La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

L'abstraction : que cherchent les artistes qui créent des œuvres non figuratives ? PLAN.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "L'abstraction : que cherchent les artistes qui créent des œuvres non figuratives ? PLAN."— Transcription de la présentation:

1 L'abstraction : que cherchent les artistes qui créent des œuvres non figuratives ? PLAN

2 Des artistes au XIX et XXe siècle … Depuis le milieu du XIXème siècle, le monde occidental change : développement des sciences et des techniques, de lindustrie, des moyens de transport … Le monde de lart aussi connait ses bouleversements car les artistes s'intéressent à leur époque, aux inventions et aux découvertes qui leur permettent de voir et de comprendre le monde autrement. Ainsi, linvention de la photographie va libérer les artistes de la représentation de la réalité, et leur donner envie de sexprimer librement.

3 XIXe siècle : Peindre la réalité autrement Au milieu du XIXe, des peintres sintéressent aux phénomènes atmosphériques et à la lumière. Grâce à linvention de la peinture en tube, des peintres comme C. Monet peuvent enfin sortir de leur atelier et aller peindre en plein air, en contact direct de la nature. Les deux œuvres ci-dessous ne sont pas abstraites car elles représentent chacune une scène du monde réel. Et pourtant les peintres séloignent de

4 William TURNER Pluie, vapeur, vitesse Huile sur toile. 91x121cm. National Gallery. Londres. W. TURNER crée dans ses œuvres un monde aux formes dissoutes qui séloigne de la réalité visible, comme plongé dans le chaos, à coups de brosse, de peinture en pâte épaisse. Les couleurs traduisent de puissants et presque imaginaires effets de lumière.

5 Claude MONET Cathédrale de Rouen, effet de soleil – Huile sur toile. Musée Marmottan. Paris. C. MONET choisit principalement pour sujet des paysages, dont il cherche à traduire les effets changeants de la lumière naturelle tout au long de la journée. IL réalisera plusieurs séries : Les Meules, La Cathédrale de Rouen, Le Parlement de Londres …

6 XXe siècle : séloigner de la réalité du monde visible P : le FAUVISME. Portraits et paysages sont simplifiés et traités avec des couleurs vives, flamboyantes qui ne correspondent plus à la réalité du monde visible. La couleur permet dexprimer des vibrations, grâce à des jeux inédits dassociations de tons: une harmonie faite de violents contrastes mais aussi de douceur et de subtilité. P : lEXPRESSIONNISME. Les sentiments et les sensations du peintre deviennent le sujet principal : la déformation des lignes est utilisée pour mieux exprimer les sentiments de souffrance, de joie ou de colère. Les couleurs sont vives et dissonantes, les coups de pinceaux sont apparents. Ce nouveau langage veut montrer que les émotions sont fortes, un peu comme un cri mais qui resterait silencieux.

7 EXPRESSIONNISME Edvard MUNCH Le Cri 1893 Tempera sur carton 102x205cm Musée Munch Oslo Cest en 1892 quEdvard Munch a lidée du «Cri ». « Je me promenais sur un sentier avec deux amis le soleil se couchait tout d'un coup le ciel devint rouge sang je m'arrêtai, fatigué, et m'appuyai sur une clôture il y avait du sang et des langues de feu au- dessus du fjord bleu-noir de la ville mes amis continuèrent, et j'y restai, tremblant d'anxiété je sentais un cri infini qui se passait à travers l'univers et qui déchirait la nature », écrit-il, dans son journal, le 22 juillet.

8 FAUVISME FAUVISME Henri MATISSE Portrait de Mme Matisse, la ligne verte Huile sur toile. 180x220cm Musée de lHermitage Saint Pétersbourg. « Lorsque je peins un paysage dautomne, je ne cherche pas à me souvenir des couleurs de la saison, je minspire plutôt des sensations quelle me procure. » Matisse.

9 Décomposer les formes de la réalité P24, 25, 26,27 : le CUBISME En 1907 Pablo Picasso initie une nouvelle manière de peindre, qui est aussi une nouvelle manière de voir le monde. Il montre dans ses tableaux un visage vu à la fois de dos et de profil, des objets (bouteille, guitare…) vus de dessous, dessus, derrière, devant, tous en même temps comme les différentes facettes dun objet en mouvement. Ses œuvres cubistes sont composées de lignes géométriques et de formes parfois difficiles à identifier. La palette de couleurs est souvent réduite à un camaieu de bruns et de gris. Lœuvre intègre parfois des objets collés (journal, partition, papier peint, nappe, corde…). Mais le cubisme nest pas un art abstrait, car lartiste cherche encore à représenter la réalité du monde visible.

10 CUBISME Pablo PICASSO Portrait dAmbroise Vollard 1910 Huile sur toile 93x66cm Musée Pouchkine Moscou « Je ne peins pas ce que je vois, je peins ce que je pense » Picasso.

11 Mouvement, vitesse… P30, 31, 32, 33 : le FUTURISME Des artistes veulent mettre lart au service du progrès : voitures, avions, usines et machines, lumières artificielles, villes … Pour y arriver, ils pensent quil faut en finir avec lart du passé. Leur art de la peinture et de la sculpture prend en compte les changements depuis le fauvisme et le cubisme. Ils y ajoutent la traduction de la vitesse, du mouvement, du dynamisme.

