La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CIL VI, 313, cf. 30735 (ILS 3402 ; Buecheler, Carmina epigraphica 228) : Hercules Inuicte, Catius hoc tuo do[num libens] numini sancto dicauit praetor.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CIL VI, 313, cf. 30735 (ILS 3402 ; Buecheler, Carmina epigraphica 228) : Hercules Inuicte, Catius hoc tuo do[num libens] numini sancto dicauit praetor."— Transcription de la présentation:

1 CIL VI, 313, cf (ILS 3402 ; Buecheler, Carmina epigraphica 228) : Hercules Inuicte, Catius hoc tuo do[num libens] numini sancto dicauit praetor urbis […] cum pia sollemne mente rite fecisset [sacrum,] tradidisti quod Potitis Euandreo [saeculo] administrandum quodannis hic ad A[ram Maxim]am Catius Sabinus, cos. av. 210, II 216.

2 CIL VI, 312, cf (ILS 3403 ; Buecheler, Carmina Epigraphica 868) : Te precor, Alcide, | sacris Inuicte, peractis | Rite tuis laetus dona | ferens meritis. | Haec tibi nostra potest | tenuis perferre camena. | Nam grates dignas tu | potes efficere. | Sume libens simulacra, | quae munera Cilo | aris urbanis dedicat | ipse sacris. L. Fabius Cilo, cos. 193 ap. J.-C.

3 Varron, De la langue latine 6, 54 : … quod praetor urbanus quotannis facit, cum Herculi immolat Herculi publice iuuencam « (Cela se produit aussi avec) le sacrifice que le préteur urbain accomplit tous les ans quand il immole une génisse à Hercule au nom de létat ». Cf. Macr. sat. 3, 12, 1-2 et Serv. Aen. 8, 276, le préteur sacrifiait selon le rite grec, la tête découverte, couronné de laurier.

4 CIL VI, 312, cf (ILS 3403 ; Buecheler, Carmina Epigraphica 868) : Te precor, Alcide, | sacris Inuicte, peractis | Rite tuis laetus dona | ferens meritis. | Haec tibi nostra potest | tenuis perferre camena. | Nam grates dignas tu | potes efficere. | Sume libens simulacra, | quae munera Cilo | aris urbanis dedicat | ipse sacris. L. Fabius Cilo, cos. 193 ap. J.-C.

5 Daniel J. Gargola, Lands, Laws & Gods. Magistrates & Ceremony in the Regulation of Public Lands in Republican Rome, Chapell Hill 1995

6 Consuls

7 Liv. 21, 63, 7-8. – (En 217 av. J.-C., accusations portées contre C. Flaminius). « Autrefois créé consul sans auspices valables, quand, du champ de bataille même, les dieux et les hommes le rappelaient, il na pas obéi ; maintenant, conscient du mépris quil a témoigné aux dieux, il fuit le Capitole et lexpression traditionnelle de ses vœux, afin, le jour de son entrée en charge, de ne pas aller au temple de Jupiter Très Bon, Très Grand ; (…) de ne pas annoncer les Féries Latines, ni faire à Jupiter Latiaris, sur la montagne, le sacrifice coutumier. »

8 Liv. 28, 11, 5. – (En 207 av. J.-C.) « On invita les consuls à détourner leffet de ces prodiges par des victimes adultes et à présider des prières publiques pendant une journée. Cest ce quon fit, conformément au sénatus-consulte.»

9 Liv. 10, 40, 2 et (En 293 av. J.-C., avant la bataille dAquilonia) : « à la troisième veille (…) (le consul) Papirius se lève en silence et envoie le pullaire prendre les auspices ; (…) quoique les poulets ne mangeassent pas, le pullaire osa mentir sur les auspices, et il annonça au consul que les poulets montraient un appétit très favorable. Le consul joyeux annonce publiquement que les auspices sont excellents, que les dieux approuvent cet engagement, et fait arborer le signal du combat » (…) (le consul, finalement mis au courant, envoie le pullaire en première ligne et rétorque) « celui qui prend les auspices, sil annonce quelque chose de faux, prend sur lui- même cette impiété ; et pour moi lappétit des poulets annoncé au peuple romain et à larmée est un excellent auspice »

10 Préteurs

11 Aulus Gellius, Nuits attiques 10, 24, 3 : … uerba sollemnia praetoris …, quibus more maiorum ferias concipere solet quae appellantur Compitalia. Ea uerba haec sunt : « Die noni popolo Romano Quiritium Compitalia erunt, quando concepta fuerint, nefas.» « Mais il suffira pour montrer lhabitude constante des anciens, de donner les paroles traditionnelles du préteur qui ouvre chaque année selon le rite ancestral les fêtes que lon nomme Compitalia. Voici ces paroles : « Le neuvième jour, il y aura pour le peuple romain, pour les Quirites, les Compitalia : quand ils auront commencé, ce sera jour sans affaires (nefas) »

12 Festus, Résumé du dictionnaire de Verrius Flaccus, p. 274 Lindsay : 5. Piscatori ludi vocantur qui quotannis mense Iunio trans Tiberim fieri solent a praetore urbano pro piscatoribus Tiberinis. « On appelle Ludi piscatori les jeux qui sont célébrés traditionnellement chaque année au mois de juin au-delà du Tibre par le préteur urbain pour les pêcheurs du Tibre.»

