La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Service de Bactériologie Département des Maladies infectieuses et parasitaires Faculté de Médecine Vétérinaire Les maladies de la peau et du tissu sous-cutané.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Service de Bactériologie Département des Maladies infectieuses et parasitaires Faculté de Médecine Vétérinaire Les maladies de la peau et du tissu sous-cutané."— Transcription de la présentation:

1 Service de Bactériologie Département des Maladies infectieuses et parasitaires Faculté de Médecine Vétérinaire Les maladies de la peau et du tissu sous-cutané Cours de bactériologie 2ème doctorat Cours de bactériologie 2ème doctorat

2 Les maladies des tissus cutanés A.Derme et épiderme 1.Folliculites 2.Dermatites B.Tissus sous-cutanés 1.Les cellulites diffuses 2.Abcès 3.Morsures/Griffures 4.Granulomes C.Extrémité digitée 1.Abcès et furoncles 2.Pododermatite 3.Piétin 4.Maladie de Mortellaro

3 A.Derme et épiderme Folliculites acné: chien, cheval impétigo: chiot furonculose: chien Dermatites banales: tous pyodermite: chiens otite externe: chien, chats épidermite exsudative: porcelet dermatite proliférative contagieuse: tous Les maladies des tissus cutanés

4 A.Derme et épiderme Les maladies des tissus cutanés Flore résidente Gram positive surtout Flore non résidente (variée) extérieur (sols, litière) staphylocoques,streptocoques, … Arcanobacterium pyogenes Corynebacterium pseudotuberculosis Dermatophilus congolensis Dichelobacter nodosus aéroanaérobies, anaérobies facultatives, anaérobies strictes essentiellement non pathogènes, pathogènes opportunistes

5 A.Derme et épiderme Folliculite: ACNE, IMPETIGO, FURONCULOSE Etiologies -chien: Staphylococcus intermedius (Streptococcus canis) -cheval: Staphylococcus aureus, Staphylococus intermedius, Corynebacterium pseudotuberculosis (Streptococcus zooepidemicus) + staphylocoques coagulase -, anaérobies stricts, Escherichia coli, Proteus mirabilis, Pseudomonas aeruginosa Les maladies des tissus cutanés ! Circonstances adjuvantes ! follicules pileux encombrés glandes sébacées bouchées hyperséborrhée frottements/pincements de harnais

6 ACNE, IMPETIGO, FURONCULOSE Incidence -variable selon race et individu -impétigo = acné du jeune chien ou acné juvénile Pathogénie -interférence avec la vidange des glandes sébacées, hyperséborrhée -bactéries dorigine endogène -colonisation bactérienne du follicule pileux -réaction inflammatoire: acnépyogranulomefuroncle -passage à chronicité = furonculose -complications: Accroissement = abcès Extension au derme: dermatite diffuse, pyodermite Extension diffuse dans le tissu sous-cutané: cellulite (cellulitis) Extension en profondeur avec pyémie, bactériémie -contagion par matériel contaminé (harnais) si blessure Les maladies des tissus cutanés

7 ACNE, IMPETIGO, FURONCULOSE Signes cliniques - Lésions -macules, papules et/ou pustules à hauteur des follicules pileux -rupture, sortie de pus et formation de croûtes -extension nodulaire (furoncles) ou diffuse (dermatite, pyodermite, cellulite) -développement en profondeur (abcès) avec fistulisation -ulcération possible -autoguérison ou passage à chronicité (furonculose) -impétigo du jeune chien: menton, abdomen, aines, aisselles -chien plus âgé: lèvres, menton, abdomen, aines, aisselles, espaces interdigités -cheval: lèvres, zones de contact des harnais (pustules de 2 cms) Les maladies des tissus cutanés