12 FUTURISME Giacomo BALLA Enfant courant sur le balcon 1912 Huile sur toile Galeria dArte Moderna Milan « Une figure nest jamais immobile devant nous, elle apparait et disparait constamment … Ainsi un cheval qui court na pas quatre jambes, il en a vingt. » Balla.

13 La poésie, létrange et le merveilleux P52, 53, 54,55, 56, 57 : le SURREALISME Des artistes sintéressent au monde de la pensée, des rêves, du merveilleux. Ils cherchent à libérer leur imagination par tous les moyens et veulent montrer des univers étranges ou chargés de mystère parfois présents dans la banalité du monde quotidien. Ils inventent des jeux décriture (écriture automatique) et de fabrication dimages (cadavre exquis, photomontage) pour tenter de libérer leur inconscient et stimuler leur imagination.

14 Salvator DALI Apparition dun visage et dun compotier sur une plage Max ERNST Ubu Imperator 1923

15 Et si on ne montrait plus du tout la réalité ? P36, 37, 38, 39 Les débuts de labstraction Les peintres fauvistes, expressionnistes, cubistes et futuristes se sont éloignés dune représentation fidèle de la réalité. Ils ont simplifié les formes et les couleurs, déformé les sujets, cherché à supprimer leffet de profondeur de lespace environnant. Un artiste dorigine russe nommé Wassily Kandinsky rapporte une anecdote qui va bouleverser sa manière de voir et de peindre. Rentrant un soir dans son atelier, il fut frappé par lexceptionnelle beauté dune peinture qui ne « représentait rien ». Cétait lune de ses toiles, posée à lenvers contre le mur. Lœuvre une fois redressée perdit son pouvoir lorsque le « sujet » apparaissait.

16 Wassily KANDINSKY –Labstraction lyrique Kandinsky découvre alors que les objets nuisent à la peinture. Désormais il ne copiera plus le réel. Ses compositions seront abstraites. Kandinsky oppose : le monde matériel, ce que lon peut toucher (le monde des objets) le monde spirituel, ce qui a lieu dans notre esprit (sentiment, vie intérieure) Il réalise : Des compositions dont les thèmes sont : la musique, quil traduit avec des couleurs, le mouvement, lélan de lesprit, le rythme de la vie. Il cherche A rendre la transcription de ses émotions, quil rend visibles avec des formes, des lignes et des couleurs. Il élabore un langage à part entière dont il écrit la théorie dans des ouvrages: Du spirituel dans lart, et Point, ligne sur plan. Comme beaucoup dautres artistes du XXe, Kandinsky pense quil faut créer un art adapté à son époque, différent du passé.

17 Wassily KANDINSKY Sans titre – Mine de plomb, aquarelle, encre de chine. 49x64cm. Mnam. Paris.

18 Que cherche KANDINSKY? KANDINSKY, les voies de labstraction P12-15 : de la musique et des émotions P17 : le désespoir P20 : la musique des formes P7: la vie intérieure bleu/ENS-Kandinsky-jaune-rouge-bleu-part1.html bleu/ENS-Kandinsky-jaune-rouge-bleu-part1.html

19 Composition VII Huile sur toile. 200x300cm. Jaune, rouge, bleu Huile sur toile. 128x201cm. Mnam Paris

20 Piet MONDRIAN – Labstraction géométrique Il a suivi des cours de peinture et commence par peindre des paysages de campagne. Il cherche à montrer les variations de la lumière. En 1912 il sinstalle à Paris et découvre le cubisme. Lui aussi cherche à simplifier les formes, à géométriser le réel. Il abandonne la couleur naturelle, et cherche une nouvelle forme dexpression de la beauté de la nature. Progressivement, il adopte un langage dune grande simplicité : ligne, croix, noir, blanc. Les trois couleurs primaires, le noir et le blanc.

21 Différentes formes dabstraction Dans le livre « Lart en mouvement » choisis un courant artistique et un artiste, fais-en une présentation : P60 à 63 : Lexpressionnisme abstrait –Jackson Pollock P64 : Labstraction lyrique – Pierre Soulages Insiste sur le sens de sa démarche, et sa recherche. Donne ton avis personnel: est-ce que cela « te parle »? Apprécies-tu cette forme de langage plastique?

22 CONCLUSION

23 Texte en annexe La révélation de Kandinsky (texte abrégé) « A lapproche du crépuscule, je revenais chez moi encore tout plongé dans mon rêve et dans le souvenir du travail accompli, lorsque japerçus soudain au mur un tableau dune extraordinaire beauté, brillant dun rayon intérieur. Je restais interdit, puis je mapprochais de ce tableau-rébus où je ne voyais que formes et couleurs, et qui me restait incompréhensible. Je trouvai la clef du rébus : cétait un tableau de moi qui avait été accroché à lenvers. Jessayais le lendemain de retrouver limpression de la veille et je ny réussi quà moitié. Je sus alors que les objets nuisaient à ma peinture. Soffraient à moi une quantité de possibilités et toutes sortes de questions: quest-ce qui doit remplacer lobjet? » Kandinsky consacra sa vie dartiste à rendre visible ce qui est selon lui était le plus important : la vie intérieure, nos sentiments et nos émotions.


Télécharger ppt "L'abstraction : que cherchent les artistes qui créent des œuvres non figuratives ? PLAN."

Présentations similaires


Annonces Google