La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Prise en charge des accidents dexposition au risque viral AEV/AES Dr N. AKOUM CHI Elbeuf-Louviers-Val de Reuil Service des Urgences Novembre 2013.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Prise en charge des accidents dexposition au risque viral AEV/AES Dr N. AKOUM CHI Elbeuf-Louviers-Val de Reuil Service des Urgences Novembre 2013."— Transcription de la présentation:

1 Prise en charge des accidents dexposition au risque viral AEV/AES Dr N. AKOUM CHI Elbeuf-Louviers-Val de Reuil Service des Urgences Novembre 2013

2 Plusieurs types dexposition Exposition professionnelle : le plus souvent piqûre Exposition sexuelle Partage de matériel dinjection

3 Risque de transmission du VHB, VHC, VIH après exposition professionnelle: Exposition percutanée Contact cutanéo- muqueux VHB2-40%Non quantifié, plus élevé que VHC et VIH VHC2,1%Non quantifié, transmission plausible VIH0,32% (IC 95% : 0,18-0,45) 0,006 à 0,19%

4 Facteurs de risque de contamination virale après piqûre Le risque est dautant plus élevé que : Blessure profonde Aiguille utilisée pour geste intra-veineux ou intra- artériel Aiguille visiblement souillée Aiguille de gros calibre Absence de port de gants Virémie du patient source élevée

5 Prévention des AES professionnels Vaccination anti-hépatite B Précautions standard Utilisation préférentielle de matériel protégé Prophylaxie post-exposition

6 Précautions standard (1) Hygiène des mains (lavage, SHA) Port de gants +++ –Si risque de contact avec sang, tout liquide biologique, soins à risque de piqûre, manipulation des tubes de prélèvements biologiques –Si mains du soignant lésées

7 Précautions standard (2) Port de lunettes, de masque si risque de projection ou aérosolisation (intubation, aspiration, …) Ne pas recapuchonner les aiguilles Ne pas désadapter les aiguilles à la main Élimination directe dans un conteneur à proximité des objets piquants ou tranchants Élimination déchets et linge souillé dans emballage étanche

8 En cas daccident dexposition au sang …(1) Si possible, interrompre le soin ou lacte en cours Soins locaux immédiats –Ne pas faire saigner ! –Nettoyer immédiatement la plaie à leau courante et au savon –Antisepsie : Dakin ®, alcool 70°, chlorhexidine, produits iodés : temps de contact 5 minutes au moins !

9 En cas daccident dexposition au sang …(2) Évaluer le risque infectieux du patient source –Identifier le patient source ! –Interrogatoire sur les facteurs de risque –Sérologies VHB, VHC, VIH à réaliser en urgence et avec laccord du patient. Tests rapides pour le VIH –En désignant un médecin référent au laboratoire

10 En cas daccident dexposition au sang …(3) Évaluer le risque de transmission virale avec un référent médical: –A heures ouvrables : Service dUrgences, SMIT / CHU –La nuit et week-end : Service dUrgences, aide du réanimateur médical de garde(si besoin) Sévérité de lexposition, statut du patient source, inoculum, délai, … Déclaration daccident de travail + certificat médical descriptif initial (Soins 3 à 4 mois)

11 Prophylaxie post-exposition(1) Étude rétrospective cas-témoins avec PEP par AZT : diminution du risque de 80% environ (NEJM 1997, 337 : ). Deux cas de séroconversion documentée malgré PEP bien menée. Obligatoire de proposer une PEP mais pas obligatoire que la personne laccepte.

12 Prophylaxie post-exposition(2) Si patient source VIH + connu Si test rapide positif ou douteux Si patient source non connu Trithérapie à débuter au mieux dans les 4 h après lexposition, au plus tard dans les 48h (voire 72h selon situations particulières)

13 Prophylaxie post-exposition(3) En urgence : –TRUVADA : 1 cp par jour –Et KALETRA 200/50 mg : 2 cp matin et soir Pour une durée totale de 28 jours Attention aux interactions médicamenteuses ! Et aux situations particulières: Grossesse, enfant ou insuffisance rénale…cf le référentiel de la CAT/AEV/COREVIH Ré-évaluation dans les 48 heures par un référent VIH : Maladies infectieuses Si patient source VIH + traité : la PEP sera adaptée aux résistances éventuelles

