculture, l'apparition de lart les premières traces de vie humaine, la maîtrise du fer et les débuts de l'agriculture, l'apparition de lart La rupture que constitue le passage du mode de vie du « chasseur- cueilleur » à celui de « lagriculteur éleveur » pourrait constituer la caractéristique de cette période La rupture que constitue le passage du mode de vie du « chasseur- cueilleur » à celui de « lagriculteur éleveur » pourrait constituer la caractéristique de cette période Lapparition de lécrit marque le début de lhistoire

28 28 LAntiquité 1 point fort: Les celtes, la romanisation de la Gaule et la christianisation du monde gallo-romain Les celtes, la romanisation de la Gaule et la christianisation du monde gallo-romain Les traces de la romanisation ( ouvrages visibles: aqueducs, arènes…) et la guerre des Gaules pourraient constituer les deux caractéristiques de cette période Les traces de la romanisation ( ouvrages visibles: aqueducs, arènes…) et la guerre des Gaules pourraient constituer les deux caractéristiques de cette période

29 29 Le Moyen Age ( ) 3 points forts: 3 points forts: Après les invasions, naissance de la France : un État royal, une capitale, une langue, seigneurs et paysans Après les invasions, naissance de la France : un État royal, une capitale, une langue, seigneurs et paysans l'Europe des abbayes et des cathédrales ; l'Europe des abbayes et des cathédrales ; l'Islam : une nouvelle civilisation, des conflits et des échanges en Méditerranée. l'Islam : une nouvelle civilisation, des conflits et des échanges en Méditerranée. Le passage du domaine royal au royaume de France, la domination des seigneurs et la vie quotidienne des paysans, le poids de lÉglise et lomniprésence dans le paysage des lieux de prière (églises, abbayes et cathédrales) ainsi que lapparition dun nouvelle religion lIslam pourraient constituer les caractéristiques retenues pour cette période. Le passage du domaine royal au royaume de France, la domination des seigneurs et la vie quotidienne des paysans, le poids de lÉglise et lomniprésence dans le paysage des lieux de prière (églises, abbayes et cathédrales) ainsi que lapparition dun nouvelle religion lIslam pourraient constituer les caractéristiques retenues pour cette période.

30 30 Du début des temps modernes à la fin de l'époque napoléonienne ( ) 4 points forts: 4 points forts: le temps des découvertes le temps des découvertes une autre vision du monde artistique, religieuse, scientifique et technique ; une autre vision du monde artistique, religieuse, scientifique et technique ; la monarchie absolue en France : Louis XIV et Versailles ; la monarchie absolue en France : Louis XIV et Versailles ; la Révolution française et le Premier Empire : l'aspiration à la liberté et à l'égalité, réussites et échecs. la Révolution française et le Premier Empire : l'aspiration à la liberté et à l'égalité, réussites et échecs. Le recul de la « terra incognita », la diffusion des idées et des connaissances (imprimerie), la monarchie absolue et le pouvoir de droit divin puis laspiration à la liberté et à légalité (la Révolution Française et la « déclaration des Droits de lHomme et du Citoyen ») ainsi que lEmpire pourraient constituer les caractéristiques retenues dune période qui devra être représentée aussi dans ses aspects les plus sombres (massacre, esclavage, Terreur..) Le recul de la « terra incognita », la diffusion des idées et des connaissances (imprimerie), la monarchie absolue et le pouvoir de droit divin puis laspiration à la liberté et à légalité (la Révolution Française et la « déclaration des Droits de lHomme et du Citoyen ») ainsi que lEmpire pourraient constituer les caractéristiques retenues dune période qui devra être représentée aussi dans ses aspects les plus sombres (massacre, esclavage, Terreur..)

31 31

32 32 Le XIXème siècle ( ) 2 points forts: 2 points forts: une Europe en pleine expansion industrielle et urbaine, à la recherche de territoires et de débouchés: le temps du travail en usine, de l'émigration et des colonies une Europe en pleine expansion industrielle et urbaine, à la recherche de territoires et de débouchés: le temps du travail en usine, de l'émigration et des colonies les difficultés de la République à s'imposer en France : un combat politique de plusieurs générations. les difficultés de la République à s'imposer en France : un combat politique de plusieurs générations. Lindustrialisation et lurbanisation; mais aussi le développement du monde ouvrier et lexpansion coloniale peuvent être retenues comme les caractéristiques de cette période Lindustrialisation et lurbanisation; mais aussi le développement du monde ouvrier et lexpansion coloniale peuvent être retenues comme les caractéristiques de cette période

