La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Surveillance dun patient hémodialysé. RISQUESSURVEILLANCECONSEILS EDUCATION ABORDS VASCULAIRES FISTULE INFECTIEUXEtat cutané Rougeur, chaleur, Points.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Surveillance dun patient hémodialysé. RISQUESSURVEILLANCECONSEILS EDUCATION ABORDS VASCULAIRES FISTULE INFECTIEUXEtat cutané Rougeur, chaleur, Points."— Transcription de la présentation:

1 Surveillance dun patient hémodialysé

2 RISQUESSURVEILLANCECONSEILS EDUCATION ABORDS VASCULAIRES FISTULE INFECTIEUXEtat cutané Rougeur, chaleur, Points suspects Lavage soigneux selon protocole Asepsie : Branchement et débranchement THROMBOSE Et ISCHEMIE Surveillance du Thrill Pression artérielle et veineuse au niveau du générateur. Test de re-circulation doit être <10% Surveillance des extrémités (main; doigt) Éducation du patient Surveillance du Thrill : Si absent centre Éviter manches serrées Ne pas porter de charges lourdes Ne pas prendre TA coté fistule Ne pas exposer au soleil Surveillance par temps orageux ANEVRISMESurveillance si développement anévrismeChanger de point de ponction à chaque séance SAIGNEMENTTemps de compression = 10 min. avec hémostatique Apprendre au patient à comprimer

3 RISQUESSURVEILLANCECONSEILS EDUCATION ABORDS VASCULAIRES CATHETER INFECTIEUXSurveillance cutanée au niveau orifices du cathéter Si écoulement, faire prélèvement Si signe infectieux (frisson; hyperthermie) : NFS CRP Hémoculture Règles dasepsie Protocole lors du branchement et débranchement Si pansement occlusif, possibilité de prendre des douches Sinon éviter de mouiller le pansement Signaler si douleur et hyperthermie

4 RISQUESSURVEILLANCECONSEILS EDUCATION Les 2 RISQUES MAJEURS DU PATIENT HEMODIALYSE O.A.P. Œdème aigu pulmonaire Signes HTA OMI Essoufflement Malaise général Si prise de poids importante entre les séances de dialyse Surveillance des signes de lO.A.P. Réévaluer le poids avec le médecin en fonction des signes cliniques Traitement : Diurétique les jours sans dialyse LASILIX Education du patient Connaître les signes de lO.A.P. Diététique: Connaître les apports hydriques et respecter la quantité selon Diurèse - Si diurèse conservée: Volume des urines / 24h + 500cc -Si anurie: La quantité des boissons = 500 à 750cc / 24h Eviter alimentation trop salée Si besoin, diététicienne

5 RISQUESSURVEILLANCECONSEILS EDUCATION Les 2 RISQUES MAJEURS DU PATIENT HEMODIALYSE HYPERKALIEMIE Signes Sensation de fourmillement au niveau des extrémités, des paupières, autour de la bouche. Malaise, crampes. Faiblesse musculaire ARRET Surveillance des signes de lHyperkaliémie Bilan Sg tous les mois avec iono avant et après dialyse Chiffres normaux : 3,5 – 5,5 mmol La prescription du bain de dialyse dépend des résultats sanguins En général, il est égal à 2,5 mmol Mais il existe # concentrations en K Traitement : Kayexalate : Chélateur du K À prendre les jour sans dialyse Education du patient Connaître les signes de lhyper K Appeler le centre; voir SAMU Demander transport allongé Diététique : Supprimer aliments très riches en K Les fruits secs (dattes, pruneaux, raisins secs, figues, abricots secs) Les fruits oléagineux (noix, noisettes, cacahouètes, pistaches, amandes, châtaignes) Les légumes secs (haricots blancs, rouges, les flageolets, fèves, pois chiches, pois cassés) Les chips, les frites Certains légumes en petites quantités Les bettes, épinards, champignons, avocats Certains fruits frais bananes, cassis, jus de fruits Le cacao, le chocolat Les sardines, maquereaux en conserve Les céréales complètes, nougat, pâte damande Farine de soja, les sels de remplacement Possibilité damener les interdits lors de la 1ière heure de dialyse

