La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

3 e chapitre : Sociétés froides et sociétés chaudes.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "3 e chapitre : Sociétés froides et sociétés chaudes."— Transcription de la présentation:

1 3 e chapitre : Sociétés froides et sociétés chaudes

2 Sociétés froides, sociétés chaudes toute société repose sur un consensus symbolique au sujet des normes fondamentales de la finalité de la société

3 Ordre rituel:pouvoir religieux -> « sociétés premières » Ordre impérial: pouvoir militaire -> « grandes civilisations » ( AJC) Ordre marchand: pouvoir économique -> « société moderne » (13 e ) Sociétés froides, sociétés chaudes

4 1. l « ordre rituel » sociétés premières (« archaïques », « primitives ») sans Etat ; sans histoire ; sans écriture ? ou contre lEtat, contre lhistoire ?

5 institutions déchange : système de parenté système économique système « médiatique » Cl. Lévi-Strauss, La Pensée sauvage (1961) 1. l « ordre rituel »

6 rapports sociaux : logique du don cycles de dons et de contre-dons cadeaux mariages cérémonies, fêtes 1. l « ordre rituel »

7 Essai sur le don (1923) gratuit mais obligatoire donner recevoir rendre Marcel Mauss ( )

8 jeux de pouvoir : prestige / honte potlatch Kwakiutl

9 le chef : ne domine pas prestige grâce aux dons chasse, guerre services éloquence 1. l « ordre rituel »

10 Pierre Clastres ( ) dette du chef à légard du groupe refus structurel de lEtat refus « conscient » ?

11 normes < Esprits / Ancêtres hétéronomie radicale « animisme » Culte des pierres Carnac

12 devin, sorcier, chaman = technicien de linvisible magie

13 préserver lordre social répugnance : changement = perturbation société contre lhistoire mais sociétés historiques quand même 1. l « ordre rituel »

14 « Peuples Dogons (Mali)

15 « sociétés froides » horloge équilibre « sociétés chaudes » thermodynamique « différentiel » Claude Lévi-Strauss

16 « révolution néolithique » AC / AC = mutation culturelle avant dêtre une mutation technologique ordre rituel -> ordre impérial

17 agriculture AC -> AC ordre rituel -> ordre impérial

18 villes – AC ordre rituel -> ordre impérial

19 écriture – AC 1. gestion économique 2. lois, ordres 3. littérature ordre rituel -> ordre impérial

20 hiérarchie sociale – AC 1. paysans 2. guerriers 3. prêtres AC : tensions sociales, maladies, stress, pénuries 2. l « ordre impérial »

21 Etat : renversement du sens de la dette groupe => chef (« roi ») paysans (90%) -> guerriers/prêtres périphéries => centre (capitale) impôt et coercition 2. l « ordre impérial »

22 marchands circulation des marchandises utilité / danger

23 dynamique impériale : tout Etat 1. « rêve » de devenir hégémonique dans son aire géographique 2. « hantise » des « barbares » rebelles / envahisseurs 2. l « ordre impérial »

24 « grandes civilisations » = immenses aires économiques, culturelles, politiques 1. qui se stabilisent = « Empires-monde » Ex : Chine 2. qui y échouent = « systèmes-monde » Ex : Europe 2. l « ordre impérial »

25 sociétés chaudes une élite minuscule (5%) fait lhistoire paysans : classe non-politique « hommes infâmes » femmes

26 domination masculine Françoise Héritier, Masculin, féminin. La pensée de la différence, 1996 maîtrise de la reproduction exclusion du pouvoir relégation dans lespace domestique

27 invention des Dieux prêtres « représentants » des Dieux (vicaires, prophètes), gardiens du sacré < sacer (séparé) gardiens des lois, haute administration 2. l « ordre impérial »

28 les spiritualités : / AC pas de fonction politique Vérité, Sagesse acquises au terme dune expérience personnelle nouvelles religions -> monothéisme nouveaux modes de pensée ->philosophie Les « Maîtres de Vérité »

29 Zoroastre (-7 e ?) = « Zarathoustra » Perse

30 Confucius -551/-479 Chine confucianisme

31 Lao-Tseu (- 6 e / - 5 e ) Chine taoïsme

32 Bouddha -525 (-6 e ) Inde bouddhisme

33 Raphaël LEcole dAthènes Pythagore (- 6 e ) Samos 1 ère acception du mot philosophia

34 Héraclite (fin - 6 e ) Ephèse

35 Socrate (-5 e ) - 470/- 399 Athènes

36 Platon (- 4 e ) Platon (- 4 e ) Aristote (-4 e ) Aristote (-4 e )Athènes Raphaël (16 e ) Lécole dAthènes

37 Fra Angelico (15 e ) Jésus-Christ (1-33)

38 Mahomet (7 e ) 610 Gabriel Mahomet et Gabriel Miniature perse

39 2 profils opposés : 1. révélation (Dieu unique) Zoroastre / Jésus / Mahomet 2. rationalisme (sagesse, philosophie) Confucius / Lao-Tseu Pythagore / Socrate Les « Maîtres de Vérité »

40 le vrai monde nest pas de ce monde différence entre ici-bas / au-delà =>expérience spirituelle => salut 1. étrangeté du monde -> « décalage » 2. individualité -> intériorité Les « Maîtres de Vérité »

41 exercices spirituels abstinence pauvreté, aumône silence … retraite, méditation, enseignement, vie sectaire … Les « Maîtres de Vérité »

42 Académie Platon Vie « sectaire »

43 retraite Titien Saint Jérôme au désert

44 spiritualité = apolitique ? message de Vérité / Salut pour tous => universalité 2 postures par rapport au pouvoir : supériorité -> autorité dissidence -> contestation Les « Maîtres de Vérité »

45 Dissidence Socrate

46 Diogène de Sinope cynisme (< kynos : chien Gérôme (19 e )

47 Diogène de Sinope cynisme (< kynos : chien )

48 autorité Platon Académie

49 Mandarins technocrates lettrés Confucius

50 « Rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu » Christianisme : ambigu

51 « Tout pouvoir vient de Dieu » « Tout pouvoir vient de Dieu » (Saint Paul, Romains, 13,1)

52 différence entre différence entre –le régime théocratique le P est sacré, et les prêtres = administrateurs le P est sacré, et les prêtres = administrateurs –le régime théologico-politique séparation du P temporel et du P spirituel séparation du P temporel et du P spirituel Les « Maîtres de Vérité »

53 le pouvoir spirituel a sa source propre le pouvoir spirituel a sa source propre -> il peut soit légitimer soit critiquer le pouvoir politique facteur supplémentaire dhistoricité facteur supplémentaire dhistoricité Régime théologico-politique

54 religions à lorigine des premières révolutions Luther Réforme Bulle

55 religions à lorigine des premières révolutions Savonarole Florence 15 e


Télécharger ppt "3 e chapitre : Sociétés froides et sociétés chaudes."

Présentations similaires


Annonces Google