13 Denys d'Halicarnasse, Antiquités romaines 1, 38 : (À propos des Argées) « Ce jour-là, après avoir accompli les sacrifices préliminaires quexige le rituel, ceux quon appelle les pontifes (…) accompagnées des vierges gardiennes du feu immortel, des préteurs et des citoyens qui ont le droit dassister aux cérémonies, jettent du haut du Pont Sacré dans le Tibre trente mannequins façonnés à la ressemblance humaine, quils appellent Argées »

14 CIL XIV, 1 (ILS 3385), Ostie Litoribus uestris quoniam certamin[a] laetum ex[h]ibuisse iuuat, Castor uenerandeque Pollux, munere pro tanto faciem certaminis ipsam, magna Iouis proles, uestra pro sede locaui, urbanis Catius* gaudens me fascibus auctum Neptunoque patri ludos fecisse Sabinus. * Catius Sabinus : préteur entre 180 et 196. ILS 3385

15 Tite Live 1, 44 : « Après le recensement, (…) Tullius enjoignit à tous les citoyens romains, infanterie et cavalerie, de se former par centuries au Champ de Mars dès laube. Toutes les troupes une fois alignées, il les purifia par le sacrifice dune truie, dune brebis et dun taureau ; cette cérémonie sappela clôture du lustre (conditum lustrum), parce quelle marquait la fin du recensement. »

16 Suétone, Auguste 97 : Cum lustrum … conderet … uota, quae in proximum lustrum suscipi mos est, collegam suum Tiberium nuncupare iussit … quanquam conscriptis iam paratisque tabulis. « Quand il clôturait le lustre … il enjoignit à son collègue Tibère de prononcer les vœux les vœux qu'on a coutume de formuler pour le lustre suivant, … bien que les tablettes eussent déjà été prêtes avec leur texte ». Val. Max. 4, 1, 10 a conservé la formule votive.

17 Édiles

18 Tite Live, Histoire romaine 6, 42, 12 suiv.: … cum dignam eam rem senatus censeret esse … ut ludi maximi fierent … 13. recusantibus id munus aedilibus plebis, conclamatum a patriciis est iuuenibus se id honoris deum immortalium causa libenter facturos. 14. … factum senatus consultum, ut duouiros aediles ex patribus dictator populum rogaret. « … le sénat pensa que cela valait la peine de célébrer des jeux très solennels… et comme les édiles de la plèbe refusaient cette charge, il s'éleva un seul grand cri des jeunes patriciens affirmant que, pour honorer les dieux immortels, ils se feraient volontiers nommer édiles » ; … un sénatus-consulte chargea le dictateur de demander au peuple (la création) d'un collège de deux édiles patriciens.»

19 Festus, De uerborum significatu, p. 202 (édition Linsay) : Optatam hostiam, alii optimam, appellant eam, quam aedilis tribus constitutis hostiis optat, quam immolari uelit. « On appelle la victime choisie (d'autres la disent parfaite), celle que l'édile choisit parmi trois victimes fournies pour la destiner à l'immolation. »

20 Frank Bernstein, Ludi publici. Untersuchungen zur Entstehung und Entwicklung der öffentlichen Spiele im republikanischen Rom, Stuttgart 1998

21 Tous les magistrats

22 Res Gestae Diui Augusti : Cu]m ex H[isp]ania Gal[liaque, rebu]s in iis prouincis prosp[ere gest]i[s,] R[omam redi] Ti(berio) Nerone (et) P(ublio) Qui[ntilio c]o[n]s[ulibus, [(vacat)] aram [Pacis A]u[g]ust[æ senatus pro] redi[t]u meo consa[c]randam [censuit] ad campum [Martium, in qua m]agistratus et sac[er]dotes [ui]rgines[que] V[est]a[les [anni]uer[sarium sacrific]ium facer[e iussit.] « 2. Quand je revins d'Hispanie et de Gaule à Rome, sous le consulat de Tibère Néron et de Publius Quintilius, après avoir géré avec succès les affaires dans ces provinces, le sénat décida qu'il fallait consacrer pour mon retour un autel de la Pax augusta auprès du Champ de Mars. Il ordonna que les magistrats, les prêtres et les vierges Vestales y célèbrent un sacrifice anniversaire.»