6 RISQUESSURVEILLANCECONSEILS EDUCATION RISQUES DE DESORDRE HYPOCALCEMIQUE - labsorption intestinale du Ca dépend de la quantité de vitamine D apportée par lalimentation - en cas dinsuffisance rénale lorganisme développe une certaine résistance aux effets de la vitamine D Hypocalcémie - Pour régulariser la calcémie : Les parathyroïdes entrent en jeu. Elles augmentent leur sécrétion et détruisent les cellules de los pour libérer le Ca afin de rétablir une calcémie normale ATTEINTE OSSEUSE Bilan Sg tous les mois avec Ca avant et après dialyse Dosage phosphatases alcalines Valeurs normales de la calcémie: - 2,2 – 2,6 mmol Le bain de dialyse Le taux de calcium est égal à 1,5 mmol / litre Selon résultat Sg, il existe # bains de dialyse Traitement : Calcidose Eucalcic Un alpha Minpara Parfois la Para thyroïdectomie sera nécessaire Diététique : Consommer des laitages

7 RISQUESSURVEILLANCECONSEILS EDUCATION HYPERPHOSPHOREMIE Le rein malade nélimine plus le phosphore en excès et stimule les parathyroïdes ATTEINTE OSSEUSE Des dépôts dans lorganisme Vaisseaux, tendons, peau. Tous les mois, bilan sanguin Phosphore avant et après dialyse Valeur normale : 0,8 – 1,45 Surveiller si signes de démangeaisons Douleurs articulaires Traitement : Possibilité daugmenter le temps de dialyse Gel dalumine Rénagel Diététique : Limiter les aliments les plus riches en phosphore non indispensables Lait concentré Certains fromages (gruyère, tome, bleu) Poissons sardines et harengs en conserve Crustacés Abats cervelle, foie, rognons, cœur, tripes Gibiers Fruits secs Fruits oléagineux Cacao, sodas

8 RISQUESSURVEILLANCECONSEILS EDUCATION ANEMIE Luricémie raccourcit la durée de vie des globules rouges Perte de sang pendant la dialyse Les reins normaux produisent: Lerythropoeïtine qui stimule la production des globules rouges par la moelle osseuse. Tous les mois, bilan sanguin NFS Hémoglobine Valeur normale : 13 – 18 grammes / litre Ferritine – fer sérique Si perte de sang pendant la dialyse: Au niveau du circuit Si saignement au niveau fistule Traitement : Erythropoeïtine : NEORECORMON ARANESP VENOFER en perfusion pendant la dialyse Diététique : Si dénutrition, 3 repas / j. + collation Viande, volailles Poissons, œufs 1 à 2 fois / j. Lait, fromages ou laitages au moins 3 fois / j.

9 RISQUESSURVEILLANCECONSEILS EDUCATION RISQUES NEUROPATHIES Accumulation de substances nocivesExamen : Vitesse de conduction nerveuse QUALITE DE LA DIALYSE Qui peut être évaluée par un TEST: KT = 1,2 V Traitement : AUGENTATION DU TEMPS DE DIALYSE

10 RISQUESSURVEILLANCECONSEILS EDUCATION RISQUES PSYCHOLOGIQUES Hémodialyse pour la vie si greffe non envisageable Chronicité : 3x 4 heures / semaine + Tps de transport Lassitude Familiarité Accueil : Consultation pré dialyse Ecoute Autonomie à conserver le plus possible Détecter si souffrance psychologique Organisation vie sociale, familiale, vacances, loisirs Aide à domicile Prise en charge en éduquant le patient Implication à la vie du service (journal) Appel du psychologue il existe # différents centres de dialyse : - Hospitalier - U.D.M. - Auto dialyse - à domicile

11


Télécharger ppt "Surveillance dun patient hémodialysé. RISQUESSURVEILLANCECONSEILS EDUCATION ABORDS VASCULAIRES FISTULE INFECTIEUXEtat cutané Rougeur, chaleur, Points."

Présentations similaires


Annonces Google