La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Prévalence de la spondylose déformante et estimation des paramètres génétiques pour le degré de developpement des ostéophytes chez le Boxer Italien. Farret.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Prévalence de la spondylose déformante et estimation des paramètres génétiques pour le degré de developpement des ostéophytes chez le Boxer Italien. Farret."— Transcription de la présentation:

1 Prévalence de la spondylose déformante et estimation des paramètres génétiques pour le degré de developpement des ostéophytes chez le Boxer Italien. Farret Cécile Roeslin Elise Dirrenberger Boris

2 Plan Présentation du sujet de l étude Méthodes utilisées Résultats obtenus Usage des résultats dans la pratique vétérinaire Critiques Conclusion.

3 Présentation Objet: étude d une maladie du squelette observée chez le boxer : la spondylose déformante. But : Evaluation de la prévalence de la spondylose déformante ainsi que les aspects génétiques des différents degrés de développement des ostéophytes.

4 Présentation et commentaire des méthodes La base de données et les différents grades de développement des ostéophytes : chiens ( 382 mâles et 469 femelles ) - Chien de 1 an ou plus - Echantillonnage - Radiographies des vertèbres thoraciques, lombaires et sacrées réalisées par 156 vétérinaires

5 - Une seule personne qui analyse les radiographies et attribue les différents grades. - Radiographies : de T1-T2 à L7-S1

6 - Les différents grades

7 - Les données incluent également d autres informations : - identification du chien - sexe - nichée … - Provenance des pédigrées

8 Analyse statistique : - Modèle linéaire - Modèle père - 15 scores par chien

9 Effets non génétiques : - modèle linéaire mixte - âge des chiens classés en 6 catégories - effets de la nichée - effets vétérinaire

10 Résultats obtenus Prevalence : - moyenne des scores de DOD : 0,29 - moyenne du nombre d espaces intervertébraux atteints : 2,37 - prévalence : 84 %

11 - La fréquence d atteinte est variable selon l espace intervertébral

12 Effets non génétiques : - le sexe et l âge - la nichée

13 Effets génétiques :

14 - h² les plus élevés : espaces T11-T12, L2-L3, et L7-S1. -h² est plus élevée au niveau de la face ventrale quà la face dorsale.

15 - corrélations génétiques : ¤ corrélations phénotypiques : faibles ¤ corrélations génotypique : élever ¤ corrélations plus élevées sur des sites adjacents, et au niveau des thoraciques et de L2

16 Un index de sélection pour le DOD : -Facteurs de pondération attribués par les vétérinaires : - 20 % pour les sites T10-T11,T11- T12, T12-T13 et L1-L2. - 6,67 % pour les sites T9-T10 et L2-L3 - 3,33 % pour les sites L6-L7 et L7-S1

17 - inconvénient : diminution de la DOD uniquement sur certains sites et pas à d autres ->utilisation d un ensemble de facteurs de pondération non linéaire serait plus approprié. Argument : l amélioration du bien-être de l animal due à une diminution de la DOD est plus importante quand on passe d un score 3 à 2 que de 1 à 0

18 La précision de l index est égale ou supérieure à 0,7 pour 72 % des chiens examinés.

19 La distribution des individus établie tient compte de la moyenne des scores de DOD des sites T9-T10 à L7-S1, du nombre de sites montrant des DOD et sur le nombre de scores supérieurs a 1. Lorsque l index augmente les lésions sont proportionnelement plus importantes.

20 Usage des résultats de létude dans la pratique vétérinaire. La spondylose est une affection retrouvée dans de nombreuses races. L héritabilité étant importante on peut entreprendre un programme d élimination ou de réduction de la prévalence de la tare. Il serait nécessaire de radiographier la colonne vertébrale des individus soumis à la reproduction. Les clubs de la race pourrait ainsi contrôler son cheptel reproducteur qui perdrait peu à peu le caractère de la spondylose dans son pool génétique, mais les facteurs environnementaux persistent.

21 Critiques. Pour éliminer le biais dû à la personne effectuant les clichés radiographiques on aurait pu prendre un seul opérateur dans le cadre de l expérience comme ils ont procédé pour l analyse des radios. La gravité des lesions de spondylose étant fonction de l âge, il serait préférable d effectuer toutes les radios à un âge standardisé. Pour établir les index lutilisation de facteurs de pondération non linéaires aurait été plus appropriée.

22 Conclusion -on pourrait entreprendre un programme de sélection pour irradiquer la tare comme on le pratique dans le cas de la dysplasie. -aspect économique qui restreint lapplication de ce programme de sélection.

23 Bibliographie. -CARNIER, GALLO, STURARO, PICCININI AND BITTANTE. Prevalence of spondylosis deformans and estimates of development in italian boxer dogs. American Society of Animal Science. - MAI W. guide pratique de radiographie canine et féline. Editions Med com -MORAILLON, LEGEAY. Dictionnaire pratique de thérapeutique cannine et féline. Masson 5ème édition -DETILLEUX J. Cours de 1er doctorat en médecine vétérinaire http://www.vet-lyon.fr/ens/imagerie/D2/14.OsAxial/OAx- notes1.html -http://www.osteopathie- france.net/Professionnels/Bassin/sacrum_spondyl.htm


Télécharger ppt "Prévalence de la spondylose déformante et estimation des paramètres génétiques pour le degré de developpement des ostéophytes chez le Boxer Italien. Farret."

Présentations similaires


Annonces Google