8 ACNE, IMPETIGO, FURONCULOSE Diagnostic -Clinique: macules, papules, pustules, furoncles -Laboratoire: frottis/culture à partir du pus (surtout si récidives) Traitement - Prophylaxie -hygiène générale (! Harnais !) -antibiotiques: jours (3-4 semaines si furonculose) 1er choix: pénicilline G/streptomycine, céfalexine 2ème choix: ampicilline/gentamicine, amoxicilline/acide clavulanique, Tsu 3ème choix: fluoroquinolones (uniquement après antibiogramme) -topiques dantiseptiques -autovaccins chez le chien: culture pure de Staphylococcus intermedius traitement à la chaleur et au formol répartition en ampoules scellées à la chaleur injection de doses croissantes ! Choc anaphylactique ! EXTREME PRUDENCE Les maladies des tissus cutanés

9 A.Derme et épiderme Folliculites acné: chien, cheval impétigo: chiot furonculose: chien Dermatites banales: tous pyodermite: chien otite externe: chien, chats épidermite exsudative: porcelet dermatite proliférative contagieuse: tous Les maladies des tissus cutanés

10 DERMATITES BANALESEtiologies Chien/chats: Staphylococcus intermedius, Streptococcus canis Cheval: Staphylococcus aureus, Staphylococcus intermedius, Corynebacterium pseudotuberculosis, Streptococcus zooepidemicus, Enterobacter spp. Ruminants: Staphylococcus aureus, Arcanobacterium pyogenes, Streptococcus hémolytiques Porcs: Staphylococcus aureus, Arcanobacterium pyogenes, Streptococcus hémolytiques, Staphylococcus hyicus Lapins: Staphylococcus aureus Tous: participation danaérobies strictes (Clostridium spp., Fusobacterium necrophorum, Bacteroides spp.); complications par entérobactéries Incidence - Pathogénie! Circonstances adjuvantes ! –plaie accidentelle (saillies osseuses, bagarres, morsures, objets contondants, cages), brûlure, folliculite, … –Infection virale, infestation parasitaire –réaction inflammatoire avec neutrophiles et exsudat –transformation purulente Les maladies des tissus cutanés

11 DERMATITES BANALES Signes cliniques - lésions -macules, papules, pustules -érosion du derme, ulcères -lésions suitantes (exsudat) et purulentes -formation de croûtes, dépilation Les maladies des tissus cutanés

12 PYODERMITES Etiologie Staphylococcus intermedius (Streptococcus canis, Escherichia coli, Proteus mirabilis, Pseudomonas aeruginosa, anaérobies strictes) ! origine primaire souvent non bactérienne ! Incidence (chez le chien) - Pathogénie -extension dune folliculite dans le derme (acné, impétigo) -infection dune abrasion ou blessure ou brûlure superficielles -lésions infectées de prurit et de parasitose -réaction inflammatoire avec neutrophiles et œdème inflammatoire -transformation purulente Les maladies des tissus cutanés ! Circonstances adjuvantes ! plis de peau humidité parasitisme

13 PYODERMITES Signes cliniques - Lésions -macules: lèvres, babines, aines, aisselles, corps -lésions suitantes (exsudat) et purulentes -formation de croûtes, dépilation -pyodermites récidivantes: cause adjuvante toujours présente, terrain atopique Les maladies des tissus cutanés

14 DERMTITES BANALES / PYODERMITES Diagnostic -clinique: lésions très visibles -laboratoire: décalque et frottis au Gram; écouvillon et culture Traitement - Prophylaxie -rechercher, éliminer et éviter les causes primaires -antibiotiques: cfr folliculites 1er choix: pénicilline G/streptomycine, céfalexine 2ème choix: ampicilline/gentamicine, amoxicilline/acide clavulanique, Tsu, spiramycine/métronidazole 3ème choix: clindamycine, fluoroquinolones (uniquement après antibiogramme) -antiseptiques (topiques) -autovaccin à titre curatif si pyodermite récidivante (voir furonculose) Les maladies des tissus cutanés