33 33

34 34 Le XXème siècle et le monde actuel 3 points forts: 3 points forts: la violence du siècle, les deux conflits mondiaux la violence du siècle, les deux conflits mondiaux la Cinquième République : pour commencer à comprendre le fonctionnement de notre système démocratique ; la Cinquième République : pour commencer à comprendre le fonctionnement de notre système démocratique ; la société en France dans la deuxième moitié du XXème siècle : les progrès techniques, les transformations économiques et sociales, les arts (à partir d'un ou deux exemples laissés au choix de l'enseignant). la société en France dans la deuxième moitié du XXème siècle : les progrès techniques, les transformations économiques et sociales, les arts (à partir d'un ou deux exemples laissés au choix de l'enseignant). La première guerre mondiale comme rupture dans lhistoire de lhumanité, la formidable accélération des techniques et des moyens de communication mais aussi lextrême violence du siècle peuvent être retenues comme les caractéristiques de cette période La première guerre mondiale comme rupture dans lhistoire de lhumanité, la formidable accélération des techniques et des moyens de communication mais aussi lextrême violence du siècle peuvent être retenues comme les caractéristiques de cette période

35 35

36 36

37 37 Gravure anonyme XVIIIème siècle BNF

38 38 Créer des outils pour la classe Utiliser les montages Powerpoint pour animer la séance dHistoire Utiliser les montages Powerpoint pour animer la séance dHistoire Exemples: Exemples: De la motte au château fort…. Le calendrier des travaux agricoles

39 39 donjon motte Haute-cour logis du seigneur Basse-cour vers 1000… Les premiers châteaux forts ne sont que des tours de bois, construites sur une butte (la motte). Ils sont entourés de palissades et de fossés.

40 40 Vers 1300

41 41 « Le calendrier des travaux agricoles » Étude dun document iconographique

42 42 Extrait du livre XI du « Traité dagriculture » écrit par Pietro de Crescenzi autour de 1305 Le calendrier des travaux agricoles Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre

43 43 JANVIER FEVRIER Extraction de largile sur la berge dune rivière, par un paysan à laide dune pioche. Largile récoltée est mis en tas derrière lui. Lextraction de largile sous la neige Lépandage de la fumure animale Les paysans épandent le fumier.

44 44 Rappelons que largile entre dans la composition des tuiles et dans la construction des murs des maisons paysannes et des étables à pans de bois. Les mois dhiver sont propices à lentretien des bâtiments. La fumure a toujours été lun des points faibles de lagriculture médiévale. Si les traités dagronomie insistent sur sa nécessité, cest précisément parce que la pratique en était rare, limitée à quelques grands exploitants agricoles comme les communautés monastiques. La plus grande part était destinée aux cultures à la bêche dans des lieux enclos : jardins, potagers…(comme le montre lenluminure) Lusage de la jachère était donc indispensable pour préparer les terres agricoles. POUR ALLER PLUS LOIN ENSEMBLE…..

45 45 AVRILMARS la taille de la vigne la taille seffectue généralement à laide dune serpe à dos tranchant et saillant, avec une lame assez large… Le paysan, penché en avant, saisit de sa main gauche le sarment au- dessus de la serpe, quil tient de sa main droite. Au second plan, un autre paysan répète le même geste, mais agenouillé pour pouvoir tailler des branches plus basses. la tonte des moutons Le berger emmitouflé dans un chaperon bleu, son bonnet sur la tête, il immobilise entre ses jambes de sa main gauche lanimal choisi parmi le troupeau, quil se prépare à tondre à laide de grands ciseaux appelés forces.

46 46 Cette activité symbolise souvent la viticulture au Moyen Âge. En fait, ce travail se reproduit plusieurs fois dans lannée : daprès Pietro de Crescenzi, en février ou mars seulement dans les régions froides, en octobre ou novembre et en février ou mars dans les zones les plus chaudes. POUR ALLER PLUS LOIN ENSEMBLE….. Recherché avant tout pour sa laine, le mouton était aussi considéré comme une bête à viande et servait accessoirement pour le lait et les fromages. Le parcage des animaux permettait de compléter les apports de fumier pour la fertilisation des terres.

47 47 MAIJUIN la chasse au faucon Le personnage est vêtu dun pourpoint à manches fendues, vêtement élégant devenu à la mode depuis le XIIIe siècle, et il est coiffé dune toque Un faucon blanc se tient sur son poing gauche ganté la fenaison Le pré fauché est clos pour être protégé du vagabondage des animaux La clôture est ici constituée par une palissade de bois dont les planches sont taillées en pointe. Il fait chaud, le faucheur est vêtu dune simple chemise blanche fendue sur le côté, un chapeau de paille à larges bords le protège du soleil de juin. la faux