14 Prophylaxie Hépatite B Vérifier la vaccination contre le VHB de la personne exposée Vaccination obligatoire/hôpital Quantifier le taux dAc Anti-HBs (protection pour taux > 10 UI/L) Si absence de protection : séro-vaccination (Ig+ vaccin), à réaliser dans les 48h (0 à 5 jours)

15 Suivi post-exposition Surveillance clinique (effets secondaires) Surveillance des sérologies VIH, VHB, VHC : J0, M1, M3-4, M6 (selon patient source et PEP) Surveillance tolérance biologique en cas de traitement : NFS, ASAT, ALAT, Lipase, fonction rénale, CPK… : J0, J15, M1

16 En cas dexposition sexuelle Risque de transmission du VIH Risque de transmission du VHB Autres IST (syphilis ++) Risque beaucoup plus faible de transmission du VHC

17 Risque de transmission sexuelle du VIH Risque variable selon : –Type de rapport sexuel : 0,04% après fellation ; 0,1% après rapport vaginal ; 0,82% après rapport anal insertif. –« Infectiosité » du partenaire infecté (charge virale génitale), primo-infection –IST chez la personne exposée –Menstruations chez la femme, saignement –Agression sexuelle

18 En cas dexposition sexuelle … Évaluer le risque de transmission du VIH : –Partenaire VIH + connu –Partenaire appartenant à un groupe dans lequel la prévalence du VIH est élevée : Usager de drogues IV Homme homosexuel ou bisexuel Partenatires sexuels multiples

19 En cas dexposition sexuelle … Proposition dune prophylaxie post-exposition : Truvada + Kaletra (28 jours) Suivi par le Médecin réfèrent / AEV, à lhôpital de jour du SMIT/CHU Prophylaxie VHB (Sérovaccination), si non vacciné Dépistage syphilis systématique Traitement préventif des IST Risque de grossesse (pilule du lendemain)

20 En conclusion Importance de la prévention (Précautions standard, vaccination) Premiers gestes Prophylaxie post-exposition à débuter le plus rapidement possible Déclaration accident de travail

21 Références bibliographiques Circulaire interministérielle n° DGS/DH/98/249 du 20 avril 1998 relative à la prévention de la transmission dagents infectieux véhiculés par le sang ou les liquides biologiques lors des soins dans les établissements de santéCirculaire interministérielle n° DGS/DH/98/249 du 20 avril 1998 relative à la prévention de la transmission dagents infectieux véhiculés par le sang ou les liquides biologiques lors des soins dans les établissements de santé Circulaire interministérielle N°DGS/RI2/DHOS/DGT/DSS/2008/91 du 13 mars 2008 relative aux recommandations de prise en charge des personnes exposées à un risque de transmission du virus de l'immunodéficience humaine (VIH)Circulaire interministérielle N°DGS/RI2/DHOS/DGT/DSS/2008/91 du 13 mars 2008 relative aux recommandations de prise en charge des personnes exposées à un risque de transmission du virus de l'immunodéficience humaine (VIH) Arrêté du 6 mars 2007 fixant les conditions d'immunisation des personnes visées à l'article L du code de la santé publiqueArrêté du 6 mars 2007 fixant les conditions d'immunisation des personnes visées à l'article L du code de la santé publique Stratégies de dépistage biologique des hépatites virales B et C. Recommandations de la HAS, mars 2011Stratégies de dépistage biologique des hépatites virales B et C. Recommandations de la HAS, mars 2011 RAPPORT YENI 2010 : Prise en charge médicale des personnes infectées par le VIHRAPPORT YENI 2010 : Prise en charge médicale des personnes infectées par le VIH Circulaire DGS/DHOS/DRT/DSS du 2/04/2003 Site du GERES : Site du CLIN


Télécharger ppt "Prise en charge des accidents dexposition au risque viral AEV/AES Dr N. AKOUM CHI Elbeuf-Louviers-Val de Reuil Service des Urgences Novembre 2013."

Présentations similaires


Annonces Google