15 OTITES EXTERNES = dermatite/pyodermite de loreille Etiologies Staphylococcus intermedius, Streptococcus canis, Escherichia coli et coliformes, Proteus mirabilis, Pseudomonas aeruginosa (Clostridium perfringens, autres anaérobies strictes) + champignons, levures, parasites, … Incidence Variable selon les races en fonction des circonstances adjuvantes ! Circonstances adjuvantes ! –anatomie de loreille (cocker) –plaies accidentelles –corps étranger irritant –parasitisme Signes cliniques - Lésions -inflammation aiguë à chronique -écoulement purulent -lésions de grattage, dépilation -odeur nauséabonde Les maladies des tissus cutanés

16 OTITES EXTERNES = dermatite/pyodermite de loreille Diagnostic -Clinique: inflammation de loreille, odeur + otoscopie -Laboratoire: frottis/culture à partir du pus (surtout si récidives) Traitement - Prophylaxie -Antibiotiques: pendant 5-7 jours (ou plus selon évolution) 1er choix: pénicilline G/streptomycine ou kanamycine, céfalexine (? Tubes intra-mammaires) 2ème choix: ampicilline/kanamycine ou gentamicine, amoxicilline/acide clavulanique, Tsu 3ème choix: clindamycine, fluoroquinolones (uniquement après antibiogramme) -émolliants -enlever la cause adjuvante -chirurgie de loreille Les maladies des tissus cutanés

17 EPIDERMITE EXSUDATIVE Etiologie Staphylococcus hyicus ! Circonstances adjuvantes ! –Abrasions de la peau: morsures, frottements –Poussières, ventilation –Densité en animaux Incidence -porcelets de 1 à 5 semaines -apparition sporadique -taux de mortalité élevé (90%) Les maladies des tissus cutanés

18 EPIDERMITE EXSUDATIVE Pathogénie -source: animaux porteurs et malades -infection des plaies et abrasions -multiplication des bactéries dans lépiderme -réaction inflammatoire dans le derme et le tissu sous-cutané -dissémination: transmission par contact direct ou indirect Signes cliniques - Lésions -peau rouge, soies ébouriffées, absence de lésions de prurit -surabondance de sécrétions sébacées + accumulation de saletés = peau foncée ou MALADIE DE LA CRASSE -chute de la croissance -infiltration de neutrophiles dans le derme et le tissu sous-cutané -évolution: mort, guérison (si traitement), passage à chronicité Les maladies des tissus cutanés

19 EPIDERMITE EXSUDATIVE Diagnostic -circonstanciel: âge du porcelet, problèmes de ventilation, … -clinique: lésions macroscopiques, absence de prurit -(bactériologique: isolement et identification de la bactérie) Traitement -antibiotiques: orale et parentérale 1er choix: Tsu 2ème choix: pénicilline G, lincomycine, tétracyclines + topiques (cloxacilline/antiseptiques + hydrocortisone) -traitement de soutien: réhydratation Prophylaxie -éviter les causes de blessures et dabrasions -poussières, ventilation, densité danimaux -isolement des portées atteintes -nettoyer et désinfecter les locaux et le matériel Les maladies des tissus cutanés

20 DERMATITE PROLIFERATIVE CONTAGIEUSE Etiologie Dermatophilus congolensis ! Circonstances adjuvantes ! –Abrasions de la peau –Humidité, chaleur Incidence -moutons de tous âges sont les plus atteints (climats tempérés) -chevaux et bovins sont aussi sensibles -carnivores domestiques et homme sont moins sensibles -Afrique tropicale: cas les plus graves et mortalités Pathogénie -source: animal porteur ou malade -contamination des plaies: vecteurs animés (tiques, mouches), contact direct, via le pédiluve, via du matériel, … -multiplication des bactéries dans lépiderme et le derme -réaction inflammatoire dans le derme et lépiderme