23 Tous les magistrats

24 CIL VI, 451 (ILS 3619): Laribus augustis et Genis Caesarum, | Imp(eratori) Caesari, Diui Neruae filio, Neruae Traiano Aug(usto) Germ(anico), pontifici maximo, trib(unicia) pot(estate) (quarta), co(n)s(uli) (tertium), desi[g(nato) (quartum); | permissu C(aii) Cassi Interamnani Pisibani Prisci praetoris, aediculam reg(ionis) (quartae decimae) uici censori magistri anni CVI[I?] | uetustate dilapsam inpensa sua restituerunt. Idem pr(aetor) probauit. L(ucius) Cercennius L(ucii) lib(ertus) Hermes, M(arcus) Liuius (Caiae) lib(ertus) Donax, | P(ublius) Rutilius P(ublii) lib(ertus) Priscus, L(ucius) Coranius L(ucii) lib(ertus) Euaristus.| Dedicat(um) |(ante diem quartum) k(alendas) Ian(uarias) || L(ucio) Roscio Aeliano | Ti(berio) Claudio Sacerdotae (!) co(n)s(ulibus) (= 100 ap. J.-C.).

25 CIL VI, 826 = 30857b (ILS 4917) … et ut praetor, cui haec regio sorti obuenerit, sacrum faciat, aliusue quis magistratus Volcanalibus X k. Septembres omnibus annis … « Que le préteur, à qui aura échu cette région, ou tout autre magistrat, sacrifie tous les ans, aux Volcanalia, le dixième jour avant les kalendes de Septembre (23 août), un taurillon et un verrat roux, avec des prières ».

26 CIL VI, : I […] Iulius (vacat) [– – –] | [… A]nicetus (vacat) [– – –] | [… uo]to suscepto (vacat) [– – –] | […] primam porticu[m] | [… S]olis cum marmorib[us] | […] opere nouo ampliat[o] | […]ntis inchoatis su[a] | [pecuni]a a solo restituit (vacat) | II[perm]issu ka[l]atorum pontificu[m et] | [(vacat) fl]aminum [(vacat)] | (liste des kalatores) | [– – – ]amurcan (!) [– – –] | [dedi]cauit VIIII k. Iunias | [Iulio Vrso S]eruiano II, L. Licinio Sura II cos.

27 Ludi saecul. de 17 av. J.-C. (Bärbel Schnegg-Köhler, Die augusteischen Säkularspiele (Archiv für Religionsgeschichte 4), Leipzig 2002, 30, lignes 52 suiv. : Quod C. Silanus [co(n)s(ul)] u(erba) f(ecit) ludos saecularis post complur[– – – Imp(peratore) Caesare] | August(o) et M. A[grip]pa tribunic(ia) potestate futuros, quos [– – –, quod ludi saeculares sunt instituti] | propter re[ligione]m atqu etiam quod tali spectaculo [nemo iterum intererit – – – lu] | dorum etc. «Quant à la proposition du consul Caius Silanus que les Jeux séculaires, après plusieurs [– – –, à l'initiative de l'Empereur César] Auguste et de Marcus Agrippa, en vertu de leur puissance tribunicienne, doivent avoir lieu, qui [– – – parce que les Jeux ont été créés] en raison d'une observance scrupuleuse et que …» Ludi saecul.

28 Ludi saec.

29 Werner Eck, « Die religiösen und kultischen Aufgaben der römischen Stadthalter in der hohen Kaiserzeit (1992) », dans Id., Die Verwaltung des römischen Reiches in der Hohen Kaiserzeit. 2, Bâle-Berlin 1997,

30 Sénèque, Questions naturelles 4, 2, 7 : In haec ora stipem sacerdotes et aurea dona praefecti, cum sollemne uenit sacrum, iaciunt « Dans ces bouches, les prêtres jettent une offrande, et les préfets des présents en or, lorsque vient le jour de la fête annuelle (= en été) » e Pline l'Ancien, Histoire Naturelle 5, 57 : … cum crescit, reges aut praefectis nauigare eo nefas est « Quand il est en crue, il est interdit que les rois ou les préfets y naviguent.»


Télécharger ppt "CIL VI, 313, cf. 30735 (ILS 3402 ; Buecheler, Carmina epigraphica 228) : Hercules Inuicte, Catius hoc tuo do[num libens] numini sancto dicauit praetor."

Présentations similaires


Annonces Google