48 48 Le thème de la chasse au faucon provient des calendriers liturgiques et na pas de rapport avec le texte consacré à lagronomie. En revanche, il ne peut que plaire aux lecteurs qui sont susceptibles de pratiquer cette chasse, considérée comme la plus noble et la plus distinguée de toutes POUR ALLER PLUS LOIN ENSEMBLE….. Limage nous renseigne sur la faux la lame tranchante est longue, légèrement arquée, le manche est pourvu dune potence en son milieu, que le personnage tient de sa main gauche, ce qui lui facilite le mouvement impulsé par le balancement des épaules

49 49 JUILLETAOUTla moisson La moisson se fait à la faucille … le paysan, courbé, coupe une poignée de tiges de blé serrées dans sa main gauche. À son côté une femme se livre au même travail le battage du blé Le paysan bat le blé (le battage) Le battage seffectue en plein air. Le paysan porte une chemise courte fendu sur le côté, la tête protégée par un chapeau de paille Il tient à deux mains son fléau Le batteur est aidé par une femme qui apporte des gerbes

50 50 POUR ALLER PLUS LOIN ENSEMBLE….. La moisson à la faucille ne prélevait que le haut de la tige, laissant une importante quantité de paille après la récolte, et permettant la pousse dune deuxième herbe, le regain, que lusage de la vaine pâture livrait aux animaux de la communauté villageoise. Cette pratique disparaît à la fin du XVIIIe siècle, avec la clôture des champs et lintroduction de la moisson à la faux, qui laisse une herbe beaucoup plus rase tout en employant une main dœuvre bien moins nombreuse. Pietro de Crescenzi énumère dans son ouvrage différents procédés pour battre les céréales : à la verge, au fléau et par le dépiquage avec des chevaux. Sil reconnaît que le battage au fléau, ici représenté, est le plus efficace pour séparer le grain de la paille, cest à légrenage par les animaux que va sa préférence : cette technique plus rapide broie plus finement la paille qui est ainsi plus digeste pour les bêtes.

51 51 SEPTEMBRE OCTOBRE les s les Le paysan marche en serrant la semence de son bras gauche…. … il éparpille les grains de sa main droite, le bras écarté et baissé vers la sol. … il porte un tablier de s les le foulage du raisin Le paysan est enfoncé jusquaux cuisses dans la cuve contenant les raisins, tandis quun second vendangeur verse le produit de la récolte contenu dans un panier dosier. La cuve à fouler est constituée de lattes de bois parallèles cerclées dosier. Le jus de raisin en dégouline par plusieurs coulées verticales.

52 52 POUR ALLER PLUS LOIN ENSEMBLE….. Le calendrier situe les s les en septembre, ce qui correspond à la date préconisée par lauteur pour les régions froides, tandis quil les repousse à la fin octobre ou en novembre pour les endroits ensoleillés. Le tablier de s les, correspond à lusage français, alors que les enluminures des versions italiennes montrent la semence transportée dans un récipient en bois ou en osier que tient le paysan Il sagit de la seconde allusion du calendrier à la viticulture, dont cest lune des activités essentielles. La scène se passe dans une petite pièce couverte. Le raisin, avant dêtre mis en jarres, devait être foulé deux fois, mais il est impossible de déterminer à laquelle des deux opérations nous assistons

53 53 NOVEMBREDECEMBRE la glandée Le mois de novembre est symbolisé par quatre porcs, en bordure de la forêt, qui se nourrissent des glands que fait tomber du chêne, à laide de sa perche, le paysan qui les surveille. légorgement du cochon Un homme tranche la gorge de lanimal avec un couteau tandis quà ses côtés une femme, protégée par un tablier, est prête à recueillir le sang dans une bassine.

54 54 POUR ALLER PLUS LOIN ENSEMBLE….. Pratique courante que recommande Pietro de Crescenzi, la glandée consiste à laisser les porcs, animaux peu exigeants, se nourrir de glands, de racines et dherbes dans les bois. Lauteur conseille au paysan de récolter des glands et des châtaignes en prévision des grands froids. Mieux, il suggère demmener les porcins manger dans les vignes après la vendange, pour nettoyer et gratter le sol à la manière du laboureur. Le porc constituait une part importante de lalimentation médiévale. Il servait de base à la nourriture dans toute lEurope chrétienne. Chaque région avait ses modes de cuisson, de préparation, et de conservation. On pouvait saler le porc et on le conservait en grande partie dans des saloirs ; ou bien on en faisait du confit en cuisant les morceaux dans la graisse. Le jambon était tantôt fumé dans la cheminée, tantôt séché à lair. Il était conservé pendu aux poutres du plafond ou sous la cendre


Télécharger ppt "1 MONGERON 15 DECEMBRE 2007 MONTGERON 15 DECEMBRE 2007."

Présentations similaires


Annonces Google