21 Les maladies des tissus cutanés DERMATITE PROLIFERATIVE CONTAGIEUSE Signes cliniques - Lésions -évolution: 1er stade: poils raides, exsudat graisseux 2ème stade: croûtes jaunes-grisâtres qui craquent 3ème stade: croûtes dures et cornées, poils cassants 4ème stade: chute des croûtes, ulcères, alopécie -guérison ou chronicité (chute des poils) -infections secondaires -expressions cliniques selon les espèces: moutons: Strawberry footrot: partie sans laine des membres dermatite mycotique: partie sans laine de la tête lumpy wool: portions laineuses du corps bovins/chèvres: tête, nuque, dos équins: tête, bas des membres, dos, flancs chiens: tête, corps, oreilles chats: nodules sous-cutanés, musculaires, ganglionnaires

22 Les maladies des tissus cutanés DERMATITE PROLIFERATIVE CONTAGIEUSE Diagnostic -circonstanciel: humidité, chaleur, abrasions -clinique: poils raides, croûtes typiques, ulcères (en fraise) -laboratoire: frottis coloré au Gram ou au Giemsa (poils, croûtes) Traitement - Prophylaxie -hygiène: assèchement de la peau, éviter les blessures -médicamenteux: pénicilline/streptomycine (forte dose) -local: bains de sulfate de zinc ou de cuivre (0,2%)

23 B. Tissus sous-cutanés Cellulites diffuses Abcès Morsures/Griffures Granulomes Botryomycose: chevaux Actinomycose et nocardiose: chiens Mycobactérioses cutanées: bovins Granulomes ulcéreux: porcs Les maladies des tissus cutanés

24 B. Tissus sous-cutanés Cellulite diffuse

25 B. Tissus sous-cutanés Abcès Etiologies: Bactéries de la peau, des muqueuses Pathogénie –Entrée suite à blessures: piqûre dinsecte, injection, coupure, morsure, blessure par les dents, < glandes anales, … –Réaction inflammatoire –Accumulation de neutrophiles –Dégénérescence des neutrophiles en pyocytes –Réaction circonscrite par lorganisme –Danger de pyémie et généralisation Les maladies des tissus cutanés

26 Diagnostic – Traitement - Prophylaxie ABCES –évident sur base des lésions –moins évident pour en déterminer lorigine –faire mûrir labcès (Iodex) et le percer –prélèvement par écouvillon et analyse bactériologique –antibiothérapie après antibiogramme pénicillines ou céphalosporines (+ aminosides) tétracyclines, Tsu, amoxicilline/acide clavulanique érythromycine, clindamycine, lincomycine/spectinomycine, spiramycine/métronidazole gentamicine, fluoroquinolones (si Pseudomonas aeruginosa) –lavage par des solutions antiseptiques –chirurgie parfois nécessaire –aseptie classique des plaies (même les plus banales)

27 B. Tissus sous-cutanés Morsures/Griffures Etiologies Chiens/chats: Pasteurella multocida, P. canis, P. dagmatis, P. stomatis, Pasteurella-like (EF4a, EF4b, M5 ), Bergeyella (ex-Weeksella) zoohelcum (morsures) Capnocytophaga cynodegmi, C. canimorsus (CHIENS: morsures chez lhomme) Bartonella henselae, Bartonella clarridgeiae, Afipia felis (CHATS: griffures, parfois morsures) Rats: Streptobacillus moniliformis Spirillum minus (non cultivable) Tous: Staphylococcus, Streptococcus, Actinomyces, Pseudomonas, Corynebacterium, Neisseria, … Anaérobies strictes: Bacteroides, Fusobacterium, Porphyromonas, … Les maladies des tissus cutanés

28 Pathogénie – Signes cliniques - Lésions MORSURES DE CHIENS ET CHATS –bactéries sur les muqueuse de la bouche –contamination de plaies lors de morsures –réaction inflammatoire dans le derme et le tissu sous-cutané –développement de dermatite, dabcès, dulcères, de plaies qui ne guérissent pas –entretien de linfection et des ulcères par léchage –extension locale: tendinite, bursite, arthrite, ostéite –pas ou peu dextension générale (sauf Capnocytophaga canimorsus chez lhomme)

29 Les maladies des tissus cutanés Pathogénie – Signes cliniques - Lésions GRIFFURES DE CHATS –40 à 70% des chats sont porteurs –bactériémie asymptomatique: les bartonelles vivent dans les globules rouges –hôte « intermédiaire »: Ctenocephalides felis –transmission entre chats par les puces (piqûres) –lors de bagarres avec griffures, transmission par les fèces de puces se trouvant dans les coussinets des griffes –inflammation locale –lymphadénite régionale

30 Les maladies des tissus cutanés Pathogénie – Signes cliniques - Lésions MORSURES DE RATS: « RAT BITE FEVER » Streptobacillus moniliformis: muqueuses respiratoire et buccale –plaies par morsure/griffure avec inflammation et abcès –lymphadénite régionale –généralisation possible –troubles respiratoires chez les rongeurs et les animaux mangeurs de rongeurs (chats) Spirillum minus: muqueuse buccale et sang –pas reconnu chez lanimal –troubles cliniques chez lhomme

31 Les maladies des tissus cutanés Diagnostic – Traitement - Prophylaxie MORSURES/GRIFFURES –évident sur base des lésions –moins évident pour en déterminer lorigine –antibiothérapie empirique peu efficace –prélèvement par écouvillon et analyse bactériologique (pas toujours concluante si griffure de chats) –nouvelle antibiothérapie après antibiogramme pénicillines ou céphalosporines (+ aminosides) tétracyclines (doxycycline) clindamycine, amoxicilline/acide clavulanique –empêchement du léchage –chirurgie parfois nécessaire –aseptie classique des plaies (même les plus banales)

32 B. Tissus sous-cutanés Cellulites diffuses Abcès Morsures/Griffures Granulomes Botryomycose: chevaux Actinomycose et nocardiose: chiens Mycobactérioses cutanées: bovins Granulomes ulcéreux: porcs Les maladies des tissus cutanés

33 BOTRYOMYCOSE (chevaux) BOTRYOMYCOME = altérations hyperplasiques du tissu conjonctif Etiologie Staphylococcus aureus sous forme de zooglées: les bactéries sont assemblées en amas et englobées dans une gangue gélatineuse commune Incidence surtout chez le cheval (porc, bœuf) Pathogénie -infection dune plaie (castration, blessure) -réaction inflammatoire: accumulation de cellules -formation dun pseudotubercule = botryomycome -transformation purulente: fistulisation -pyémie et localisations viscérales (rares) Les maladies des tissus cutanés

34 BOTRYOMYCOSE Signes cliniques - Lésions -cordon testiculaire = funiculite de castration, squirrhe du cordon le cordon testiculaire est dur, tuméfié, indolore, bosselé fistulisation et suppuration boîterie mécanique (vu le volume) -autres localisations: caudectomie, plaies aux membres, … (formation de tuméfactions exubérantes) -grains de 0,5 mm dans le pus = amas de sphères = zooglée -botryomycome formé de 3 zones: centrale: colonie bactérienne, couronne de PMN moyenne: tissu de granulation périphérique: capsule conjonctivale Les maladies des tissus cutanés

35 BOTRYOMYCOSE Diagnostic -clinique: assez aisé -laboratoire: prélèvement de pus, culture, identification et antibiogramme Traitement - Prophylaxie -antibiothérapie (pénicillines, céphalosporines): succès relatif -idéal: excision chirurgicale -asepsie chirurgicale et des plaies accidentelles Les maladies des tissus cutanés

36 Les maladies des tissus cutanés et du tractus respiratoire ACINOMYCOSE ET NOCARDIOSE (chiens) Etiologie - Incidence - Actinomyces viscosus, Actinomyces hordeovulneris: habitants de la bouche - Nocardia asteroides: saprophyte des sols (voir aussi problèmes cutanés) - bâtonnets Gram positifs ramifiés - Nocardia asteroides est légèrement acido-résistant - rarement rencontré (y penser en cas de pleurésie)

37 Les maladies des tissus cutanés et du tractus respiratoire ACINOMYCOSE ET NOCARDIOSE Pathogénie - Actinomyces viscosus, Actinomyces hordeovulneris: entrée par blessures buccales - Nocardia asteroides: entrée par blessures cutanées (+ par inhalation) - suite cfr actinobacillose bovine: formation dun pyogranulome inflammatoire = actinophytome rupture, suppuration, régression, exacerbation, dissémination - lésions sous-cutanées: actinomycose: nuque et tête (< cavité buccale) nocardiose: à hauteur des blessures - lésions respiratoires: primaires: nocardiose par inhalation secondaires: actinomycise et nocardiose par voie hématogène - dissémination par voie hématogène: organes internes (coeur, cerveau, rein, …)

38 Les maladies des tissus cutanés et du tractus respiratoire ACTINOMYCOSE ET NOCARDIOSE Signes cliniques – Lésions - signes généraux: faiblesse, apathie, anorexie, perte de poids - nodules sous-cutanés indurés puis abcédés - fistulisation et écoulement de pus - brusque détresse respiratoire: dyspnée, tachypnée, intolérance à lexercice (pas de toux) - pleurésie exsudative granulomateuse diffuse, péricardite exsudative - râles à lauscultation + frottements pleuraux + adhérences si chronique - microscope: cfr actinobacillose (pas de massue) - pyogranulomes dans dautres organes

39 Les maladies des tissus cutanés et du tube respiratoire ACTINOMYCOSE ET NOCARDIOSE Diagnostic circonstanciel: apparition brutale clinique: nodules sous-cutanés et/ou problèmes respiratoires + généraux peu spécifiques lésionnel: pyogranulomes sous-cutanés et pleuraux histologique: aspect des lésions (cfr bovins, sans massues éosinophiles) bactériologique: frottis coloré et/ou culture de la lésion ou du liquide recueilli après ponction ou à lautopsie DD: TUBERCULOSES !!! Traitement - Prophylaxie antibiotiques pendant 6 semaines: pénicilline G (Actinomyces), Tsu, tétracyclines chirurgie: ouverture et vidange, ablation ? hygiène des plaies (infection non contagieuse)

40 MYCOBACTERIOSES CUTANEES (bovins, chats) Etiologie –Mycobacterium bovis = vraie tuberculose cutanée –Mycobacterium fortuitum, chelonae, smegmatis, phlei, … = « tuberculose » cutanées –Mycobacterium lepraemurium = lèpre du chat Incidence chez le bovin -quasi disparu pour la vraie tuberculose -plus fréquent aujourdhui pour les autres « tuberculoses cutanées », mais impossible à chiffrer Les maladies des tissus cutanés

41 MYCOBACTERIOSES CUTANEES Pathogénie -localisations à la peau dun tuberculose vraie lors de généralisation -autres mycobactéries présentes dans le milieu extérieur -entrée lors de trauma (morsure, griffure) -réaction locale dimmunité à médiation cellulaire Signes cliniques - Lésions -granulomes ou nodules (1-3 cm) non adhérents, indolores -transformation purulente: abcédation (= pyogranulome), fistulisation, ulcération Les maladies des tissus cutanés

42 MYCOBACTERIOSES CUTANEES Diagnostic -clinique: malaisé (pyogranulomes inflammatoires) -laboratoire: frottis ( ! bactéries rares dans les tissus) -DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL PRIMORDIAL: vraie tuberculose vs « fausses » tuberculoses (! Tuberculination !) actinophytoses (actinomycose et actinobacillose) Traitement -si vraie tuberculose: déclaration (bovins), euthanasie (chats) -si autre mycobactérioses: chirurgie (le meilleur) -antibiotiques (plusieurs semaines): (dihydro)streptomycine, doxycycline, florfénicol, fluoroquinolones (? Efficacité) -! Pas la rifampicine car réservée à la médecine humaine ! Prophylaxie -de la tuberculose vraie ! -des plaies en général Les maladies des tissus cutanés

43 GRANULOMES ULCEREUX (porcs) Etiologie - Incidence spirilles non identifié + hygiène médiocre dans lexploitation Pathogénie - Clinique -infection dabrasions cutanées (ventre, groin) -tuméfactions nodulaires -ulcérations (2 à 3 semaines) 20 cm, pus épais et grisâtre -mortalité des jeunes, retard de croissance Diagnostic -clinique: lésions évidentes -étiologique: laboratoire sur frottis (mais très difficile) Traitement - Prophylaxie -pénicillines en injection; tétracyclines en topique -hygiène générale -désinfection des plaies Les maladies des tissus cutanés

44 C. Extrémité digitée Abcès et furoncles: artiodactyles (tous) Pododermatites: artiodactyles (= « footrot of cattle ») Piétin: moutons (= « footrot ») Maladie de Mortellaro: bovins (piétin dItalie, « foot warts ») Les maladies des tissus cutanés

45 Etiologies ABCES, FURONCLES Fusobacterium necrophorum, Arcanobacterium pyogenes (coliformes, staphylocoques) PODODERMATITES Fusobacterium necrophorum, Dichelobacter nodosus (souches bovines) Bacteroides sp., Prevotella melaninogenicus, … PIETIN Fusobacterium necrophorum, Dichelobacter nodosus (souches ovines) MORTELLARO encore incertaine: Treponema brennaborense, Guggenheimella bovis, Fusobacterium sp., Prevotella sp., Bacteroides sp., … Les maladies des tissus cutanés

46 Incidences ABCES, FURONCLES -bovins, moutons, porcs: les adultes plus atteints que les jeunes PODODERMATITES -bovins, moutons, porcs: complications de la précédente PIETIN -mouton: complication des précédentes si Dichelobacter nodosus (souches ovines) dont lhabitat est longlon (! porteurs sains !) MORTELLARO -bovins laitiers >> bovins viandeux -prévalence plus élevée chez les jeunes, vache >> taureau -parfois, toutes les vaches dun troupeau en moins dun an Lincidence varie en fonction des conditions adjuvantes: mauvaise hygiène, environnement humide, stabulation libre, sol abrasif, coprs étranger, … Les pertes économiques sont importantes si problème de troupeau ! (circonstance adjuvante commune) Les maladies des tissus cutanés

47 Pathogénie –abrasions ou érosions de lespace interdigité, de la sole, de la limite peau-onglon + hygiène déficiente + périodes humides –sources: flore endogène de la peau (Arcanobacterium) milieu extérieur (Fusobacterium) flore endogène des onglons (Bacteroides, Prevotella, Dichelobacter, ? spirochètes, …) animaux infectés et porteurs sains (Dichelobacter nodosus) –entrée des bactéries: invasion de lépiderme et du derme –réaction inflammatoire locale superficielle et profonde = abcès, furoncles interdigités ou sous-ongulés –atteinte des tissus sous-cutanés de lespace interdigité = pododermatite ou « footrot of cattle », Mortellaro –atteinte du tissu sous-ongulé < abcès ou pododermatite (= «footrot») –moutons: extension sous longlon si colonisation par Dichelobacter nodosus (nécrose sous-ongulée) = piétin ou « footrot» –extension possible aux gaines tendineuses, articulaires Les maladies des tissus cutanés

48 Signes cliniques - Lésions GENERAUX -boîterie importante suite à la douleur et marche sur la pointe des onglons (surtout membres postérieurs) -appétit diminué et amaigrissement, chute de la production laitière, baisse de la fertilité ABCES, FURONCLES -suppuration à hauteur de la couronne, entre les onglons (cerise) et/ou à hauteur de la sole -extension en profondeur (voir pododermatite) -chronicité: fibrome avec boîterie mécanique Les maladies des tissus cutanés

49 Signes cliniques - Lésions GENERAUX -boîterie importante suite à la douleur et marche sur la pointe des onglons (surtout membres postérieurs) -appétit diminué et amaigrissement, chute de la production laitière, baisse de la fertilité PODODERMATITES –fissure nécrotique entre les onglons (= lésion typique) (panaris) –extension possible de linflammation sous-cutanée avec cellulite diffuse sous-ongulée avec nécrose des onglons bursite, tendinite, arthrite –bourgeonnement du tissu de granulation Les maladies des tissus cutanés

50 Signes cliniques - Lésions GENERAUX -boîterie importante suite à la douleur et marche sur la pointe des onglons (surtout membres postérieurs) -appétit diminué et amaigrissement, chute de la production laitière, baisse de la fertilité PIETIN -seulement chez mouton avec souches ovines de Dichelobacter nodosus -inflammation et nécrose du tissu sous-ongulé -boîterie très sévère: lanimal peut ne plus savoir marcher -plusieurs membres peuvent être atteints (marche sur les genoux) -complications: onglon(s) non adhérent(s) qui tombe(nt) signes généraux (fièvre, anorexie) mortalités possibles -lors de guérison: portage possible de Dichelobacter nodosus dans un abcès sous-ongulé -extension classique: tendinite, bursite, arthrite -maladie à déclaration obligatoire

51 Signes cliniques - Lésions GENERAUX -boîterie importante suite à la douleur et marche sur la pointe des onglons (surtout membres postérieurs) -appétit diminué et amaigrissement, chute de la production laitière, baisse de la fertilité MORTELLARO -dermatite sur la couronne à la jonction corne/peau (face plantaire) -extension dans la région interdigitée -lésion rougeâtre surélevée (« fraise »), puis ulcérée et nécrotique -pas de tuméfaction entre les onglons ( pododermatite) Les maladies des tissus cutanés

52 Diagnostic –clinique sur base des boîteries et des lésions –cas individuels pour abcès, furoncles et pododermatites –grande contagiosité pour piétin et Mortelaro Traitement -individuel (abcès, furoncles, pododermatites) -de troupeau (piétin, Mortellaro) -antibiothérapie générale: pénicilline G/streptomycine, érythromycine, ampicilline Tsu, tétracyclines (Mortellaro), lincomycine/spectinomycine (piétin) ceftiofur pendant 1 à 2 semaines (problème de diffusion locale des antibiotiques) -topiques avec bandage ou pédiluve: CuSO 4 ou ZnSO 4 (5%), formaline (5-10%) antibiotiques 2 à 3 fois par semaine selon évolution -parage et nettoyage (enlever les tissus morts) des pieds Les maladies des tissus cutanés

53 Prophylaxie -hygiène et contrôle des conditions favorisantes: hygiène des sols humidité de lexploitation et des sols (litière, prairie) parage préventif avec matériel propre et désinfecté (si infection) -nouveaux animaux (piétin, Mortellaro): quarantaine contrôle et soins préventifs des pieds -vacciner contre le piétin: Bacteroides nodosus sérotypes A, B1, B2, C, D, E, F, H, I >3 semaines, 2 doses à 4-6 semaines dintervalle rappel tous les 6 à 12 mois Les maladies des tissus cutanés


Télécharger ppt "Service de Bactériologie Département des Maladies infectieuses et parasitaires Faculté de Médecine Vétérinaire Les maladies de la peau et du tissu sous-cutané."

Présentations similaires


Annonces Google